Klag-Lied

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Muß der Tod denn auch entbinden, plus connu comme Klag-Lied (BuxWV 76/2) est une élégie composée par Dietrich Buxtehude.

Histoire[modifier | modifier le code]

Buxtehude compose Klag-Lied en hommage à son père, mort le [1]. La pièce est publiée la même année en compagnie du contrepoint Mit Fried und Freud composé en 1671, pour la mort du surintendant Menno Hanneken, dans un fascicule intitulé Fried-und Freudenreiche Hinfahrt (« Départ dans la paix et la joie »).

Ce chant de déploration se déroule en aria purement strophique, les sept strophes du texte s'enchaînant, sans sinfonia d'introduction ni ritournelle. La voix de soprano, sollicitée sur près de deux octaves (du si grave au sol aigu) est accompagnée par deux parties instrumentales non précisées, probablement pour altos, dans une texture contrapuntique originale et du continuo[2],[3]. La seule indication portée par la partition est celle de trémolo pour l'accompagnement.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Snyder 2007, p. 47.
  2. Snyder 2007, p. 180.
  3. Cantagrel 2006, p. 91 sqq.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Cantagrel, Dietrich Buxtehude, Paris, Fayard, , 508 p. (ISBN 978-2213631004)
  • (en) Kerala J. Snyder, Dietrich Buxtehude. Organist in Lübeck, Rochester, University of Rochester press/Woodbridge/Boydell & Brewer, , 554 p. (ISBN 9781580462532, lire en ligne)
    Eastman studies in music (44). Première édition : Schirmer Books, New York, 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]