Murs-et-Gélignieux

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Murs-et-Gélignieux

Château de Murs.
Administration
Pays France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Canton Belley
Intercommunalité Bugey Sud
Maire
Mandat
Jean-Paul Conand
2014-2020
Code postal 01300
Code commune 01268
Démographie
Population
municipale
255 hab. (2016 )
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 38″ nord, 5° 39′ 46″ est
Altitude Min. 210 m
Max. 460 m
Superficie 6,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Murs-et-Gélignieux

Géolocalisation sur la carte : Ain

Murs-et-Gélignieux

Géolocalisation sur la carte : France

Murs-et-Gélignieux

Géolocalisation sur la carte : France

Murs-et-Gélignieux
Liens
Site web murs-et-gelignieux.fr

Murs-et-Gélignieux est une commune française située dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Murs-et-Gélignieux est situé dans le sud du département de l'Ain, sur la rive droite du Rhône, et s'adosse aux dernières pentes du massif du Bugey (montagne d'Izieu, mont Gela). La commune fait face au mont Tournier, de l'autre côte du fleuve.

Depuis le creusement du canal de dérivation de Brégnier-Cordon, en 1981, un vaste plan d'eau a été aménagé au pied de Gélignieux: le plan d'eau de Cuchet. Il sert à différentes activités récréotouristiques ; notamment avec son port (pontons d'amarrage pour bateaux), restaurants et camping.

Murs-et-Gélignieux est situé à 18 km de Belley, 42 km de Chambéry et 90 km de Lyon. Les communes limitrophes sont Peyrieu, Izieu, Brégnier-Cordon et, sur l'autre rive du Rhône, Champagneux et La Balme en Savoie.

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune de Murs-et-Gélignieux est composée de plusieurs hameaux: Murs, Gélignieux, Trémurs, Cuchet.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Murs-et-Gélignieux
Izieu Peyrieu
Murs-et-Gélignieux Loisieux (Savoie)
Champagneux (Savoie) Saint-Maurice-de-Rotherens (Savoie)

Histoire[modifier | modifier le code]

On trouve trace d'une implantation romaine par un mausolée funéraire dédié à Marcus Rufius Catullus, curateur des Nautes du Rhône, situé au bas de la côte qui monte vers Gélignieux et qui fut détruit vers 1700/1705 et réemployé pour la construction d'une église. Un témoin de l'époque en a fait une description de mémoire quinze ans plus tard, et il subsiste deux fragments d'inscription. André Buisson a publié en 1991 une étude récapitulative sur ce monument[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 réélu mars 2008 Gérard Bettant Divers droite président de la communauté de communes
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 255 habitants[Note 1], en augmentation de 4,08 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
174267379324377385383337330
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
342306310313336330311299268
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
258288252233221205191182156
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
150127131121188204227236253
2016 - - - - - - - -
255--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture : élevage laitier, aviculture, maïs.
  • Tourisme (au plan d'eau) : camping Île de la Comtesse, port de plaisance (60 emplacements), plage, ski nautique.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Sylvestre.

Zones naturelles protégées[modifier | modifier le code]

La commune compte plusieurs ZNIEFF de type I :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. André Buisson, Le mausolée de Marcus Rufius Catullus, curateur des Nautes du Rhône, à Gélignieux (Ain) - CIL XIII, 2494, Revue archéologique de Narbonnaise, Tome 24, 1991. pp. 141-158 [1].
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Murs-et-Gélignieux.

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Portail de l’Ain
  • Portail des communes de France
  • Portail du Bugey