Meneur de loups

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Les meneurs de loups sont des personnages légendaires, appartenant au folklore, liés à plusieurs régions françaises, et réputés pour leur influence surnaturelle sur ces animaux, voire leur don de métamorphose.

La légende[modifier | modifier le code]

Daniel Bernard relève l'usage des noms meneux de loups, m'neux d'loups et serreux de loups, charmeurs de loups et gardeux de loups[1].

Les meneurs de loups[2],[3], également nommés charmeurs de loups, sont mentionnés en Bretagne, en Auvergne, dans le Languedoc, en Catalogne, en Guyenne, dans la Beauce, dans le Berry et dans le Morvan. Ils parlent le langage des loups et sont décrits comme des sorciers, d'anciens loup-garous, des meneurs de bandes de loup-garous ou encore des lycanthropes eux-mêmes. Grâce à un pacte avec le Diable, les sorciers ne subissent pas de métamorphose en loup-garou. Ils charment les loups avec de la musique ou des formules magiques et les cachent pendant les battues. Il est très dangereux de se les mettre à dos car ils peuvent ordonner à la bande de loups qui les accompagne de tuer les troupeaux[4],[5].

Origine[modifier | modifier le code]

Des sources anciennes attestent que, du moins dans le Berry, des montreurs de loups, généralement des hommes hirsutes et sauvages, parcouraient les villages avec des loups apprivoisés en quêtant ou en effrayant la population[6]. En juillet 1878, le préfet de l'Indre interdit la circulation des montreurs de loups dans son département[6].

Les meneurs de loups dans la fiction[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, l'écrivaine française George Sand consacre plusieurs textes aux croyances et aux légendes du Berry, où il est question des meneurs de loups : l'essai Les Visions de la nuit dans les campagnes (1851) puis le recueil Légendes rustiques (1858) dont un chapitre s'intitule Le meneu' de loups.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • La bande dessinée Légende met en scène un meneur de loups appelé le Galoup.
  • La bande dessinée policière Les Démons de Roquebrou de Guy Counhaye, parue en 1996, est à propos d'un meneur de loups soupçonné de meurtres.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Dans L'Arbre de Noël, Verdun (interprété par Bourvil) raconte au jeune Pascal (Brook Fuller) la légende du meneur de loups. Plus tard, le garçon se voit offrir un costume de meneur de loups à l'occasion des fêtes de Noël.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard 2002, p. 163-164.
  2. « Meneur », dans le Dictionnaire de l'Académie française, sur Centre national de ressources textuelles et lexicales (sens 1) [consulté le 1er novembre 2016].
  3. Définitions lexicographiques et étymologiques de « meneur » (sens A, 1) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales [consulté le 1er novembre 2016].
  4. Brasey 2008, p. 383.
  5. Seignolle 1994, p. 283.
  6. a et b Bernard 2002, p. 164.
  7. « Le meneur de loups », sur www.dumaspere.com (consulté le 10 juin 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]


  • Portail du Berry
  • Portail de l’Auvergne
  • Portail du Morvan
  • Portail des créatures et animaux légendaires