La Pierre de foudre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

La Pierre de foudre est le trentième épisode du dessin animé japonais Goldorak.

Sommaire

Résumé de l'épisode

Un zoo, la nuit. L'attention des animaux et des gardiens est attirée par une mystérieuse pierre brillante, tombée du ciel telle une météorite, qui foudroie un lion. Cette pierre est récupérée par le Professeur Procyon et les analystes du Centre spatial, qui détectent avec leurs instruments de mesure un champ électromagnétique et radioélectrique exceptionnellement puissant et anormal émanant de cette pierre, qui a en fait été envoyée sur Terre par Horos, le scientifique en chef du Grand Stratéguerre. Il utilise le matériau de cette pierre pour faire construire un nouvel Anterak .

Pendant ce temps, Alcor finit de construire son second OVTerre, le premier ayant été détruit dans l'épisode 27 Vaincre ou périr. Ce nouvel engin aérien est de forme triangulaire et non plus ronde.

Les forces de Véga envoient l'Anterak 127-130[1] vers la Terre, dans le cadre de l'« Opération Foudre ».

Alcor, qui a fini de construire son OVTerre, veut l'essayer immédiatement, malgré le désaccord d'Actarus qui, compte tenu de l'orage important en cours et de la foudre qui tombe, lui suggère de remettre le vol d'essai à plus tard. Alcor, têtu, veut tout de même essayer l'appareil. Néanmoins la foudre s'abat sur l'engin, détruisant la structure d'envol en métal qui le supporte : Alcor est foudroyé. Il est récupéré par Actarus, mais une poutrelle d'acier détachée de la structure d'envol s'abat sur l'épaule droite d'Actarus. Au centre , alors que l'Anterak est détecté , Actarus s'effondre brusquement, à la surprise de tous . Actarus est dans le coma. Le Professeur Procyon est étonné : le tube de métal n'est sans doute pas la seule cause des ennuis de santé d'Actarus. En l'examinant, il se rend compte que la lésion résultant apparemment du choc avec le tube émet de la radio-activité. Le professeur en déduit que le choc avait réveillé une ancienne blessure d'origine radio-active.

Pendant ce temps, l'Anterak approche. Ridicule comme d'habitude, Rigel, chevauchant son cheval et armé d'un arc et de flèches, l'attaque et envoie une flèche qui retombe sur lui, transperçant son chapeau. L'Anterak vient détruire une ville. Alcor est désespéré : c'est à cause de lui et de son obstination qu'Actarus est dans l'incapacité de riposter avec Goldorak.

Soigné par le professeur Procyon et Vénusia, Actarus revient à lui. Il leur révèle que sur Euphor, il avait été blessé par les conséquences d'une bombe au lasernium, dont les radiations l'avaient brûlé au bras et à l'épaule droits. Il se transforme , prend les commandes de Goldorak et s'envole par la route no 7, celle de la cascade.

Pendant ce temps, Alcor était allé récupérer son OVTerre 2 et venait d'attaquer l'Anterak. Mal lui en prit, car un missile tiré par son ennemi touche son OVTerre, qui s'écrase. Alcor est secouru par Rigel, qui vient le récupérer avec son cheval.

Un combat s'engage entre Goldorak et l'Anterak[2]. La particularité du combat tient au fait que l'Anterak, composé de deux parties distinctes, peut attaquer Goldorak de deux côtés opposés.

Pendant le combat, Actarus comprend ce qu'était la substance utilisée par Horos et produisant les effets électromagnétiques constatés antérieurement : c'est de la « trinitrite ».

L'épisode finit par des considérations générales : Actarus explique à son père adoptif que le lasernium reçu sur Euphor, réactivé par la trinitrite et sa blessure à l'épaule, vont racourcir son espérance de vie. Procyon dit que c'est ce qu'il avait pensé. Actarus fait une longue promenade avec sa moto, sur un fond de soleil couchant.

Remarques

Notes et références

  1. Cet engin est double, composé de deux parties distinctes.
  2. Les armes utilisées par Actarus sont les suivantes : missiles Gamma, Pulvonium, Planitron, Mégavolt, Achiléochoc, Fulguro-poing, Pulvonium, Astéro-hache, Cornofulgur (coup de grâce).

Liens internes


© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html