Free - Asymmetric Digital Subscriber Line

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Free - Asymmetric Digital Subscriber Line plus connu sous l'acronyme F-ADSL (ou parfois F-DSL) est une technologie développée par la cellule « recherche et développement Freebox » de la société Free basée sur la technologie ADSL 2+ et utilisant le couplage de plusieurs paires de cuivres.

Elle fut annoncée le 25 novembre 2005 par un communiqué de presse de la société Iliad[1].

Avantages et inconvénients[modifier | modifier le code]

  • Avantages :
    • Les débits : jusqu'à 175 Mb/s en réception et 18 Mb/s en émission pour 6 paires de cuivre
    • La compatibilité du réseau : l'infrastructure du réseau Free est déjà compatible sans modification
    • La pérennité : n’entraîne pas de perturbation pour le réseau et les autres abonnés
  • Inconvénients :
    • Le prix : chaque ligne (paire de cuivre) est facturée à Free 9 € hors taxe, à multiplier par le nombre de lignes couplées
    • Freebox : parc de Freebox à remplacer totalement pour pouvoir gérer plus d'une ligne
    • France Telecom : détenant les lignes physiques, assez défavorable
    • Défauts de l'ADSL : Conserve les limitations techniques de l'ADSL
    • Expérimentation en laboratoire : pas de commercialisation prévue

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communiqué de presse, en PDF.
  • Portail des télécommunications
  • Portail d’Internet