Institut royal de technologie de Melbourne

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Institut royal de technologie de Melbourne
Histoire et statut
Fondation
1887[1]
Type
Nom officiel
The Working Men's College
(1887–1933)
Melbourne Technical College
(1934–1959)
Fondateur
Francis Ormond
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Localisation sur la carte d’Australie
Chiffres-clés
Étudiants
70 000 (2010)[3]
Effectif
3 230
Enseignants
3 604 (2008)[2]
Divers
Devise
perita manus mens exculta (Latin)
"a skilled hand, a cultivated mind" (traduction non littérale)
Membre de
ASAIHL, ATN, GU8, OUA
Site web

L'Institut royal de technologie de Melbourne (en anglais, Royal Melbourne Institute of Technology), ou RMIT University, est une université australienne publique de Melbourne dans l'État de Victoria[4]. Elle a deux branches, appelées « RMIT University in Australia » et « RMIT International University » au Viêt Nam. Par son ancienneté c'est la troisième institution d'enseignement supérieur de l'État de Victoria et la septième en Australie. Son campus historique « RMIT City » est en périphérie nord de Melbourne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Racines[modifier | modifier le code]

Construction du Working Men's College of Melbourne, dans les années 1880.

Le Working Men's College of Melbourne est fondé en 1887 par Francis Ormond (en) pasteur et philanthrope qui donne 5 000 livres sterling pour établir le collège[5],[6]. Le , le collège organise une cérémonie pour son ouverture dans un bâtiment au coin des rues Bowen Street et La Trobe Street à Melbourne[5],[6]. Il devient le troisième établissement d'enseignement supérieur de Victoria[7].

Jusqu'aux années 1930, l'école se développe très rapidement en créant : une école d'art, une école d'ingénieurs et une école de radio. En 1934, l'école devient le Melbourne Technical College[5],[6].

Pendant la Seconde Guerre mondiale elle forme un sixième du personnel des services des forces australiennes (principalement des officiers de radio communication de la Royal Australian Air Force), ainsi que 2 000 civils pour la fabrication de munitions ; de plus, le gouvernement de l'Australie lui demande de fabriquer des pièces pour les avions, en particulier la plupart de pièces du Bristol Beaufort[5],[6].

En 1954, le collège bénéficie du patronage royal de Elizabeth II en récompense de sa participation à l'effort de guerre, et c'est la seule université australienne à avoir bénéficié de cet honneur[6]. Il est alors renommé « Royal Melbourne Technical College »[5],[6].

Création du RMIT[modifier | modifier le code]

En 1960, le collège devient le Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT) et développe ses filières d'enseignement supérieur[5],[6]. Le RMIT incorpore l'ancien collège comme école professionnelle (TAFE[8]) et durant les années 1970 et 1980, l'institut développe sa réputation dans les domaines des arts et de l'aéronautique[5],[6].

Classement[modifier | modifier le code]

En 2004, Le (THES-QS) de Times Higher Education et Quacquarelli Symonds place RMIT au 55e rand mondial des universités, puis parmi les 100 meilleures universités au monde préparant des diplômés prêts pour le monde du travail.

En 2009, le THES classe RMIT quatrième université la plus internationale au monde, derrière la London School of Economics, la School of Oriental and African Studies et l'université de Cranfield de l'avis des étudiants, et la quinzième selon le personnel[9],[10].

En 2009, la liste des universités les plus entrepreneuriales GSEA place RMIT comme l'université la plus entrepreneuriale d'Australie, et la douzième dans le monde[11].

En 2011 les Australian Skeptics décernent un Bent Spoon Award à RMIT pour ses enseignements de pratique énergétique, de chiropractie et de médecine chinoise.

Sa réputation lui donne la possibilité de sélectionner ses candidats[12].

Organisation[modifier | modifier le code]

RMIT est organisée en vingt-cinq écoles semi-autonomes offrant 700 programmes de niveau professionnel, undergraduate, postgraduate and research[13],[14]. Chaque école est formé de un à trois collèges thématiques nommés : « Affaires », « Conception et contexte social » et « Science, ingénierie et santé »[r 1].

La chancellerie du Campus RMIT dans le bâtiment Francis Ormond.

Collèges et écoles[modifier | modifier le code]

Bâtiment de RMIT au 239 Bourke St à Melbourne.
Centre des textiles au RMIT de Brunswick.

Collège des affaires[modifier | modifier le code]

  • École de comptabilité et de droit[r 2]
  • École d'informatique des affaires et de logistique[r 3]
  • École (TAFE) de commerce[r 4]
  • École d'économie, de finance et de Marketing[r 5]
  • École supérieure de commerce et de droit[r 6]
  • École de Management[r 7]

Collège du design et du contexte social[modifier | modifier le code]

  • École d'architecture et de design[r 8]
  • École d'art[r 9]
  • École (TAFE) de design[r 10]
  • École de l'éducation[r 11]
  • École de la mode et des textiles[r 12]
  • École des études globales, des sciences sociales et de la planification[r 13]
  • École des médias et de la communication[r 14]
  • École de la propriété, du bâtiment et de planification[r 15]

Collège des sciences, de l'ingénierie et de la santé[modifier | modifier le code]

  • École de génie aérospatial, mécanique et de production[r 16]
  • École de sciences appliquées[r 17]
  • École de génie civil, de génie de l'environnement et de génie chimique[r 18]
  • École d'informatique et de technologies de l'information[r 19]
  • École de génie électrique et d'informatique[r 20]
  • École (TAFE) d'ingénierie[r 21]
  • École des sciences biomédicales[r 22]
  • École de physique et de sciences et naturelles[r 23]
  • École de mathématiques et de sciences géospatiales[r 24]
  • École de médecine[r 25]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références RMIT[modifier | modifier le code]

  1. (en) « RMIT Update No. 12/2009 - Change to SET College name to SEH », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  2. (en) « School of Accounting », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  3. (en) « School of Business IT and Logistics », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  4. (en) « Business TAFE School », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  5. (en) « School of Economics, Finance and Marketing », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  6. (en) « Graduate School of Business and Law », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  7. (en) « School of Management », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  8. (en) « School of Architecture and Design », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  9. (en) « School of Art », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  10. (en) « School of Design TAFE », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  11. (en) « School of Education » [archive du ], RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  12. (en) « School of Fashion and Textiles », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  13. (en) « School of Global Studies, Social Science and Planning », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  14. (en) « School of Media and Communication », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  15. (en) « School of Property, Construction and Project Management », RMIT (consulté le 9 mars 2012)
  16. (en) « Aerospace, Mechanical and Manufacturing Engineering » [archive du ], RMIT (consulté le 10 mars 2012)
  17. (en) « Applied Sciences », RMIT (consulté le 10 mars 2012)
  18. (en) « Civil, Environmental and Chemical Engineering », RMIT (consulté le 10 mars 2012)
  19. (en) « Computer Science and Information Technology » [archive du ], RMIT (consulté le 10 mars 2012)
  20. (en) « Computer Science and Information Technology » [archive du ], RMIT (consulté le 10 mars 2012)
  21. (en) « Engineering (TAFE) », RMIT (consulté le 10 mars 2012)
  22. (en) « Health Sciences » [archive du ], RMIT (consulté le 10 mars 2012)
  23. (en) « Life and Physical Sciences » [archive du ], RMIT (consulté le 10 mars 2012)
  24. (en) « Mathematical and Geospatial Sciences » [archive du ], RMIT (consulté le 10 mars 2012)
  25. (en) « Medical Sciences », RMIT (consulté le 10 mars 2012)

Références autres[modifier | modifier le code]

  1. (en) « About RMIT - Heritage », RMIT University, (consulté le 4 mars 2012)
  2. (en) Margaret Gardner, « RMIT Strategic Plan Update » [PDF], (consulté le 4 mars 2012)
  3. (en) Margaret Gardner, « A Red Paper on RMIT's strategic plan 2011-2015 » [PDF], (consulté le 4 mars 2012)
  4. « RMIT University », Francaustralia Education (consulté le 19 mai 2019).
  5. a b c d e f et g (en) Stephen Murray-Smith et Anthony John Dare, The Tech: A Centenary History of the Royal Melbourne Institute of Technology, South Yarra (Melbourne), Hyland House, (ISBN 0-9470-6206-8)
  6. a b c d e f g et h (en) « A timeline of RMIT history », RMIT University (consulté le 4 mars 2012)
  7. Le Melbourne Athenaeum ouvre en 1839 et l'université de Melbourne en 1853.
  8. Système d'enseignement supérieur professionnel en Australie
  9. (en) « THES - QS Top Universities - International Students » (consulté le 9 mars 2012)
  10. (en) « THES - QS Top Universities - International Faculty », TopUniversities.com (consulté le 9 mars 2012)
  11. (en) « Global Student Entrepreneur Awards release second annual Top Entrepreneurial Universities List », PR Inside, (consulté le 9 mars 2012)
  12. (en) Gavin Moodie, « Emergence of the great divide », The Australian, (consulté le 4 mars 2012)
  13. (en) RMIT 2008 Course Guide
  14. (en) Academic Schools at RMIT (RMIT Homepage)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Portail de l’Australie
  • Portail du Viêt Nam
  • Portail des universités