Portail:Géorgie (pays)/Tableau principal/Annonces actualités/Archives/2008

Portail:Géorgie (pays)/Tableau principal/Annonces actualités/Archives/2008 - Wikipédia

Portail:Géorgie (pays)/Tableau principal/Annonces actualités/Archives/2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portail:Géorgie (pays) | Tableau principal | Annonces actualités | Archives

Cette page présente les actualités concernant la Géorgie enregistrées pour le Portail de la Géorgie du 1er novembre au 31 décembre 2008.

Décembre

  • 31 décembre : Discours de fin d'année du Président Mikheil Saakachvili. Le Président a parlé des évènements du début de l'année, de la guerre et de la crise économique, problèmes qu'il éspère résoudre au plus vite, avec l'aide de son peuple.
  • 30 décembre : Selon l'ambassadrice d'Israël à Moscou, son pays ne reconnaîtera guère l'"indépendance" des provinces séparatistes géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.
  • 29 décembre : Des troupes géorgiennes commencent à environner sa province séparatiste d'Ossétie du Sud, a déclaré le ministère séparatiste de la Défense.
  • 26 décembre : Le chef des séparatistes sud-ossètes, Edouard Kokoity, a demandé à l'OSCE de venir dirèctement dans sa "république" plutôt qu'y passer par l'intermédiaire d'autres pays.
  • 25 décembre : Le Premier ministre Grigol Mgaloblichvili a remit sa démission au Président Mikheil Saakachvili suite à une (vraie) bagarre. Le chef d'état la refusa.
  • 24 décembre : Washington et Tbilissi confirment les débuts des négociations entre les deux pays pour conclure une charte bilatérale.
  • 23 décembre : Visite du Premier ministre Grigol Mgaloblichvili en Turquie. Il s'entretint avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan et le ministre du Commerce extérieur, M. Kursad.
  • 22 décembre : Visite du ministre géorgien des Affaires étrangères Grigol Vachadzé en Azerbaïdjan. Ce pays frontalier de la Géorgie avait apporter son soutien à la Géorgie durant la guerre du mois d'août.
  • 19 décembre : Un drone géorgien aurait survolé sa région séparatiste d'Ossétie du Sud à 6h10 heure locale. Le ministère de la Défense de la république autoproclamée a annoncé que si ce genre d'accident devait se reproduire, les forces sud-ossètes se verront obligé d'abattre l'avion sans pilote.
  • 18 décembre : Continuations des discussions entre la Géorgie et la Russie à Genève. Pierre Morel, le représentant spécial de l'Union européenne pour la crise géorgienne, a déclaré qu'aucune entente concrète n'a été faite sur l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud.
  • 17 décembre : Ouverture de nouvelles discussions à Genève entre la Fédération de Russie et la République de Géorgie. Celle-ci est censé aidé les Nations Unies à établir un statut officielle pour les deux provinces séparatistes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.
  • 16 décembre : L'Organisation de solidarité avec les peuples d'Afrique et d'Asie (AAPSO) a accusé "l'agression géorgienne contre l'Ossétie du Sud qui causa la mort de plusieurs milliers de civils."
  • 15 décembre : L'ambassadeur russe dans la province séparatiste d'Abkhazie Semen Grigoriev a présenté les copies des lettres de créance au "ministre abkhaze des Affaires étrangères" Sergueï Chamba. Cet acte ouvre officiellement les relations diplomatiques entre la Russie et l'Abkhazie.
  • 14 décembre : Le Conseil européen approuve la proposition de la Comission demandant à établir un "Partenariat oriental" avec la Géorgie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, l'Ukraine et la Moldavie.
  • 13 décembre : Les forces russes ont repris le village de Perevi, quelques heures après s'en être retirés, dans un secteur contesté de Géorgie non loin de la province séparatiste d'Ossétie du Sud.
  • 12 décembre : Les forces russes quittent le village géorgien de Perevi, qu'ils occupaient depuis la fin de la guerre, contre le cessez-le-feu signé le 16 août par les présidents russe et géorgien.
  • 12 décembre : Le président géorgien Mikhaïl Saakachvili a nommé l'ancienne ministre des Affaires étrangères Ekaterina Tkechelachvili au poste de secrétaire du Conseil de sécurité nationale.
  • 11 décembre : Le vice-premier ministre de Géorgie, Guiorgui Baramidze, demande à Bruxelles de transformer sa mission d'observation de l'ONU en force de maintien de la paix. Bruxelles refusa toutefois cette proposition.
  • 10 décembre : Une voiture de patrouille de l'OSCE a été la cible de tirs venant de l'Ossétie du Sud, alors que la mission passait près du village de Khviti. Auncun blessé n'est a déplorer.
  • 9 décembre : Visite du Premier ministre arménien Tigran Sargsian en Géorgie afin de soutenir la communauté arménienne vivant sur le sol géorgien. Selon l'Église arménienne, le gouvernement géorgien maltraîterait la communauté.
  • 9 décembre : Rencontre entre le Patriarche-Catholicos de Géorgie Ilia II et le président russe Dimitri Medvedev. Le chef de l'Église orthodoxe géorgienne a annoncé que la Russie voulait se réconcilier avec la Géorgie.
  • 8 décembre : Alliance du Parti républicain et de la Nouvelle droite afin d'obtenir des éléctions anticipées en Géorgie.
  • 5 décembre : Tbilissi coupe le gaz à sa province séparatiste d'Ossétie du Sud. Moscou appelle l'OSCE a prévenir une catastrophe humanitaire.
  • 5 décembre : Le Premier Ministre Grigol Mgaloblichvili limoge les ministres de la Défense (David Kezerachvili) et des Affaires étrangères (Eka Tkechelachvili). Grigol Vachadzé, ministre de la Culture, devient Chef de la diplomatie, tandis que le vice-ministre de la Défense Batou Koutelia accède au poste de ministre. D'importants remaniements politiques sont encore à prévoir, tel que la démission de la totalité des diplomates de la Géorgie.
  • 4 décembre : Le chef de la diplomatie abkhaze, Sergueï Chamba, déclare que les missions de surveillance de l'ONU n'ont pas le droit de pénétrer en territoire abkhaze.
  • 3 décembre : L'ex-premier ministre géorgien Zourab Nogaïdeli crée le "Mouvement pour une Géorgie juste", devant se transformer en parti politique d'opposition dont le principal objectif sera de "changer le style de l'administration d'Etat".
  • 2 décembre : L'Union européenne a officiellement lancé une mission d'enquête sur les causes du conflit russo-géorgien d'août, qui sera dirigée par la Suissesse Heidi Tagliavini, représentante spéciale de l'ONU en Géorgie de 2002 à 2006.
  • 1er décembre : Les observateurs de l'Union européenne en Géorgie ont annoncé qu'ils allaient déplacer leurs bureaux vers un secteur plus proche de la ligne de séparation avec l'Ossétie du Sud.

Novembre

  • 30 novembre : Suite à la réunion de l'OTAN au sujet de l'Ukraine et de la Géorgie, les membres de l'Alliance ont refusés d'accorder à ces deux pays le MAP, ou candidature officielle. La Russie s'est déclarée "satisfaite" de la décision de l'OTAN.
  • 30 novembre : Le gouvernement sud-ossète annonce que Tskhinvali et des villages ossètes ont été pillonés par des tirs géorgiens. Le ministère de la Défense reconnaît les faits, mais déclare que les soldats géorgiens n'avaient pas commencé les tirs.
  • 29 novembre : Le ministère géorgien des Affaires étrangères a annoncé la rupture de ses relations diplomatiques avec le Nicaragua, en protestation contre sa reconnaissance de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie.
  • 28 novembre : Le président Mikheil Saakachvili s'aprrêterait à fuir le pays selon Chalva Natelachvili, chef du Parti Travailliste et membre de l'opposition. Ses déclarations ont été démenties par le gouvernement géorgien.
  • 26 novembre : La Géorgie externalise ses résaux téléphoniques à l'opérateur américain AT&T, pour un contrat de 346 millions de dollars.
  • 24 novembre : Ratification des traités d'amitié entre la Russie et les provinces séparatistes géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud. Selon ces traités, le rouble est accepté comme monnaie officielle de ces deux "pays" et leurs citoyens peuvent accéder à la citoyenneté russe.
  • 23 novembre : Visite du président polonais Lech Kaczyński en Géorgie. Son convois, de même que celui du président Saakachvili, fut attaqué à la frontière sud-ossète. Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et le vice-ministre de la Défense sud-ossète Ibrahim Gassaev nient toute implication dans l'incident.
  • 21 novembre : Décès du gouverneur du district géorgien de Tsalenjikha, à la frontière abkhaze, suite à l'explosion d'une mine. L'explosion fait aussi la mort d'un villageois et blesse deux policiers en service.
  • 20 novembre : Attaque d'un poste de police géorgien près de la province séparatiste d'Abkhazie, dans le village de Ganmoukhouri. Aucun blessés n'est à déplorer, mais les locaux ont été sérieusement endomagés. Le même jour, un pont ferroviaire reliant la Géorgie à l'Abkhazie avait été détruit par les troupes russes.
  • 19 novembre : Début des discussions de l'ONU à Genève, au sujet du conflit dans le Caucase. Il a été dit que les sujets politiques "lourds" (statut de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud) seront évités.
  • 18 novembre : Jeu amical de football Roumanie/Géorgie. La Roumanie l'emporte avec 2-1 sur la Géorgie et la recette du jeu sera versé aux victimes de l'explosion minière qui fit douze morts et treize blessés en Roumanie
  • 17 novembre : Vers 15:00 heure locale, un drône russe s'écrase sur le territoire géorgien. Tbilissi dénonce une violation de son territoire aérien, tandis que Moscou nie l'information. En s'écrasant dans la région du Chida Karthlie, le drône fit deux morts.
  • 16 novembre : La mission d'observation de l'Union européenne en Géorgie (MSUE) a indiqué avoir essuyé des tirs près de la région séparatiste d'Abkhazie alors qu'ils enquêtaient sur la mort d'un policier géorgien la veille dans le secteur.
  • 15 novembre : La police géorgienne annonce que les forces sud-ossètes ont évacué le village géorgien de Perevi, à la frontière entre la Géorgie et sa république séparatiste d'Ossétie du Sud. La même source déclare qu'une vingtaine de soldats russes sont toujours sur place.
  • 14 novembre : Les membres du Comité des présidents, organe directeur de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), sont à Moscou pour étudier la situation consécutive au conflit osséto-géorgien, a affirmé un employé de l'Assemblée, qui préféra garder l'anonymat.
  • 13 novembre : Visite de Mikheil Saakachvili à Paris. Le président français Nicolas Sarkozy le rassura en lui disant que l'integrité territoriale de la Géorgie ne sera guère oubliée.
  • 12 novembre : Rencontre entre les ministres de la Défense géorgien et arménien. David Kezarachvili, représentant le parti de la Géorgie, a annoncé la prochaine élaboration de traités pour une coopération militaire entre les deux pays.
  • 11 novembre : Le secrétaire américain à la défense Robert Gates est en Estonie afin de réaffirmer le soutien des Etats-Unis aux pays baltes, ainsi qu'aux ex-républiques soviétiques d'Ukraine et de Géorgie voulant intégrer l'Otan, des positions de nature à alimenter les tensions déjà vives avec Moscou.
  • 10 novembre : Réunion du parlement abkhaze. Sergueï Bagapch, chef de la province séparatiste, délare que la volonté de considérer l'Abkhazie comme région de la Géorgie est "irréelle".
  • 9 novembre : Zourab Tsertsvadzé, gouverneur de Satchkhéré, déclare que la vie des habitants de Perevi est en grand danger, suite à la prise du village par les miliciens sud-ossètes la veille.
  • 8 novembre : Des miliciens sud-ossètes firent des incursions dans le village géorgien de Perevi, à la frontière osséto-géorgienne. Ces soldats séparatistes, désormais établis dans le village, remplacent les soldats russes, en place dans la région depuis le conflit du mois d'août.
  • 7 novembre : Un an après les manifestations violemment réprimées par le gouvernement géorgien, près de 10 000 personnes manifestent contre la présidence de Mikheil Saakachvili, suite à son échec lors de la guerre contre la Russie.
  • 6 novembre : Eka Tkechelachvili, ministre des Affaires étrangères, dénonce l'agressivité du message de Dimitri Medvedev, qui déclara "la Russie ne fléchira pas dans le Caucase".
  • 5 novembre : La présidence française de l'Union Européenne annonce le déploiement de plus d'observateurs européens en Géorgie.
  • 4 novembre : Le président Mikheil Saakachvili a limogé ce mardi le chef d'état-major de l'armée Zaza Gogava, et le remplaça par Vladimir Tchatchibaïa.
  • 1er novembre : Avec 98 voix pour et 11 contre, le Parlement a validé la composition du nouveau gouvernement géorgien, mené par le nouveau premier ministre Grigol Mgaloblichvili.
© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html