Le Train (film, 1964)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Le Train.

Le Train

De gauche à droite : Paul Scofield, Michel Simon (au second plan) et Burt Lancaster

Titre original The Train
Réalisation John Frankenheimer
Bernard Farrel
Scénario Franklin Coen
Acteurs principaux
Pays d’origine  États-Unis
 France
 Italie
Sortie 1964
Durée 133 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Train est un film franco-américano-italien réalisé par John Frankenheimer et Bernard Farrel, sorti en 1964.

Sommaire

Synopsis

En juillet 1944, le colonel von Waldheim fait évacuer les tableaux de maîtres de la Galerie nationale du Jeu de Paume pour les envoyer en Allemagne. Labiche, un cheminot résistant, est chargé de conduire le train transportant ces objets d'art. Avec l'aide de ses compagnons résistants, il va chercher à faire en sorte que le train et les tableaux n'arrivent jamais à destination.

Une des scènes les plus spectaculaires de ce film reconstitue le bombardement des installations de la gare de Vaires-sur-Marne.

Grâce à l'aide des cheminots et de la Résistance, le train sera dérouté afin de ne jamais parvenir en Allemagne et cela notamment par le maquillage des plaques de gare. L'opération commence par le nom de la station de Rémilly affichée sur un château d'eau au bord de la voie. Immédiatement après le passage du train, la banderole est détachée par les résistants et dévoile le nom de Pont-à-Mousson. Commercy devient Saint-Avold grâce à un changement des plaques (deux faux soldats allemands sont présents sur le quai et communiquent un renseignement à Labiche). On peut lire Commercy sur la plaque de la lanterne du chef de gare. Le train est ensuite censé passer la frontière franco-allemande et se retrouver en gare de Zweibrücken, en réalité, après enlèvement du panneau, c'est Vitry-le-François puis le train se retrouve à Rive-Reine (un ouvrier de la voie masque le nom de la gare en posant sa veste sur le panneau indicateur).

De sabotages en sabotages, le train est bloqué en pleine campagne en raison du déraillement de la locomotive provoqué par Labiche.

Des otages, placés sur la locomotive pour éviter les sabotages, seront finalement tous exécutés sur l'ordre du colonel von Waldheim qui sera lui-même abattu par Labiche.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html