Jean II de Montmorency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Jean II.
Pour les autres membres de la famille, voir : Maison de Montmorency.

Jean II de Montmorency1404 - 6 juillet 1477, inhumé à Senlis), grand chambellan de France. Fils aîné de Jacques de Montmorency et de Philippe de Melun, fille de Hugues de Melun.

Sommaire

Biographie

Encore très jeune, à la mort de son père en 1414, il hérite de la baronnie de Montmorency et de plusieurs seigneuries dont Écouen, Damville et Conflans, sous la tutelle de sa mère, Philippe, qui décède vers l'an 1419. En 1422 il épouse Jeanne de Fosseux (?- 12 septembre 1431), fille de Jean de Fosseux et Anne de Preure, qui hérita de plusieurs terres, notamment en Flandre[1].

Le père de Jeanne de Fosseux était l'un des favoris du duc de Bourgogne Jean Ier de Bourgogne, dit Jean sans Peur. Lorsque Jeanne décède en septembre 1431, elle est inhumé aux Cordeliers de Senlis ; elle laisse à Jean II de Montmorency, de riches siegneuries enclavées au sein des domaines de la maison de Bourgogne[2].

En 1443, Jean II de Montmorency, épouse en secondes noces, Marguerite d'Orgemont, elle-même veuve du chevalier Guillaume Broullard.

Le château de la Chasse dans la forêt de Montmorency où a été prononcée l'exhérédation des fils de Jean II de Monmorency

Jean II de Montmorency combat aux côtés du roi Louis XI face aux partisans de la ligue du Bien public emmenés par le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. Ses deux fils, Jean III de Montmorency et Louis de Montmorency-Fosseux, qu'il avait eus avec sa première épouse Jeanne de Fosseux, refusent de se joindre à lui et prennent le partis des nobles rebellés. Jean II de Montmorency décide alors de déshériter ses deux enfants au profit de Guillaume, son troisième fils, issu de son second mariage avec Marguerite d'Orgemont. L'exhérédation est officiellement prononcée le 24 juillet 1463 au château de la Chasse, situé au cœur de la forêt de Montmorency.

Du fait de cet épisode, Jean III de Montmorency se réfugie à Nivelle (en flamand Nevele), un fief de sa mère Jeanne de Fosseux. Il devient ainsi le fondateur de la branche de Montmorency-Nevele. C'est aussi suite à cet épisode qu'il devient, sous le nom de Jean de Nivelle, l'objet de moqueries de la part du peuple de France qui donnent naissance aux chansons populaires et à l'expression « être comme ce chien de Jean de Nivelle (qui fuit quand on l'appelle) ».

Malgré des procès et des transactions entre les branches de Nivelle, de Fosseux et de Montmorency, les terres familiales situées en France restent la propriété des descendants de Guillaume (au premier chef desquels, son fils le renommé Anne de Montmorency) qui garderont le titre héréditaire ainsi que les armes de la maison de Montmorency et sa fameuse devise « Dieu aide au premier baron chrétien ».

Ascendance

Hugues CapetRobert II de FranceHenri Ier de FrancePhilippe Ier de FranceLouis VI de FranceRobert Ier de DreuxAlix de DreuxGertrude de Nesle-SoissonsBouchard VI de MontmorencyMathieu III de MontmorencyMathieu IV de MontmorencyJean Ier de MontmorencyCharles Ier de MontmorencyJacques de MontmorencyJean II de Montmorency

Mariage et descendance

Le 29 janvier 1422, Jean épouse Jeanne de Fosseux (?- 12 septembre 1431), fille de Jean de Fosseux et Anne de Preure. De ce mariage sont nés :

En 1454, Jean épouse en seconde noce Marguerite d'Orgemont, fille de Pierre III d'Orgemont et Jacqueline Paynel. De ce mariage sont nés :

Notes et références

  1. Nicolas Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Tome 3, Moreau imprimeur, 1818, p. 183, lire en ligne sur Google Books
  2. Louis Paris, Le Cabinet historique volume 11, p. 201, lire en ligne sur Google Books
  3. Louis Moreri, Le grand Dictionnaire historique ou le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, tome 1, lettre A, 1743, p. 329
© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html