Gare de Val-de-Reuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Val-de-Reuil

Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Val-de-Reuil
Adresse Route des Falaises
27100 Val-de-Reuil
Coordonnées géographiques 49° 16′ 32″ nord, 1° 13′ 30″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités
TER Normandie
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Saint-Lazare au Havre
Voies 3
Quais 2
Transit annuel 683 555 voyageurs (2015)
Altitude 12 m
Historique
Mise en service 28 septembre 1978

Géolocalisation sur la carte : France

Val-de-Reuil

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Val-de-Reuil

Géolocalisation sur la carte : Eure

Val-de-Reuil

La gare de Val-de-Reuil est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre, située sur le territoire de la commune de Val-de-Reuil dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Elle est créée et mise en service en 1978 par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) pour desservir la ville nouvelle de Val-de-Reuil. Les travaux pour sa restructuration et sa modernisation débutent en août 2014.

C'est une gare de la SNCF desservie par des trains grandes lignes Intercités et des trains express régionaux du réseau TER Normandie.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 12 mètres d'altitude, la gare de Val-de-Reuil est située au point kilométrique (PK) 111,554 de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre, entre les gares ouvertes de Saint-Pierre-du-Vauvray et de Pont-de-l'Arche. Elle est séparée de la seconde par la gare fermée de Léry-Poses[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare du « Vaudreuil-ville-nouvelle »[2] est mise en service le [3] par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) sur la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre. Création du bureau d'étude de la SNCF, elle dessert la ville nouvelle de Val-de-Reuil ; son emplacement en campagne à l'extérieur des constructions existantes est conforme à sa situation prévue sur le plan d'ensemble de 1978. Le programme prévoit à terme l'urbanisation autour de cette nouvelle gare à laquelle doit être ajoutée une gare routière pour les bus et les cars. Elle dispose d'un bâtiment voyageurs et d'une passerelle construits par l'entreprise A. Dodin[4].

Elle est renommée « Val-de-Reuil » après 2001[2].

En 2007, la gare est toujours isolée en campagne du fait de l'abandon de certaines extensions et notamment du quartier de la gare dans les années 1980[5].

Le , Guillaume Pepy, président de la SNCF, rencontre en gare les partenaires du projet de modernisation de celle-ci pour signer une « lettre d'intention » permettant l'ouverture d'une étude technique du projet dont les objectifs sont : « améliorer les conditions de transport des voyageurs par la remise à niveau des installations existantes, la réhabilitation et l'agrandissement du parking, la création d'une aire de dépose-minute et d'une plateforme multimodale (bus, taxi) ; rendre la gare accessible aux personnes à mobilité réduite et enfin moderniser le hall d'accueil et y développer un nouvel espace de vente »[2].

Le , le projet de modernisation de la gare est validé par le président de la région Haute-Normandie. Il s'inscrit dans un ensemble de projets, comprenant également la mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et la création d'un pôle d'échanges multimodal, pour un coût total de 7 850 000 euros pris en charge par les différents partenaires : Région Haute-Normandie (41 %), SNCF Gares & Connexions (28,5 %), Communauté d'agglomération Seine-Eure (CASE) (15,3 %), RFF (6,3 %), commune Val-de-Reuil (6,3 %) et département de l'Eure (2,5 %)[6].

En 2014, c'est une gare voyageurs d'intérêt régional (catégorie B : la fréquentation est supérieure ou égale à 100 000 voyageurs par an de 2010 à 2011), qui dispose de deux quais, chacun d'une longueur utile de 328 m permettant la desserte des voies 1 et 2, d'une passerelle, d'un ascenseur et d'un abri[7]. Les travaux de restructuration et modernisation de la gare débutent en septembre 2014[2] ; ils sont prévus pour se terminer vers la fin de l'année 2015[8].

La gare réaménagée est ouverte en 2016[9].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Quais de la gare, en septembre 2016.

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER[10].

Une passerelle, avec un ascenseur et deux escaliers, permet la traversée des voies et l'accès aux quais[7].

Desserte[modifier | modifier le code]

Val-de-Reuil est une gare grande ligne SNCF desservie par des trains Intercités de la relation Paris-Saint-Lazare - Rouen - Le Havre[11].

C'est également une gare voyageurs du réseau TER Normandie, desservie par des trains express régionaux de la relation Rouen - Val de Reuil - Vernon - Paris[12].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking pour les véhicules (300 places) y est aménagé[10].

Elle est desservie par des bus du réseau urbain Transbord, lignes 1 et 2[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [340/2] Mantes-la-Jolie - Rouen », p. 131.
  2. a b c et d Violaine Gargala, « La gare presque à l’heure », Paris Normandie,‎ , Région (lire en ligne, consulté le 7 novembre 2014).
  3. « Histoire de la ville », sur http://valdereuil2014.fr/, (consulté le 6 novembre 2014).
  4. Histoire Urbaine, 2007, paragraphe 25, p. 77 [25]
  5. Histoire Urbaine, 2007, paragraphe 27, p. 77 [27]
  6. Région Haute-Normandie, « Une nouvelle gare pour Val-de-Reuil », Communiqué de presse, sur http://www.hautenormandie.fr/, (consulté le 7 novembre 2014)
  7. a et b SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 6 au 9 mars 2014 » [PDF], sur Réseau ferré de France, (consulté le 6 novembre 2014).
  8. « Parking de la gare SNCF : Les travaux démarrent aujourd’hui », sur http://www.agglo-seine-eure.fr/, Communauté d'agglomération Seine-Eure, (consulté le 6 novembre 2014)
  9. « Ouverture de la nouvelle gare de Val-de-Reuil : le long combat d'une décennie et demi qui s'achève », sur Val-de-Reuil (consulté le 19 septembre 2016).
  10. a b et c SNCF, « Services & Gares / Gare Gaillon-Aubevoye », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 6 novembre 2014).
  11. SNCF, « Ligne intercités : Paris Saint-Lazare - Rouen - Le Havre », sur http://www.sncf.com/ (consulté le 6 novembre 2014).
  12. SNCF, « Rouen-Val De Reuil-Vernon-Paris du 6/07 au 13/12/14 » [PDF], sur http://cdn.ter.sncf.com/, (consulté le 6 novembre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Hervier (dir.), Hélène Bocard, Jean-François Belhoste, Claire Étienne et al. (préf. Bernard Toulier et Denis Woronof, photogr. Philippe Ayrault, Denis Couchaux, Philippe Fortin et al.), Inventaire général du patrimoine culturel de la France, régions Île-de-France et Haute-Normandie : De Paris à la mer, la ligne de chemin de fer Paris-Rouen-Le Havre, APPIF, coll. « Images du patrimoine » (no 239), , 152 p., 30 × 30 cm (ISBN 2-905913-46-0), « Les gares principales : Les générations suivantes », p. 44-45.
  • Claire Étienne et Julie Girard, « Ville nouvelle de Val-de-Reuil : Un patrimoine en devenir », Histoire urbaine (revue), Société Française d'Histoire Urbaine, no 20 « Villes nouvelles les grands ensembles »,‎ , p. 77 (ISBN 9782914350204, DOI 10.3917/rhu.020.0077, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Le Havre
ou Rouen-Rive-Droite
Rouen-Rive-Droite
ou Oissel
Intercités Gaillon - Aubevoye Paris-Saint Lazare
Rouen-Rive-Droite Oissel
ou Pont-de-l'Arche
TER Normandie Terminus
ou Saint-Pierre-du-Vauvray
ou Gaillon - Aubevoye
Terminus
ou Mantes-la-Jolie
ou Paris-Saint-Lazare
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de l’Eure