NRJ Nouvelle-Calédonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour les autres stations de NRJ dans le monde, voir NRJ International.
Pour les articles homonymes, voir NRJ.
NRJ Nouvelle-Calédonie
Présentation
Pays Nouvelle-Calédonie
Siège social 41, rue de Sébastopol, Centre-ville
98 800 Nouméa, Nouvelle-Calédonie
Propriétaire Groupe Hersant Média
Slogan Hit Music Only !
NRJ Nouvelle-Calédonie, 93.5
Langue Français
Statut Radio privée de Catégorie C
Site web http://www.nrj.nc/
Historique
Ancien nom Nouméa Radio Jocker 2000 - NRJ 2000 (1984-1995)
Création
Diffusion
AM  Non
FM  Oui
93.5 MHz
RDS NRJ
Numérique  Non
Numérique terrestre  Non
Satellite  Non
Câble  Non
ADSL  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

NRJ Nouvelle-Calédonie est une radio privée française à diffusion locale en Nouvelle-Calédonie de catégorie C, membre du réseau NRJ International depuis le 5 juillet 1995 mais n'appartenant pas au NRJ Group. Elle est en effet une propriété du Groupe Les Nouvelles Calédoniennes. Elle a été créée en sous le nom de Nouméa Radio Jocker 2000 (NRJ 2000).

Historique[modifier | modifier le code]

La première diffusion de la radio Nouméa Radio Jocker 2000 (NRJ 2000) a lieu le . Il s'agit de la première radio privée fondée en Nouvelle-Calédonie, et prend explicitement pour modèle la radio métropolitaine NRJ fondée trois ans auparavant : il s'agit d'une radio musicale avant tout orientée vers un public jeune. Elle ne fait toutefois pas partie au départ de la franchise officielle NRJ.

En 1992, NRJ 2000 est rachetée par le groupe France-Antilles, lui-même pôle du Groupe Hersant Média. Alors qu'elle ne diffusait jusque là que de la musique, son nouveau propriétaire impose l'apparition de la publicité. En 1995, elle rejoint finalement le réseau NRJ International et peut prendre le nom de la marque : NRJ Nouvelle-Calédonie. Sa programmation s'appuie sur celle de la station sœur métropolitaine, avec quelques adaptations. Notamment, le Comité technique radiophonique (CTR), en respect de dispositions concernant la diffusion de l'information en Nouvelle-Calédonie lié au contexte politique local particulier (selon lequel seules trois radios peuvent traiter l'actualité locale et programmer des émissions politiques : la station publique de RFO, celle anti-indépendantiste RRB et celle indépendantiste Radio Djiido), le nombre de flashs d'actualité est de 11 rendez-vous de 6 h à 18 h 30. Ceux-ci comportent des informations nationales, internationales et locales, avec l'aide des Nouvelles calédoniennes (principal quotidien de l'archipel, également propriété du Groupe Les Nouvelles Calédoniennes).

La programmation est gérée entièrement par ordinateur depuis 1998, et dès lors la station n'a plus eu de disques en rayon. Par son appartenance au réseau NRJ International, elle est généralement la première à diffuser les nouveaux titres nationaux ou internationaux, parfois avant leur commercialisation chez les disquaires du Territoire[1].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

  • Directeur d'antenne : Ricardo Gremy
  • Directeur d'antenne adjoint : Laurent Navarro
  • Chef des ventes : Laurent Pavy
  • Attachés commerciaux : Cédric Armenand, Yan Sadeq et Mélanie Garbay

Animateurs et DJ actuels[2][modifier | modifier le code]

  • Ricardo (Ricardo Gremy), présent depuis l'année 1984 sur la station, directeur d'antenne, anime l'émission quotidienne « NRJ Story »[3].
  • Laurent Navarro, passionné de rock, guitariste, chanteur et meneur du groupe local Charly Midnight , Speed Boris et ancien bassiste du groupe Les 3 petits cochons[4], animateur et créateur de l'émission Torpédo (anciennement Planète Rock) consacrée à l'actualité rock (avec la présentation également de groupes locaux) depuis 2002, directeur adjoint de l'antenne.
  • JB, animateur du « 6/8 ».
  • Karen co animatrice du 6/8 et animatrice de Café-In de 8 h à 9 h.
  • Miss Ma, animatrice du « 9/11 ». Happy Time.
  • Laurent Navarro de 11 h à 12 h pour NRJ News avec Delphine Escanes et Marie Bertin.
  • Ricardo à 13 h 20 pour NRJ Story.
  • Vicky, animateur de « The Breack» de 14 h à 16 h.
  • Laurent Navarro à 15 h 30 pour Torpédo.
  • Nico, animateur du "Kayafou Show" de 16 h à 19 h.
  • Delphine Escanes, journaliste, présentatrice des flashs d'information du matin et midi.
  • Frédérique De Jode, journaliste, présentatrice des flash d'information du soir.
  • Marie Bertin journaliste, présentatrice des sons diffusés tout au long de la journée.

Roméo, de son vrai nom " Raphael Poulain-Chabanis", était animateur sur NRJ de « My NRJ » et « Happy Hour » , il est décédé le 11 octobre 2011, par noyade[5].

Cette disparition a marqué la station ainsi que de nombreuses personnes sur l'île où cet animateur était fort apprécié.

Budget[modifier | modifier le code]

Le budget de NRJ Nouvelle-Calédonie s'établissait en 2008 à 100 millions de Francs CFP (838 000 ). La seule radio entièrement commerciale sur le Territoire, elle ne bénéficie d'aucune subvention publique et se finance entièrement sur la publicité[6]Contrairement à toutes les autres qui bénéficient de subvention tout en faisant payer la publicité.

Diffusion et audience[modifier | modifier le code]

NRJ Nouvelle-Calédonie diffuse uniquement sur le Grand Nouméa. Il ne s'agit pas d'une stratégie commerciale, car après plusieurs projets d’extensions ou de projets de nouvelles radios, lors de différents appels à candidature, aucun projets n'a été retenue.

Elle se présente comme la « première radio sur Nouméa et le Grand Nouméa », en revendiquant 22,2 % de parts de marché, 12,9 % de l'audience cumulée et par sa couverture avec 14 830 auditeurs en moyenne par jour.

Elle arrive en deuxième position sur tout le territoire avec un seul émetteur, les autres radios diffusant sur toute la Nouvelle-Calédonie en possèdent minimum 17.

Programmes[7][modifier | modifier le code]

La programmation est avant tout musicale et tournée vers le loisirs et concerne toutes les tranches d'ages.

Émissions[modifier | modifier le code]

Les émissions programmées sont :

  • « Le 6/8 », variante locale de la matinale de la NRJ métropolitaine, de 6 h à 8 h. Les titres musicaux sont entrecoupés de flashs d'information nationales et internationales toutes les demi-heures (dont la lecture des titres des Nouvelles calédoniennes) et de jeux, avec une ambiance et un humour potache.
  • « Happy Time » de 9 h à 11 h. De nouvelles éditions d'actualité ont lieu à 10 h, 11 h et 11 h 30, ainsi que des jeux et des chroniques (buzz internet, sorties d'albums, films à l'affiche, actualité people).
  • « NRJ Story » à 13 h 20, émission musicale nostalgique consacrée aux années 1980 (clos notamment par la lecture des titres d'une édition des Nouvelles calédoniennes remontant à trente ans).
  • « Torpédo » à 15 h 30 , émission musicale de 20 minutes consacrée au rock, à l'actualité nationale et internationale dans ce domaine et à la présentation de groupes locaux.
  • « The Breack» de 14 h à 16 h, émission musicale sur les tubes du moment, des rubriques et des jeux par SMS.
  • « Kayafou Show » de 16 h à 19 h, émission délirantes pour bien terminer l’après-midi, ainsi que trois éditions d'information à 17 h, 18 h et 18 h 30.
  • "Le best of de Cauet" de 19 h à 20 h les meilleurs moments de Cauet rediffusés sur NRJ Nouvelle-Calédonie.
  • « NRJ Music » de 20 h à 6 h, émission musicale.

Voix-off et jingle[modifier | modifier le code]

La voix-off d'NRJ Nouvelle-Calédonie est la même que celle de son modèle métropolitain, celle de Richard Darbois. Une nouvelle voix, jeune, est venue l'épauler depuis 2005, il s'agit de celle de Donald Reignoux. Les jingle et coupures de promotions de la station, faisant intervenir des artistes internationaux prononçant son slogan, sont également repris.

Évènements sponsorisés[modifier | modifier le code]

NRJ Nouvelle-Calédonie, seule station entièrement commerciale, sponsorise un certain nombre de manifestations, de jeux et de concours promotionnels. Cela passe par des soirées spéciales en boîtes de nuit, des concerts (celui de David Guetta en ).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la radio
  • Portail de la musique
  • Portail de la France
  • Portail de la Nouvelle-Calédonie