Insurrection du 1er prairial an III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

Insurrection du 1er prairial an III (20 mai 1795).

Insurrection

Entraînés par les sections jacobines de Paris (Faubourg Saint-Antoine et Saint-Marceau), les émeutiers, aux cris de « du pain et la Constitution de l'an I » (constitution de 1793) envahirent, le 20 mai 1795, la Convention. Ils assassinent Jean Bertrand Féraud, député des Hautes-Pyrénées, sa tête coupée est mise au bout d'une pique et présentée au président de la Convention qui la salue. Quelques Montagnards tentèrent de restaurer le gouvernement révolutionnaire, mais les troupes commandées par le général Jacques-François Menou refoulent les insurgés les 21 et 22 mai 1795 et les désarment. La majorité de la Convention fait arrêter les derniers montagnards (parmi lesquels Charles-Gilbert Romme et le chimiste Jean Henri Hassenfratz). Une dizaine de députés montagnards furent exclus de la Convention. La garde nationale fut épurée et ne compta plus que des bourgeois aisés, les sociétés populaires et les clubs furent fermés.

Témoignage

Lire à ce propos l'évènement relaté par Louvet dans le post-scriptum de sa lettre adressée au citoyen Villenave du 5 prairial an III (24 mai 1795), 4 jours après les faits À Mathieu-Guillaume-Thérèse Villenave

Représentation

Un tableau de Auguste Vinchon, réalisé entre 1833 et 1835 représentant la scène figure à l'Hôtel de Ville d'Annonay, salle des mariages.


© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html