Mouchette (vitrail)

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Pour les articles homonymes, voir Mouchette.
L'évangéliste Luc, détail de la grande verrière de la chapelle Notre-Dame de Kerdévot dans le Finistère.

La mouchette est, dans l'architecture gothique de la fin du Moyen Âge, un élément de vitrail ou d'ouverture dont les nervures de pierre évoquent une flamme.

Définition[modifier | modifier le code]

Dans un vitrail, la mouchette est une partie de la verrière dont les contours délimitent une forme asymétrique, évoquant souvent une flamme. Cette forme est caractéristique des vitraux du gothique flamboyant et est apparue au XIVe siècle[1]. La mouchette est nécessairement complémentaire du soufflet qui est la portion de vitrail dont elle épouse le contour[2].

L'ensemble formé par les assemblages de soufflets, de mouchettes et d'autres éléments est structuré par le remplage et forme généralement, soit la partie haute d'une verrière en lancette, dite « réseau », soit une rosace[3].

Positionnement schématique du soufflet et des mouchettes dans un élément de rosace (rosace occidentale de la primatiale Saint-Jean de Lyon, dite « de l'Agneau »).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Super User, « Définition d'une mouchette », sur InfoVitrail (consulté le 8 juin 2015).
  2. Maryse Bideault, « Soufflet & mouchette », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 8 juin 2015).
  3. « Mouchette », sur Futura-Sciences (consulté le 8 juin 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Portail de l’architecture chrétienne