Isaac Ben Abba Mari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Isaac Ben Abba Mari de Marseille, né vers 1122 en Provence, mort vers 1193 à Marseille, est un savant talmudiste et codifieur juif provençal.

Son père, Abba Mari ben Isaac, qui est également son professeur, est vers 1170 le bailli du comte de Toulouse Raymond V[1] dans son domaine de Saint-Gilles[2].

Isaac n'a que 17 ans lorsqu'il écrit sur les lois de la sheḥitah et des aliments interdits[3].

Il est célèbre pour être l'auteur d'Ittur Soferim (ou Sefer ha- ̔Ittur), écrit en langue shuadit[4] vers 1179-1189[5], un code de loi civile et religieuse composé de trois parties : la première sur la jurisprudence, le mariage et le divorce ; la seconde sur le tsitsit, le tefiline, la circoncision et les interdits alimentaires ; et la dernière sur les fêtes. À l'origine, ce livre connait un grand succès et beaucoup de talmudistes espagnols et allemands s'y réfère. Il est par la suite supplanté par l'Arbaa Tourim de Yaakov ben Asher (1270-1340), livre dans lequel il est fréquemment cité[6].

Le livre appartient aux œuvres classiques de la littérature rabbinique en France et Isaac y démontre une connaissance du Talmud presque inégalée à son époque[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Glazer, Ittur Soferim (Sefer ha-Ittur) of R. Isaac b. Abba Mari (en hébreu), thèse de doctorat de l’université hébraïque de jérusalem, 1983

Références[modifier | modifier le code]

  1. Revue des études juives,‎ (lire en ligne)
  2. Béatrice Philippe, Etre juif dans la société française du Moyen-Âge à nos jours, Editions Complexe,‎ (ISBN 9782870276723, lire en ligne)
  3. a et b « ISAAC B. ABBA MARI - JewishEncyclopedia.com », sur www.jewishencyclopedia.com (consulté le 13 novembre 2015)
  4. « Judeo-Provençal », Encyclopaedia Judaica,‎ (lire en ligne)
  5. http://ashp.revues.org/1262?file=1
  6. http://www.lookstein.org/resources/bionotes.pdf
  • Portail de la culture juive et du judaïsme
  • Portail de Marseille
  • Portail du Moyen Âge central