I Am... Sasha Fierce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

I Am... Sasha Fierce

Album par Beyoncé Knowles
Sortie 14 novembre 2008
(voir historique des sorties)
Enregistré 2007–2008
Différents lieux d'enregistrement
Durée 41 min 40
Genre R&B, pop
Producteur Bama Boyz, Bangladesh, D-Town, Darkchild, Ian Dench, The-Dream, Toby Gad, Sean Garrett, Amanda Ghost, Andrew Hey, Jim Jonsin, Beyoncé Knowles, Harold Lilly, Rico Love, Dave McCracken, Reo, Stargate, Tricky Stewart, Ryan Tedder, Wayne Wilkins, Elvis Williams
Label Columbia
Critique

Albums par Beyoncé Knowles

Singles

  1. If I Were a Boy
    Sortie : 12 octobre 2008
  2. Single Ladies (Put a Ring on It)
    Sortie : 12 octobre 2008
  3. Diva
    Sortie : 20 janvier 2009
  4. Halo
    Sortie : 20 janvier 2009
  5. Ego
    Sortie : 19 mai 2009
  6. Sweet Dreams
    Sortie : 2 juin 2009
  7. Broken-Hearted Girl
    Sortie : 28 août 2009
  8. Video Phone
    Sortie : 17 novembre 2009

I Am... Sasha Fierce est le troisième album studio de l'artiste américaine de R'n'B Beyoncé Knowles. Sorti le 18 novembre 2008, chez Columbia Records, il est considéré comme un double album. Le premier disque I Am... comporte des ballades R'n'B et des chansons pop à tempo lent ou moyen, tandis que le second disque Sasha Fierce, intitulé d'après l'alter ego de Beyoncé, contient plus de chansons dansantes à tempo élevé qui se croisent avec de l'europop et de l'electropop. Une édition deluxe est commercialisée simultanément avec l'édition standard dans les marchés internationaux en novembre et décembre 2008.

I Am... est inspiré de chansons folks, alternatives et de guitare acoustique. Le second disque Sasha Fierce présente le son moderne et dynamique de Beyoncé. La critique reçoit l'album avec des avis mitigés ou positifs et reproche d'avoir fait un double album au lieu d'un seul. Quoi qu'il en soit, celui-ci débute à la première place du classement américain Billboard 200, avec 482 000 exemplaires vendus dès la première semaine. I Am... Sasha Fierce est un succès avec 14 disques de platines et atteint le Top-10 dans les classements du monde entier. Un remix comprenant une vidéographie, une édition platine avec une réédition de l'édition deluxe, ainsi qu'un EP intitulé I Am... Sasha Fierce - The Bonus Tracks sont commercialisés fin 2009.

Les deux premiers singles de I Am... Sasha Fierce, If I Were a Boy et Single Ladies (Put a Ring on It) sont des succès internationaux. Diva et Ego sortent en format singles uniquement aux États-Unis tandis que Halo et Sweet Dreams sortent respectivement au niveau international comme le troisième et le quatrième single. Broken-Hearted Girl sort au niveau international comme le cinquième single même s'il n'est pas commercialisé aux États-Unis et aux Pays-Bas. Video Phone sort en novembre 2009 avec une version remixée où participe la chanteuse pop Lady Gaga. Why Don't You Love Me, sorti en dernier et en tant que single promotionnel, obtient une honorable sortie numérique au Royaume-Uni en août 2010.

À ce jour, l'album s'est vendu à plus de 7,5 millions d'exemplaires dans le monde entier et en juillet 2010 les pistes numériques de l'album se sont vendues aux États-Unis à plus de 15 millions d'exemplaires[1]. L'album recueille des prix et des nominations en gagnant notamment le Grammy Award du meilleur album R&B contemporain et le Soul Train Award de l'album de l'année en 2009. I Am... Sasha Fierce est promu avec des performances live à travers le monde entier dont une dans X Factor au Royaume-Uni et une dans le dernier épisode de TRL, qui s'ajoutent à la tournée mondiale, le I Am... Tour.

Production et développement

« Je voulais vraiment que les gens apprennent à connaître ce que j'aime et les initier aux différents types de musique. J'ai commencé, évidemment, en chantant du R'n'B dans Destiny's Child, et je aime toujours cela. Donc, je devais m'assurer que j'avais encore ces grooves dans l'album. »

—Beyoncé Knowles parlant du contenu de l'album[2].

Beyoncé Knowles commence à enregistrer son troisième album studio en 2007. Elle révèle à MTV Asia que l'album est enregistré en un an, soit le maximum de temps passé sur un enregistrement depuis ses premiers disques avec Destiny's Child[3]. L'artiste déclare qu'elle est inspirée par son mari Jay-Z, et surtout par Etta James, qu'elle trouve franche et audacieuse. Ces inspirations incitent Beyoncé à de nouvelles perspectives musicales[4].

Lorsque Beyoncé commence à enregistrer le double album, elle a confiance et se sent plus mature en tant qu'artiste. Même si elle a du succès et de la chance, Beyoncé jusqu'à présent a toujours voulu être challengée, nerveuse et inquiète de toutes ces choses qui font une « carrière »[5]. Les sessions d'enregistrement de l'album ont lieu de 2007 à 2008 dans plusieurs studios d'enregistrement, dont le 2nd Floor Studios à Orlando, les Patchwerk Studios, les Bangledesh Studios, les Soapbox Studios, les Silent Sound Studios, et les Tree Sound Studios à Atlanta, aux Chung King Studios, aux Electric Lady Studios, aux Roc The Mic Studios, et aux Strawberrybee Productions à New York, aux GAD Studios à Ibiza en Espagne, aux Mansfield Studios et à The Campground à Los Angeles, aux South Beat Studios à Miami Beach, et à The Boom Boom Room à Burbank[6]. Les producteurs et les compositeurs qui ont collaborés avec Beyoncé sur l'album sont Kenneth Edmonds, Stargate, Tricky Stewart, Terius Nash, Rodney Jerkins, Sean Garrett, Solange, Jim Jonsin, Rico Love et Ryan Tedder[7]. Beyoncé collabore avec de nouveaux auteurs et producteurs, parmi lesquels le producteur Toby Gad sur If I Were A Boy, et l'auteur-compositeur britannique Amanda Ghost sur Disappear qui lui rappelle les Beatles[8]. Elle déclare qu'au moins trois chansons étaient enregistrées chaque journée[9]. Les plus grands noms de l'industrie musicale sont sollicités[9] et au cours de huit mois, plus de 70 chansons co-écrites et co-produites par Beyoncé, ont été enregistrées[10],[11]. L'artiste déclare également que la plupart des chansons tournent autour du thème de l'amour[4]. Enfin, dix titres sont sélectionnés pour être mis sur l'édition standard de I Am... Sasha Fierce[4]et sept autres sur l'édition deluxe de l'album[10]. Les chansons de légendes établis comme The Neptunes et Danjahandz ne font pas partie du disque[9].

Pour I Am..., Beyoncé Knowles est influencée par les chansons folks, alternatives (et par la guitare acoustique), qui sont toutes différentes de ce qu'elle chante habituellement. Elle produit, écrit et enregistre une sélection soigneusement élaborée de ballades contemporaines avec Kenneth Edmonds, Tricky Stewart et Terius Nash, Toby Gad et Ryan Tedder[9]. Ces ballades sont faites pour combiner les meilleurs éléments de pop et de soul, tout en augmentant les possibilités des deux genres[7]. Par exemple, If I Were a Boy est différente de ses anciennes chansons[4]. Beyoncé veut essayer quelque chose de nouveau car le public a une plus forte attente[7]. Cette chanson est difficile, mais elle l'a chanté, car elle s'est rappelé qu'Aretha Franklin a dit qu'une grande chanteuse peut chanter n'importe quoi et en faire son chemin[4]. De surcroit, Beyoncé a travaillé avec Amanda Ghost pour une version de l'Ave Maria de Franz Schubert. Le 8 novembre 2008, Amanda Ghost déclare au Daily Telegraph que la chanteuse et elle-même se sont inspirés de leurs mariages récents, lesquels ont été portés sur l'autel de la chanson. En outre, l'auteur-compositeur explique que les paroles évoquent la relation entre Beyoncé et son mari. Elles ont également co-écrite Disappear à Londres avant de commencer avec Ave Maria[12]. Beyoncé dit aussi aimer chanter des ballades en raison du tempo et de l'émotion de l'histoire[13].

Quant à Sasha Fierce, le disque est décrit par l'artiste comme une compilation de chansons dont l'interprète est déjà bien connu du public et où elle s'est efforcé de donner un ton plus intime[13]. Sasha Fierce utilise la production et les compositions de Rodney Jerkins, Sean Garrett, Solange, Rico Love et de Jim Jonsin[9]. Le son « frais » moderne de l'alter ego de Beyoncé provient de la production de Bangladesh. Single Ladies (Put A Ring On It) est décrit comme un hymne d'autonomisation personnelle[7] tandis que la chanson à tempo élevé Radio évoque essentiellement l'enfance de l'artiste passée dans sa maison à développer un amour renforcé pour la musique[8]. Un duo unique de producteurs-auteurs-compositeurs a travaillé sur les deux faces de l'album; il s'agit de Tricky Stewart, et The Dream qui ont travaillés sur Smash Into You pour le disque I Am... et sur la piste principale du disque Sasha Fierce, Single Ladies (Put A Ring on It)[9].

Beyoncé interprétant Smash into You au Brésil durant le I Am… Tour.

Dans les mois précédant la sortie de l'album, la chanteuse publie un communiqué sur son site officiel pour donner certains détails sur la nature de son prochain album. Elle dit: « Je suis quelque part en ce moment et je veux que les gens voient mes multiples facettes. La musique est à rythme élevée pour le côté dance, fun et elle est réfléchie, passionnée et sérieuse pour le côté personnel. J'ai pris des risques ici. Je n'ai pas peur et ma musique vous expliquera tout. Il n'y a pas de label ou de marque sur mon son. C'est moi et je suis très heureuse de le partager avec le monde le 18 novembre. »[14]. Faisant une comparaison dans un magazine, elle précise que le disque est un double album et qu'il a donc deux couvertures[2]. Concernant l'album, le père et le manager de Beyoncé, Mathew Knowles déclare: « Nous avons pensé à l'extérieur du disque et à quelque chose de différent »[2]. Comme une phrase de conclusion, Beyoncé déclare que, lyriquement, I Am ... Sasha Fierce est son meilleur album à ce jour et qu'elle a sélectionné attentivement toutes les chansons[13] tandis que son label décrit son travail comme « son disque le plus personnel, le plus réflechi et le plus révélatif à ce jour. »[15].

Composition

Style musical et paroles

« Je suis un être humain. Je pleure. Je suis très passionné et sensible. Mes sentiments me blessent. J'ai peur et je suis nerveuse comme tout le monde. Et je voulais me montrer. Il [L'album] parle d'amour. Je suis une femme, je suis mariée, et cette partie de ma vie est dans l'album. C'est beaucoup plus personnel. Je suis très privée et je ne parle pas de beaucoup de choses, mais il y a certaines chansons qui sont sur l'album qui sont très personnelles. C'est mon journal. C'est mon histoire... J'ai toujours dans mon album des chansons amusantes. »

—Beyoncé Knowles évoquant le développement de l'album[16]

Dans une interview pour le magazine Billboard, Beyoncé décrit plus en détail les deux côtés de l'album en déclarant qu'il y a : « ...un côté a des chansons qui sont plus « à la mode » et l'autre contient plus mes chansons de R'n'B traditionnel pour mes fans qui ont été toujours présents. Certaines d'entre elles ressemble à Barbra Streisand, Karen Carpenter et aux Beatles au alentour des années 1970. »[17]. Elle explique plus tard dans The Oprah Winfrey Show que la différence entre I Am... Sasha Fierce et ses albums précédents est qu'il comprend plus de ballades. Le second disque, Sasha Fierce contient des influences electro, qui apparaîsent dans des chansons comme Radio et Sweet Dreams[18],[19]. Les points de vente et les médias notent que l'album n'est pas organisé comme ses albums précédents et qu'il montre peu de ressemblances par rapport à la rétro-soul de B'Day. Au lieu de cela, c'est un ensemble de deux disques conçu pour tenir compte de deux côtés opposés de la personnalité musicale de la chanteuse. Par exemple, Bill Lamb commente dans son avis sur l'album et les chansons de Sasha Fierce que Single Ladies (Put a Ring on It) est un retour à Get Me Bodied de B'Day[20]. Certains critiques décrit les ballades de I Am... comme moroses et les titres avec un tempo élevé sur Sasha Fierce comme des charges propulsives pour les pistes de danse[21]. Entertainment Weekly note que le choix de sortir deux singles (un de chaque disque) pour précéder l'album démontre le contraste entre ses deux personnages contradictoires[22].

If I Were a Boy est le premier single de I Am... et il est la seule chanson de chaque disque que Beyoncé n'a pas co-écrite. BC Jean, qui a écrit la plupart des paroles de cette chanson, s'est inspiré pour son écriture d'une mauvaise rupture[23]. Elle précise que la chanson n'est pas une chanson de R'n'B traditionnelle. Elle voulait essayer quelque chose de nouveau avec des paroles plus fortes[7]. Pendant ce temps, les critiques compare l'autre single principal, Single Ladies (Put a Ring on It) à Respect d'Aretha Franklin ou à I Will Survive de Gloria Gaynor[24]. La chanson devient l'hymne de l'émancipation féminine. La chanteuse explique que le concept de la chanson est tout simplement de donner aux femmes le courage et la confiance avant de se marier ou de se fiancer et de enfin passer à une autre étape[7]. Halo composée par Ryan Tedder et Evan Bogart est pour Beyoncé, mais elle était presque enregistrée par Leona Lewis en raison du retard qu'elle avait pris quand elle a dit à Tedder qu'elle voulait enregistrer la chanson[25]. Dans une interview avec HitQuarters, Bogart déclare que l'une des inspirations originales pour la chanson était le chanteur Ray LaMontagne[26]. Andy Kellman de Allmusic note que Diva, une variation de A Milli de Lil Wayne, est la seule piste qui ressemble à Freakum Dress ou à Ring the Alarm en termes d'audace[27]. Selon Billboard, Ego combine des éléments des deux côtés de la personnalité musicale de l'interprète et sonne comme un hommage à la vieille école R'n'B de « confitures » à tempo moyen[28]. D'autre part, Sweet Dreams est acclamé par la critique pour son son très similaire à Beat It de Michael Jackson[29] et pour son son électro-pop. Certains critiques sont même allés à dire que ça sonne comme le cousin de Disturbia de Rihanna[30]. Disappear se compose de douces harmonies et d'un choix de guitare délicate[31]. Broken-Hearted Girl est une chanson R'n'B-pop débutant comme une ballade piano-voix, puis qui se transcende dans un rythme minimaliste[32].

Selon Chris Willman de Yahoo!, Video Phone a des paroles qui sont une référence à une « célébration du sexe sur Skype et qui fait voir un spectacle solo, à la caméra, à un gars que vous venez de rencontrer au club. »[33]. Radio est une chanson à tempo élevée qui montre des influences de la synthpop des années 80[34], de l'Europop[35], et de la techno[36]. La chanson explore la relation entre Beyoncé et son amour pour les chansons jouées à la radio quand elle était enfant[7]. L'album contient également plusieurs chansons retravaillées dont Smash into You, qui avait déjà été enregistré par Jon McLaughlin sous le titre Smack into You. La chanson est remanié et ré-enregistré par la chanteuse, ce qui fait gagner ses crédits d'écriture minimales pour la chanson pour avoir changé « Smack » en « Smash »[37]. Elle est ensuite utilisé dans le générique de fin du film de 2009 Obsessed, où elle avait le rôle principal. That's Why You're Beautiful est décrit comme ressemblant étrangement aux côtés mélancoliques des groupes indie rock du début des années 90 comme Tsunami ou Versus[38]. Hello se détache comme une autre ballade qui peuplent la première partie de l'album et elle contient une ligne du film Jerry Maguire qui est « You had me at hello »[39] dans le refrain[40]. L'édition platine de l'album inclut une reprise par Beyoncé de la chanson de 1979 de Billy Joel Honesty. Cependant, toutes les chansons n'ont pas été attribués à Sasha Fierce. Par exemple, Ego, Why Don't You Love Me et Scared of Lonely ont été notées comme étant entre les deux moitiés de l'album. Selon VH1, celles-ci ressemblent à Sasha musicalement, mais thématiquement et lyriquement, ils sont vulnérables comme Beyoncé[41].

Sasha Fierce

L'album présente l'alter-ego de Beyoncé : Sasha Fierce. Sasha serait née pendant le tournage du clip de Crazy in Love. Dans une interview pour le magazine People, la chanteuse affirme que son alter-ego est strictement pour la scène, avec le magazine décrivant Sasha Fierce comme l'alter ego agressif et sensuel de la chanteuse[42]. Beyoncé dit plus tard sur MTV que: « La moitié du disque, I Am..., me montre sans tout le maquillage, sans les lumières et sans la tragédie des stars passionnantes. Et Sasha Fierce est le côte plus fun, plus sensuel, plus agressif, plus franc et plus glamour qui sort quand je travaille et quand je suis sur scène. Le double album me permet de prendre plus de risques et de vraiment sortir de moi-même, ou devrais-je dire, de faire un pas de plus vers moi-même, et de révéler une partie de moi que seules les personnes qui me connaissent peuvent voir. »[2],[43]. Plus tard interviewée par le magazine Marie Claire, Beyoncé révèle qu'elle se sent possédée par son alter-ego sur scène: « J'ai créé un alter ego: ce que je fais lors du spectacle je ne le ferais jamais normalement. Je révèle des choses sur moi-même que je ne ferais pas dans une interview. J'ai des expériences hors du corps [sur scène]. Si je me suis coupé la jambe, si je tombe, je ne le sens même pas. Je suis tellement courageuse; je ne suis pas consciente de mon visage ou mon corps. »[44]. Sasha Fierce apparaît pour la première fois dans la vidéo de Single Ladies (Put a Ring on It) avec sa signature Roboglove. La chanteuse est habillée comme son alter-ego sur le tapis rouge lors des MTV Europe Music Awards 2008, et plus tard dans Saturday Night Live où elle chante, ainsi que sur la couverture du magazine Gotham[45]. Son père et manager, Mathew, explique la raison de l'album deux disques, en disant que: « Beyoncé a été catégorique — et elle a le plein contrôle créatif — sur la répartition de ses chansons. Elle sentait qu'elle ne pouvait pas mélanger les chansons ensemble. Elle est dans un espace beaucoup plus différent de ce qu'elle était il y a un an. Elle est mariée et est dans une situation très bonne et cet album reflète cela. »[46]. Une ligne de vêtements Sasha Fierce est ensuite créée par Thierry Mugler afin de capturer une « autre facette de ma personnalité [celle de Beyoncé] » et est décrite comme étant le « côté confiant, sensuel et audacieux d'une femme »[47]. Le 1er juillet 2009, Beyoncé Knowles et sa designer et mère Tina Knowles, lancent la ligne de vêtements inspirés des costumes du I Am... Tour pour l'album. Celle-ci comprend des vêtements de sport et de plein air, des sacs à main et des bijoux[48].

Sortie

« Je suis dans une très bonne situation en ce moment. Je suis très heureuse. Je suis jeune, et je suis vraiment à l'aise avec moi-même. Je suis plus sage et plus intelligente. ... Je sais que les gens voient des célébrités, et qu'ils semblent comme si parfaites — ils semblent comme « leur vie est si grande », et ils ont de l'argent et la célébrité. Mais je suis un être humain. Je pleure. Je suis très passionné et sensible. Mes sentiments me blessent. J'ai peur et je suis nerveuse comme tout le monde. Et je voulais me montrer moi-même. C'est sur l'amour. C'est tout le sujet de l'album. »

—Beyoncé Knowles évoquant la sortie de l'album en 2008[16]

L' édition Deluxe de l'album sort au même moment que l' édition Standard[49]. Mathew Knowles organise une soirée d'écoute de l'album à New York le 22 octobre 2008[50]. Avant la date de sortie, tout l'album est mis le 11 novembre 2008 sur le compte MySpace de Beyoncé[51]. Pour correspondre avec la sortie du double album, Columbia Records créé un site teaser pour Sasha Fierce[10]. En mai 2009, Beyoncé apparaît sur MTV pour parler de son prochain single Ego. Elle saisit l'opportunité pour parler un peu de l'album, en disant que: « Une des grandes choses au sujet de l'album, c'est qu'il est si différent. »[2]. Plus tard, le 16 juin 2009, Above and Beyoncé: Video Collection & Dance Mixes est commercialisé. Cette sortie CD/DVD inclut les remixes dance des singles de l'album (ainsi que le remix d' Ego avec le rappeur Kanye West), et les vidéos précédemment sorties pour ces singles. Enfin l'édition platine de I Am... Sasha Fierce sort dans une liste de pays sélectionnés en novembre 2009, avec un CD et un DVD[52].

L' édition Deluxe de l'album ressort aux États-Unis le 23 novembre 2009[53] avec l'ensemble des chansons déjà commercialisées et avec de nouvelles chansons que sont Poison et Why Don't You Love Me, ainsi que le remix de Video Phone avec Lady Gaga. Un EP intitulé I Am... Sasha Fierce - The Bonus Tracks sort également le 23 novembre 2009 dans plusieurs pays avec ces nouveaux morceaux[54].

Suite à la sortie numérique, Ave Maria débute dans le UK Singles Chart à la 150e place le 29 novembre 2008[55]. Beyoncé reprend également Honesty, une chanson de Billy Joel qui est incluse comme piste bonus dans l' édition platine. L'album gagne une certaine notoriété au Japon où il se classe à la 79e place en 2009. Beyoncé interprète également la chanson sur son I Am... Tour (mais uniquement en Corée)[56] et se classe finalement à la seconde place dans le classement des singles coréens dans la semaine du 17 janvier 2010[57]. Radio sort uniquement aux Pays-Bas à la place de Broken-Hearted Girl en septembre 2009. Elle est utilisée dans différentes publicités à la télévision néerlandaise pour promouvoir des stations de radio locales[58] et elle atteint la 14e position du Top 40 néerlandais grâce au nombre élevé de téléchargements[59]. Après la sortie de l'EP - I Am...Sasha Fierce - The Bonus Tracks en Corée du Sud, une nouvelle chanson présente sur l'extended play, Poison devient très populaire et atteint la première place du classement coréen des singles dans la semaine du 7 février 2010[60].

Singles

Beyoncé interprétant Broken-Hearted Girl.

Le 8 octobre 2008, Beyoncé sort les deux premiers singles de l'album. Le premier, If I Were a Boy prend la troisième place du Billboard Hot 100 américain, et la première place dans huit classements du monde entier, et atteint le top dix dans beaucoup d'autres classements[61]. Single Ladies (Put a Ring on It) est le second single et prend la première place du Billboard Hot 100, devient le cinquième single numéro un de Beyoncé dans ce classement et réussit également dans les autres marchés internationaux en prenant des places dans le top dix partout dans le monde[62]. Les pistes sont respectivement certifiés double disque de platine[63] et quadruple disque de platine[64] par la Recording Industry Association of America (RIAA). Single Ladies (Put a Ring on It) gagne trois prix lors de la 52e cérémonie des Grammy Awards: celui de la chanson de l'année, de la meilleure chanson R'n'B, et celui de la meilleure performance vocale R'n'B féminine[65]. Un troisième enregistrement Diva est commercialisé en single uniquement aux États-Unis et prend la 19e place du Billboard Hot 100, devient le douzième titre de Beyoncé dans le top vingt et il se retrouve en troisième position du classement Hot R&B/Hip-Hop Songs[66] et il est certifié disque d'or par la RIAA[67]. Le disque suivant Halo bénéficie d'une sortie internationale et prend la cinquième place aux États-Unis et de nouveau il s'agit un succès commercial car il atteint les top dix dans le monde entier[68]. Il gagne également un Grammy Award pour la meilleure performance vocale pop féminine[65] et est certifié double disque de platine au début de 2010 par la RIAA[69].

Ego, single uniquement sorti aux États-Unis, le 19 mai 2009, devient par la suite un remix avec la voix de Kanye West. Il prend la 39e place du Billboard Hot 100 américain et la troisième place du classement Hot R&B/Hip-Hop Songs[70]. La chanson est certifiée disque d'or par la RIAA[71]. Après l'annonce du I Am... Tour, deux titres supplémentaires sont proposés. Intitulés Broken-Hearted Girl et Sweet Dreams, ils deviennent respectivement le septième et le sixième single. Sweet Dreams atteint le top dix dans beaucoup de pays et prend la première place du classement néo-zélandais des singles[72] et est certifié disque de platine aux États-Unis[73], tandis que Broken-Hearted Girl, le septième single, atteint le top 40 dans les classements du monde entier[74], bien qu'il ne soit pas certifié et commercialisé aux États-Unis. Plus d'un an après la sortie de l'album, Video Phone, sorti comme le huitième single de l'album avec un clip vidéo et une sortie numérique, prend la forme d'un remix prolongée avec l'artiste electropop américaine, Lady Gaga. Comme son prédécesseur, il atteint le top 40 dans les pays du monde entier et prend la 65e place aux États-Unis[75] et devient le 14e numéro un de Beyoncé dans le US Dance Club Chart[76]. En février 2010, Why Don't You Love Me, une piste bonus tirée des multiples sorties de l'album, entre dans le Hot Dance Club Songs américain et prend finalement la première place ce qui en fait le 13e titre numéro un de Beyoncé dans ce classement[77]. Le 4 mai 2010, un clip vidéo de longue durée apparaît en ligne[78]. La chanson bénéficie d'une bonne sortie numérique au Royaume-Uni le 27 août 2010[79] et prend le 13 septembre 2010, la 51e place du classement des singles britanniques[80] et la 14e place de son classement R'n'B[81].

En juillet 2010, les pistes numériques de l'album se vendent à 12 305 000 exemplaires aux États-Unis[82].

Ventes

I Am... Sasha Fierce fait son premier début à la cinquième place du classement Oricon des albums internationaux au Japon et arrive ensuite à la première place et devient ainsi le troisième album numéro un de Beyoncé dans ce pays[83]. Il prend la première place du Billboard 200 américain, avec 482 000 exemplaires vendues dans sa première semaine et donne à la chanteuse son troisième album numéro un consécutif aux États-Unis[84]. Beyoncé Knowles devient la troisième artiste féminine de cette décennie à avoir ses trois premiers albums numéro un dès leurs débuts dans le classement des albums américains Billboard 200[85]. Selon Billboard, I Am... Sahsa Fierce est le 10e album le plus vendu en 2008[86], et il reçoit un double disque de platine de la part de la RIAA[87]. En mars 2012, l'album s'est vendu à plus de 3 millions d'exemplaires environ aux États-Unis selon Nielsen SoundScan. Après la 52e cérémonie des Grammy Awards où Beyoncé a établi un record pour une artiste en remportant six trophées en une nuit, I Am... Sasha Fierce progresse de 21 places en passant de la 35e à la 14e position en se vendant à 32 200 exemplaires soit une augmentation de 101 %[88]. I Am... Sasha Fierce reste 81 semaines dans le classement américain Billboard 200 de décembre 2008 à juin 2010[89].

Beyoncé interprétant Single Ladies (Put a Ring on It) à Berlin lors du I Am… Tour en 2009.

Au Royaume-Uni, l'album débute à la 10e place le 29 novembre 2008 et devient l'album le moins bien classé à son début de la chanteuse malgré un plus fort nombre des ventes en première semaine que son précédent album, B'Day[90]. Suite à la performance de Beyoncé lors de la finale de 2008 de The X Factor avec la gagnante Alexandra Burke, l'album avance à la neuvième position le 27 décembre 2008[91]. Grâce au succès de ses singles au Royaume-Uni et surtout grâce au succès de Sweet Dreams, I Am... Sasha Fierce passe de la cinquième place à la seconde, soit sa meilleure place, dans la 39e semaine de présence dans le classement soit pendant la semaine du 16 août 2009[92]. La sortie de l' édition platine contribue encore à accroître les ventes de l'album qui fait un bond de la 53e position à la huitième le 14 novembre 2009 soit dans sa 51e semaine dans le classement[93]. Le 22 janvier 2010, il est certifié quadruple disque de platine par la BPI[94]. En septembre 2010, l'album a passé 96 semaines consécutives dans le top 100 avec 75 semaines dans le top 40 principal du 2 novembre 2008 au 10 mai 2010, avant de sortir du top 100, pour la première fois, le 26 septembre 2010[95]. L'album s'est vendu ) 1,5 million de copies dans ce pays. En Irlande, il débute à la troisième place[96], et il devient le second album de Beyoncé dans le top trois dans ce pays. Après le succès commercial des deux premiers singles If I Were a Boy et Single Ladies (Put a Ring on It) et lors de l'annonce du I Am... Tour, l'album prend la première place du classement irlandais pendant deux semaines consécutives au début de janvier 2009[97],[98], ce qui en fait son second album numéro un en Irlande. L'album reste dans le top 25 pendant 75 semaines consécutives du 20 novembre 2008 au 22 avril 2010 et devient le plus grand succès de tous les temps en Irlande, malgré qu'il soit certifié seulement double disque de platine en raison d'une audition trop tôt. Cependant, il arrive à ré-entrer dans le top 25 en passant de la 35e à la 21e place le 1er juillet 2010[99]. Il apparaît pour la dernière fois dans le classement le 5 août 2010 après 90 semaines, dont 77 semaines dans le top 25[100].

En Australie, I Am... Sasha Fierce débute à la neuvième place à la fin novembre 2008[101], et prend la huitième position début janvier 2009[102]. Toutefois, suivant le succès des singles Sweet Dreams et Broken-Hearted Girl, l'album rebondit à la troisième position à deux occasions en octobre 2009 et est certifié triple disque de platine le 23 novembre 2009[103]. L'album sort du top 50 principal le 10 mai 2010, après avoir passé 76 semaines consécutives sur le top 50 des albums[104]. Cependant, il fait un retour dans le top 50 le 7 juin 2010, en sautant de la 76e à la 25e place[105], et passe cinq semaines supplémentaires dans le top 50 avant de ressortir de celui-ci le 12 juillet 2010[106]. Au total, I Am... Sasha Fierce se classe pendant 81 semaines dans le top 50 du 24 novembre 2008 au 5 juillet 2010[107] et pendant 89 semaines consécutives dans le top 100 du 24 novembre 2008 au 8 août 2010[108]. En Nouvelle-Zélande, l'album débute à la 16e place fin novembre 2008[109] et atteint ensuite la 6e place début mars 2009[110]. Grâce à la popularité croissante de ses singles, en particulier Sweet Dreams, l'album prend la troisième place le 21 septembre 2009[111] et est certifié disque de platine le 26 avril 2009 après 23 semaines de présence dans le classement avec plus de 15 000 exemplaires envoyés chez les détaillants et reste 61 semaines non-consécutives dans le classement du 24 novembre 2008 au 5 avril 2010[112]. En Espagne, l'album à ses débuts prend la septième place le 26 novembre 2008[113], et est certifié disque de platine pour la vente de plus de 60 000 exemplaires au 26 octobre 2009[114]. Il est vu pour la dernière fois dans le classement le 1er septembre 2010 après avoir passé 82 semaines non-consécutives dans le top 100[115]. L'album est certifié disque de diamant au Brésil[116]. Avec cette réussite, Beyoncé est décrite comme un « phénomène des ventes » par Alexandre Schiavo. Avec 182 000 exemplaires vendus entre janvier et octobre 2009, I Am... Sasha Fierce se classe troisième parmi les albums les plus vendus du pays[117].

Après la 52e cérémonie des Grammy Awards, I Am... Sasha Fierce remonte remarquablement dans plusieurs classements nationaux ou bien revient de nouveau dans d'autres classements et gagne des places en Suisse, en Autriche et en Portugal en février 2010[118],[119],[120]. En avril 2012, l'album s'est vendu à plus de 7,5 millions d'exemplaires dans le monde.

I Am... Tour

Beyoncé sur le I Am... Tour.
Article principal : I Am... Tour.

Pour promouvoir l'album, Beyoncé embarque sur une tournée mondiale avec plusieurs étapes. Son I Am... Tour débute à Edmonton au Canada le 26 mars 2009[121]. La partie européenne de la tournée commence le 26 avril 2009 à Zagreb en Croatie[122] et se termine le 9 juin 2009 à Londres[123]. Le 21 juin 2009, la troisième partie de la tournée aux États-Unis commence[124] et se finit en août avec une étape de 4 jours au Encore Las Vegas sur le Las Vegas Strip[125]. Débutant le 15 septembre 2009, la quatrième partie débute à Melbourne en Australie[126] et se finit le 24 septembre à Perth[127]. Beyoncé vient ensuite en Asie, au Moyen-Orient, en Europe, en Afrique et au Royaume-Uni, et finit le 24 novembre à Belfast en Irlande du Nord[128]. La tournée a finalement sa dernière partie en Amérique latine en 2010. Débutant cette dernière partie le 4 février 2010 à Florianópolis au Brésil, Beyoncé tourne dans cinq autres lieux pour terminer à Trinidad le 18 février 2010[129]. Selon Pollstar, le I Am... Tour a rapporté 17,2 millions de dollars entre le 1er janvier et le 30 juin 2010, auxquels s'ajoutent 86 millions de dollars de ses 93 premiers concerts en 2009[130] ce qui donne un total pour la tournée de 103,2 millions de dollars pour les 97 spectacles[131]. Beyoncé, en marge de sa tournée, a joué dans une salle du Encore Theater à Las Vegas. Intitulé I Am... Yours et ayant eu lieu le 2 août 2009, le spectacle enregistré a fait l'objet d'un DVD et d'un CD audio et a également été diffusée à la télévision à la fin novembre 2009[132],[133].

Accueil

Critique

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
Allmusic 2,5 étoiles[134]
Robert Christgau (B)[135]
Entertainment Weekly (B+)[31]
The Guardian 3 étoiles[136]
Pitchfork Media (5.7/10)[137]
PopMatters (6/10)[138]
Rolling Stone 3,5 étoiles[139]
Slant Magazine 3 étoiles[140]
USA Today 3/4 étoiles[141]
The Village Voice (favorable)[142]

À ses débuts, I Am... Sasha Fierce reçoit des avis généralement mitigés ou bien positifs de la plupart des critiques musicaux[143]. Metacritic, qui assigne une note moyenne sur 100 des avis des principaux critiques attribue à l'album une moyenne de 62, sur la base de 22 « avis généralement favorables »[143]. Sal Cinquemani de Slant Magazine donne à l'album 3 étoiles sur 5 et écrit que « la force de I Am... Sasha Fierce [...] n'est pas ses chansons individuels — qui ne suffisent pas à faire un album plus grand que la somme de ses parties, mais un témoignage de Beyoncé comme l'une des artistes d'aujourd'hui avec les singles les plus fiables. », mais il note que : « la disparité réelle est son incapacité à concilier les mièvreries de I Am avec les sons plus modernes et nerveux de Sasha Fierce »[140]. D'après Stacey Anderson de Spin, le premier disque de l'album souffre de « ronronnements décevants » et le second disque est caractérisé par « une direction intrigante mais diluée »[144]. Adam Mattera de The Observer donne 2 étoiles sur 5 et reproche le manque de profondeur des deux disques : « le disque 1 est trop occupé à chasser les formats de radio pour exposer une âme véritable... Le côté Sasha coupe droit dans le business avec le single tenace Radio ... et une succession d'hymnes de femmes indépendantes tels que Single Ladies et Diva, qui va sans doute inspirer les drag queens dans le monde entier, tout en laissant perplexe la plupart des autres »[145]. Le journaliste de Allmusic, Andy Kellman voit dans le double disque un « gadget » et une chose « peu solide » et favorise « la pop rapide et si facile à mémoriser » du second disque[134]. Il exprime que sur le disque I Am..., « Beyoncé sent chaque ligne dans toute la mesure, ce qui sauve presque la sobriété de l'ensemble »[134]. Mariel Concepcion de Billboard voit que « c'est classique, les chansons R'n'B plus intemporelles sur la [I Am...] partie de l'album semblent une partie bien accueillie par la chanteuse. »[146]. Amy Linden de Vibe déclare que « ironiquement, c'est la personnalité la plus docile (et sans nom) qui est la plus intriguante, la plus puissante et la plus sexuelle. ... Beyoncé est comme détendue et confiante et, si pour aucune autre raison que le fait que vous ne pouvez pas entendre son essai, cela touche la cible. »[147]. Matos Michaelangelo du The A.V. Club donne à l'album une note de B même s'il reconnait que « Les deux moitiés ne feront pas nécessairement un meilleur son et que les deux mélangés ensemble sont assez inégaux. »[148]. Bill Lamb de About.com donne à l'album 4 étoiles sur 5 et concède qu'« I Am ... Sasha Fierce est un effort et un concept impressionnant. Cependant, il est légèrement inférieur à la qualité vivifiante de son précédent album B'Day. Enfin, ce n'est pas un album incontournable. »[149].

Dans son guide du consommateur pour MSN Music, le critique Robert Christgau donne à l'album une note B et le nomme comme le « raté du mois »[135], en indiquant que c'est « un mauvais disque, où les détails méritent rarement une plus ample réflexion. Au niveau supérieur, il peut simplement être surestimée, décevant, ou terne. Au niveau inférieur, il peut être méprisable. »[150]. Christgau décrit le « dédoublement de la personnalité » comme « profondément insipide » et écrit qu'« il y a trois bonnes chansons sur cet objet de 11 pistes. »[135]. Nick Levine de Digital Spy donne à l'album 3 étoiles sur 5 et voit son contenu comme impersonnel[151] et Jonah Weiner de Blender lui donne également 3 étoiles sur 5, et dit que « Beyoncé est encore une beauté de magasin féministe, de mauvais goût mais elle décrit cependant la ruée vers le crépitement de l'amour avec une aisance surnaturelle. »[152]. Ryan Dombal de Pitchfork Media considère que c'est comme une régression par rapport à son album précédent B'Day et déclare que « personne ne gagne la bataille Beyoncé vs Sasha et que souvent, c'est l'auditeur qui y perd. »[137]. Christian Hoard de Rolling Stone note que ses chansons lentes sont « complètes pour avoir une fade affirmation de soi et des lignes molles », mais écrit toutefois que « le disque Sasha bénéficie de la musique la plus aventureuse de Beyoncé à ce jour. »[139]. Colin McGuire de PopMatters trouve que l'album est « un peu rude sur les bords parfois » et voit dans le disque Sasha Fierce « un voyage beaucoup plus convaincant sur la route de la dance. »[138]. Nana Ekua Brew-Hammond de The Village Voice trouve le disque I Am... incohérent, mais déclare que « Sasha Fierce ne souffre pas d'une telle crise d'identité. Cuivré, prétentieux, confrontée, et spirituelle, chaque piste incendiaire vous incite à laisser vos inhibitions au vestiaire. »[142]. Daniel Brockman du journal The Boston Phoenix donne à l'album 3 étoiles sur 4 et recommande de « passez directement au deuxième disque »[153]. D'après Leah Greenblatt de Entertainment Weekly, l'album offre « deux côtés convaincants » de Beyoncé, et, « l'album aurait été mieux servi s'il avait été édité en un seul disque, plutôt que ce qui semble être fait en fin de compte comme un truc de marketing. Et tandis que les fans seront sûrement en train de spéculer, il y a un peu dans les paroles ce sentiment plus révélateur que les feux d'artifices feu émotionnels précédents comme Ring the Alarm en 2006. »[31]. Talia Kraines de BBC Online donne à l'album un avis tout à fait favorable en indiquant que « Les double albums nous font habituellement tirer une sale gueule (Back to Basics, vous vous rapellez ?) mais on devine au moins ce qui a un point, ou presque. ». Elle complimente les chansons comme If I Were a Boy, Ave Maria, Halo, Diva, Radio et Sweet Dreams[154].

L'album se classe 12e sur la liste des meilleures albums de la décennie dans l'avis des lecteurs de Rolling Stone[155]. Leah Greenblatt de Entertainment Weekly classe I Am... Sasha Fierce deuxième de la liste des 10 meilleurs albums de 2008 dans Entertainment Weekly, en déclarant que « If I Were a Boy et Single Ladies (Put a Ring on It) sont sans aucun doute les meilleurs chansons de l'album, cependant la surprise est de savoir comment se satisfaire systématiquement du reste — même la floraison des pistes les moins voyantes sur une écoute répétée. »[156]. I Am... Sasha Fierce gagne le Soul Train Award 2009 de l'album de l'année. Il fait également gagner à Beyoncé huit nominations aux Grammy Awards, dont le prix de l'album de l'année. Il gagne finalement le prix du meilleur album de R'n'B contemporain[157].

Listes des pistes

Édition standard

I Am...
No Titre Auteur(s) Durée
1. If I Were a Boy Toby Gad, BC Jean 4:10
2. Halo Beyoncé Knowles, Ryan Tedder, Evan Bogart 4:21
3. Disappear Knowles, Amanda Ghost, Hugo Chakrabongse, Dave McCracken, Ian Dench 4:28
4. Broken-Hearted Girl Kenneth "Babyface" Edmonds, Mikkel S. Eriksen, Tor Erik Hermansen, Knowles 4:39
5. Ave Maria Knowles, Ghost, Dench, Makeba, Eriksen, Hermansen 3:42
6. Satellites Ghost, McCracken, Dench, Knowles 3:07
7. Save the Hero (piste bonus digital) Knowles, Ali Tamposi, Rico Love, James Scheffer 4:34
Sasha Fierce
No Titre Auteur(s) Durée
1. Single Ladies (Put a Ring on It) Christopher Stewart, Terius Nash, Thaddis "Kuk" Harrell, Knowles 3:13
2. Radio Scheffer, Love, Dwayne Nesmith, Knowles 3:38
3. Diva Knowles, Shondrae Crawford, Sean Garrett 3:21
4. Sweet Dreams Knowles, Scheffer, Wayne Wilkins, Love 3:28
5. Video Phone Knowles, Crawford, Garrett, Angela Beyincé 3:35

Édition deluxe

Édition deluxe 2009

Édition platine

En septembre 2009, une version améliorée de l'album avec deux disques est sortie, le premier disque contient 16 pistes de la version originale avec 4 pistes audio bonus, et le second disque, un DVD contenant six des huit (ainsi qu'une version bonus de Ego) de Beyoncé de I Am... Sasha Fierce avec « les coulisses » tirées des plans du documentaire vidéo[160].

EP The Bonus Tracks

I Am... Sasha Fierce - The Bonus Tracks EP[54],[161]
No Titre Musique Durée
1. Video Phone (Remix prolongée avec Lady Gaga) Knowles, Lady Gaga (remix uniquement), Shondrae Crawford, Sean Garrett 5:04
2. Why Don't You Love Me B. Knowles, S. Knowles, Angela Beyincé, Bama Boyz 3:37
3. Poison Johntá Austin, Mikkel S. Eriksen, Tor Erik Hermansen, Knowles 4:02

Notes

Personnel

Les crédits sont tirés des notes de la pochette de l'album[6].

Gestion

  • A&R : Max Gousse
  • Administration A&R : Juli Knapp
  • Coordination A&R : Alexandra Velella
  • Coordination artiste : Jake McKim
  • Productrice exécutive : Beyoncé Knowles

Chants

Visuels et images

Instruments

  • Batterie : Jens Gad, Steven "Steven J." Jordan
  • Guitare : Ian Dench
  • Cor : Philip Margiziotis

Technique et production

  • Arrangement : Beyoncé Knowles, Toby Gad, Ryan Tedder
  • Ingénieurs : Jim Caruana, Toby Gad, Mikkel S. Eriksen, Kuk Harrell, Andrew Hey, Jim Jonsin, Miles Walker, Ryan Tedder, Brian "B Luv", Marcos Tovar
  • Assistants ingénieurs – Kory Aaron, Christian Baker, David Boyd, Michael Paul Miller
  • Mastering : Tom Coyne
  • Mixage : Jim Caruana, Matt Green, Jim Jonsin, Dave Pensado, Mark "Spike" Stent, Wayne Wilkins
  • Assistants mixage : Matt Green, Andrew Wuepper, Randy Urbanski
  • Production : Beyoncé Knowles, Bama Boyz, Bangladesh, D-Town, Darkchild, Ian Dench, The-Dream, Toby Gad, Sean Garrett, Amanda Ghost, Andrew Hey, Jim Jonsin, Harold Lilly, Rico Love, Dave McCracken, Ramon Owen, Stargate, Chris "Tricky" Stewart, Ryan Tedder, Wayne Wilkins, Elvis Williams
  • Production vocale : Beyoncé Knowles, Rico Love
  • Enregistrement vocal : Jim Caruana
  • Autres contributions - Lisa Logan

Classements, certifications et succession

Positions dans les classements

Classement (2008-2010)
Pays Meilleure
position
Fin d'année
2008
Fin d'année
2009
 Argentine 7[164]  —  —
 Australie 3[107] 50[165] 10[166]
 Australie (Urbain) 1[167] 6[168] 2[169]
 Autriche 20[119]  — 69[170]
 Belgique (Néer.) 10[171]  — 14[172]
 Belgique (Fr.) 32[171]  — 57[173]
 Brésil 2[174]  —  —
 Canada 6[175]  — 12[176]
 Croatie 1[177]  —  —
 République tchèque 5[178]  —  —
 Danemark 25[179]  — 58[180]
 Pays-Bas 6[181] 75[182] 11[183]
 Union européenne 3[184]  — 4[185]
 France 20[186] 176[187] 104[188]
 Allemagne 17[189]  — 42[190]
 Grèce 3[191] 25[192]  —
 Hongrie 8[193]  —  —
 Irlande 1[97]  — 5[194]
 Italie 16[195]  —  —
 Japon 3[196]  —  —
 Mexique 66[197]  —  —
 Nouvelle-Zélande 3[111]  — 15[198]
 Norvège 2[199]  —  —
 Pologne 1[200]  — 53[201]
 Portugal 2[120]  —  —
 Russie 8[202]  —  —
 Écosse 10[203]  —  —
 Espagne 7[115]  —  —
 Suède 5[204]  — 28[205]
 Suisse 7[118]  — 31[206]
 Royaume-Uni 2[207] 38[208] 7[208]
 Royaume-Uni (Classement R'n'B) 1[209]  —  —
Billboard 200 1[84] 10[86] 2[210]
Top R&B/Hip-Hop Albums 1[211]  — 1[212]

Certifications

Pays Certification
 Australie[213]  3 × Platine (ARIA)
 Autriche[214]  Or (IFPI)
 Belgique[215]  Or (Ultratop)
 Brésil [116]  2 × Diamant (ABPD)
 Canada[216]  2 × Platine (CRIA)
 Union européenne [217]  2 × Platine (IFPI)
GCC[218]  Platine (IFPI)
 Allemagne[219]  Platine (BVMI)
 Grèce [220]  Or (IFPI)
 Hongrie[221]  Or (Mahasz)
 Irlande[222]  2 × Platine (IRMA)
 Italie[223]  Platine (FIMI)
 Japon[224]  Or (RIAJ)
 Pays-Bas[225]  Platine (NVPI)
 Nouvelle-Zélande[112]  Platine (RIANZ)
 Pologne[226]  Platine (ZPAV)
 Portugal[227]  Platine (AFP)
 Russie[228]  Platine (NFPP)
 Espagne[114]  Platine (PROMUSICAE)
 Suède[229]  Or (IFPI)
 Suisse[230]  Or (IFPI)
 Royaume-Uni[231]  Platine (BPI)
 États-Unis[232]  2 × Platine (RIAA)

Procession et succession

Prix et nominations

Pour un liste complète des prix remportés par Beyoncé, ses albums et ses singles, voir Liste des récompenses et nominations de Beyoncé Knowles.

Procession et succession des prix

Précédé par I Am... Sasha Fierce Suivi par
Growing Pains de Mary J. Blige
Grammy Award du meilleur album R&B contemporain
2010
en cours

Historique des sorties

2008

Pays Date Format Label
 Allemagne[251],[252] 14 novembre 2008 Standard, édition deluxe
(Double CD, Téléchargement)
Sony BMG Music Entertainment
 Australie[253],[254] 17 novembre 2008
 France[255]
 Royaume-Uni[256],[257] RCA Records
 Brésil[258],[259] 18 novembre 2008 Sony BMG Music Entertainment
 Canada[260],[261] Columbia Records
 Chine[262] Édition deluxe
(Double CD)
Sony BMG Music Entertainment
 Hong Kong[263] Edition standard
(Double CD)
 Japon[264] Standard, Deluxe
(Double CD, Téléchargement)
BMG Japan
 Nouvelle-Zélande[253] Sony BMG Music Entertainment
 Espagne[265],[266]
 Suède[267],[268]
 États-Unis[269],[270] Music World Ent., Columbia Records
 Corée du Sud[271],[272] 19 novembre 2008 Sony BMG Music Entertainment
 Thaïlande[273] 20 novembre 2008
 Pays-Bas[274] 21 novembre 2008

2009

Pays Date Format Label
 Australie[275] 4 septembre 2009 Édition platine
(Double CD + DVD)
Sony Music Entertainment
 Philippines[276] 7 septembre 2009
 Hong Kong[277]
 Thaïlande[278] 17 septembre 2009
 Pays-Bas[279] 30 octobre 2009
 France[280] 2 novembre 2009
 Pologne[281]
 Espagne[282]
 Royaume-Uni[283] RCA Records
 Allemagne[284] 20 novembre 2009 Sony Music Entertainment
 Taïwan[285] 28 novembre 2009
 Japon[286] 30 novembre 2009 Sony Music Entertainment Japan
 Nouvelle-Zélande[287] Sony Music Entertainment
Pays Date Format Label
 Canada[288] 23 novembre 2009 Réédition édition deluxe (CD) Sony Music Entertainment
 Royaume-Uni[289] RCA Records
 Japon[290] 24 novembre 2009 Sony Music Entertainment Japan
 États-Unis[159] Music World Ent., Columbia Records
 Autriche[291] 29 janvier 2010 Sony Music Entertainment
 Allemagne[291]
Pays Date Format Label
 France[161] 9 novembre 2009 The bonus tracks
(EP digital)
Sony Music Entertainment
 États-Unis[292] 20 novembre 2009 Music World Ent., Columbia Records
 Espagne[293] 24 novembre 2009 Sony Music Entertainment

Notes et références

  1. (en)http://www.prnewswire.com/news-releases/music-worldcolumbia-records-releasing-beyonces-i-amworld-tour-the-new-full-length-dvd-concert-film-experience-produced-directed--edited-by-beyonce-for-her-own-parkwood-pictures-106424558.html
  2. a, b, c, d et e (en) Jennifer Vineyard, « Beyonce Album Preview: I Am... Sasha Fierce Shines Light On B's Alter Ego - News Story », Mtv.com, 23 octobre 2008
  3. (en) Shawn Adler, « Beyonce Writes A Letter To Fans, Saying She Has 'Taken Risks' On Upcoming LP », MTV Asia, 3 octobre 2008
  4. a, b, c, d et e (en) Jennifer Vineyard, « Beyonce Releases Two Tracks From 'I Am...' , Inspired By Jay-Z And Etta James », MTV Asia, 9 octobre 2008
  5. (en) Beyonce's Official Site, « Beyonce », myplay.com, 16 novembre 2008
  6. a et b Music World Entertainment (2008) Beyoncé - I Am... Sasha Fierce (Notes) Columbia Records.
  7. a, b, c, d, e, f et g (en) Beyonce Knowles biography, Hip Online, 9 novembre 2009
  8. a et b (en) Amazon, « Beyonce Biography », Amazon Inc., 18 novembre 2008
  9. a, b, c, d, e et f (en) Sidney Miller, « I AM…SASHA FIERCE », respeconize.com, 27 novembre 2008
  10. a, b et c (en) Chris Willman, « Split personality for new Beyoncé album », Entertainment Weekly, 15 octobre 2008
  11. (en)Shawn Adler, « Beyonce Writes A Letter To Fans, Saying She Has 'Taken Risks' On Upcoming LP », MTV, 2 octobre 2008 [texte intégral] 
  12. (en) Tom Horan, « Beyoncé: dream girl », telegraph.co.uk, 8 novembre 2008
  13. a, b et c (en) Beyonce Knowles, « [http://www.myspace.com/beyonceoficial Beyonce I AM... SASHA FIERCE] », Beyoncé's Official Website, 13 juin 2009
  14. (en) Beyonce Knowles, « Beyonce Addresses Her Fans On Her Upcoming Release, Due In Stores November 18th », Beyoncé's Official Website, 2 octobre 2008
  15. (en) Jocelyn Vena, « Beyonce's New LP, Featuring Justin Timberlake, Due November 18 », MTV Asia, 15 septembre 2008
  16. a et b (en) Jennifer Vineyard, « Beyonce Explains Herself — And Sasha Fierce — In Listening-Party Video » MTV Newsroom », MTV et MTV Networks, 23 octobre 2008
  17. (en) Hillary Crosley, « Beyoncé: Worker B », Billboard et Nielsen Business Media, 18 novembre 2008
  18. (en) Ann Powers, « Snap Judgment: Beyonce's 'I Am ... Sasha Fierce' », Los Angeles Times, 11 novembre 2008
  19. (en) Alexis Petridis, « Pop review: Beyoncé, I Am ... Sasha Fierce », The Guardian, 14 novembre 2008
  20. (en) Bill Lamb, « Beyonce - I Am...Sasha Fierce », The New York Times Company et About.com, 26 novembre 2008
  21. (en) Product Summary, « I Am ...Sasha Fierce - Beyonce - CD », Buy.com, 4 septembre 2006
  22. (en) Reviewed by Leah Greenblatt, « I Am...Sasha Fierce », EW.com, 5 septembre 2008
  23. (en) Karen Billing, « Carmel Valley native wrote song Beyoncé made popular », Del Mar Times, 15 janvier 2009
  24. (en)Trish Crawford, « Beyoncé's single an anthem for women », Toronto Star, The Star, 23 janvier 2009, p. L1, L4 [texte intégral] 
  25. (en) David Balls, « Music – News – Tedder: 'Halo wasn't written for Leona' », Digital Spy, 1er décembre 2009
  26. (en) Kimbel Bouwman, « Interview With Evan 'Kidd' Bogart », HitQuarters, 8 février 2009
  27. (en) Andy Kellman, « ((( I Am... Sasha Fierce [Deluxe Edition Overview )))] », allmusic, 18 novembre 2008
  28. (en) Chris Williams, « Ego », Billboard.com, 14 septembre 2009
  29. (en) James Montgomery, « Beyoncé Gets Crazy, Sexy, Cool In 'Sweet Dreams' Video. », MTV Networks, 9 juillet 2009
  30. (en) Nick Levine, « Music - Album Review - Beyoncé: 'I Am... Sasha Fierce' », Digital Spy, 17 novembre 2008
  31. a, b et c (en) Leah Greenblatt, « Review: I Am... Sasha Fierce », Entertainment Weekly
  32. (en) W.E. Phillips, « Beyonce: I Am...Sasha Fierce », 24hourhiphop.com, 15 décembre 2008
  33. (en)Chris Willman, « Beyoncé and Lady Gaga Trade "Telephone" and "Videophone" Duets », Yahoo!, 17 novembre 2009 [texte intégral] 
  34. (en)Alexis Petridis, « CD: Beyoncé, I Am ... Sasha Fierce », The Guardian, London, 14 novembre 2008 [texte intégral] 
  35. (en) Leah Greenblatt, « I Am...Sasha Fierce », EW.com, 5 novembre 2008
  36. (en) Christian Hoard, « Beyonce: I Am...Sasha Fierce : Music Reviews », Rolling Stone, 18 novembre 2008
  37. (en) Jon McLaughlin and Beyoncé Duet 'Smack/Smash Into You', iMusicDaily.com, 20 septembre 2009
  38. (en) Andy Kellman, « I Am...Sasha Fierce (Luxusversion)Beyoncé », iTunes, 14 novembre 2008
  39. Tu as eu un bonjour
  40. (en) Spence D., « Beyonce - I Am...Sasha Fierce - The two sides of Ms. Knowles fight for your attention. », music.ign.com, 28 novembre 2008
  41. (en) Jennifer Vineyard, « VH1.com : Babyface : Beyonce Album Preview: I Am ... Sasha Fierce Shines Light On B's Alter Ego - Rhapsody Music Downloads », 23 octobre 2008
  42. (en)Emmet Sullivan, « Beyoncé 'Still Can't Believe' Justin Was Her Backup Dancer », People, 18 novembre 2008 [texte intégral] 
  43. (en) Alexandra Perich, « Beyonce's Double Album, Double Personality », TheCelebrityCafe.com, 24 octobre 2008
  44. (en) Alisis, « Beyonce On Marie Claire October Magazine 2008 », Marie Claire et Hearst Corporation, 3 septembre 2008
  45. (en) Leslie Gornstein, « Whose Idea Was Beyoncé's Shiny Robot Glove? », E!, 29 novembre 2008
  46. (en)Hillary Crosley, « Beyonce Adopts 'Fierce' Alter-Ego », Billboard, 23 octobre 2008 [texte intégral] 
  47. (en) Maureen Dempsey, « Beyonce's 'Sasha Foerce' Clothing Line », StyleList et AOL Inc., 1er juillet 2009
  48. (en) Amy Odell, « Beyoncé’s Launching a Sasha Fierce Clothing Line », New York et New York Media Holdings, 1er juillet 2009
  49. (en)Jonathan Cohen, « Beyonce Eyeing 2009 Tour », Billboard, Nielsen Business Media, 3 octobre 2008 [texte intégral] 
  50. (en)Jennifer Vineyard, « Beyonce Album Preview: I Am ... Sasha Fierce Shines Light On B's Alter Ego », MTV, 23 octobre 2008 [texte intégral] 
  51. (en) Beyonce Knowles, « Beyonce’s Full Album On MySpace », The Source, 11 novembre 2008
  52. (en) Platinum Edition CD +DVD di "I Am..Sasha Fierce", Beyonceonline.com, 22 juillet 2009
  53. (en) I Am...Sasha Fierce: Beyonce: Music, Amazon.com, 4 septembre 2009
  54. a et b (en) I Am...Sasha Fierce The Bonus Tracks: Beyonce: MP3 Downloads, Amazon.com, 20 novembre 2008
  55. (en) Chart Log UK – Chart Coverage and Record Sales 2008, Zobbel.de, 29 novembre 2008
  56. (en) Beyonce 'I AM' World Tour in Seoul (Honesty & Irreplaceable), YouTube, 20 octobre 2009
  57. (en) Honesty Debuts At Number 2 In Korea, gaonchart.co.kr, 17 janvier 2010
  58. (en) 102FM Radio=538, « Radio 538: TV Commercial », youtube, 2 septembre 2009
  59. (en) Beyoncé - Radio - Music Charts, Acharts.us, 1er mars 2009
  60. (en) Beyonce At Number 1 In Korea, gaonchart.co.kr, 7 février 2010
  61. (en) αCharts.us, « Beyoncé - If I Were A Boy »
  62. (en) αCharts, « Beyoncé - Single Ladies (Put a Ring on It) »
  63. (en) Beyoncé "If I Were a Boy" Certifications, Recording Industry Association of America, 4 février 2009
  64. (en) Beyoncé "Single Ladies (Put a Ring on It)" Certifications, RIAA, 13 octobre 2009
  65. a et b (en) Nominees for 52nd Grammy Awards, National Academy of Recording Arts and Sciences, 7 mars 2009
  66. (en) Billboard, « Diva - Beyoncé », Nielsen Company
  67. (en) Beyoncé "Diva" Certifications, RIAA, 4 février 2009
  68. (en) αCharts.us, « Beyoncé - Halo »
  69. (en) Beyoncé "Halo" Certifications, Recording Industry Association of America, 1er mai 2010
  70. (en) Billboard, « Top Hip-Hop and R&B Songs & Singles Chart », Nielsen Company, 30 juillet 2009
  71. (en) Beyoncé "Ego" Certifications, Recording Industry Association of America, 9 août 2009
  72. (en) Beyoncé - Sweet Dreams - Music Charts, αCharts
  73. (en) Beyoncé "Sweet Dreams" Certifications, Recording Industry Association of America, 5 janvier 2010
  74. (en) Beyoncé - Broken-Hearted Girl - Music Charts, αCharts.us
  75. (en) Beyoncé and Lady Gaga - Video Phone (remix) - Music Charts, αCharts
  76. (en)Trust Gary, « Chart Beat Wednesday: Diva Domination », Billboard, Nielsen Company, 28 avril 2010 [texte intégral] 
  77. (en) Why Don't You Love Me (*), Billboard, 13 février 2010
  78. (en) Video: Beyoncé – ‘Why Don’t You Love Me’, Rap-Up.com, 4 mai 2010
  79. (en) Amazon, « Why Don't You Love Me?: Beyoncé », Amazon Inc., 27 août 2010
  80. (en) Beyoncé - Why Don't You Love Me - Music Charts, acharts.us
  81. (en) TOP 40 R&B SINGLES ARCHIVE, The Official Charts Company, 18 septembre 2010
  82. (en) Yahoo, « Chart Watch Extra: Gaga's Nice Round Number », 23 juillet 2010
  83. (en) Lauren Croteau, « Beyonce's #1 in Japan! », crushable.com, 18 novembre 2008 [texte intégral] 
  84. a et b (en) Cohen Jonathan, « Beyonce Starts 'Fierce' Atop Album Chart », Nielsen Business Media, 26 novembre 2008
  85. (en)Freak Fineman, « I Am…Sasha Fierce makes Knowles the third female artist this decade to have her first three albums debut at the top spot on the US Billboard 200 chart. », Freak Fineman's Page, 13 février 2009 [texte intégral] 
  86. a et b (en) Trust Gary, « Lil Wayne Notches Top-Selling Album Of '08 », Billboard.com, 31 décembre 2008
  87. (en)« Sasha's Fierce in '09 », Recording Industry Association of America, 13 février 2009 [texte intégral] 
  88. (en) Steve Jones, « Grammy exposure can get the party started for record sales », USA TODAY, 12 février 2010
  89. Beyonce Spent 81 weeks in the Billboard Top 200 with I Am...Sasha Fierce; Billboard.com, Billboard, Nielsen Company, 2008-12-31. Consulté le 2010-06-17
  90. (en) Archive Chart, The Official Charts Company, 29 novembre 2008
  91. (en)Sexton Paul, « Alexandra Burke Is 'X Factor' On U.K. Charts », Billboard, Nielsen Business Media, 22 décembre 2008 [texte intégral] 
  92. (en) Archive Chart, The Official Charts Company, 22 août 2009
  93. (en) Archive Chart, The Official Charts Company, 14 novembre 2009
  94. (en) British Phonographic Industry, « BPI Certifications Search », British Phonographic Industry
  95. (en) I Am...Sasha Fierce longevity in the UK, chartstats.com, 29 novembre 2008
  96. (en) Ireland Albums Top 75 (November 20, 2008) - Music Charts, αcharts, 20 novembre 2008
  97. a et b (en) Ireland Albums Top 75 (January 8, 2009) - Music Charts, αcharts, 8 janvier 2009
  98. (en) Ireland Albums Top 75 (January 15, 2009) - Music Charts, αcharts, 15 janvier 2009
  99. (en) I Am... Sasha Fierce re-enters the top 25, αcharts, 1er juillet 2010
  100. (en) Beyoncé - I Am... Sasha Fierce - Music Charts, αcharts, 10 mai 2010
  101. (en) Australia Albums Top 50 (November 24, 2008) - Music Charts, αcharts, 24 novembre 2008
  102. (en) Australia Albums Top 50 (January 5, 2009) - Music Charts, αcharts, 5 mai 2009
  103. (en) The ARIA Report: Week Commencing 23 November 2009, Pandora Archive, 23 novembre 2009
  104. (en) The ARIA Report: Week Commencing ~ 10 May 2010, Pandora Archive, 10 mai 2010
  105. (en) The ARIA Report: Week Commencing ~ 7 June 2010, Pandora Archive, 7 juin 2010
  106. (en) The ARIA Report: Week Commencing ~ 12 July 2010, Pandora Archive, 12 juillet 2010
  107. a et b (en) australian-charts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  108. (en) The ARIA Report: Week Commencing 9th August 2010, Pandora Archive, 9 août 2010
  109. (en) charts.org.nz, « New Zealand charts portal », Hung Medien
  110. (en) charts.org.nz, « New Zealand charts portal », Hung Medien
  111. a et b (en) charts.org.nz, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  112. a et b (en) Latest Gold / Platinum Albums, Radioscope.net.nz
  113. (en) spanishcharts.com, « Spanish charts portal », Hung Medien
  114. a et b (es) Spain's top-100 album chart 26.10.2009 through 02.10.2009, PROMUSICAE
  115. a et b (en) spanishcharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  116. a et b (pt) Associaчуo Brasileira de Produtores de Disco, Associação Brasileira dos Produtores de Discos, 31 décembre 2009
  117. (en) Alexandre Schiavo, « I Am... Sasha Fierce sells 6 million copies », atrl.net, 10 janvier 2010
  118. a et b (en) swisscharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  119. a et b (en) austriancharts.at, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  120. a et b (en) portuguesecharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  121. (en) Beyonce In Edmonton:I Am... Tour, urbancelebs.spreadit.org, 27 mars 2009
  122. (fr) Beyonce débarque en Europe avec son ‘I Am ... Tour’ (Photos concert Zagreb en Croatie) !, Lepost.fr, 29 avril 2009
  123. (en) Beyoncé Check on it live in London 9th June 2009 I AM ... TOUR 02 Arena 09 . 06 . 2009, 14 juin 2009
  124. (en) Beyonce Live at Madison Square Garden, New York, June 21st, 2009, 22 juin 2009
  125. (en) Beyonce in Las Vegas at the Encore Theater
  126. (en) I Am... Tour at Rod Laver Arena (Melbourne, Australia) on 15 Sep 2007, lastfm.com
  127. (en) I Am... Tour at Burswood Dome (Perth) on 24 Sep 2009 – Last.fm`, lastfm.fr
  128. (en) Beyonce plans Belfast return, Belfast Telegraph, 2 juin 2009
  129. (en) Beyoncé’s I Am . . . tour coming to the Caribbean, 18 décembre 2009
  130. (en) Pollstar, « "2009 Year End Top 50 Worldwide Concert Tours". Pollstar. 2010. », Pollstar, 1er octobre 2009
  131. (en) Pollstar, « "Top 50 Worldwide Tours, 01/01/10 - 06/30/10" », Pollstar, 10 juillet 2010
  132. (en) Chris Willman, « Split personality for new Beyoncé album », Hollywoodinsider.ew.com, 15 octobre 2008
  133. « Music World Music/Columbia Records Set To Release "I Am... Yours An Intimate Performance At Wynn Las Vegas" an Extraordinary Concert Performance DVD and Live CD From Iconic Superstar Beyoncé », PR Newswire Association LLC., 2 novembre 2009 [texte intégral] 
  134. a, b et c (en) Andy Kellman, « Review: I Am... Sasha Fierce », Allmusic et Rovi Corporation
  135. a, b et c (en) Robert Christgau, « Consumer Guide: I Am... Sasha Fierce », MSN Music, janvier 2009
  136. (en) Alexis Petridis, « Review: I Am... Sasha Fierce », The Guardian.
  137. a et b (en) Ryan Dombal, « Review: I Am... Sasha Fierce », Pitchfork Media
  138. a et b (en) Colin McGuire, « Review: I Am... Sasha Fierce », PopMatters
  139. a et b (en) Christian Hoard, « Review: I Am... Sasha Fierce », Rolling Stone
  140. a et b (en) Sal Cinquemani, « Review: I Am... Sasha Fierce », Slant Magazine
  141. (en) Elysa Gardner, « Review: I Am... Sasha Fierce », USA Today.
  142. a et b (en) Nana Ekua Brew-Hammond, « Review: I Am... Sasha Fierce », The Village Voice
  143. a et b (en) Metacritic, « I Am...Sasha Fierce »
  144. (en) Stacey Anderson, « Review: I Am... Sasha Fierce », Spin, 12 décembre 2008
  145. (en) Adam Mattera, « Review: I Am... Sasha Fierce », The Observer, 9 novembre 2008
  146. (en) Mariel Concepcion, « I Am ... Sasha Fierce: Beyoncé », Billboard et Nielsen Business Media, novembre 2008
  147. (en) Amy Linden, « Beyoncé: I Am...Sasha Fierce », Vibe, 18 novembre 2008
  148. (en) Michaelangelo Matos, « Music - Album Review - Beyoncé: 'I Am... Sasha Fierce' », avclub.com, 17 novembre 2008
  149. (en) Bill Lamb, « Beyonce - I Am...Sasha Fierce - About.com », About.com et The New York Times Company
  150. (en) Robert Christgau, « CG Keys to Icons: Grades 1990– », Robert Christgau
  151. (en) Nick Levine, « Music - Album Review - Beyoncé: 'I Am... Sasha Fierce' », Digital Spy, 17 novembre 2008
  152. (en) Jonah Weiner, « Review: I Am... Sasha Fierce », Blender, 18 novembre 2008
  153. (en) Daniel Brockman, « Beyoncé », The Boston Phoenix, 2 décembre 2008
  154. (en)Talia Kraines, « Beyoncé I Am...Sasha Fierce Review », BBC, BBC Online, 17 novembre 2008-11-17 [texte intégral] 
  155. (en) Gil Kaufman, « Green Day Named Top Artists Of The Decade By Rolling Stone Readers », MTV, 9 décembre 2009
  156. (en) Leah Greenblatt, « 10 Best CDs of 2008: Leah Greenblatt's Picks », Entertainment Weekly, 18 décembre 2008
  157. (en) 52nd Grammy Awards: Nominees GRAMMY.com Archive, 12 janvier 2010-01-12
  158. (en) I Am...Sasha Fierce: Beyoncé: musique, Amazon.com
  159. a et b (en) Walmart Official Website, « I Am...Sasha Fierce (Deluxe Track), Beyonce: Dance / DJ », Walmart
  160. (en) I Am...Sasha Fierce (Platinum Edition) (Incl. Bonus Tracks and musique Videos): Beyonce: musique, Amazon.com
  161. a et b (fr) Amazon.com, « I Am...Sasha Fierce The Bonus Tracks: Beyonce: Amazon.fr: Téléchargements MP3 », Amazon.com Inc.
  162. (en) I Am...Sasha Fierce (Deluxe Version), Itunes, 14 novembre 2008
  163. (en) Beyonce in Mexico, Saharis.com
  164. (en) Capif.org.ar, Capif.org.ar, 15 juillet 2003
  165. (en) ARIA Charts - End Of Year Charts - Top 100 Albums 2008, ARIA
  166. (en) Australian Recording Industry Association, « ARIA Charts - End Of Year Charts - Top 100 Albums 2009 », Australian Recording Industry Association
  167. (en) The ARIA Report, Pandora Archive, 16 novembre 2009
  168. (en) ARIA Charts - End Of Year Charts - Top 50 Urban Albums 2008, ARIA
  169. (en) ARIA Charts - End Of Year Charts - Top 50 Urban Albums 2009, ARIA
  170. (de) austriancharts.at, « Jahreshitparade 2009 », Hung Medien, 25 décembre 2009
  171. a et b (nl) Beyoncé - I Am... Sasha Fierce, ultratop.be
  172. (nl) ultratop.be, « Ultratop Belgian Charts », ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch
  173. (fr) ultratop.be, « Ultratop Belgian Charts », ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch
  174. (en) APBD July 27 - Aug 02,2009, Abpd.org.br, 17 août 2009
  175. (en) Billboard, « Canadian Albums », Nielsen Business Media, 12 février 2009
  176. (en) Billboard, « Charts Year End: Canadian Albums Chart », Nielsen Business Media, 11 décembre 2009
  177. (hr) Top of the Shops - službena tjedna lista prodanih albuma u Hrvatskoj, Hdu-toplista.com, 29 juin 2009
  178. (cs) Čns Ifpi, Ifpicr.cz
  179. (en) danishcharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce »
  180. (en) Album 2009 – Hitlisten.NU, Tracklisten
  181. (en) dutchcharts.nl, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce »
  182. (en) dutchcharts.nl, « Dutch charts portal »
  183. (en) dutchcharts.nl, « Dutch charts portal », Hung Medien / hitparade.ch
  184. (en) European Albums, Billboard.com, 5 septembre 2009
  185. (en) Billboard, « Charts Year End: European Top 100 Albums », Nielsen Business Media, 11 décembre 2009
  186. (fr) lescharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  187. (fr) Disque en France, Disque en France
  188. (fr) Microsoft Word - 0 PAGE DE GARDE _2_.doc
  189. (de) musicline.de / PhonoNet GmbH, « Chartverfolgung - Beyonce », Musicline.de, 1er décembre 2008
  190. (de) Album Jahrescharts 2009, mtv.de, 29 décembre 2009
  191. (en) greekcharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  192. (el) Ελληνικό Chart, Ifpi.gr
  193. (hu) MAHASZ - Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége - Slágerlisták, Mahasz
  194. (en) Irish Recorded Music Association, « Top 20 Albums », Irish Recorded Music Association. Consulté le 2010-05-02
  195. (en) italiancharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  196. (ja) Oricon, « I Am... Sasha Fierce – Oricon »
  197. (en) mexicancharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  198. (en) 2009 Annual Albums Chart, Recording Industry Association of New Zealand
  199. (en) norwegiancharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  200. (en) Poland Albums Chart, OLiS, 5 septembre 2011
  201. (en) Google Translate, Translate.google.com
  202. (en) Russia Top 25, week 51-2008, 2m-Online.ru.
  203. (en) Scottish Singles and Albums Chart, « Top 200 Albums », ukchartsplus1, 28 juin 2010
  204. (en) swedishcharts.com, « Beyoncé - I Am... Sasha Fierce », Hung Medien
  205. (en) Google Translate, Translate.google.com
  206. (en) swisscharts.com, « Swiss Year-End Charts 2009 », Hung Medien
  207. (en) αCharts, « Beyoncé - I Am Sasha Fierce - Music Charts »
  208. a et b (en) UK End of Year Charts 2009, Chart Plus/Official Charts Company, 2009
  209. UK R&B Chart. OCC presented by BBC Radio 1 I Am.. Sasha Fierce. Position #1.
  210. (en) Billboard, « Top 200 Albums », e5 Global Media, 7 janvier 2010
  211. (en) Billboard, « Top Hip-Hop and R&B Albums & Charts », e5 Global Media, 11 décembre 2008
  212. (en) Billboard, « Top Hip-Hop and R&B Albums », e5 Global Media, 7 janvier 2010
  213. (en) Australian Recording Industry Association, « ARIA Charts - Accreditations - 2009 Albums »
  214. (de) International Federation of the Phonographic Industry, « IFPI Austria - Verband der Österrichischen Musikwirstchaft »
  215. (nl) International Federation of the Phonographic Industry, « Gold and Platinum – Albums −2009 », Ultratop 50, 22 mai 2009
  216. (en) CRIA: The Canadian Recording Industry Assotiation - I Am... Sasha Fierce 2x Platinum
  217. (en) International Federation of the Phonographic Industry, « IFPI Platinum Europe Awards », 2009
  218. (en) IFPI, « IFPI Middle East Awards - Q3 2009 »
  219. (de) Bundesverband Musikindustrie, « Gold/Platin-Datenbank »
  220. (en) International Federation of the Phonographic Industry, « Beyoncé Gold in Greece », Sony Music
  221. (hu) Adatbázis - Arany- és platinalemezek - MAHASZ - Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége, Mahasz, 2009
  222. (en) Ireland Certifications, Irish Recorded Music Association
  223. (it) Artisti - Dalla settimana 1 del 2009 alla settimana 52 del 2011, FIMI [PDF]
  224. (ja) November 2008 Gold List and certification work, Recording Industry Association of Japan, 12 novembre 2008
  225. (en) NVPI, « Beyonce - I AM ... Platinum! », 13 juillet 2009
  226. (pl) Poland's Platinum-awards, Związek Producentów Audio Video
  227. (pt) Associação FonogrĂĄfica Portuguesa, Associação Fonográfica Portuguesa
  228. (ru) 2M, « Gold and Platinum Albums in Russia – 2008 »
  229. (sv) International Federation of the Phonographic Industry, « IFPI Sweden – Guld & Platina – År 2009 », 22 juillet 2009
  230. (en) swisscharts.com, « Die Offizielle Schweizer Hitparade und Music Community », Hung Medien
  231. (en) BPI Certifications Search, British Phonographic Industry
  232. (en) RIAA, « RIAA - Gold & Platinum »
  233. (en) Cheryl Phillips, « American Music Awards Nominees and Winners 2009 », Huliq, 23 novembre 2009
  234. (en) 2010 BET Awards Nominees List – Downloads, Videos, Mixtapes, Lyrics, Ringtones n More «, Musikizme.com
  235. (en) Paul Sexton, « Coldplay, Duffy Atop BRIT Awards Nominees », Nielsen Company, 20 janvier 2009
  236. (en) Grammy Awards, « Nominees », National Academy of Recording Arts and Sciences
  237. (en) Grammy Awards, « News », The Recording Academy
  238. (en) 2010 International Dance Music Awards at Winter Music Conference - Winners - 25th Annual Winter Music Conference IDMAs - About.com, Dancemusic.about.com, 31 mars 2010
  239. (en) Meteor Awards 2009 - Presenter & Nominees Revealed, Hot Press, 28 janvier 2009
  240. (en) Anita Singh, « Mobo Awards 2009 nominations unveiled », The Daily Telegraph, Telegraph Media Group, 26 août 2009
  241. (en) EMA 2009, MTV Europe Music Awards, 5 novembre 2009
  242. (en) 40th NAACP Image Awards, National Association for the Advancement of Colored People, 10 février 2010
  243. (en) The Nominees, Nickelodeon Kids' Choice Awards 2010
  244. (en) Rihanna, Beyonce Top NRJ Music Award Winners, Vibe, 25 janvier 2010
  245. (en) DocHdl1OnPRT1tmpTarget
  246. (en) Vote For People's Choice Awards 2010!, People Choice
  247. (en) Ani Esmailian, « Beyonce Dominated the Soul Train Awards - Beyonce », Hollyscoop et DNA Group, Inc, 4 novembre 2009
  248. (en) People's Choice, « 2009 Teen Choice Awards Nominations – People's Choice Buzz Blog », Sycamore Productions Inc, 18 juin 2009
  249. (en) Jocelyn Vena, « Katy Perry To Host Teen Choice Awards », MTV
  250. (en) World Music Awards, « World Music Awards 2010 », International Federation of the Phonographic Industry
  251. (de) Amazon.com, « I am... Sasha Fierce (Doppel-CD) », Amazon.com Inc.
  252. (de) Amazon.com, « I am... Sasha Fierce (Doppel- Deluxe CD) », Amazon.com Inc.
  253. a et b (en) iTunes, « I am... Sasha Fierce », Apple Inc.
  254. (en) Amazon.com, « I am... Sasha Fierce (Deluxe Edition) », Amazon.com Inc.
  255. (fr) Amazon.fr, « I am... Sasha Fierce », Amazon.com Inc.
  256. (en) Amazon.co.uk, « I am... Sasha Fierce », Amazon.com Inc.
  257. (en) Sony Music UK, « Releases - Beyoncé Knowles - I am... Sasha Fierce », Sony Music Entertainment
  258. (pt) Saraiva, « I am... Sasha Fierce », Livraria Saraiva
  259. (pt) Saraiva, « I am... Sasha Fierce (Deluxe Edition) », Livraria Saraiva
  260. (en) Amazon.com, « I am... Sasha Fierce », Amazon.com Inc.
  261. (en) Amazon.com, « I Am... Sasha Fierce (Deluxe Edition) », Amazon.com Inc.
  262. (zh) Amazon.com, « 碧昂丝Beyonce:双面女神(CD) », Amazon.com Inc.
  263. (en) I Am...Sasha Fierce (2CD Deluxe Version) CD - Beyonce Knowles, Sony BMG Music Entertainment (Hong Kong) Limited - Western / World Music - Free Shipping, Yesasia
  264. (ja) Amazon.Jp, « I am... Sasha Fierce », Amazon.com Inc.
  265. (es) 7digital, « Beyonce - I am... Sasha Fierce », 7digital
  266. (es) 7digital, « Beyonce - I am... Sasha Fierce Deluxe Edition », 7digital
  267. (en) CDON AB, « I Am Sasha Fierce », CDON AB
  268. (en) CDON AB, « I Am Sasha Fierce Deluxe », CDON AB
  269. (en)Jonathan Cohen, « New Beyonce Album Arriving In November », Billboard, Nielsen Company, 9 septembre 2008 [texte intégral] 
  270. (en) Amazon.com, « I am... Sasha Fierce (Deluxe Edition) », Amazon.com Inc.
  271. (en) Beyonce Vol. 3 - I Am... Sasha Fierce (Standard Edition) (Korea Version) CD - Beyonce Knowles, Sony & BMG, SBME Korea - Western / World Music - Free Shipping, Yesasia
  272. (en) Beyonce Vol. 3 - I Am... Sasha Fierce (Deluxe Edition) (Korea Version) CD - Beyonce Knowles, Sony & BMG, SBME Korea - Western / World Music - Free Shipping, Yesasia
  273. (th) Sony Music Thailand, « Beyonce - I Am...Sasha Fierce », Sony Music Entertainment
  274. (en) Muze Inc., « I Am... Sasha Fierce (Deluxe Edition) Beyoncé - Dubbel CD », Free Interactive Services, 31 novembre 2008
  275. (en) I Am Sasha Fierce: Platinum Ed, Sanity.com.au, 4 septembre 2009
  276. (en) Sony Music Entertainment Philippines, « Sony Music Entertainment Philippines », Sony Music Entertainment
  277. (en) I Am...Sasha Fierce (CD+DVD Platinum Edition) CD - Beyonce Knowles, Sony Music Entertainment (HK) - Western / World Music - Free Shipping, Yesasia
  278. (en) Beyonce: I Am...Sasha Fierce (Platinum Edition) (Cd+Dvd) (tracks + DVD 8 MV and behind the scenes), Boomerangshop.com
  279. (en) I Am... Sasha Fierce (Platinum Edition), Beyonce, bol.com, 4 septembre 2009
  280. (fr) I Am...Sasha Fierce: Beyonce: Amazon.fr: Musique, Amazon.fr
  281. (en) Sony Music Entertainment Poland, « Sony Music », Sony Music Entertainment
  282. (es) 7digital, « Beyonce - I am... Sasha Fierce Platinum Edition », 7digital
  283. (en) Sony Music UK, « Releases - Beyoncé Knowles - I am... Sasha Fierce (Platinum Edition) », Sony Music Entertainment
  284. (de) I am ... Sasha Fierce - Platinum Edition: Beyonce: Amazon.de: Musik, Amazon.de
  285. (en) I Am...Sasha Fierce (CD+DVD Platinum Edition) (Taiwan Version) CD - Beyonce Knowles, Sony Music Entertainment (TW) - Western / World Music - Free Shipping, Yesasia
  286. (ja) Amazon.com, « I am ... Sasha Fierce - Platinum Edition [CD+DVD] », Amazon.com Inc.
  287. (en) Recording Industry Association of New Zealand, « Beyoncé Knowles - I am... Sasha Fierce », Hung Medien
  288. (en) Amazon.com, « I Am... Sasha Fierce », Amazon.com Inc.
  289. (en) Amazon.com, « I Am... Sasha Fierce (Extra Track) », Amazon.com Inc.
  290. (ja) Amazon.com, « I Am...Sasha Fierce (Import from US) », Amazon.com Inc.
  291. a et b (de) Amazon.com, « I Am... Sasha Fierce », Amazon.com Inc.
  292. (en) Amazon.com, « I Am...Sasha Fierce The Bonus Tracks: Beyonce: MP3 Downloads », Amazon.com Inc.
  293. (es) 7digital, « Beyonce - I am... Sasha Fierce: The Bonus Tracks », 7digital

Liens externes

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html