Liste des évêques de Pamiers

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Liste des évêques de Pamiers.

Moyen Âge et Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Révolution française : évêques constitutionnels du diocèse de l'Ariège[modifier | modifier le code]

XIXe siècle : évêques concordataires[modifier | modifier le code]

  • François de La Tour-Landorthe 1823-1835
  • Joseph Ortric 1835-1845
  • Guy Alouvry 1846-1856
  • Augustin Galtier 1856-1858
  • Auguste Bélaval 1858-1881
  • Pierre-Eugène Rougerie 1881-1907

XXe et XXIe siècles : évêques[modifier | modifier le code]

Remarques[modifier | modifier le code]

  • François de Caulet, Jean-Baptiste de Verthamon, Pierre-Eugène Rougerie et Henri Lugagne-Delpon sont enterrés en la cathédrale de Pamiers. Chacun a sa stèle dans le chœur, sauf François de Caulet qui pour sa part repose à côté du bénitier. On peut voir sur sa tombe une représentation du château de Pamiers.
  • L'évêché concordataire de Pamiers avait été rétabli dès 1817, avec la nomination de Claude-Jean-Joseph Brulley de La Brunière. Cependant ce rétablissement tarde en longueur, et monseigneur de la Brunière n'est jamais intronisé. Il est affecté à l'évêché de Mende en 1821[2]. L'évêché n'est officiellement rétabli qu'en 1823, le nouvel évêque étant François de La Tour-Landorthe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pilfort était nommé par Pape Jean XXII 17 janvier 1312: Regestum Clementis papae V, Volume VII. Rome: ex Typographia Vaticana. 1887. pp. 23–24, no. 7689.
  2. Gabalum Christianum ou recherches historico-critiques sur l'Église de Mende, Jean-Baptiste-Etienne Pascal, p. 282

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • LGE, tome XXV, p. 914
  • Annuaire historique 1850 (année 1851), p. 33-36
  • Trésor de chronologie, p. 1461-1462
  • Dom Claude Devic, dom J. Vaissete, Histoire générale de Languedoc avec notes et pièces justificatives, Édouard Privat libraire-éditeur, Toulouse, 1872, tome 4, p. 430-433 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du catholicisme
  • Portail de l’Ariège