Marie Seurat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Seurat.
Marie Seurat
Nom de naissance Marie Maamar Bachi
Naissance
Alep, Syrie
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

Les Corbeaux d'Alep

Marie Seurat, née le à Alep, est une romancière syrienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Maamar Bachi est née en 1949 à Alep d'un père agriculteur et d'une mère issue d'une grande famille alépine[1]. À partir de 1965 elle étudie les arts graphiques à Oxford puis elle s'installe aux États-Unis[1]. En 1973 elle rencontre Michel Seurat à Beyrouth[2]. Elle épouse ce sociologue et chercheur du CNRS qui est enlevé le 22 mai 1985 à Beyrouth par l'Organisation du Jihad islamique[3]. La mort de son mari est annoncé le 5 mars 1986[3]. Fin mars 1986 elle écrit le livre Les Corbeaux d'Alep[3], où elle dénonce l'hypocrisie des politiques[1]. Elle demande durant plusieurs années la restitution du corps de Michel Seurat[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les Corbeaux d'Alep, Collection Folio, Gallimard, 1988, 253 p. (ISBN 2-07-038167-6)[3]
  • Un si proche Orient[1]
  • Une étoile filante, le destin brisé d'Asmahane[1]
  • Mon royaume de vent, souvenirs de Hester Stanhope[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Atassi
  2. François Ekchajzer, « Sur Arte, Marie Seurat retrouve Damas et son passé », sur telerama.fr, (consulté le 20 décembre 2016).
  3. a, b, c et d Julia Ficatier, « Marie Seurat a gardé l'amour de la vie », sur la-croix.com, (consulté le 20 décembre 2016).
  4. Dominique Raizon, « Marie Seurat s'en prend au juge Bruguière », sur rfi.fr, (consulté le 20 décembre 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la littérature
  • Portail de la Syrie