Pour l'art

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pour l'art est un cercle artistique bruxellois fondé en 1892 par le peintre symboliste Jean Delville.

Historique[modifier | modifier le code]

Jean Delville et d’autres dissidents du cercle L’Essor créent à Bruxelles l'association d'artistes Pour l’Art qui a une vocation idéaliste. Les principaux objectifs du cercle étaient l'organisation de Salons et de conférences. L'un des conférenciers a été le « gourou » du symbolisme, Sâr Peladan. Les premières réunions ont eu lieu en février 1892 et la fondation officielle remonte à avril 1892. Le siège social est situé à la taverne Guillaume, place du Musée, à Bruxelles.

L'association fut dissoute en 1939.

Les membres fondateurs[modifier | modifier le code]

Affiche d'Alexandre Hannotiau pour la 4e exposition annuelle au Musée moderne, Bruxelles (1895).

Les fondateurs de Pour l'Art sont Pierre Braecke, Léon Dardenne, George Dege Tere, Jean Delville, les frères José et Omer Dierickx, Georges Fichefet, Adolphe Hamesse, Alexandre Hannotiau, Jean Herain, Léon Jacques, William Jelley, le couple Antoine et Clémence Lacroix, Amédée Lynen, Victor Rousseau, Hector Thys, Richard Viandier, Omer Coppens.

Ils furent rejoints par après par Albert Ciamberlani et Émile Fabry et encore plus tard par Eugène Laermans, Henri Ottevaere, François Dehaspe, Firmin Baes et Emmanuel Viérin. L'affichiste liégeois Charles Michel en fit également partie.

Premier salon[modifier | modifier le code]

Le premier Salon s’ouvre le 12 novembre 1892 et présente les œuvres des peintres Albert Ciamberlani, Jean Delville, Émile Fabry, des sculpteurs Pierre Braecke et Victor Rousseau, tous Belges, ainsi que des artistes ayant exposé quelques mois auparavant à Paris chez Péladan comme les Français Maurice Chabas, Chalon, Charles Filiger, Alexandre Séon de l'Allemand Carlos Schwabe ou des Suisses Albert Trachsel et Auguste de Niederhausern dit Rodo.

Liens internes[modifier | modifier le code]