Piem

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
 Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Barrigue de Fontainieu et de Montvalon.
Piem
Piem, en 2016.
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Famille
Fratrie
Enfant
Distinctions

Pierre Georges Marie de Barrigue de Montvallon dit Piem, est un dessinateur « humaniste » (selon sa propre définition) français, né le à Saint-Étienne (Loire).

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et entourage[modifier | modifier le code]

Fils de Serge de Barrigue de Montvallon, directeur de la Maison de la Chimie, et de Madeleine Champavère, il est le frère de Robert de Montvalon[1] et oncle de Dominique de Barrigue de Montvalon (1947), journaliste et éditorialiste.

Il épouse le 22 août 1947 Élisabeth Lefebvre, avec qui il a six enfants[2] (trois garçons, trois filles), dont Thierry, connu sous le pseudonyme de Barrigue, dessinateur de presse[3] et Christophe, généalogiste propriétaire des arbres fraternelle et wikifrat sur Geneanet[4].

Quelques années plus tard (vers 1953), il devient parrain religieux de Philippe Bouvard (né en 1929) après que ce dernier eut décidé de se faire baptiser discrètement.[réf. souhaitée]

Formation[modifier | modifier le code]

Pierre de Barrigue de Montvallon est diplômé de l'École nationale supérieure des beaux-arts et de l'École Paul-Colin[2].

Dessinateur et artiste peintre[modifier | modifier le code]

Piem est un dessinateur humoristique et artiste peintre[2].

En , il termine la guerre comme « caporal décorateur »[5] à Trèves.

Dès 1947, il collabora à Témoignage chrétien et au Figaro (jusqu'en 1981). Les lecteurs du Point et de La Croix ont pu également voir ses dessins[2].

Parallèlement, il défend la profession journalistique en se syndiquant au SNJ. Il est aussi le créateur du personnage de Turlupin, qui paraissait en strips dans certains quotidiens comme L'Est républicain, notamment dans les années 1970.

Il est aussi passé par le cabaret : La tête de lard, l'Olympia, Bobino.

Il se fait connaître du grand public en participant aux émissions télévisées Le Petit Rapporteur (1975-1976) où Jacques Martin l'appelle « l'ancêtre » alors qu'il n'a que 51 ans, et La Lorgnette en 1977[6],[7].

Piem est un célèbre fumeur de pipe[8], et en 1975 il lui était possible de fumer pendant l’émission Le Petit Rapporteur[9].

Piem s’est retiré à Notre-Dame-d'Oé, commune d’Indre-et-Loire au nord de Tours, où il a été élu conseiller municipal, et continue à fumer la pipe[10].

La vie de Piem et sa carrière ont été résumées par Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture, dans son discours prononcé le avant qu'il le promeuve commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres[11].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Aux éditions du Cherche midi :

  • Les Mordus de l’automobile, octobre 1988 (ISBN 978-2-86274-135-2)
  • Les Mordus du foot, mars 1992 (ISBN 978-2-86274-225-0)
  • Au revoir et encore merci, octobre 1993 (ISBN 978-2-86274-290-8)
  • Bonne santé, mode d’emploi, août 1994 (ISBN 978-2-86274-208-3)
  • Les Mordus du tennis, novembre 1994 (ISBN 978-2-86274-055-3)
  • Petits enfants grands parents, mode d’emploi, décembre 1994 (ISBN 978-2-86274-164-2)
  • Enfants Parents, mode d'emloi, avril 1995 (ISBN 978-2-86274-362-2)
  • Dieu et vous, novembre 1996 (ISBN 978-2-86274-465-0)
  • Les Gendarmes, septembre 1997 (ISBN 978-2-86274-518-3)
  • L’École, septembre 1998 (ISBN 978-2-86274-600-5)
  • Je t’aime, février 1999 (ISBN 978-2-86274-635-7)
  • Les Accrocs du portable, juin 2000 (ISBN 978-2-86274-751-4)
  • Souvenirs d’un libraire, texte de Jacques Plaine, septembre 2002 (ISBN 978-2-7491-0017-3)
  • L’argent, encore plus, octobre 2003 (ISBN 978-2-7491-0140-8)
  • Les Joies de la retraite, octobre 2004 (ISBN 978-2-7491-0268-9)
  • Mon stress, mon psy et moi, novembre 2004 (ISBN 978-2-7491-0297-9)
  • Deuxième abécédaire de la dérision, texte de Ghassan Khoury, octobre 2007 (ISBN 978-2-7491-0949-7)
  • J’aime La Poste, octobre 2008 (ISBN 978-2-7491-1105-6)
  • La terre jusqu’au trognon, octobre 2009 (ISBN 978-2-7491-1250-3)
  • Troisième abécédaire de la dérision, texte de Ghassan Khoury, octobre 2007 (ISBN 978-2749115986)
  • Le petit Piem illustré, novembre 2010 (ISBN 978-2-7491-1421-7)

Chez d'autres éditeurs :

  • Un trait ... C'est tout, 1972
  • À la petite semaine, 1975
  • Aux larmes, citoyens, 1976
  • Dipapacequoi, recueil d'articles, 1977
  • La France et les Français (en collaboration), 1979
  • Les Mordus du tennis, 1984
  • Cent dessins choisis, 1984
  • Les Mordus du foot, 1985
  • Un cœur gros comme ça, 1986
  • Les Mordus du ski, 1987
  • Les Mordus de l'automobile, 1988
  • Petits enfants grands parents, mode d’emploi, 1989
  • Santé, mode d'emploi, 1991
  • Piem se met à table, mai 1994 (ISBN 978-2865530977)
  • Les Mordus du ballon rond, 1998
  • Vive la retraite, 2001
  • L'Ombre et la grâce, en collaboration avec Marie de Solemne, novembre 2004 (ISBN 978-2844542519)

Outre ces livres, Piem a illustré un grand nombre d'ouvrages.

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Piem est chevalier de l'ordre national de la Légion d’honneur et commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres.

Piem est président d’honneur d’une fédération de voitures à pédales et de l'association SOS Gaspillage Argent Public, il est membre d’honneur de la confrérie des fumeurs de pipes de Morez et de Saint-Claude[12].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'ancien journaliste Robert de Montvalon est mort », sur la-croix.com, .
  2. a b c et d Who's Who in France, édition 2008, p. 1775.
  3. « Barrigue », sur base de données des personnalités vaudoises de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne..
  4. Christophe Michel Marie de Barrigue de Montvalon sur le site Geneanet.
  5. Caporal à Trèves.
  6. Extrait de l’émission Le Petit Rapporteur en 1975 où Piem intervient.
  7. Extrait de l’émission Le Petit Rapporteur en 1975 où Piem intervient.
  8. « Liste de personnalités », sur fumeursdepipe.net (consulté le 16 septembre 2011).
  9. Extrait de l’émission Le Petit Rapporteur en 1975 où Piem fume la pipe.
  10. « Chez le dessinateur Piem à Notre-Dame d’Oé », sur le site du quotidien régional La Nouvelle République du Centre-Ouest (consulté le 16 septembre 2011).
  11. « Discours de Renaud Donnedieu de Vabres - Remise des insignes de commandeur dans l’Ordre des arts et des lettres à Piem », sur le site du ministère de la culture, (consulté le 16 septembre 2011).
  12. ’’Piem à Hondschoote ‘’, in Bulletin municipal de la ville d’Hondschoote, numéro 31, septembre 2005, p. 7, [lire en ligne].


  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de la presse écrite
  • Portail de la télévision
  • Portail de l’humour
  • Portail de Saint-Étienne