Gaëtane Lamarche-Vadel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Lamarche.
Gaëtane Lamarche-Vadel
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Gaëtane Lamarche-Vadel, née Vadel en 1947, est une philosophe française essayiste[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômée en philosophie à Nanterre, docteur en sémiologie des arts et de la littérature à l'École des hautes études en sciences sociales (thèse sous la direction de Louis Marin), Gaëtane Lamarche-Vadel est habilitée à diriger des recherches à Paris 1 Sorbonne.

Elle a été chercheuse au Cerfi de 1973 à 1985, a collaboré à la revue Recherches notamment aux numéros consacrés à l’asile, la psychiatrie de secteur, à la justice des mineurs[2]. Elle a enseigné à l’École d’architecture de Paris-Val de Seine, à l’ENSA de Limoges, à l’Université de Paris-VIII, à l’ENSA de Dijon dans les départements de sciences sociales et de philosophie esthétique.

Elle a travaillé sur le secret au XVIIe siècle, sa thèse, puis sur « les jardins secrets » en Italie à la Renaissance, étude pour laquelle elle a obtenu une bourse de la Villa Médicis hors le murs. Ses recherches en relation avec son enseignement dans les écoles d’art et d’architecture se sont orientées sur l’art, l’architecture, l’espace public, le paysage. Elle a dirigé et collaboré à des recherches DAPA/DAP/PUCA sur ces thèmes, et a publié divers ouvrages et textes critiques.

Elle est membre du collectif de rédaction de Multitudes.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été l'épouse de Bernard Lamarche-Vadel[3].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Humilité, la grandeur de l’infime, responsable et co-auteur de cet ouvrage, Autrement, 1992
  • De la duplicité, les figures du secret au XVIIe siècle, La Différence, 1994 
  • Jardins secrets de la Renaissance, l'Harmattan, 1997 
  • De ville en ville, l'art au présent, l'Aube 2001
  • Anthologie de textes sur les jardins secrets, Mercure de France, 2004 
  • Pour-voir, Emscher park, éditions de l’École des beaux arts de Genève, 2005 
  • La Gifle au goût public… et après ?, La Différence, octobre 2007
  • La Chronique du chantier de l’arsenal, Ensa Dijon/les presses du réel, 2013[4],[5]
  • Les Politiques de l’appropriation, l’Harmattan, 2014[6]
  • Les Projets artistiques à la croisée de l’urbanisme et du politique, La lettre volée, 2015

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • « Jardins secrets, mémoire et hermétisme », Le jardin, art et lieu de mémoire, l'Imprimeur, 1995
  • « Art et espace public », Site journal of french studies, University of Connecticut, 1997[7]
  • « La part commune », Architecture au corps, Ss don Chris Younes, Ousia, 1998
  • « Confessions politiques au XXe, jeux de pouvoir et de langage », Sigila (revue transdiciplinaire franco portugaise sur le secret), Gris-France, 2000
  • Entretien avec Paul Virilio pour Site journal of french studies, University of Connecticut, 2000/2001
  • « Le port de Bonneuil », Les nouvelles conditions du projet urbain : critique et méthode, Ss don d’Alain Charre, Mardaga, 2001
  • « De l’art et de l’usage de l’art », Art et philosophie, ville et architecture, Ss don Chris Younès, La découverte, 2003
  • « Le Site de David Boeno », L’art, changer de conviction, coll. « Art 8 », Ss don Jacques Morizot, l’Harmattan, 2004
  • « Résister comme inventer », À propos de culture, 2, Ss la don de Nabil El-Haggar, l’Harmattan, 2007
  • « Créer, c’est penser », Actes des Assises nationales des Écoles d’art, 2008
  • « Le Guetteur », Inclinaisons, Filigranes, 2010
  • « les étudiants contre la circulaire Guéant », Multitudes, no 49, juin 2012[8]
  • « Il était une fois à Petrograd un carré noir », Le goût du noir, Mercure de France, 2014
  • « Chantiers en cours », Art, territoires, villes, les trois P/Obsidiane, octobre 2014
  • « Emscher park », Sans le socle, HEAD- Genève/art&fiction publications, Lausanne, 2014
  • « Manifestations politiques et valeurs artistiques, Istanbul 2013 », Multitudes, no 57, automne 2014[9]

Émissions radiophoniques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lamarche-Vadel, Gaëtane », notice d'autorité personne n° FRBNF12306990, catalogue Bn-Opale Plus, Bibliothèque nationale de France
  2. Revue Recherches : Histoire de la psychiatrie de secteur, n° 17, 1975. L’Asile, n° 31, 1978. Une justice en trompe-l’œil, n° 44, 1980.
  3. À cette occasion, chacun a ajouté le nom de l'autre à son propre nom.
  4. « Critique de Corinne Rondeau », La dispute, 12 février 2014, France Culture
  5. « Dailymotion : Le chantier, composante urbaine ? », Cité de l’architecture et du patrimoine, 12 décembre 2014.
  6. « YouTube : Politiques de l’appropriation - Gaëtane Lamarche-Vadel », Éditions L’Harmattan, 5 décembre 2014.
  7. « VOLUME 1, ISSUE 1 | Contemporary French & Francophone Studies: Sites », sur sites.uconn.edu (consulté le 30 novembre 2015)
  8. « Les étudiants étrangers contre la circulaire Guéant », Multitudes 49.
  9. « Istanbul 2013 Manifestations politiques et valeurs artistiques », Multitudes 57.
  10. « Baltasar GRACIAN : une philosophie baroque », Ina
  11. « Les stratégies du secret (5/5) : Jardins secrets - Idées - France Culture », sur www.franceculture.fr (consulté le 22 décembre 2015)
  12. « Champ libre (1/5) », Sur les docks, France Culture.
  13. « Journal (3/5) », Pas la peine de crier, France Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la philosophie
  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme