L'Œuvre d'art

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

L’œuvre d’art est une nouvelle humoristique d’Anton Tchekhov.

Sommaire

Historique

L’œuvre d’art fut initialement publiée dans la revue russe Les Éclats, numéro 50 du 13 décembre 1886 et signée A.Tchékhonté[1].

Résumé

Sacha Smirnov est chez le docteur Kochelkov[2] pour le remercier de lui avoir sauvé la vie. Sa mère et lui étant démunis, ils lui offrent un magnifique bronze ancien en guise de paiement des consultations, leur seul regret est de ne pas avoir trouver le pendant.

Le bronze représente deux femmes nues dans des positions qui ne sauraient être exposées à la clientèle et aux enfants du docteur. Seul le docteur se demande à qui va-t-il pouvoir donner le bronze. Son ami l’avocat Oukhov qui avait plaidé pour lui sans se faire payer et qui est célibataire devrait apprécier le cadeau, aussitôt dit, il court chez lui et lui laisse dans les mains malgré les craintes de ce dernier quant à sa clientèle.

À son tour l’avocat se demande à qui va-t-il pouvoir donner le bronze. Son ami le comique Chachkine est une canaille qui devrait apprécier ce genre de cadeau.

Chachkine le garde quelque temps puis craignant les réactions de son propriétaire et de ses amies actrices, il se décide à le vendre. À qui peut-il le vendre ? On lui souffle qu’une certaine Madame Smirnov achète les bronzes anciens. Deux jours plus tard, Sacha Smirnov sonne triomphant chez le docteur Kochelkov, il lui amène le pendant du bronze, le docteur en perd la parole.

Notes et références

  1. Voir Dictionnaire Tchekhov, Page 211, Françoise Darnal-Lesné, Édition L'Harmattan, 2010, (ISBN 978 2 296 11343 5)
  2. Kocheliok signifie «porte-monnaie« en français.

Édition française

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html