Réseau de bus Probus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Probus.

Probus
Situation Provins et Saint-Brice
Type bus
Entrée en service 1990
Lignes 5 lignes régulières

A B C D E

Exploitant Procars
Réseaux connexes Transilien Paris-Est, B.A.LA.DE et Mini-train
Autobus d'Île-de-France
RATP (xx, 1xx, 2xx, 3xx, 4xx, 5xx, Traverses, spéciales…)
Noctilien (Nxx, N1xx)
Optile (Liste des réseaux)
T Zen (ligne 1)
Mobilien (lignes 100…)
SNCF Transilien
• En projet (lignes T Zen 2 à 5, etc.)
Gare routière de Provins : principal arrêt des bus du réseau Probus.

Le réseau de bus Probus est le réseau urbain d'autobus de la ville de Provins. Ce réseau se démarque des lignes classiques par un guidage par satellite de toutes les lignes grâce à un système de repérage par GPS qui suit les déplacements des bus, envoie les informations à des balises situées dans le sol et les renvoie sur un ordinateur central[1].

Le réseau de bus est formé de cinq lignes régulières (quatre principales plus la ligne D qui complète la ligne C) ainsi qu'un mini-train qui dessert la ville haute. Ces bus permettent des échanges entre la ville de Provins et la petite commune de Saint-Brice. Ce réseau couvre environ 13 000 habitants. Le réseau est aussi nommé « ligne 9 » de la société Procars. Il y a au total 39 stations (40 avec Désiré Laurent, seulement le samedi avec la sous-ligne B) dont 19 offrent une correspondance avec une autre ligne soit environ la moitié des dessertes.

En plus des cinq lignes du réseau, Provins dispose d'un transport à la demande (B.A.LA.DE) et d'un mini-train touristique.

Sommaire

Histoire[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1er janvier 1990 : Création des lignes A, B et C
  • 1994 : Inauguration du dépôt dans la zone du Parc des Deux Rivières de Provins
  • 1998 : Mise en place de B.A.LA.DE, un transport à la demande
  • 2000 : Fin de la gratuité pour Probus
  • Septembre 2000 : Mise en place du guidage par satellite
  • 1er août 2005 : Prolongement de la ligne C et mise en place d'une liaison entre la gare SNCF et l'office de tourisme de Provins
  • 1er août 2005 : Création des lignes D et E
  • 2010 : Provins devient le siège social
  • 9 juin 2010 : Achat de bus électriques OREOS 2

Avant Probus[modifier | modifier le code]

Provins a connu lui aussi l'impact de la révolution industrielle. Le chemin de fer arriva à Provins le [2].

Cependant après cette date, la ville n'a pas eu de nouveaux moyens de transports comme le tramway (contrairement à la ville de Fontainebleau), ou un funiculaire (comme la ville de Laon), malgré l'accès difficile de la ville haute. Après la seconde guerre mondiale, le succès des bus n'a pas atteint non plus la commune malgré le développement de la ville. Cependant, celle-ci ne peut pas suivre tous ces changements sans un système de transport urbain.

1990 : Création du réseau Probus[modifier | modifier le code]

Le réseau Probus appartient à la société Procars qui s'occupe du transport en Seine-et-Marne et dans l'Aube dont le siège social se trouve à Provins. Jean-Pierre Jouy a créé son entreprise en achetant un autocar et en reprenant la gérance libre de l'exploitation de la ligne allant de Donnemarie-Dontilly à Nangis.

Après que l'ancienne enseigne « Cars du Montois » (devenu « Procars » en 1991) eut été transformée en société anonyme en 1981, Jean-Pierre Jouy s'engagea en 1984 dans le processus lancé par le schéma départemental des transports qui favorise la création et l'extension de lignes régulières ce qui va l'amener, avec Roger Damande, dirigeant une société nommée « Les Cars Bleus », à s'intéresser à l'appel d'offres lancé par la ville de Provins pour son service urbain, obtenu le . À partir de ce moment-là, une unique ligne de bus va être créée pour le transport urbain de Provins (au centre-ville).

Ensuite, la fusion entre les deux sociétés va avoir lieu ; le transfert du siège social et l'implantation des services administratifs seront à Donnemarie-Dontilly, le 1er avril de la même année[3].

À la demande de la ville de Nangis et en collaboration avec le STIF, Procars implante un service de transport urbain, « Nangibus », qui est la version plus petite du Probus avec trois lignes nommées Bleu, Vert et Rouge. Procars rationalise ses équipements et ses activités en regroupant sur Provins l’ensemble de ses services administratifs.

En 1994, Provins inaugure son dépôt, dans la zone du Parc des Deux Rivières. En 2010, le dépôt devient le siège social[4].

2000 : Guidage par satellite[modifier | modifier le code]

Les bus de Provins depuis septembre 2000, sont reliés entre eux par satellite. Un système de repérage par GPS (guidage par satellite) a été installé auprès de la société Procars : le satellite repère les déplacements des bus, envoie les informations à des balises situées dans le sol, qui les envoient sur un ordinateur central. « Ce système permet de savoir exactement où se trouve chacun des bus, à la seconde près », explique le directeur de la société Transmedia, Salvador Begueria.

Cette société a installé ce système pour Procars. « Plusieurs types d'applications viennent se greffer sur ce système », poursuit Salvador Begueria, « comme la fonction sécurité. » Le chauffeur du bus, dès maintenant, dispose d'une pédale d'alarme qu'il peut activer en cas de danger. L'information est répercutée immédiatement sur l'ordinateur central. Une action est ainsi rendue possible dans les plus brefs délais.

Avec la mise en place du guidage par satellite, la modernisation des bus de Provins a été lancée. Des panneaux électroniques ont été installés, dans la plupart des arrêt de bus, annonçant l'arrivée des cars. Une soixantaine d'arrêts de bus seront équipés dans un premier temps, la totalité, soit une centaine, à terme. « Ces travaux s'inscrivent dans un projet global de modernisation des transports en commun », ajoute Salavador Begueria. « Cette électronisation va en effet offrir une base de données intéressante au transporteur, lui permettant de connaître les temps exacts de trajets, les temps d'attente, etc. »

Le budget global de ce projet se chiffrait en 2000 à « 7-8 millions de francs » dont 2,8 millions de francs ont été investis dans la radiolocalisation[1].

2003-2005 : Développement du réseau[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2002, une ligne du réseau Probus faisait la desserte de l'aire de Provins. Elle desservait Provins, Sainte-Colombe, Chalautre-la-Petite, Sourdun et Saint-Brice mais fut déficitaire et fut transformée en « bus à la demande »[5] .

Entre 1991 et 2003, il n'y avait qu'une autre ligne. En septembre 2003, la ligne disparaît et trois autres apparaissent (A, B et C)[6] . Le , après avoir entendu l'exposé du Président sur les actions mises en place par la Communauté de communes du Provinois pour favoriser le développement du réseau de transport urbain sur le territoire de Provins et pour offrir un meilleur service aux usagers, Procars a décidé de :

  • renforcer la ligne C du réseau Probus pour désengorger la ville haute pendant la saison touristique et permettre ainsi une liaison entre la gare SNCF et l'office de tourisme de Provins qui n'était pas possible auparavant ;
  • créer une ligne D sur le réseau Probus pour assurer, en direction de la gare SNCF, la desserte de la ville haute, de la maison de retraite La Table Ronde et de l'institution Sainte-Croix ;
  • créer une ligne E sur le réseau Probus pour relier la commune de Saint-Brice à la gare SNCF de Provins, afin :
    • d'assurer un bon niveau de desserte pour la clinique de Saint-Brice,
    • de renforcer l'offre de transport pour les scolaires,
    • de permettre à la population de la commune d'accéder à la gare SNCF et aux différents bus de la gare routière.

Considérant que sur une année entière, le développement du réseau urbain représente un coût de 328 536 € duquel il convient de déduire les recettes attendues des lignes, estimées à 62 000 €, la charge de la Communauté de Communes du provinois était de 266 000 € HT en 2005[7].

Voyager en Probus[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Les arrêts de bus possèdent des supports qui comportent les horaires de chaque ligne Probus, les correspondances possibles et le plan du réseau. Les lignes A, D et E sont en service du lundi au samedi. La ligne B fonctionne, quant à elle, du lundi au samedi avec une sous-ligne B uniquement le samedi. Enfin, la ligne C est active du lundi au dimanche.

Les bus de la ligne A passent dans les stations concernées entre une à trois fois par heure selon le moment de la journée. Il s'agit de la principale ligne tant au niveau de la fréquence qu'au niveau du nombre de voyageurs. Les bus de la ligne B ont une fréquence de passage qui varie entre une à trois fois par heure également. Ceux de la ligne C passent généralement entre une à deux fois par heure sauf pendant les périodes touristiques où leur fréquence atteint trois passages par heure. Les véhicules de la ligne D, eux, ne passent pas toutes les heures. Quant à la dernière ligne, la ligne E, ses bus partent chaque heure[8].

Points d'arrêt[modifier | modifier le code]

Les principaux arrêts ont un dispositif d'afficheur électronique qui indique le temps réel d'attente avant le passage du prochain bus. Ce temps est exprimé en minutes. Le calcul du temps d'attente est actualisé toutes les 20 secondes.

Toutes les lignes du réseau se rencontrent à l'arrêt principal de la gare SNCF de Provins qui se situe à proximité des différentes zones d'activités de la ville[9].

Chaque point d'arrêt du réseau comporte le nom de l'arrêt, les numéros et le plan des lignes qui le desservent, ainsi que le logo Procars. En dessous, la zone d'information doit contenir la grille horaire des lignes, l'adresse du point de vente de titres de transport le plus proche, ou encore des indications comme « faire signe au conducteur » ou « monter par la porte avant », et enfin, le plan du réseau soit sur l'abri, soit sur le poteau.

Dans les bus[modifier | modifier le code]

  • Le conducteur dispose d'un pupitre lui permettant de gérer le temps de trajet, ses retards, et de communiquer avec le poste de régulation (PCC) en cas de problèmes.
  • Les usagers disposent d'informations visuelles avec :
    • les écrans couleurs TFT affichant le nom du prochain arrêt ;
    • les plans détaillés du réseau.

Correspondances avec les autres modes de transport[modifier | modifier le code]

La gare de Provins, l'office de tourisme et le lycée des Pannevelles sont les arrêts qui ont le plus de correspondances. La plupart des correspondances possibles avec les bus Probus sont avec les bus du réseau normal de la société Procars :

  • Ligne 1 : Louan-Villegruis-Fontaine - Chalautre-la-Grande - Provins
  • Ligne 1 (bis): Montceaux-les-Provins - Villiers-Saint-Georges - Provins
  • Ligne 1 (autre) : Ligne 1 : Sancy-lès-Provins - Provins
  • Ligne 3 : La Ferté-Gaucher - Provins - Coulommiers - Provins
  • Ligne 7 : Dessertes des établissements scolaires de Provins
  • Ligne 7 (bis) : Provins - Avon (gare SNCF)
  • Ligne 7 (autre) : Provins - Montereau via Châtenay-sur-Seine
  • Ligne 7 (autre) : Provins - Montereau via Donnemarie-Dontilly
  • Ligne 11 : Provins - Nogent-sur-Seine
  • Ligne 12 : Provins - Internat d'excellence de Sourdun
  • Ligne 46 : La Chapelle-Rablais - Mormant - Provins
  • Ligne 46 (bis) : Provins - Nangis via Maison-Rouge (aller-retour)

Il y a aussi deux lignes du réseau de bus Seine et Marne express qui sont en correspondance avec Probus, la ligne 47 (Melun – Provins) et la ligne 50 (gare de Marne-la-Vallée - Chessy – gare de Provins). Il y a aussi la ligne 1 des cars Moreau, la ligne 10 des cars Darche-gros, la ligne 102 des cars Les Courriers de l'Aube ainsi que plusieurs lignes non régulières[10].

Lutte pour le développement durable[modifier | modifier le code]

Le programme[modifier | modifier le code]

En 2010, la société Procars s’est engagée à réduire les émissions de carbone de ses véhicules de 3 % par an. Cette démarche, au début, a commencé notamment avec un investissement dans des véhicules non polluants. D’autre part, la société a créé une aire de lavage avec recyclage de l’eau et récupération des eaux de pluie pour le nettoyage de ses véhicules sur le site de Provins en particulier les bus du réseau Probus[11].

De plus, afin de faire prendre conscience aux utilisateurs des transports Procars, le directeur a mis en place sur le site internet de la société, un système permettant de calculer le bilan carbone d'un usager utilisant son véhicule par rapport à l'emprunt des transports en commun[12].

Bus électriques[modifier | modifier le code]

Depuis le 9 juin 2010, à l'occasion du salon européen de la mobilité Transports Publics, la société PROCARS bénéficie de nouveaux bus électriques. Cette mise en place de bus a été parrainée par Christian Jacob, président de la communauté de communes du Provinois, également président de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire à l'Assemblée nationale.

Le bus nommé Oréos 2 possède une autonomie de 120 kilomètres et allie le confort, le silence et la maniabilité. Il va sillonner les rues de la ville de Provins. Il est prévu que le parcours s'étendra à l'ensemble des bus du territoire de la communauté de communes du Provinois[13].

La division Gepebus de PVI présenta un nouveau modèle de bus électriques dont les Oréos 2. Conçus sur des châssis et une carrosserie de grande série, ces minibus sont les premiers véritables véhicules de transport en commun tout électrique concentrant les innovations technologiques développées par GPI : gestion électronique permettant un meilleur rendement de la transmission, récupération d‘énergie optimale à la décélération et au freinage et intégration d’une boîte de vitesses robotisée permettant des performances d’accélération importantes[14].

Ce sont des minibus de 22 places, non polluants, idéaux pour les centres-villes, permettant d'accueillir également les personnes à mobilité réduite[15].

Tarification et financement[modifier | modifier le code]

Données générales[modifier | modifier le code]

Validateur Navigo présent dans les bus et tramway

La tarification des lignes est identique sur tous les réseaux de bus franciliens et accessibles avec les mêmes abonnements. Un ticket t+ permet un trajet simple quelle que soit la distance avec une ou plusieurs correspondances possibles avec les autres lignes de bus et de tramway pendant une durée maximale de 1 h 30 entre la première et dernière validation. En revanche, un ticket validé dans un bus ne permet pas d'emprunter le métro ni le RER.

Le financement du fonctionnement des lignes (entretien, matériel et charges de personnel) est assuré par l'exploitant. Cependant, les tarifs des billets et abonnements dont le montant est limité par décision politique ne couvrent pas les frais réels de transport. Le manque à gagner est compensé par l'autorité organisatrice, le Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF), présidé depuis 2005 par le président du Conseil régional d'Île-de-France et composé d'élus locaux. Il définit les conditions générales d'exploitation ainsi que la durée et la fréquence des services. L'équilibre financier du fonctionnement est assuré par une dotation globale annuelle aux transporteurs de la région grâce au versement transport payé par les entreprises et aux contributions des collectivités publiques[16].

À l'occasion de la journée du transport public du 19 septembre 2007, la société Procars en association avec la Communauté de communes du Provinois, a invité tous les intéressés à découvrir son réseau de transport en commun pour 1 euro, prix qui permettait d'utiliser à volonté toutes les lignes[17].

Ancienne gratuité des bus Probus[modifier | modifier le code]

Durant de nombreuses années jusqu'en 2000, les transports en commun de Provins étaient gratuits pour ses administrés. La municipalité avait mis en place des cartes hebdomadaires de travail, gratuites. La ville les achetait au syndicat des transports parisiens (STP), par l'intermédiaire de l'exploitant Procars, et les redistribuait gratuitement aux habitants (scolaires, étudiants, internes, militaires, apprentis et personnes non imposables).

Depuis plusieurs années, la municipalité enregistre un très léger déficit (de l'ordre de 200 000 F par an à l'époque) en matière de transport. Aussi, la municipalité a dû se résoudre à rendre payant l'emprunt des Probus[18].

Les lignes[modifier | modifier le code]

La station principale : Gare de Provins[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gare de Provins.
Gare de Provins

L'arrêt Gare de Provins est le principal arrêt du réseau ; la totalité des lignes le dessert. Il s'agit d'une importante gare routière possédant au total six quais. Cette gare permet aux voyageurs de passer d'un circuit à l'autre et ainsi de traverser Provins et Saint-Brice ou d'aller dans les autres villes comme Paris par le train, ou Nangis, Montereau, Fontainebleau, Avon, Troyes ou Melun. Il y a six aubettes et une gare ferroviaire où l'on peut manger ou se renseigner.

Cette gare est une gare de voyageurs, une gare de marchandise et une gare routière.

Les bus du réseau Probus utilisent les quais 3, 4 et 5 de cette gare (no 5 pour la ligne A, no 4 pour la ligne B et no 3 pour les lignes C, D et E). La gare est desservie par les trains du réseau Transilien Paris-Est (ligne P Sud). Elle est aujourd'hui le terminus voyageurs de la relation Paris-Est - Provins.

La ligne A[modifier | modifier le code]

Tracé de la ligne A.

Description[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Probus Ligne A

Réseau Réseau Probus
Ouverture 2003
Dernière extension 2003
Exploitant Procars
Conduite (système) Conducteur
Points d’arrêt 13
Communes desservies Provins
Lignes connexes B, C, D et E

La ligne A relie entre eux la gare de Provins, le centre hospitalier Léon-Binet, le quartier Champbenoist et le lycée des Pannevelles. Elle dessert le sud de Provins. Cette ligne possède 13 arrêts dont les principaux sont Gare de Provins, Bellevues et Hôpital. Au total, les quartiers Les Bellevues, Les Charabeaux et Champbenoist sont desservis par la ligne.

Elle fait le tour de son circuit en 18 minutes. La ligne A est la plus fréquentée du réseau avec 29 courses régulières par jour et un passage scolaire, de 6 h 05 à 20 h 18. Les bus de ce circuit sont plus grands et peuvent accueillir plus de personnes[19].

Desserte[modifier | modifier le code]

La ligne dessert aussi de nombreux établissements scolaires avec les stations : Lycée des Pannevelles, Collège Marie-Curie, Hôpital Léon-Binet, Terrier Rouge (Collège Jules-Verne) et École de la Voulzie, ce qui permet une circulation des étudiants sans faire forcément appel à des bus scolaires.

Les stations Avenue de la Voulzie et Zac des Bordes sont des arrêts de bus situés dans les zones industrielles et commerciales de Provins. Les stations Collège Marie-Curie, Maison de Quartier, Pré Botin, Terrier Rouge, Fontaine aux écus, Prés de Comtesse et École de la Voulzie sont dans une zone dense de bâtiments HLM.

Le quartier de Champbenoist est une zone excentrée de Provins. Il n'y a pratiquement aucun commerce. La zone commerciale et le centre-ville de Provins en sont éloignés. De plus, Champbenoist se trouve sur une montée qui est difficile d'accès. Le centre hospitalier se trouve encore plus en hauteur. Pour favoriser la circulation des personnes, la ligne A a été proposée.

La ligne principale[modifier | modifier le code]

Par rapport aux autres lignes, cette ligne dispose d'un bus standard avec une capacité de transport de voyageurs plus importante et effectue un plus grand nombre de courses. Cette importance résulte de la nature des stations. Ainsi, l'hôpital Léon-Binet est au service d’une population d’environ 100 000 personnes ; environ 900 personnes y travaillent et le nombre de lits est de 488[20].

Comme les stations Lycée des Pannevelles, Collège Marie-Curie, Hôpital Léon-Binet et École de la Voulzie sont des écoles, des employés et des élèves sont à ajouter aux nombres de personnes potentiellements concernés.

Le quartier Champbenoist également desservi à plusieurs reprises par la ligne possède une population totale de 3276 personnes[21] ; de plus, ce quartier est aussi une zone commerciale et industrielle en pleine évolution[22]. Enfin, cette ligne passe par la gare de Provins mais elle se trouve aussi à proximité de la gare de Champbenoist - Poigny, contrairement aux autres lignes.

Tracé[modifier | modifier le code]

Itinéraire[modifier | modifier le code]

Le bus commence son circuit à la gare de Provins. Ensuite, il utilise l'importante montée de la route de Chalautre qui passe par le quartier de Bellevue où se trouve le premier arrêt Bellevue. Ensuite, tout en continuant sur cette route, la ligne arrive devant l'hôpital Léon Binet et devant le lycée des Pannevelles. Le bus rebrousse chemin pour passer sur l'avenue Léon Binet en utilisant une forte pente où se trouve l'arrêt Collège Marie Curie.

Après être passé par la rue des Prés de la Comtesse, le bus emprunte la rue du Pré Botin où se trouvent les trois arrêts Maison de Quartier, Pré Botin et Terrier Rouge. Puis, le véhicule remonte la rue des Prés de la Comtesse où l'on trouve les arrêts Fontaine aux écus et Prés de la Comtesse. Ensuite, la rue est en pente jusqu'à l'arrêt de l'école de la Voulzie. Enfin, le bus suit l'avenue de la Voulzie et la route de Champbenoist pour passer devant les derniers arrêts avant de revenir à la gare.

Bellevues[modifier | modifier le code]

Il s'agit du premier arrêt de la ligne A, situé sur une montée assez importante. L'arrêt se trouve dans le quartier homonyme, à proximité de la gare de Provins et de l'hôpital Léon Binet.

Un centre de loisirs est installé à proximité[23] mais il s'agit surtout d'une zone pavillonnaire isolée des commerces ou même du centre-ville. Le principal mode de transport (hors voiture) est le Probus.

Gare de Champbenoist - Poigny[modifier | modifier le code]
Gare de Champbenoist-Poigny.

La gare de Champbenoist - Poigny est une halte ferroviaire de la ligne Longueville - Esternay, située dans la commune française de Poigny (département de Seine-et-Marne), en face du quartier Champbenoist de Provins. Il s'agit, avec la gare de Provins, de l'une des deux gares qui desservent cette ville.

C'est une halte SNCF desservie par les trains du réseau Transilien Paris-Est (ligne P).

Cette gare est très peu desservie par des bus, ce qui rend difficile l'emprunt d'un mode de transport autre que de celui du train. Cependant, elle se situe tout prêt des HLM du quartier Champenoist de Provins et des stations de bus Pré Botin et Terrier Rouge, ce qui permet donc une liaison en bus entre les deux gares provinoises sans utiliser les trains Transilien.

Lycée des Pannevelles[modifier | modifier le code]

Trop petite pour être considérée comme une gare routière, elle possède cependant plusieurs aubettes. La station est ouverte pour assurer le transport de personnes à Provins. Il s'agit d'une station de bus importante du réseau Probus après celles de la gare principale de la ville et celle de l'office de tourisme de Provins. Elle se situe à côté du lycée des Pannevelles et à proximité du centre hospitalier de Provins.

Cette station est assez bien desservie en raison de sa localisation, à proximité d'un grand lycée ; la plupart des passages des bus se font pendant les heures importantes de la journée pour les lycéens.

Elle a été créée afin de leur permettre de rejoindre plus rapidement Provins ou les villes comme Melun, Nangis ou encore la gare de Provins. De plus, sa proximité avec le complexe hospitalier de Provins la rend utile, bien qu'il y ait un arrêt de bus près de l'hôpital Léon-Binet.

Le lycée des Pannevelles est situé comme l'hôpital en hauteur ; il est difficile de l'atteindre à pied et son accès nécessite beaucoup de temps. Avec la ligne A, qui est celle qui passe le plus souvent à cette station, le transport des élèves et des employés jusqu'à la gare ne prend que quatorze minutes des Pannevelles à la gare et seulement quatre minutes de la gare au lycée[24].

La ligne no 47 (Provins - Melun) du réseau de bus Seine et Marne express passe aussi par cet arrêt. Cette ligne importante permet aussi son utilisation par les lycéens pendant les heures de pointe, comme dans les villes de Nangis et Melun.

Hôpital Léon-Binet[modifier | modifier le code]
Plan du réseau.

L'hôpital Léon-Binet est au service d’une population d’environ 100 000 personnes ; environ 900 personnes y travaillent et le nombre de lits est de 488. Elle se trouve aussi à côté de la déchèterie de Provins. Il s'agit d'une des premières stations de la ligne A. Le bus Marché de Provins permet de relier cette station au centre-ville de Provins. Avec cette ligne, depuis cet arrêt, on peut aller dans des villes comme Bray-sur-Seine ou Nogent-sur-Seine. En plus des deux précédentes lignes, la station dispose d'une desserte avec B.A.LA.DE, un service de transport à la demande.

Collège Marie-Curie et Pré Botin[modifier | modifier le code]

La station Collège Marie-Curie est un arrêt permettant de desservir le collège Marie-Curie qui accueille 335 élèves[25]. En plus de la desserte de la ligne A pour les élèves, il y a de nombreuses activités comme des restaurants et des enseignes des zones commerciales. Cette station est aussi desservie par la ligne 7 de Procars, nommée Desserte des établissements scolaires de Provins, qui permet de faire le tour des collèges, lycées et écoles de la ville comme compléments des lignes Probus. La ligne 11, qui va à Nogent-sur-Seine, dessert aussi l'arrêt pendant les heures de pointe. En complément à la ligne 11, une ligne des Courriers de l'Aube va aussi à Nogent-sur-Seine.

La station du Pré Botin, située à côté de la gare Champbenoist-Poigny comme la station Terrier Rouge, n'est desservie que par la ligne A. Elle se trouve dans une zone HLM du quartier de Champbenoist. Même si elle a peu de dessertes, contrairement à la plupart des arrêts de la ligne, elle se trouve juste à côté du collège Jules-Verne qui, lui, est bien desservi, notamment par la ligne 7 de Procars, qui s'arrête à proximité des établissements scolaires, et par la ligne 102 des Courriers de l'Aube vers ou depuis Nogent-sur-Seine.

Avenue de la Voulzie[modifier | modifier le code]

Cette station, entre la gare de Provins et la gare de Champbenoist-Poigny, tient son nom de sa proximité avec la rivière du même nom. Elle est desservie par la ligne A ainsi que le transport à la demande B.A.LA.DE. Il s'agit d'une station importante car elle est située :

  • entre les différents quartiers de Provins ;
  • près de quartiers HLM ainsi que d'une zone industrielle et commerciale importante. À proximité, existent plusieurs surfaces alimentaires, de nombreuses boutiques et de grands distributeurs.
Liste des stations de la ligne A[modifier | modifier le code]
Stations Communes desservies Correspondances
o   Gare SNCF Quai 5 Provins
o   Bellevues Provins
o   Hôpital Léon-Binet Provins
  •  Marché de Provins?
  • B.A.LA.DE
o   Lycée des Pannevelles Provins
o   Collège Marie-Curie Provins
o   Maison de Quartier Provins
o   Pré Botin Provins
o   Terrier Rouge Provins
o   Fontaine aux écus Provins
o   Prés de Comtesse Provins
o   École de la Voulzie Provins
o   Avenue de la Voulzie Provins
  • B.A.LA.DE
o   Zac des Bordes Provins
o   Gare SNCF Quai 5 Provins

La ligne B[modifier | modifier le code]

Tracé de la ligne B.

Description[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Probus Ligne B
Réseau Réseau Probus
Ouverture 2003
Dernière extension 2003
Exploitant Procars
Conduite (système) Conducteur
Points d’arrêt 10
Communes desservies Provins
Lignes connexes A, C, D et E

Elle dessert le nord de Provins. Tout comme la ligne A, elle possède 13 arrêts dont les principaux sont Place du 29e dragon, Gare routière et Gare de Provins. La ligne B s'arrête sur 10 stations. Parmi ces dernières, 7 ont une correspondance avec une autre ligne de bus ou la ligne P du Transilien. Si la correspondance est si importante, c'est grâce au réseau B.A.LA.DE, un service de transport à la demande qui dessert 6 des 7 lignes en question.

Elle parcourt son itinéraire en 23 minutes et exécute 28 courses par jour de 6 h 05 à 20 h 23, ce qui en fait la deuxième ligne du réseau après la ligne A. La sous-ligne effectue 18 courses de 6 h 05 à 15 h 18.

Circuit[modifier | modifier le code]

Elle dessert le quartier des Coudoux, le quartier administratif et le centre-ville de Provins. Assez éloignée de la gare centrale, cette ligne passe juste à côté du village de Rouilly. La ligne B possède une sous-ligne, nommée ligne 11, qui circule les samedis[26].

Les stations Place H. Balzac et Félix Bourquelot permettent d'aller de la gare au centre-ville de Provins tout comme l'arrêt Gare routière qui est une petite gare de bus équipée pour accueillir un nombre important de bus ; un centre d'information sur les bus de Provins se trouve à cet arrêt. La Place du 29e dragon se trouve sur le parvis du commissariat à proximité de plusieurs locaux sportifs. La station Felix Bourquelot, elle, se trouve entre le centre-ville et une grande surface dans une zone qui n'est pas desservie (à part par cette ligne).

Elle permet le transport des nombreux habitants des HLM de l'OPAH de Provins qui sont excentrés du centre-ville, du centre industriel et de la gare de Provins avec la station Marcel Mougenot. Il y a un autre arrêt, nommé École des Coudoux, juste à côté de l'OPAH, qui dessert une école maternelle et de nombreuses habitations. Dans la même zone, la station Warnery dessert une autre partie du quartier dans une zone où il y a peu de commerces mais beaucoup de pavillons et la résidence de Warnery. Cette station a la particularité de se trouver en face du célèbre couvent des Cordelières de Provins.

Tracé[modifier | modifier le code]

Delort et Tassigny[modifier | modifier le code]

Ces deux stations se trouvent à proximité de la gare principale de Provins. Les lignes B et E desservent le trio Gare SNCF-Tassigny-Delort avant de se séparer rue Félix-Bourquelot. Ce système permet de relier le centre-ville et l'OPAH de Provins où passe la ligne B et le village de Saint-Brice où passe la ligne E. Les stations Delort et Tassigny permettent aussi au réseau de ne pas être paralysé par un trop grand nombre de voyageurs dans un seul bus en divisant la desserte par deux. Il y a, non loin de ces stations, de nombreuses zones résidentielles ainsi que des commerces et une grande surface.

Le bus B.A.LA.DE s'arrête également à Tassigny. La station Delort se trouve à côté de l'église Saint-Ayoul, du nouveau cinéma et de centres administratifs comme le Pôle emploi ou la caisse d'assurance maladie.

Gare routière[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une gare de bus situé au centre-ville à proximité des boutiques et non loin de la ville haute. Il y a quatre aubettes pour abriter les voyageurs. Cet arrêt est équipé pour accueillir un nombre important de bus. Juste à côté, il y a un centre d'information sur les bus de Provins.

À cette station, la ligne B du réseau Probus passe deux fois par circuit, deux à six fois par heure. Il y a aussi la ligne no 1 des bus Moreau qui dessert cette gare routière ainsi qu'un bus pour le marché de Provins qui vient pendant les jours d'ouverture, c'est-à-dire le samedi et le mercredi.

Il y a juste à côté un grand parking et l'église Sainte-Croix.

Félix Bourquelot et Place H. Balzac[modifier | modifier le code]

La station Félix Bourquelot est située à côté du centre-ville de Provins. Elle n'est desservie directement par aucune autre ligne que la ligne B. Cependant, elle se situe à proximité de l'église Saint-Ayoul de Provins, ce qui lui permet d'être reliée au transport à la demande B.A.LA.DE. Elle dispose d'une situation avantageuse à proximité des commerces, d'une célèbre église du XIe siècle, d'un nouveau et grand cinéma et d'une salle des fêtes.

La place Honoré-de-Balzac se situe en plein centre-ville, entourée de nombreux commerces, juste à proximité de la mairie de Provins où se trouve un arrêt du réseau B.A.LA.DE.

Place du 29e Dragon[modifier | modifier le code]

La place du 29e Dragon se trouve dans une zone peu desservie mais qui est entourée de bâtiments importants. Elle est desservie à deux reprises à chaque course. Le nouveau commissariat de la ville y est implanté ainsi qu'un parking situé sur la place. À proximité, existe une grande surface ainsi qu'un important complexe sportif avec la piscine, les salles de sports et un grand parc.

Initialement desservie uniquement par la ligne B, l'importante fréquentation de la station, en raison de sa localisation, a vu son affluence augmentée avec les bus B.A.LA.DE pour permettre une desserte plus variée[27] .

Tourisme de la ligne B[modifier | modifier le code]

La ligne B, de par son implantation sur une grande partie du centre historique de Provins, dessert de nombreux sites touristiques. Parmi les principaux, on peut notamment citer :

  • l'église Saint-Ayoul de Provins, du XIe siècle : une guérison miraculeuse sur le lieu entraîne la découverte en l’an mil de la sépulture de Saint-Ayoul (qui avait été enterré dans le plus grand secret par les moines en 845). Le Comte de Champagne saisit alors l’importance de la découverte et décide de la construction de l’église ;
  • le couvent des Cordelières, avec son cloître, sa chapelle et sa salle capitulaire ;
  • le centre-ville, centre historique avec de nombreuses maisons moyenâgeuses ;
  • l’église Sainte-Croix qui doit son nom à un morceau de la Sainte-Croix que Thibaud IV aurait rapporté de Jérusalem. Elle fut construite sur des marais avec des fondations en bois. Aujourd'hui, à la suite de l'assèchement du marais, les vieilles fondations se désagrègent et l'église s'enfonce profondément dans le sol.
Liste des stations de la ligne B[modifier | modifier le code]
Station Communes desservies Correspondances
o     Gare SNCF Quai 4 Provins
o     Tassigny Provins
o     Delort Provins
o   Félix Bourquelot Provins
  • B.A.LA.DE (à proximité)
o     Gare routière Provins
o   Place du 29e Dragon Provins
  • B.A.LA.DE
o     Warnery Provins
o   Marcel-Mougenot Provins,
Rouilly (à proximité)
o     École des Coudoux Provins
o   Warnery Provins
o     Place du 29e Dragon Provins
  • B.A.LA.DE
o   Gare routière Provins
o     Place H. Balzac Provins
  • B.A.LA.DE (à proximité)
o   Gare SNCF Quai 4 Provins
Ligne Dessertes
Sous-ligne B Sous-ligne B : Gare SNCF Quai 4 ↔ Tassigny ↔ Delort ↔ Félix Bourquelot ↔ Désiré Laurent ↔ Warnery ↔ Marcel Mougenot ↔ École des Coudoux ↔ Warnery ↔ Place du 29e Dragon ↔ Gare routière ↔ Place H. Balzac ↔ Gare SNCF Quai 4

Les lignes C et D[modifier | modifier le code]

Tracé de la ligne C.
Tracé de la ligne D.

Description[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Probus Ligne C

Réseau Réseau Probus
Ouverture 2003
Dernière extension 2005
Exploitant Procars
Conduite (système) Conducteur
Points d’arrêt 9
Communes desservies Provins
Lignes connexes A, B, D et E

Probus Ligne D

Réseau Réseau Probus
Ouverture 2005
Dernière extension 2005
Exploitant Procars
Conduite (système) Conducteur
Points d’arrêt 7
Communes desservies Provins
Lignes connexes A, B, C et E

Les lignes C et D sont principalement des lignes touristiques dont les deux principales destinations sont l’Office du tourisme et la Gare SNCF. Elles permettent aux voyageurs de passer de la gare à l'office afin de prendre le maximum d'informations sur Provins et ensuite prendre le mini-train pour découvrir la ville haute où se trouve la cité médiévale. Les deux lignes desservent l'ouest de Provins. La ligne C passe par la ZAC du parc des Deux Rivières et le quartier du canal et la D passe par le quartier de la Nozaie[9].

Avant 2005, il n'y avait que la ligne C pour desservir la ville haute, mais cette dernière était facilement dépassée par la demande. Pour désengorger la ligne, la ligne D a été créée et sert actuellement de complément à la ligne C. En effet, les voyageurs peuvent aller de la gare routière SNCF à la station de bus de l'office du tourisme de Provins. Ensuite, soit ils continuent avec la ligne C, soit ils doivent prendre la ligne D qui s'arrête à d'autres stations[28]. La ligne D passe dans des zones plus touristiques que la C comme les Portes de Provins ou la place du Châtel. La ligne C met 18 minutes à faire le tour de Provins en effectuant entre 10 et 23 courses par jour selon les périodes, de 7 h 36 à 19 h 54. La ligne D met 17 minutes pour suivre son circuit et réalise entre 6 et 10 courses par jour de 9 h 44 à 20 h 11.

Circuit[modifier | modifier le code]

Le tourisme est en effet très actif à Provins en raison des nombreux bâtiments médiévaux dont la tour César ou la collégiale Saint-Quiriace. Toutefois la ville haute est difficile d'accès et l'office de tourisme est excentré. Afin de remédier à ce problème, les lignes C et D ont été mises en place afin d'en faciliter l'accès, en particulier depuis la gare qui se trouve à l'autre extrémité de la ville.

Pour la ligne C, il existe une station nommée Maximilien Michelin qui n'est desservie que par l'autobus scolaire de la ligne. L'arrêt Général de Gaulle se trouve sur une grande avenue entre le centre-ville et les zones commerciales. Il y a sur cette avenue de nombreux habitats et des commerces. Quant à l'arrêt Dromigny, il se trouve dans la ZAC des 2 rivières, à côté du siège social de Procars.

Pour la ligne D, les stations les plus importantes au point de vue touristique sont Rue Saint-Jean qui se trouve juste à côté de la porte du même nom, Porte de Jouy qui se trouve près de la porte homonyme, Place du Chatel au centre de la ville haute de Provins où se trouvent le mini-train et de nombreux commerces, ainsi que Marais qui se trouve dans le centre-ville à côté de la station Place H. de Balzac. L'arrêt Table Ronde se trouve dans une zone isolée à côté des remparts où se situe une maison de retraite.

Tracé[modifier | modifier le code]

L'office de tourisme[modifier | modifier le code]

Les lignes C et D ainsi que le mini-train desservent la station. Elle permet de faciliter l'importante fréquentation touristique de la ville grâce à une desserte par la quasi-totalité des lignes depuis la gare de Provins, sauf la ligne 10 du réseau de bus Darche-Gros. Cette station est également utilisée pour les bus scolaires[29].

Le tourisme est en effet très actif à Provins en raison des nombreux bâtiments médiévaux dont la tour César et la collégiale Saint-Quiriace. Toutefois, la ville haute est difficile d'accès et l'office de tourisme y est excentré. Afin de remédier à ce problème, la station de bus ainsi que les différentes lignes qui la desservent ont été mises en place afin d'en faciliter l'accès, en particulier depuis la gare qui se trouve à l'autre extrémité de la ville[30].

Se trouvant à côté de l'office du tourisme, elle est aussi à proximité de tous les endroits à visiter dans la ville. Par conséquent, cet arrêt de bus est fréquemment utilisé que ce soit pour le tourisme ou pour se rendre dans une commune des environs.

Une grande aubette permet aux voyageurs de patienter et de s'abriter. Juste à côté, il y a un distributeur de billets ainsi que l'office du tourisme et sa boutique. Il existe aussi une aire d'accueil avec halle de pique-nique abritée, un espace verduré et sécurisé, une aire de jeux pour enfants et des sanitaires. Tout près de la station, se trouve un vaste parking pour les véhicules légers, les autocars et les motos. Le parking est aussi adapté pour recevoir les camping-cars et propose deux aires de vidange gratuites[31].

Place du Châtel[modifier | modifier le code]

Cette place est bordée de restaurants et de boutiques. Durant les fêtes comme la veillée des bougies, la place est remplie de boutiques supplémentaires et des concerts y sont organisés. Le mini-train et la ligne D desservent cette place ce qui permet d'aller à la gare SNCF de Provins et à l'office du tourisme. Il s'agit de l'une des principales stations touristiques de la ville haute de la ville.

Historiquement parlant, cette place est importante car les échanges commerciaux et les proclamations des édits comtaux et royaux se faisaient au pied de la « Croix des Changes », érigée au XIIIe siècle au milieu de cette place située au cœur de la Ville Haute[32].

Tourisme des lignes C et D[modifier | modifier le code]
Place du Châtel.

Les deux lignes desservent la ville haute, où se trouvent de nombreux sites touristiques. Parmi les principaux, on peut notamment citer :

  • la collégiale Saint-Quiriace, église du XIIe siècle faisant partie du patrimoine historique de la ville de Provins ; elle présente la particularité de ne jamais avoir été achevée, la réalisation de l’église dans les proportions données au départ étant trop coûteuse ;
  • la rue Saint-Thibault, vieille montée séculaire (et périlleuse) vers le Chastel ;
  • la tour César XIIe siècle, seul donjon octogonal à base carrée, se trouvant sur un pavé ;
  • les souterrains dont le sous-sol de la vieille ville est truffé ; ce sont des souterrains médiévaux que l'on peut visiter et qui constituent un point d'articulation du développement du roman d'Umberto Eco, Le Pendule de Foucault, avec l'autre curiosité touristique qu'est la Grange-aux-Dîmes ;
  • la Grange-aux-Dîmes, maison de marchand du XIIe siècle. Lors des grandes foires, elle servait de lieu de stockage. Elle est aujourd'hui transformée en musée, et différentes scènes recréent la vie quotidienne au Moyen Âge, à travers différents métiers (marchand, tailleur de pierre, ...) ;
  • la Maison romane, sûrement la plus ancienne maison de Provins (Xe ou XIe siècle), qui abrite le musée du Provinois ;
  • le Caveau du Saint-Esprit, ancien hôpital créé par le comte Henri Ier le Libéral à la fin du XIIe siècle.
Liste des stations de la ligne C[modifier | modifier le code]
Station Communes desservies Correspondances
o     Gare SNCF Quai 3 Provins
o     Maximilien Michelin Provins
o     Ateliers municipaux Provins
o     Dromigny Provins
o     Route de Bray Provins
o     Les Sablons Provins
o     Général-de-Gaulle Provins
o     Ville Haute/Office du tourisme Provins
o     Général-de-Gaulle Provins
o     Les Sablons Provins
o     Paraclet Provins
o     Dromigny Provins
o     Ateliers municipaux Provins
o     Maximilien-Michelin Provins
o     Gare SNCF Quai 3 Provins
Liste des stations de la ligne D[modifier | modifier le code]
Stations Communes desservies Correspondances
o   Ville Haute/Office du tourisme Provins
o   Rue Saint Jean Provins
o   Porte de Jouy Provins
  • Mini-train
o   Place du Chatel Provins
  • Mini-train
o   Table Ronde Provins
o   Marais Provins
o   Gare SNCF Quai 3 Provins

La ligne E[modifier | modifier le code]

Tracé de la ligne E.

Description[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Probus Ligne E
Réseau Réseau Probus
Ouverture 2005
Dernière extension 2005
Exploitant Procars
Conduite (système) Conducteur
Points d’arrêt 7
Communes desservies Provins et Saint-Brice
Lignes connexes A, B, C et D

La ligne E est la seule qui va au-delà de Provins pour atteindre le petit village de Saint-Brice. C'est la plus courte ligne avec seulement sept arrêts. En raison du nombre de passagers limité pendant les périodes non touristiques, un minibus est généralement utilisé pour en assurer l'exploitation.

Le circuit nécessite 20 minutes de trajet. Onze courses sont effectuées de 7 h 05 à 18 h 22.

Saint-Brice est loin de la gare de Provins et aucune ligne d'autocar ne dessert cette commune ; la ligne E permet donc de relier cette gare à Saint-Brice[33].

Histoire de la ligne E[modifier | modifier le code]

Il y avait, avant le 1er janvier 2002, une ligne qui effectuait le circuit Provins - Sainte-Colombe - Chalautre-la-Petite - Sourdun - Saint-Brice. Il s'agissait à l'époque de la seule ligne qui allait dans cette commune. Elle a été remplacée par B.A.LA.DE, un service de bus à la demande[34] qui a connu un grand succès auprès des habitants du village[35].

Face au succès grandissant de ce mode de transport, une réunion a été organisée avec un exposé sur les actions de la communauté de commune du Provinois dont l'un des thèmes était le transport à Saint-Brice. Dès l'été 2005, en réponse à cette réunion, Procars a créé une ultime ligne, la ligne E, pour améliorer le transport de voyageurs dans la commune.

Circuit[modifier | modifier le code]

Desservant l'est de Provins, la ligne permet de rejoindre la clinique de Saint-Brice et de relier le village à la gare de Provins. Les arrêts principaux sont Gare SNCF, Mairie de Saint-Brice et Clinique de Saint-Brice. Cet arrêt permet aux voyageurs d'avoir un accès facile à cette clinique, assez éloignée de la gare ou même du centre-ville de Provins. Les stations Delort et Tassigny permettent à cette ligne et à la ligne B de se rejoindre.

La station Mairie de Saint-Brice se trouve à côté de la mairie mais aussi à côté de l'église. La station Clinique de Saint-Brice est relativement importante car elle se trouve à proximité de la clinique.

Tracé[modifier | modifier le code]

Clinique et Mairie de Saint-Brice[modifier | modifier le code]

L'arrêt Clinique est le premier de la ligne E allant dans le petit village de Saint-Brice. La Clinique de Saint-Brice regroupe plus de 28 médecins spécialistes et une équipe de 65 personnes. Elle possède 55 lits et postes d'hospitalisation conventionnelle et ambulatoire[36]. Il y a donc une desserte assez importante pour une commune plutôt isolée. Il s'agit de la seule station du village qui est desservie par le transport à la demande B.A.LA.DE.

L'arrêt Mairie de Saint-Brice n'est pas beaucoup desservi ; il se situe au centre du village à côté de la mairie, de l'église, du parc et d'une zone pavillionaire.

Tourisme de la ligne E[modifier | modifier le code]

La ligne E dessert le village de Saint-Brice, peite commune historique. Parmi les principaux monuments, on peut notamment citer :

  • l'église Saint-Brice du XIIe siècle ;
  • la fontaine ;
  • le lavoir ;
  • la mairie de Saint-Brice (ancienne maison XIXe du chansonnier Pierre Dupont).
Liste des stations de la ligne E[modifier | modifier le code]
Station Communes desservies Correspondances
o     Gare SNCF Quai 3 Provins
o     Delort Provins
o     Libération Provins
o     Clinique de Saint-Brice Saint-Brice
  • B.A.LA.DE
o     Mairie de Saint-Brice Saint-Brice
  • B.A.LA.DE
o     Lotissements de Saint-Brice Saint-Brice
o     Libération Provins
o     Tassigny Provins
o     Gare SNCF Quai 3 Provins

Transports connexes dans Provins[modifier | modifier le code]

Le mini-train[modifier | modifier le code]

Le mini-train de Provins est un train routier touristique qui dessert la ville haute, classée ville d'art et d'histoire (inscrite au patrimoine mondial de l'humanité depuis 2001). Des commentaires historiques permettent de découvrir chaque monument. Il s’agit d’un circuit d’une trentaine de minutes à travers la cité médiévale[37].

Le trajet commence à l'office de tourisme. Ensuite, le mini-train passe par la porte Saint-Jean et par les remparts. Le premier arrêt se trouve au Théâtre des Remparts qui se trouve à la Porte de Jouy ; après, il s'arrête à la Place du Châtel, desservie aussi par la ligne D. Après être passé devant la Tour César, il va à la Place Sainte-Quiriace, au Musée de Provins qui possède une collection sur l'histoire de la ville, puis à la Maison du Terroir et de l'Artisanat pour retourner à l'office de tourisme.

Il y a deux trains touristiques à Provins. En 2013, ils circulent les week-ends et les jours fériés du 31 mars au 30 avril et du 1er septembre au 1er novembre ainsi que tous les jours, sauf à certaines dates, du 1er mai au 31 août[38].

Ligne Dessertes
Mini-train Ville Haute/Office du tourisme ↔ Théâtre des Remparts ↔ Place du Chatel ↔ Place Sainte-Quiriace ↔ Maison du Terroir et de l'Artisanat ↔ Ville Haute/Office du tourisme

B.A.LA.DE : le transport à la demande[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un service de transport adapté aux besoins des zones rurales, où la faible densité de population ne permet pas d'assurer une ligne régulière normale. Ce système existe depuis 1998[39], mais les besoins de déplacements restent importants. Depuis 2003, il appartient à la communauté de commune du Provinois[40]. D'après le site Web de Procars, les principaux utilisateurs concernés sont les personnes âgées qui veulent « rester au pays » mais n'ayant pas la possibilité de conduire, les jeunes pratiquant des activités sportives et culturelles en ville et les demandeurs d'emploi non motorisés.

Les bus B.A.LA.DE fonctionnent sur le principe de la réservation, la veille du déplacement avant 16 h, auprès d'une centrale de mobilité créée et gérée par Procars.

Le bus à la demande fonctionne aujourd'hui sur deux secteurs offrant la possibilité de faire appel à B.A.LA.DE : la Communauté de communes du Provinois et la Communauté de communes du Montois. Ce service permet donc à un voyageur de se déplacer partout dans ces territoires.

Pour un transport avec le B.A.LA.DE en Provinois, le trajet coûte 1,70 €. Les forfaits Navigo, Imagine’R, Gratuité transport et le ticket t+ sont autorisés. Les personnes ayant la Carte Rubis bénéficient de la gratuité.

Les arrêts à Provins se trouvent aux stations : Mairie, Avenue Alain Peyrefitte, Gare SNCF, Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, Clinique de Saint-Brice, Avenue de la Voulzie Champbenoist, Hôpital Léon Binet, Pannevelles, Maison Médicalisée, Centre Culturel et Sportif Saint-Ayoul[41] ainsi que Intermarché, Place du 29e Dragon[42].

Ligne 7 de Procars[modifier | modifier le code]

La ligne 7 est divisée en quatre parties (Provins - Avon, Provins - Montereau (1), Provins - Montereau (2), Paroy - Vimpelles) et comprend également la desserte des établissements scolaires de Provins. Cette desserte circule uniquement dans Provins à l'instar des lignes du réseau Probus. Elle a lieu entre h 50 et 17 h 50 seulement, durant des heures importantes sur le plan scolaire.

Cette ligne est composée de cinq stations: Marie-Curie, Les Pannevelles, Jules Verne, Gare de Provins et Ville Haute. Cette partie de la ligne 7 est uniquement « scolaire » car les arrêts sont situés uniquement près des points permettant un déplacement plus simple des étudiants : Collège Marie-Curie, Lycée des Pannevelles, Jules Verne, gare routière, gare SNCF et Ville Haute (non loin, en plus, du lycée Thibault-de-Champagne).

Cette ligne est un complément de la ligne Probus A avec une desserte des quatre premières stations[43].

Entreprise[modifier | modifier le code]

  • Dénomination : PROCARS
  • Adresse du siège : 2 rue Georges Dromigny - 77160 Provins
  • Direction : Alain Damande
  • PDG : Jean-Pierre Jouy
  • Directeur général : Michel-Frédéric Jouy
  • Forme juridique : société anonyme
  • Capital : 309 024 euros
  • Activité : Transports routiers réguliers de voyageurs
  • Effectif : 172 salariés
  • Établissements : 4

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le satellite pour Provins, article du site « leparisien.fr » du 13 juin 2000
  2. Reportage imaginaire sur Villiers-Saint-Georges en 1900 repris depuis Notre Département : La Seine-et-Marne, n° 15 octobre-novembre 1990, sur le site « villiers-saint-georges.chez-alice.fr », consulté le 14 août 2010
  3. Historique de Procars
  4. Procars Actualité
  5. Des bus à la carte, consulté le 27 mai 2011.
  6. « Provins - Trois lignes de bus à partir du mois de septembre », article du 9 mai 2003 sur « leparisien.fr », rubrique Seine-et-Marne Sud. Consulté le 15 mars 2011.
  7. Projet Probus
  8. Voir horaires bus
  9. a et b « Horaires des lignes Probus », sur procars.com via web.archive.org (consulté le 4 octobre 2015).
  10. « Horaires des bus de Provins »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?)
  11. Résolutions de Procars
  12. Page Carbone
  13. http://www.cc-provinois.fr/index.php?NA=Vie-quotidienne&NB=transport&NC=bus&O=1266 OREOS 2, le bus électrique
  14. Transport en communs 2010
  15. Vidéo de Procars
  16. Le financement des transports franciliens - Site du STIF
  17. La journée du transport public du 19 septembre 2007
  18. Le Parisien, section Seine-et-Marne, novembre 2000
  19. La ligne A
  20. l'Hôpital Léon-Binet « Copie archivée » (version du 2 octobre 2013 sur l'Internet Archive)
  21. Zone Champenoist
  22. Maison de retraite « Copie archivée » (version du 28 novembre 2008 sur l'Internet Archive)
  23. Centre de Bellvues
  24. Horaires de la ligne A
  25. Collège Marie-Curie
  26. Horaire Ligne B
  27. Le Conseil Communautaire souhaite renforcer le service de transport à la demande BALADE
  28. La ligne C
  29. Procars
  30. Monuments de Provins
  31. Office du tourisme de Provins
  32. Place du Châtel
  33. La ligne E
  34. Transport à la carte
  35. BALADE
  36. Clinique de Saint-Brice
  37. Le petit train touristique
  38. Les petits trains de Provins, sur procars.com. Consulté le 1er juillet 2013.
  39. Transport à la carte
  40. BALADE
  41. B.A.LA.DE
  42. Nouvelles lignes
  43. Desserte des établissements scolaires de Provins

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail des transports en Île-de-France
  • Portail de Seine-et-Marne
  • Portail des autobus