Jean Vintzel

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Jean Vintzel
Jean Vintzel président de la FSCF de 2002 à 2012.
Naissance (76 ans)
Ambérieu-en-Bugey (Ain)
Nationalité  Français
Profession
Ingénieur
Activité principale
Président de la FSCF (2002-2012)
Autres activités
Président de l'ANOF (2009-2017),
Vice-Président de la FICEP (2011-2015),
Vice-président du CFPC (2018),
Membre de l’IOA depuis 1976 et président depuis 1988,
Membre du conseil d'administration du CNOSF (1989-2013),
Secrétaire général de l'AFAO (2009),
Membre du conseil d'orientation de l'OFAJ (1987),
Membre du CNVA (1990).
Distinctions
chevalier de la Légion d'honneur (2012),
médaille d’or de la jeunesse et des sports (1988)

Jean Vintzel, né le à Ambérieu-en-Bugey (Ain), est un dirigeant sportif français, président de la Fédération sportive et culturelle de France de 2002 à 2012.

Membre du conseil d'administration du Comité national olympique et sportif français de 1989 à 2013, il y préside le collège des fédérations et unions affinitaires ou multisports de 1993 à 2001 puis de 2005 à 2013 et l'Académie nationale olympique française de 2009 à 2017. Il est vice-président du Comité français Pierre-de-Coubertin depuis le .

Sur le plan international, il est également vice-président de la Fédération internationale catholique d'éducation physique et sportive, préside la commission de l’Académie internationale olympique de 1988 à 2004 et assure le secrétariat général de l’Association francophone des académies olympiques depuis sa création en 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa première licence sportive remonte à 1951, alors qu'il a neuf ans et commence à taper dans un ballon à l'association Saint-Jean de Cachan (Val-de-Marne), un patronage paroissial catholique. Il reconnait y avoir été marqué par les valeurs humanistes et évangéliques et plus particulièrement par l'influence d'Henri Blavat alors président de la Saint-Jean[1]. Depuis 1951, il pratique puis est devenu dirigeant en football, tennis et tennis de table au Club olympique de Cachan, né de la fusion de la Saint-Jean avec le club Cachan Sport en 1988. Ingénieur, chef de bureau du centre de recherche d'expertise et de contrôle des eaux de Paris, Jean Vintzel est père de deux filles. Depuis 1996, il est président d’honneur du comité de jumelage et des relations internationales de la ville de Cachan[1].

La FSCF[modifier | modifier le code]

Devenu à son tour secrétaire puis président de la Saint-Jean, Jean Vintzel est appelé successivement aux échelons départemental, régional et national de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF). Après avoir intégré le comité régional de la ligue d'Île-de-France de la FSCF au titre de président de la commission régionale de football, il devient secrétaire puis président de la commission fédérale de football en 1984. Élu au comité-directeur fédéral en 1988, il en devient premier vice-président en 1992 et succède à Clément Schertzinger à la présidence en 2002[2].

Devant faire face aussitôt au départ à la retraite de Jean-Marie Jouaret, directeur des services depuis 1986, il parvient à convaincre une élue du comité-directeur, Betty Weiss, d'assumer cette charge. Après dix années de présidence sa succession est confiée le à Christian Babonneau[3].

Comme président de la FSCF, il lui revient entre autres :

Membre du conseil d'administration puis du conseil d'orientation de l'Office franco-allemand pour la jeunesse[6] (OFAJ) depuis 1987 et élu au Comité national olympique et sportif français (CNOSF) bien avant d'accéder à la présidence de la FSCF, il est également engagé sur le plan national et international.

Sur le plan national[modifier | modifier le code]

Proposé par la FSCF à la succession de Robert Pringarbe, il est élu au conseil d'administration du CNOSF [7] en 1989 où il est reconduit jusqu'en 2013, année où il atteint la limite d'âge pour pouvoir continuer à se présenter à l'élection[LJ 2]. Il y assume les fonctions de :

  • président du collège des fédérations et unions affinitaires ou multisports de 1993 à 2001 puis à nouveau de 2005 à 2013 ;
  • membre fondateur — avec Claude Collard, Henri Sérandour et Pierre Rostini — de l’Académie nationale olympique française (ANOF) en 1994, il en devient secrétaire général en 2001 puis président[8] le en succédant à André Leclercq. Il quitte cette fonction le [9].

Il est aussi :

  • membre du Conseil national des activités physiques et sportives (CNAPS) de 2004 à 2009 ;
  • membre du conseil d’administration de la Conférence permanente des coordinations associatives (CPCA) depuis le  ;
  • vice-président du Comité français Pierre-de-Coubertin depuis le [10], chargé des affaires intérieures.

Sur le plan international[modifier | modifier le code]

Il est :

  • membre de la commission de l’Académie internationale olympique (IOA) depuis 1976 et président depuis 1988 ;
  • membre de la commission sportive de la FICEP de 1988 à 1992 ;
  • membre du comité-directeur de la FICEP[11] depuis 2002, puis vice-président de 2011 à 2015[LJ 3] ;
  • secrétaire général de l'Association francophone des académies olympiques[12] (AFAO) depuis sa création en 2009[LJ 4] à Beyrouth (Liban) à l’occasion des Jeux de la Francophonie ;
  • membre du conseil d'administration puis du conseil d'orientation de l'OFAJ depuis 1987.

Notoriété[modifier | modifier le code]

Les éléments de notoriété concernant Jean Vintzel sont les suivants :

  • de 1982 à 1988, il est membre du comité directeur du Val-de-Marne de la Fédération française de football (FFF) ;
  • par arrêté du Premier ministre en date du (publié au Journal officiel du ), Jean Vintzel est nommé membre du Conseil national de la vie associative (CNVA)[LJ 5] ;
  • depuis 1996, il est président d’honneur du Comité de jumelage et des relations internationales de la ville de Cachan, après en avoir assuré la présidence de 1988 à 1996 ;
  • de 2006 à 2007, il est président de l'Association de gestion des centres socioculturels de la ville de Cachan.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Jean Vintzel est titulaire des distinctions suivantes :

  • en 1988, médaille d’or de la jeunesse et des sports ;
  • en 1998, prix national « carrière dirigeant » Fernand Sastre décerné par l'Association française pour un sport sans violence et pour le fair-play (AFSVFP) ;
  • en 2003, médaille de bronze du Comité départemental des médaillés de la jeunesse et des sports du Val-de Marne ;
  • en 2004, médaille d’or de l’Académie des sports[LJ 6] ;
  • en 2006, trophée « Sport et communauté » décerné par le Comité international olympique (CIO) au regard de son action au sein du CNOSF et plus particulièrement de l'OFAJ[LJ 7] ;
  • en 2008, médaille d'argent du Comité départemental des médaillés de la jeunesse et des sports du Val-de Marne ;
  • en 2008, chevalier du Mérite de la République malgache[LJ 8] ;
  • en 2012, chevalier de la Légion d'honneur[13] ; cette décoration lui est remise à La Baule, le , par Denis Masseglia, président du CNOSF[14] à l'occasion du 100e congrès de la FSCF qui marque également la fin du mandat de Jean Vintzel à la présidence de cette fédération ; le nouveau comité directeur, présidé par Christian Babonneau, le nomme président d'honneur de la FSCF ;
  • le , médaille d’or du rayonnement culturel décernée par La Renaissance française[N 1] ;
  • le , il reçoit l'épingle d'or de la FICEP en reconnaissance de ses nombreuses années d'engagement à l'international[LJ 3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fondée par le président de la République Raymond Poincaré, le , reconnue d’utilité publique par décret du , placée sous le haut patronage des ministres des Affaires étrangères, de l’Intérieur, de la Défense, de l’Éducation, sous la présidence d’honneur de Mme Simone Veil de l’Académie française et la présidence du professeur Denis Fadda de l’Académie des sciences d'outre-mer.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Véronique Bury, « Congrès FICEP : un centenaire rayonnant », sur gallica.bnf.fr, Les Jeunes, n° 2527, Paris, Fédération sportive et culturelle de France, (consulté le 16 janvier 2017), p. 2.
  2. Fédération sportive et culturelle de France, « Dernier collège pour Jean Vintzel », Les Jeunes, no 2537,‎ , p. 2.
  3. a et b Fédération sportive et culturelle de France, « L'actualité internationale », Les Jeunes, no 2546,‎ , p. 7.
  4. Philippe Blanc, « Les dirigeants de la FSCF par monts et par vaux », sur gallica.bnf.fr, Les Jeunes, n° 2520, Paris, Fédération sportive et culturelle de France, (consulté le 16 janvier 2017), p. 31
  5. « Carnet », sur gallica.bnf.fr, Les Jeunes, n° 2392, Paris, Fédération sportive et culturelle de France, (consulté le 2 mai 2016), p. 6.
  6. R. de Latour, « L'Académie des sports a décerné ses prix 2004 », sur gallica.bnf.fr, Les Jeunes, n° 2496, Paris, Fédération sportive et culturelle de France, (consulté le 16 janvier 2017), p. 37.
  7. « Distinctions », sur gallica.bnf.fr, Les Jeunes, n° 2502, Paris, Fédération sportive et culturelle de France, (consulté le 16 janvier 2017), p. 35.
  8. « FIHEZAMA », sur gallica.bnf.fr, Les Jeunes, n° 2515, Paris, Fédération sportive et culturelle de France, (consulté le 17 janvier 2017), p. 21.
  • Autres références :
  1. a et b « Portrait de Jean Vintzel : Président de la FSCF », sur archive.wikiwix.com (consulté le 13 juillet 2016)
  2. Plaque dans le hall du siège de la Fédération sportive et culturelle de France au 22 rue Oberkampf à Paris, consultée le .
  3. « C. Babonneau de Saint-Sébastien-sur-Loire, pdt de la Fédération sportive et culturelle de France », sur ouest-france.fr (consulté le 13 juillet 2016)
  4. Laurence Munoz 2009.
  5. « Jeux d'hiver 2009 de la FICEP », sur archive.wikiwix.com (consulté le 13 juillet 2016)
  6. « Fédération sportive et culturelle de France », sur archive.wikiwix.com (consulté le 13 juillet 2016).
  7. Fance olympique.
  8. « Jean Vintzel, nouveau président de l'ANOF », sur franceolympique.com (consulté le 13 juillet 2016)
  9. « Arnaud Richard, nouveau président de l'ANOF », sur cnosf.franceolympique.com (consulté le 1er décembre 2017)
  10. « Comité français Pierre de Coubertin : Bureau exécutif » [PDF], sur comitecoubertin.fr (consulté le 28 mai 2018)
  11. « Jean Vintzel », sur franceolympique.com (consulté le 13 juillet 2016).
  12. « Création de l'association francophone des académies olympiques », sur francophonie.org (consulté le 13 juillet 2016) .
  13. Décret du publié au Journal officiel de la République française no 0163 du , p. 11554.
  14. « La Légion d'honneur pour le président sortant de la FSCF », sur ouest-france.fr, (consulté le 13 juillet 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Jouaret, La fédération des sections sportives des patronages catholiques de France (1898-1998), Paris, L'Harmattan, (ISBN 978-2-296-55969-1, notice BnF no FRBNF42598758).
  • Laurence Munoz, Des patronages aux associations, Paris, L’Harmattan, (ISBN 978-2-296-10746-5, notice BnF no FRBNF42130126). 

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Portail de la culture
  • Portail des patronages sportifs catholiques
  • Portail de la France