Jean Donnedieu de Vabres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Donnedieu de Vabres.
Jean Donnedieu de Vabres
Fonctions
Président
Commission des opérations de bourse
-
Secrétaire général du gouvernement
-
Directeur du cabinet du Premier ministre français
Biographie
Naissance
Décès
(à 91 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Père
Fratrie
Jacques Donnedieu de Vabres (d)
Enfant
Camille Penchinat (d)
Autres informations
Distinctions
Commandeur de la Légion d'honneur‎
Croix de guerre 1939-1945
Grand officier de l'ordre national du Mérite (d)

Jean Donnedieu de Vabres, né le à Paris, mort le , est un haut fonctionnaire français.

Directeur de cabinet de Georges Pompidou, il a été secrétaire général du gouvernement, puis président de la Commission des opérations de bourse et de la Commission de la concurrence (future Autorité de la concurrence).

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de protestants cévenols, fils du professeur Henri Donnedieu de Vabres, juge au procès de Nuremberg, Jean Donnedieu de Vabres étudie, après le lycée Henri-IV, à l'École libre des sciences politiques et à la faculté de droit de Paris, et est licencié en droit[1],[2].

Membre du Comité général d'études durant l'Occupation allemande, il est chef de cabinet d'Émile Laffon, nommé secrétaire général provisoire du ministère de l’Intérieur à la libération de Paris, le 25 août 1944[3]. Il entre au cabinet de Charles de Gaulle, président du gouvernement provisoire de la République française en octobre 1944 en qualité de chargé de mission, jusqu'à la démission du général de Gaulle en janvier 1946[2].

En 1958, il est appelé par le ministre des Armées, Pierre Guillaumat, pour devenir son directeur de cabinet, jusqu'en 1962 quand, d'avril à décembre, il occupe la même fonction auprès du Premier ministre, Georges Pompidou[2].

Secrétaire général adjoint de la Défense nationale en décembre 1962, puis admis au conseil d'État, il est secrétaire général du gouvernement entre 1964 à 1974[1].

En 1974, il est nommé à la tête de la Commission des opérations de bourse, puis préside de 1980 à 1986, la Commission de la concurrence. À ce poste, il rédige l'ordonnance du sur la réforme du droit de la concurrence[4].

Il accède au titre de conseiller d'État honoraire.

Il est également le fondateur et premier président du Parc national des Cévennes[4].

Il est inhumé au cimetière protestant de Nîmes[4].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Les papiers personnels de Jean Donnedieu de Vabres sont conservés aux Archives nationales sous la cote 539AP[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de la politique française