Les Tournesols

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Tournesol (homonymie).
L'un des tableaux Les Tournesols de Vincent van Gogh.

Les Tournesols est le nom attribué à chacun des sept tableaux peints à Arles par Vincent Van Gogh en août 1888 pour les quatre premiers tableaux qui composent la série proprement dite et en janvier 1889 pour les trois derniers, appelés les Répétitions.

Sommaire

Liminaire

Cette série de natures mortes se compose notamment de trois peintures semblables avec quinze tournesols dans un vase et deux peintures similaires avec douze tournesols dans un vase. C'est en août 1888, alors qu'il habitait à Arles (France) que Van Gogh a réalisé le premier vase avec douze tournesols, qui est aujourd'hui exposé à la Neue Pinakothek à Munich en Allemagne, ainsi que le premier vase avec quinze tournesols, qui est maintenant à la National Gallery de Londres en Angleterre.

Les peintures montrent des tournesols dans toutes les étapes de leur vie, de la pleine floraison jusqu'au flétrissement. Les tableaux étaient innovateurs pour l'époque par l'utilisation d'un large spectre de jaunes rendue possible par l'invention de nouveaux colorants.

Au départ, Van Gogh a peint les premiers Tournesols pour décorer la chambre à coucher de son ami Paul Gauguin. En 1891, l'écrivain Octave Mirbeau en achète un au père Tanguy pour 300 francs (900 euros).

En mars 1987, même les personnes n'ayant aucune affinité pour l'art ont appris l'existence de la série Les Tournesols lorsque le magnat japonais de l'assurance, Yasuo Goto, a acheté l'un des tableaux pour l'équivalent de 40,8 millions d'euros lors d'une vente aux enchères chez Christie's à Londres, prix qui constituait à l'époque un record pour une œuvre de Van Gogh[1].

Représentation

Des têtes échevelées et barbues, un œil, une bouche, des cœurs dans un vase : les Tournesols de van Gogh interpellent le spectateur comme des représentations humaines. Le peintre a composé son bouquet avec des fleurs à tous les stades de leur évolution : en bouton, épanouies, fânées, en graines… Chacun peut y voir une image de la vie qui passe, et c'est sans doute ce qui nous touche dans ces tableaux, et peut-être nous met un peu mal à l'aise.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Destruction du Vase avec cinq tournesols

Vase avec cinq tournesols (Arles, août 1888). Détruite le 6 août 1945 lors d'un incendie pendant la Seconde Guerre mondiale

Le Vase aux cinq tournesols fut détruit en 1945 lors d'un incendie consécutif à un raid aérien sur le Japon. Le tableau avait été acheté par Koyta Yamato en 1921. En 1922, le tableau fut exposé à deux reprises, la seconde fois à Osaka. Lors de cette deuxième exposition le cadre extrêmement lourd est tombé. Alors que le châssis était endommagé, la peinture ne l'était pas. Yamato a par la suite refusé que le chef-d'œuvre soit à nouveau exposé. Ironiquement, on pense que le lourd châssis a joué un rôle dans la destruction de la peinture. Il a probablement été impossible de sauver la peinture car elle n'a pas pu être déplacée à cause du poids de ce cadre[2].

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Références extérieures

  1. (en) Sompo Japan Fine Art Foundation : notice sur Vincent van Gogh et Les Tournesols
  2. (en) [1]
© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html