Piémontais en comparaison de l'italien et du français

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Le piémontais appartient au sous-groupe gallo-italique (it. galloitalico), donc il a nombreux traits communs surtout avec l'italien, mais aussi avec le français ou l'occitan.

Le vocabulaire[modifier | modifier le code]

Le piémontais a beaucoup de mots dérivant de l'italien et du français, mais il a aussi des mots différents de leurs équivalents italiens et français.

Italien Français Piémontais
attuale actuel dël di d'ancheuj
comprendere comprendre ten-e da ment
Dio, Nostro Signore Dieu Nosgnor
giorno, dì jour di
in altre parole c'est-à-dire visadì
in più de plus an dzorpì
possedere, avere posséder avèj
prendere, pigliare prendre pijé
successione, sequenza suite sequensa
un punto di vista un point de vue na mira
usare, adoperare utiliser dovré
lavorare travailler travajé


Ressemblances entre le piémontais et le français (et ses différences avec l’italien)[modifier | modifier le code]

Le Piémontais, contrairement à l’italien standard, partage un grand nombre de mots avec le français et les autres langues gallo-italiques qui le rendent très différent de ce dernier. Nombre de ces mots étaient des emprunts linguistiques ou des mots qui ont évolué dans la même position que le français.

Piémontais Français Italien
Aleman allemand tedesco
Abimé abimer sommergere
Adress adresse indirizzo
Amusé amuser divertire
Ambrassé embrasser abbracciare
Anlevé enlever togliere
Anviron environ circa
Antamné entamer incominciare
Anvìa envie voglia
Ancheuj aujourd'hui oggi
Apress après dopo
Aragn araignée ragno
Arlev relève ricambio
Arsòrt ressort molla
Articiòch artichaut carciofo
As as hanno
Asard hasard caso
Atrapé attraper prendere
Assiëtta assiette piatto
Assè assez abbastanza
Avion avion aereo
Bajé bailler sbadigliare
Bassin bassin bacinella
Becheria boucherie macelleria
Bërgé berger pastore
Biso bijou gioiello
Blaga blague scherzo
But but scopo
Boita boîte scatola
Bòsch bois legno
Brisé briser rompere
Bogé bouger muovere
Bonet bonnet cappello
Bòneur bonheur felicità
Car car perché
Cassé casser rompere
Caté acheter comprare
Camion camion autocarro
Campé camper buttare
Cadò cadeau regalo
Cadrega chaise sedia
Chité quitter lasciare
Chèr char carro
Chen-a chaîne catena
Ciat chat gatto
Ciresa cerise ciliegia
Clavié clavier tastiera
Còfo coffre forziere
Còrbela corbeille cesto
Cotin cotillon gonna
Crajon crayon matita
Cress crèche asilo nido
Cogé coucher coricare
Complent complaint lamentazione
Darmage dommage danno
Dëscrocé décrocher sganciare
Dësrangé déranger disturbare
Dont dont di cui/del quale
Dròlo drôle strano
Drapò drapeau bandiera
Scran écran schermo
Euvra œuvre opera
Eva eau acqua
Fat fade insipido
Fasson façon modo
Folar foulard fazzoletto da collo
Fusëtta fusée missile
Lapìn lapin coniglio
Lingeria lingerie biancheria
Logé loger alloggiare
Gravé graver imprimere
Grimassa grimace smorfia
Làit lait latte
Lerma larme lacrima
Lésa luge slitta
Madama madame signora
Marié marier sposare
Mèis mois mese
Menage menage gestione
Mersi merci grazie
Miràj miroir specchio
Minusié menuisier falegname
Mitoné mitonner cuocere a fuoco lento
Meison maison casa
Mucioar mouchoir fazzoletto
Monsù monsieur signore
Mojen moyen mezzo
Monté monter salire
Mossé mousser spumare
Mòt mot parola
Novod neveu nipote
Ój oui si
Ordinator ordinateur computer
Parpajon papillon farfalla
Partagé partager spartire
Parèj pareil così
Papé papier carta
Pie pie gazza ladra
Planeur planeur aliante
Plenta plainte querela
Pois pois pisello
Pom pomme mela
Possé pousser spingere
Pròce proche vicino
Rainura rayure graffio
Rangé arranger aggiustare
Ravin ravin burrone
Regret regret dispiacere
Rèid raid rigido
Ridò rideau tenda
Roa roue ruota
Sabòt sabot zoccolo
Sagrin chagrin preoccupazione
Safeur chauffeur autista
Salada salade insalata
Sapin sapin abete
Salòp sale sporco
Spurì pourri appassito/marcio
Soagné soigner curare
Seurte sortir uscire
Strop troupeau gregge/mandria
Stagera étagere scaffale
Sombr sombre scuro
Tasté tâter assaggiare
Tèit toit tetto
Tisòire cisoire forbici
Tramblé trembler tremare
Travajé travailler lavorare
Tricoté tricoter lavorare a maglia
Tombé tomber cadere
Utiss outil attrezzo
Vagné gagner vincere
Vila ville città
Vitura voiture auto
Zibié gibier selvaggina

Nombres en piémontais[modifier | modifier le code]

Nombre Piémontais Nombre Piémontais
1 un 30 tranta
2 doi 40 quaranta
3 tre 50 sinquanta
4 catr 60 sessanta
5 sinch 70 stanta
6 ses 80 otanta
7 sèt 90 novanta
8 eut 100 sent
9 neuv 101 sent e un
10 des 200 dosent
11 óndes 300 tërsent
12 dódes 400 quatsent
13 tërdes 500 sinchsent
14 quatòrdes 600 sessent
15 quìndes 700 setsent
16 sëddes 800 eutsent
17 disset 900 neuvsent
18 disdeut 1000 mila
19 disneuv 1006 mila e ses
20 vint

Prononciation[modifier | modifier le code]

Le piémontais est écrit avec une variété de l'alphabet latin. Les lettres et leurs équivalents IPA sont présentés dans le tableau suivant.

Lettre ou graphème Phonèmes Prononciation en français
A, a /a/ /ɑ/ (a, â)
B, b /b/ (b)
C, c /k/ /t͡ʃ/ devant (a, o, u) comme en français, devant (e, i) (tch), pour former le phonème (tch) devant (a, o), ajoutez un (i).
CH, ch /k/ le graphème (ch) est utilisé devant (e, i) pour former le phonème /k/ prononcé (que), (qui) en français.
D, d /d/ (d)
E, e /e/ (é, æ, œ)
È, è /ɛ/ (è, ê, ei)
Ë, ë /ə/ (e)
EU, eu /ø/ (eu, œu)
F, f /f/ (f, ph)
G, g /g/ /ʒ/ comme en français devant (a, o, u) /g/, ge, gi devant (e, i)
GH, gh /g/ le graphème (gh) est utilisé devant (e, i) pour former le phonème /g/ devant (e, i) prononcé en français (gue, gui).
GN, gn /ɲ/ (gn)
GLI, gli /ʎ/ Ce phonème n’existe pas en français mais ressemble au (gli) en italien.
H, h comme en français la lettre (h) n'est pas prononcée.
I, i /i/ (i)
J, j /j/ comme (y) en français ou aussi (il).
L, l /l/ (l)
M, m /m/ (m)
N, n /n/ /ŋ/ (n) (ng)
O, o /u/ /ʊ/ /w/ comme le (ou) en français.
Ò, ò /ɔ/ (o, ô)
P, p /p/ (p)
Q, q /k/ (q)
R, r /r/ /ɺ/ Ces phonèmes n'existent pas en français mais ils se prononcent comme le (r) en anglais ou le (rr) en espagnol.
S, s /s/ /z/ (s)
S-C, s-c /s-t͡ʃ/ (stch)
T, t /t/ (t)
U, u /y/ comme le (u) en français.
V, v /v/ /w/ (v) dans certains cas, est prononcé (ou).
Z, z /z/ (z)

Grammaire[modifier | modifier le code]

L'article[modifier | modifier le code]

Italien Français Piémontais
un un un
una une na
il le ël
la la la
i les ij
le les le

L'article piémontais un devant le mot commençant par une voyelle prend la forme n', devant le mot commençant par sp, st etc. - , toutefois après le mot terminé par a, e - 'n.

Analogiquement comme en italien, en piémontais les articles ël, ij prennent les formes , (les équivalents des italiens lo, gli) devant les mots commençant par sp, st, x.

En piémontais, l'article défini du singulier devant le mot commençant par une voyelle est réduit à l', toutefois l'article défini de pluriel - à j'.

Déclinaison[modifier | modifier le code]

Dans les trois langues on forme les cas au moyen des prépositions (it. - fr. - pms.):

La préposition di - de - ëd.

Italien Français Piémontais
di de ëd
del du dël
della de la dla
dei des dij
delle des dle

En piémontais, la préposition ëd:

  • devant le mot commençant par une voyelle est réduit à d', après le mot se terminant par -a - à 'd, toutefois devant le mot commençant par st-, sp-, sc-, x- etc. prend la forme .
  • avec l'article défini devant le mot commençant par une voyelle est réduit à dl' en singulier, à dj' au pluriel.
  • avec l'article défini devant le mot commençant st-, sp-, sc-, x- etc. prend la forme dlë au singulier, djë au pluriel.

La préposition da - - da. En piémontais, da n'est pas uni avec l'article défini sauf genre masculin; par exemple, it. dal - pms. dal. Ainsi donc: it. dalla - pms. da la.

La préposition a - à - a. En piémontais, a ne prend pas l'autre forme (comme it. ad) devant un mot commençant par une voyelle. Il n'est pas uni avec l'article défini sauf genre masculin; par exemple, it. al, ai - fr. au, aux - pms. al, ai. Ainsi donc: it. alla - fr. à la - pms. a la.

La préposition in - en/dans - an/ant. Le mot piémontais an (ant devant un article) correspond au mot italien in et aux mots français en et dans. Au contraire de l'italien, en piémontais ce mot n'est pas uni avec l'article défini. Ainsi donc: it. nel - pms. ant ël, it. nella - pms. ant la.

La préposition per - pour - për. Le mot piémontais për correspond au mot italien per et au mot français pour.

La préposition con - avec - con. Le mot piémontais con correspond au mot italien con et au mot français avec.

La préposition su - sur - ans. Le mot piémontais ans ou an s- (sans article défini : ansima a) correspond au mot italien su et au mot français sur. Ainsi donc: it. sul - fr. sur le - pms. ans ël ou an sël.

La préposition tra/fra - entre - antra. Le mot piémontais antra (ou an tra) correspond aux mots italiens tra et fra et aux mots français avec et chez.

Le verbe[modifier | modifier le code]

Voir aussi le chapitre « Les suffixes »

La conjugaison des verbes auxiliaires (quelques formes)[modifier | modifier le code]

Le verbe "être"
italien français piémontais la forme de grammaire
essere être esse infinitif
è est a l'é indicatif, présent, troisième personne, singulier
sono sont a son indicatif, présent, troisième personne, pluriel
è stato, fu a été, fut a l'é stait passé, troisième personne, singulier
sono state, furono ont été, furent a son ëstait passé, troisième personne, pluriel
era était a l'era imparfait, troisième personne, singulier
erano étaient a l'ero imparfait, troisième personne, pluriel
sarebbero seraient a sarìo conditionnel, présent, troisième personne, pluriel
Le verbe "avoir"
italien français piémontais la forme de grammaire
avere avoir avèj infinitif
ha a a l'ha indicatif, présent, troisième personne, singulier
abbiamo avons i l'oma indicatif, présent, première personne, pluriel
hanno ont a l'han indicatif, présent, troisième personne, pluriel
aveva avaient a l'avìa passé, troisième personne, singulier
avrebbe aurait a l'avrìa conditionnel, présent, troisième personne, singulier
Le verbe "pouvoir"
italien français piémontais la forme de grammaire
potere pouvoir podèj infinitif
può peut a peul indicatif, présent, troisième personne, singulier
possono peuvent a peulo indicatif, présent, troisième personne, pluriel

L'infinitif[modifier | modifier le code]

Les verbes, qui en italien ont l'infinitif en -are, en français -er, en piémontais ont la terminaison (laquelle souvent dans les mêmes mots est écrite comme ): it.parlare - fr. parler - pms. parlé

Les infinitifs des verbes issus du latin : pono, teneo ont la terminaison -n-e: it. mantenere, proporre - fr. maintenir, proposer - pms. manten-e, propon-e.

Le présent[modifier | modifier le code]

Les verbes piémontais de la troisième personne au présent sont précédés par le mot a.

Les verbes qui en italien ont l'infinitif en -are, en français -er. A la troisième personne du singulier, la terminaison italienne -a ou française -e se change en piémontais en -a : it. parla - fr. parle - pms. a parla. À la troisième personne du pluriel, la terminaison italienne -ano ou française -ent se change en piémontais en -o: it. parlano - fr. parlent - pms. a parlo.

Les passés[modifier | modifier le code]

En piémontais, on utilise le passé composé. Par exemple : it. parlò, ha parlato - fr. parla, a parlé - pms. a l'ha parlà; it. parlarono, hanno parlato - fr. parlèrent, ont parlé - pms. a l'han parlà. Le parfait existait jusqu'au XVIIIe siècle: i parler, it parleres, a parler, i parlero, i parlere, a parlero.

Le futur[modifier | modifier le code]

A la troisième personne du singulier la terminaison italienne -rà ou française -ra se change en piémontais en -rà : it. parlerà - fr. parlera - pms. a parlerà.

Le participe présent[modifier | modifier le code]

La terminaison piémontaise -and correspond à l'italienne -ando et à la française -ant : it. parlando - fr. parlant - pms. parland.

Le participe passé[modifier | modifier le code]

Les différences des terminaisons:

  • Les participes passés, qui en italien ont la terminaison -ato, et en français , ont en piémontais la terminaison . Elle ne change pas en genre féminin et en pluriel. Par exemple, it. parlato - fr. parlé - pms. parlà.
  • Les participes passés, qui en italien ont la terminaison -ito, et en français -i, ont en piémontais la terminaison . Par exemple, it. finito - fr. fini - pms. finì.
  • Les participes passés, qui en italien ont la terminaison -uto, et en français -u, ont en piémontais la terminaison . Par exemple, it. renduto - fr. rendu - pms. rendù.

La part des participes passés est formée de manière irrégulière: it. fatto - fr. fait - pms. fàit.

En piémontais, au genre féminin du singulier, à la fin des participes passés terminés par on ajoute -a: finìa, mais au pluriel -e: finìe.

Les autres formes[modifier | modifier le code]

Les formes françaises (par exemple impersonnelles) avec le pronom on ont leurs équivalents piémontais. On les crée comme troisième personne du singulier, mais au lieu du mot a on donne as (ou devant le verbe commençant par st-, sp-, sc-, x- etc.) Par exemple, fr. on parle - pms. as parla.

Les négations[modifier | modifier le code]

En piémontais, pour la négation, on utilise les particules nen ou  : it. non è - fr. n'est pas - pms. a l'é nen, a l'é pà.

Le pronom[modifier | modifier le code]

Les pronoms possessifs[modifier | modifier le code]

Contrairement à l'italien, en piémontais on néglige les articles définis devant des pronoms possessifs. Le pluriel de genre masculin est l'exception, s'il a la même forme que le singulier.

En piémontais, les pronoms possessifs au masculin ne changent pas par nombre. Par exemple:

Italien Français Piémontais
suo son
sua sa soa
loro leur sò (m.), soa (f.)
suoi ses
sue ses soe
loro leurs sò (m.), soe (f.)

Les autres pronoms[modifier | modifier le code]

Italien Français Piémontais
alcuno, qualche certain, quelque chèich
altro autre autr
che que, qui che
questo ce, cet cost, ës (substantif)-sì
tutto tout tut

(1) Les pronoms ont donné en singulier de masculin. Toutefois, ils les changent par genre et par nombre (m. sing. chèich, m. pl. chèich, f. sing. chèica, f. pl. chèiche). Les pronoms, qui sont terminés par -r, -t ont la forme spéciale au masculin pluriel (avec les terminaisons -ri, -ti : àutri, tuti).

(2) Le pronom che devant un mot commençant par une voyelle est réduit à ch´.

Le pluriel[modifier | modifier le code]

Pour les substantifs et les adjectifs, les terminaisons piémontaises du pluriel -aj, -oj, -ij correspondent aux italiennes -ali, -oli, -ili. Analogiquement, la terminaison piémontaise -aj correspond aux françaises -aux, -ales, -els, -elles. Les exemples: it. speciali - pms. spessiaj, it. notevoli - pms. notéivoj, it. possibili - pms. possìbij, fr. sociales - pms. sossiaj.

Les substantifs et les adjectifs de genre féminin, qui en italien ont le pluriel avec la terminaison -e (et le singulier avec la terminaison -a), en français -es (et le singulier -e), en piémontais ont le pluriel terminé par -e.

Les substantifs et les adjectifs piémontais de genre féminin avec la terminaison -ica ont le pluriel avec la terminaison -iche (de même qu'en italien).

En piémontais, il existe les substantifs et les adjectifs de genre féminin (par exemple avec la terminaison -sion ou ), qui prennent les mêmes formes en singulier et en pluriel.

Le genre[modifier | modifier le code]

Le genre masculin[modifier | modifier le code]

Beaucoup des substantifs et adjectifs italiens au singulier de genre masculin se terminent par -o. Leurs équivalents piémontais n'ont pas -o, par exemple: it. senso - pms. sens. Les équivalents piémontais des substantifs et adjectifs italiens terminés par -co, -go ont les terminaisons -ch, -gh. Toutefois, les équivalents des mots terminés par -bro, -tro ont les terminaisons -ber, -ter.

La majorité des substantifs et adjectifs piémontais de genre masculin a la même forme en singulier et en pluriel.

Les substantifs de genre masculin, qui ont en français la terminaison -e, en piémontais n'ont pas cette terminaison (fr. groupe - pms. grop). Peu sont terminés par -o (fr. terme, type - pms. termo, tipo) ou -a (fr. système, problème, théorème - pms. sistema, prublema, teorema).

Le genre féminin[modifier | modifier le code]

Les substantifs et adjectifs de genre féminin, qui ont en italien la terminaison -a, et en français -e, ont en piémontais le singulier terminé par -a : it. espirenza - fr. expérience - pms. esperiensa, it. interna - fr. interne - pms. anterna, it. teoria - fr. théorie - pms. teorìa.

En piémontais, il existe les substantifs de genre féminin, surtout d'étymologie grecque, qui sont invariables : anàlisi, ipòtesi (it. analisi, ipotesi, fr. analyse, hypothèse).

Les conjonctions[modifier | modifier le code]

Italien Français Piémontais
come comme tanme, coma, 'me
dunque donc, or donca
e, ed et e
ma mais ma
mentre pendant antramente che
o ou o
perché pourquoi, car përchè
se si, lorsque se

L'adjectif[modifier | modifier le code]

L'adverbe piémontais correspond à l'adverbe italien più et au français plus, servant à la formation du comparatif de supériorité.

L'adverbe[modifier | modifier le code]

Les adverbes le plus souvent rencontrés (comparaison):

Italien Français Piémontais
allora alors antlora
anche, pure aussi, même ëdcò
ancora encore ancor
dopo après apress
dove anté che
infine enfin anfin, për finì
intanto cependant, néanmoins tutun
mai jamais mai
male mal mal
molti, tanti bien de, beaucoup de tanti, vàire ëd
molto bien, très motobin
poco, po' peu pòch
poi puis peuj
purtroppo malheureusement belevans
qui ici ambelessì
quando quand quand
sempre toujours sempe, tavòta
solo, solamente ne ... que, seulement mach
sopra ci-dessus sì-dzora
spesso, sovente souvent soens
troppo trop tròp

En piémontais, on crée des adverbes complexes par une addition de la terminaison -man (it. -mente, fr. -ment) à l'adjectif : it. finalmente - fr. finalement - pms. finalman. Toutefois, on utilise plus souvent des expressions adverbiales, par exemple avec usage an manera, ëd fasson (it. nel modo, fr. de manière) ou da na mira (it. del punto di vista, fr. d'un point de vue): it. indipendentamente - fr. indépendamment - pms. an manera indipendenta.

Les différences d'orthographe[modifier | modifier le code]

L'accentuation des accents[modifier | modifier le code]

En piémontais dans un mot l'accent en principe grêle à le même syllabe, qu'en équivalent mot italien. En piémontais si l'accent ne grêle pas à l'avant-dernière syllabe, on marque la voyelle accentuée, par exemple : it. origine - fr. origine - pms. orìgin.

Les autres exemples :

  • la terminaison -ich, -ica etc. : it. storico - fr. historique - pms. stòrich;
  • la terminaison -bil : it. possibile - fr. possible - pms. possìbil;
  • le groupe -òr- : it. corpo - fr. corps - pms. còrp.

Les différences des lettres et des groupes des lettres[modifier | modifier le code]

  • En piémontais les simples consonnes (ça ne concerne pas s) ont où en italien et français ont doubles: it. effetto - fr. effet - pms. efet, it. rapporto - fr. rapport - pms. rapòrt, it. addizione - fr. addition - pms. adission.
  • Les diphtongues italiennes -zi-, -ci- et françaises -ci-, -ti-, -cti-, -xi- entre des voyelles se transforment en -ssi- en piémontais : it. operazione, sociale, massimo - fr. opération, social, maximal - pms. operassion, sossial, massimal.
  • Les diphtongues italiennes et françaises -ul- se transforment en -ol- en piémontais. Pareillement, les italiennes -unt-, -unz- se transforment en -ont-, -ons- en piémontais : it. formula - fr. formule - pms. fòrmola.
  • Les italiennes -nz-, -rz- devant une voyelle se transforment en -ns-, -rs- en piémontais. Pareillement, les françaises -nc-, -nt-, -nct- et -rt- se transforment en -ns-, -rs- en piémontais : it. funzione, parziale - fr. fonction, partiel - pms. fonsion, parsial.
  • La terminaison piémontaise -ja est un équivalent de l'italienne -glia et de la française -ille : it. famiglia - fr. famille - pms. famija.
  • Les mots latins commencants par sp-, st- ont les équivalents français commencants par esp-, ét-, toutefois ils ont les équivalents italiens et piémontais commençants par sp-, st-. En piémontais, si le mot précédent est terminé par une consonne, au commencement du mot on insère ë : it spazio, stato - fr. espace, état - pms (ë)spassi, (ë)stat.
  • Le commencement français re- et italien ri- se transforme en ar- en piémontais, par exemple : it. risoluzione - fr. résolution - pms. arzolussion (mais pas devant -sp-, -st- etc.)
  • La diphtongue française ct après une voyelle se transforme en t en piémontais, par exemple : fr. structure - pms. strutura.
  • La diphtongue française ph se transforme en f en piémontais, par exemple : fr. physique - pms. fìsica.
  • La diphtongue française th se transforme en t en piémontais, par exemple : fr. théorie - pms. teorìa.
  • La diphtongue française pt se transforme en t en piémontais, par exemple : fr. descriptif - pms. descritiv.
  • La lettre française y se transforme en i en piémontais, par exemple : fr. système - pms. sistema.
  • La diphtongue française ai devant n, s, r se transforme en a en piémontais, par exemple : fr. raison - pms. rason.
  • La h muette en mots français est négligée en leurs équivalents piémontais : fr. humanité, hypothèse - pms. umanità, ipotèsi.
  • La diphtongue française ch lue comme k se transforme en c en piémontais (de même qu'en italien), par exemple : fr. technologie, psychologie - pms. tecnologìa, psicologìa (it. tecnologia, psicologia).
  • La terminaison française -que se transforme en -ca en piémontais (de même qu'en italien), par exemple : fr. époque - pms. època (it. epoca).

Les préfixes[modifier | modifier le code]

Italien Français Piémontais
con- con- con-
co- (devant -st-, -sp- etc.)
es- (ecce-) ex- (exce-) es- (ece-)
in- en-, in- an-
in- (négations et oppositions)
inter- inter- antër-
per- per- për-
pseudo- pseudo- fàuss-
quasi- quasi- scasi-
sotto- sous- sot-

Les suffixes[modifier | modifier le code]

Italien Français Piémontais
-al (m.), -ale (f.) -el, -al (m.), -elle, -ale (f.) -al
-are -aire -ari (m.), -ar (f.)
-bile -ble -bil
-ian (m.), -iana (f.) -ien (m.), -ienne (f.) -ian (m.), -ian-a (f.)
-icare -er -iché
-ico (m.), -ica (f.) -ique, -icien (profession) -ich (m.), -ica (f.)
-ismo -isme -ism
-ivo (m.), -ivo (f.) -if (m.), -ive (f.) -iv (m.), -iva (f.)
-mente -ment (adv.) -man
-ore -eur -or
-ose -eux -os
-sta -ste -sta
-stione -stion -stion
-tà -té -tà
-zione -tion, -ction -ssion
-sion (après une consonne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Wikipédia en piémontais.
  • Portail des langues