Mouillac (Tarn-et-Garonne)

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Pour les articles homonymes, voir Mouillac.

Mouillac
Administration
Pays France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement Montauban
Canton Quercy-Rouergue
Intercommunalité Communauté de communes du Quercy Rouergue et des gorges de l'Aveyron
Maire
Mandat
Émeline Lamera
2014-2020
Code postal 82160
Code commune 82133
Démographie
Population
municipale
100 hab. (2016 en augmentation de 1,01 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 16′ 06″ nord, 1° 40′ 03″ est
Altitude 268 m
Min. 187 m
Max. 326 m
Superficie 9,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Mouillac

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Mouillac

Géolocalisation sur la carte : France

Mouillac

Géolocalisation sur la carte : France

Mouillac

Mouillac est une commune française située dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Mouillacois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Quercy sur la Lère morte.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département du Lot.

Communes limitrophes de Mouillac[1]
Vaylats (Lot) Loze
Mouillac[1] Caylus
Puylaroque

Histoire[modifier | modifier le code]

Quelques tessons de poterie de l'âge du fer et des ossements humains ont été découverts dans la grotte de Roquebrune[2],[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 En cours Emeline Lamera    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 100 habitants[Note 1], en augmentation de 1,01 % par rapport à 2011 (Tarn-et-Garonne : +5,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
270468357333363326316317315
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
312305293284292281268260239
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2322191871291221211006768
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
5945394455667192101
2016 - - - - - - - -
100--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Cavaillé A., Les grottes funéraires du causse de Limogne, dans Montauban et le Bas-Quercy, Actes du XXVIIe Congrès d’Études de la Fédération des Sociétés Académiques et Savantes de Languedoc-Pyrénées-Gascogne et du XXIVe Congrès de la Fédération Historique du Sud-Ouest tenus à Montauban les 9,10 et 11 juin 1972, C.N.R.S., Albi, 1974, p. 27-34.
  3. Mavéraud-Tardiveau H., Carte Archéologique de la Gaule. 82. Tarn-et-Garonne, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 2007, p. 165.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Léo Seux, « « Mon beau village » : Mouillac, des millions d'années d'évolution à explorer », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 13 octobre 2019)


  • Portail de Tarn-et-Garonne
  • Portail des communes de France