Grand Prix automobile de Pau 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Formula Renault 2.0 Pau Trophy 2013
Données de course
Nombre de tours 20
Longueur du circuit 2,760 km
Distance de course 55,200 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Luca Ghiotto,
Prema Powerteam,
44 min 18 s 805
Pole position Matt Parry,
Fortec Motorsport,
/
Record du tour en course Pierre Gasly,
Tech 1 Racing,
min 14 s 087

Le Trophée de Pau de Formule Renault 2013 (Formula Renault 2.0 Pau Trophy) se déroule lors de la 72e édition du Grand Prix de Pau. Cette course spéciale de la Formule Renault 2.0 est une épreuve indépendante hors championnat. Le Grand Prix se dispute les 18, 19 et 20 mai 2013, la dernière journée étant le lundi de pentecôte (jour ferié), ce qui constitue le retour de la tradition du GP Palois.

Résumé[modifier | modifier le code]

Parc fermé du Grand Prix automobile de Pau 2013

L'édition 2013 se déroule du 18 au 20 mai et renoue ainsi avec la tradition du lundi de Pentecôte. Les organisateurs souhaitent faire venir la Formule 3 britannique. Malheureusement, cette série souffre de la concurrence avec le Championnat européen, qui fait le plein d'engagés après avoir modifié son format de courses. Stéphane Ratel Organisation, organisateur du Championnat britannique, modifie en urgence son calendrier et réduit ce dernier à quatre épreuves, Pau n'en fait pas partie.

Dans le même temps, Renault Sport indique que la manche paloise de Formule Renault 2.0, désertée par le Championnat Alps, devient une manche hors-championnat réunissant les meilleurs pilotes de la discipline : le Formula Renault 2.0 Pau Trophy. Cette épreuve est alors de facto considérée comme étant le Grand Prix de Pau 2013.

Au début de l'année, les médias locaux (informés par les promoteurs) annoncent que Jacques Villeneuve, Sébastien Loeb et Yvan Muller seraient présents au Grand Prix de Pau en catégorie Mitjet Series 2 L[1]. Une polémique éclate un peu plus tard dans l'année lorsque le public apprend que seul Loeb viendrait à Pau car Muller, qui a signé avec RML Group pour disputer la saison 2013 du Championnat du monde des voitures de tourisme (qui inclut la Course WTCC d'Autriche disputée le même weekend que la manche béarnaise), sera absent du Grand Prix. Le même cas de figure concerne Villeneuve qui est absent du Grand Prix car il doit participer à la seconde manche du Championnat de France FFSA GT à Imola le même weekend (il est finalement présent nulle part en raison de la défection d'un sponsor pour la manche d'Imola). Ce dernier sera même étonné d'avoir été annoncé, en effet, les affiches placardées dans la ville béarnaise mentionnaient la présence du champion canadien[2].

En mars, Philippe Lavaud, maire d'Angoulême, émet l'idée d'un classement des circuits automobile urbains français (le circuit de Pau-Ville et le Circuit des Remparts d'Angoulême) au patrimoine de l'UNESCO, cette idée est inspirée des organisateurs du Grand Prix automobile de Monaco qui souhaitaient également faire classer le Circuit de Monaco au patrimoine mondial immatériel de l'humanité.

Le même mois, le romancier Sébastien Sarraude publie un roman noir intitulé Ça passe ou ça casse qui raconte l'histoire d'un pilote palois en quête de victoires en F3, notamment lors du Grand Prix de Pau. Au cours du Grand Prix historique, le pilote béarnais Laurent Courrègelongue se fait remarquer en catégorie Formule Ford grâce à la livrée spéciale de sa monoplace, décorée aux couleurs du roman. Le bilan du Grand Prix historique bat des records de fréquentation avec 13 000 spectateurs.

Finalement, seul Sébastien Loeb est présent au Grand Prix. La première journée du Grand Prix, consacrée aux essais et aux qualifications, se déroule sous une pluie torrentielle et un vent assez important, les deux cumulés provoqueront la chute d'un arbre sur la piste à hauteur de la chicane du croisement de Bizanos pendant les essais de la Renault Clio Cup France[3]. La deuxième journée, le dimanche, voit les premières courses se dérouler avec notamment la course qualificative de Formule Renault, remportée par le gallois Matt Parry, qui prend alors une sérieuse option sur la victoire finale. Deux courses supports des Mitjet Series se déroulent ce jour-là et sont remportées par Jean-Philippe Dayraut puis Sébastien Loeb qui alternent les places d'honneur et contribuent au spectacle en piste en se dépassant et se redépassant mutuellement. La Porsche Carrera Cup France organise sa traditionnelle course nocturne et voit la victoire de Maxime Jousse après l'accident du leader précédent, Vincent Beltoise, vainqueur d'une des deux manches du Grand Prix électrique un peu plus tôt dans la journée.

Le lendemain, le Grand Prix de Pau de Formule Renault est remporté par l'italien Luca Ghiotto, de l'écurie Prema Powerteam, la même écurie qui avait remporté le Grand Prix l'an passé en F3. La course à notamment été marquée par un violent accrochage dans la ligne droite opposée et par une pénalité (drive-through) effectuée par le leader Pierre Gasly pour avoir doublé sous drapeau jaune. Il s'avère finalement que le Normand méritait de remporter la course, la sanction étant en réalité injustifiée.

Côme Ledogar remporte la course en Porsche Carrera Cup après un nouvel accident de Vincent Beltoise, quasiment identique à celui de la veille en nocturne, le neveu de Jean-Pierre Beltoise avait alors bloqué ses roues et tapé dans le mur au freinage du Pont Oscar.

Le plateau peu attrayant, la publicité mensongère du promoteur, les erreurs de la direction de course et la météo exécrable feront de l'édition 2013 l'une des pires éditions du Grand Prix de Pau depuis sa création, notamment en termes d'affluence, l’événement ne réunit alors que 17000 spectateurs.

Quelques jours après le Grand Prix, les organisateurs et la mairie font part de leur envie de voir l'épreuve paloise intégrée au Championnat de Formule E FIA 2014-2015. Malheureusement, la faible popularité de la ville face aux grandes mégalopoles du monde, également candidates, pousse la FIA à ne pas retenir la candidature béarnaise pour les années à venir.

Le retour de la Formule 3 européenne est alors sérieusement envisagé par les organisateurs mais est alors fortement compromis par le départ de la société Peter Auto, qui assurait la promotion du Grand Prix depuis 2011. L'ASACBB reprend alors la promotion du Grand Prix. Un temps menacé, le Grand Prix est finalement programmé pour 2014.

Format[modifier | modifier le code]

Samedi 18 mai
  • 12 h 10 : essais libres 1 (45 minutes)
  • 18 h 15 : essais libres 2 (45 minutes)
Dimanche 19 mai
  • 11 h 50 : essais qualificatifs (35 minutes)
  • 17 h 55 : course qualificative (25 minutes + 1 tour)
Lundi 20 mai
  • 14 h 55 : Grand Prix de Pau (25 minutes + 1 tour)

Engagés[modifier | modifier le code]

Liste des engagés publiée le 18 avril 2013 et mise à jour le 13 mai, et remise à jour avant le GP[4].

Équipe Voiture no  Pilote
Fortec Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 1 Jake Dennis (en)
2 Matt Parry
3 Alfonso Celis Jr.
Tech 1 Racing Tatuus FR2.0/13-Renault 5 Egor Orudzhev
6 Matthieu Vaxivière
7 Pierre Gasly
Manor MP Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 8 Oliver Rowland
Prema Powerteam Tatuus FR2.0/13-Renault 10 Luca Ghiotto
11 Bruno Bonifacio
AV Formula Tatuus FR2.0/13-Renault 14 Tristan Papavoine
Formula Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 15 Nicolas Pironneau
16 Marc Cattaneo

Essais libres[modifier | modifier le code]

Essais libres 1
Pilote Équipe Chrono Écart
Essais libres 2
Pilote Équipe Chrono Écart

Essais Qualificatifs[modifier | modifier le code]

Essais qualificatifs
Pilote Équipe Chrono Écart

Course(s)[modifier | modifier le code]

Course qualificative[modifier | modifier le code]

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Grille de départ Course qualificative
1re ligne 1. Matt Parry (  Royaume-Uni)  
2. Bruno Bonifacio (  Brésil)
2e ligne 3. Jake Dennis (en) (  Royaume-Uni)  
4. Luca Ghiotto (  Italie)
3e ligne 5. Oliver Rowland (  Royaume-Uni)  
6. Matthieu Vaxivière (  France)
4e ligne 7. Pierre Gasly (  France)  
8. Egor Orudzhev (  Russie)
5e ligne 9. Alfonso Celis Jr. (  Mexique)  
10. Tristan Papavoine (  France)
6e ligne 11. Nicolas Pironneau (  France)  
12. Marc Cattaneo (  France)

Résumé[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement de la course qualificative
Pos. no  Pilote Écurie Voiture Tours Temps/Abandon Grille
1 2 Matt Parry Fortec Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 20 26 min 45 s 714 1
2 1 Jake Dennis (en) Fortec Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + s 476 3
3 8 Oliver Rowland Manor MP Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + s 827 5
4 6 Matthieu Vaxivière Tech 1 Racing Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + s 140 6
5 11 Bruno Bonifacio Prema Powerteam Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + s 069 2
6 10 Luca Ghiotto Prema Powerteam Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + 10 s 230 4
7 7 Pierre Gasly Tech 1 Racing Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + 12 s 244 7
8 5 Egor Orudzhev Tech 1 Racing Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + 20 s 174 8
9 3 Alfonso Celis Jr. Fortec Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + 28 s 436 9
10 14 Tristan Papavoine AV Formula Tatuus FR2.0/13-Renault 19 + 1 tour 10
11 16 Marc Cattaneo Formula Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 18 + 1 tour 12
12 15 Nicolas Pironneau Formula Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 18 + 1 tour 11
  • Légende: Ab.=Abandon - Dsq.=Disqualifié - Np.=Non partant.

Grand Prix[modifier | modifier le code]

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Grille de départ
1re ligne 1. Matt Parry (  Royaume-Uni)  
2. Jake Dennis (en) (  Royaume-Uni)
2e ligne 3. Oliver Rowland (  Royaume-Uni)  
4. Matthieu Vaxivière (  France)
3e ligne 5. Bruno Bonifacio (  Brésil)  
6. Luca Ghiotto (  Italie)
4e ligne 7. Pierre Gasly (  France)  
8. Egor Orudzhev (  Russie)
5e ligne 9. Alfonso Celis Jr. (  Mexique)  
10. Tristan Papavoine (  France)
6e ligne 11. Marc Cattaneo (  France)  
12. Nicolas Pironneau (  France)

Résumé[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement de la course
Pos. no  Pilote Écurie Voiture Tours Temps/Abandon Grille
1 10 Luca Ghiotto Prema Powerteam Tatuus FR2.0/13-Renault 20 44 min 18 s 805 6
2 5 Egor Orudzhev Tech 1 Racing Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + s 968 8
3 1 Jake Dennis (en) Fortec Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + s 236 2
4 8 Oliver Rowland Manor MP Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + s 117 3
5 2 Matt Parry Fortec Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + 10 s 942 1
6 11 Bruno Bonifacio Prema Powerteam Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + 34 s 979 5
7 7 Pierre Gasly Tech 1 Racing Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + 38 s 483 7
8 14 Tristan Papavoine AV Formula Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + 58 s 011 10
9 15 Nicolas Pironneau Formula Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 20 + min 9 s 615 12
10 6 Matthieu Vaxivière Tech 1 Racing Tatuus FR2.0/13-Renault 6 4
11 16 Marc Cattaneo Formula Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 5 11
12 3 Alfonso Celis Jr. Fortec Motorsport Tatuus FR2.0/13-Renault 9

Courses supports[modifier | modifier le code]

Vainqueurs des courses supports
Manche Pilote Voiture Championnat Saison
C1 Vincent Beltoise Exagon Andros Car 04-Siemens Andros GP Eléctrique Saison
C2 Mike Parisy Exagon Andros Car 04-Siemens
C3 Maxime Jousse (en) Porsche 997 GT3 Porsche Carrera Cup France Saison
C4 Côme Ledogar Porsche 997 GT3
C4 Anthoine Hubert Signatech F4-Renault Championnat de France F4 Saison
C5 Jules Gounon Signatech F4-Renault
C6 Anthoine Hubert Signatech F4-Renault
C3 Eric Trémoulet Renault Clio Renault Clio Cup France Saison
C4 Eric Trémoulet Renault Clio
C1 Laurent Bambalère Tork Mitjet 1.3-Yamaha Mitjet 1300 Light Saison
C2 Laurent Bambalère Tork Mitjet 1.3-Yamaha
C3 Laurent Bambalère Tork Mitjet 1.3-Yamaha
C4 Olivier Lombard Tork Mitjet 1.3-Yamaha
C1 Jean-Philippe Dayraut Tork Mitjet 2.0-Renault Mitjet 2L Supersport Saison
C2 Sébastien Loeb Tork Mitjet 2.0-Renault
C3 Jean-Philippe Dayraut Tork Mitjet 2.0-Renault
C4 Jean-Philippe Dayraut Tork Mitjet 2.0-Renault

Grand Prix Historique[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Pau historique a eu lieu la semaine précédant le Grand Prix "moderne".

Vainqueurs du Grand Prix Historique
Manche Pilote Voiture Formule (année) Championnat / Course
C1 Arnaud Réchède Lola T540-Ford Formule Ford (1966-1981) Formula Ford Historic / Trophée des Pyrénées
C2 Arnaud Réchède Lola T540-Ford
C1 Julian Bronson Scarab Offenhauser Formule 1 (Pré-1961) H.G.P.C.A. Pre-1961 / Trophée Argentin
C2 Julian Bronson Scarab Offenhauser
C1 Peter Horsman Lotus 18/21 Formule 1 (Pré-1966) H.G.P.C.A. Pre-1966 / Trophée de Pau
C2 Peter Horsman Lotus 18/21
C1 Thierry Chanoine Riley Grand Prix (Pré-1939) / Sport (Pré-1939) Trophée Légende
C2 Thierry Chanoine Riley
C1 Yvan Mahé AC Cobra Grand Tourisme (Pré-1965) / Sport (Pré-1962) Sixties'Endurance / Trophée Phil Hill
C2 Yvan Mahé AC Cobra
C1 Laurent Majou Austin Mini Tourisme (Pré-1965) Trophée Mini Classic
C2 Laurent Majou Austin Mini
C1 Jonathon Hughes Brabham BT6 Formule Junior (1957-1963) Trophée Lurani FIA / Trophée Junior
C2 Jonathon Hughes Brabham BT6

Statistiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Eurocup Formula Renault 2.0 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]


Course précédente:
Grand Prix de Pau 2012
Grand Prix de Pau Course suivante:
Grand Prix de Pau 2014


  • Portail du sport automobile
  • Portail des années 2010
  • Portail des Pyrénées-Atlantiques