Francis Fox (ingénieur)

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Francis Fox
Naissance
Bellefield (Birmingham)
Décès (à 82 ans)
Wimbledon
Profession
Ascendants
Charles Fox (père)
Famille

Sir Francis Fox[1] est un ingénieur civil britannique né à Bellefield, près de Birmingham[2],[3], le , et mort à Wimbledon le (à 82 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Sir Charles Fox et le frère de Sir Douglas Fox. Il a fait ses études à la Highgate School, Highgate, Londres, à 11 ans, puis à Brighton College. Après la faillite de l'entreprise de son père, Fox, Hendenson & Co. à la suite des pertes financières dues à un chantier au Danemark, qui l'a obligé à arrêter ses études, son père le prend alors comme stagiaire avec son frère Charles Douglas dans le bureau d'ingénieur conseil qu'il vient de créer en 1857.

Sir Charles Fox a associé ses deux fils en 1860 dans la société d'ingénieurs conseils Sir Charles Fox and Sons[4]. La société d'ingénierie a été impliquée dans de nombreux projets en Grande-Gretagne, aux États-Unis, au Canada, en Afrique du Sud, aux Indes, en Australie, et en Amérique du Sud.

Entre 1864 et 1867, il travaille sur l'élargissement du pont Victoria, Grosvenor Bridge, puis avec son frère il est officier de 1867 à 1870 dans la London Rifle Brigade. En 1872 il est directeur d'une usine métallurgique dans le nord de l'Angleterre.

Après la mort de Sir Charles Fox, en 1874, Douglas Fox est devenu le principal associé et la société prend le nom de Douglas Fox and Partners.

En 1880, avec son frère Charles Douglas Fox et James Brunlees (1816–1892) comme ingénieurs et l'entrepreneur John Waddell (1828–1888) il a travaillé sur le percement du tunnel de Mersey qui a été mis en service le 20 janvier 1886[5].

Francis Fox a participé avec son frère Douglas au percement des lignes du métro de Londres à partir de 1886 pour la ligne City and South London Railway[réf. souhaitée]. Avec son frère et W. R. Galbraithn il a aussi participé au creusement du tunnel, le Hampstead Tube, de la ligne entre Charing Cross, Golders Green et Highgate qui a été ouverte le 22 juin 1907.

Francis Fox a été ingénieur consultant sur le tunnel du Simplon. Certains ingénieurs ayant des doutes sur la faisabilité, la Confédération suisse a demandé aux gouvernements italien, autrichien et anglais de nommer un ingénieur ayant une expérience dans le creusement des tunnels[réf. souhaitée]. Le gouvernement britannique a désigné Francis Fox en 1893[réf. souhaitée]. Il a participé à la cérémonie de fin de percement du tunnel, le 2 avril 1905. Le premier train y a circulé le 25 janvier 1906.

Il a été ingénieur du Great Central Railway à partir de 1882 pour un pont tournant sur le fleuve Dee à Hawarden, à quelques kilomètres de Chester[6], et, en 1894, il a construit le tronçon entre Rugby et Londres et il a collaboré avec son frère Douglas Fox et H. W. Braddock à la construction de la gare de Marylebone[7]. La ligne a été ouverte au public en 1899. Il a aussi assisté son frère pour la construction du chemin de fer aérien Liverpool Overhead Railway, qui a été construit à partir de 1887 et mis en service en 1893, fermé en 1956 et démoli l'année suivante[8].

Il a aussi été responsable de la construction du pont des chutes Victoria[réf. souhaitée].

Francis Fox a aussi conforté plusieurs cathédrales anglaises, parmi lesquelles, la cathédrale Saint-Paul et la cathédrale de Winchester, en 1905, où il a utilisé des tirants et des injections pour lier les murs ensemble et sauver la cathédrale de Winchester d'un possible effondrement avec l'architecte Thomas Graham Jackson et le scaphandrier William Walker.

Il a été fait chevalier le 25 juillet 1912 par le roi George V[9].

Il écrit un article dans The Times du 12 mars 1919 sur le percement d'un tunnel sous la Manche dans la craie grise[10]

Famille[modifier | modifier le code]

Il a été marié deux fois, d'abord avec Selena Wright, décédée en 1900, dont il a eu un fils et trois filles, puis avec Agnes Horne en 1901.

Charles Beresford Fox (1875-1912) est le fils aîné de Sir Francis Fox. Il a été embauché par Douglas Ford and Partners et a commencé à travailler sur l'extension de la ligne du Great Central Railway entre Rugby et Londres, puis sur le pont des chutes Victoria où il a eu un accident sévère, pour des travaux d'irrigation dans la vallée du Nil et au tunnel du Simplon. Il a ensuite travaillé au Canada dans l'entreprise Wagg and Fox[11].

Publication[modifier | modifier le code]

  • River, Road, and Rail. Some engineering reminiscences, The Crystal Palace Fox Built. A pyramid of Rhyme, John Murray, Londres, 1904 ; pp. 218 (lire en ligne)
  • Sixty-Three Years of Engineering Scientific and Social Work, John Murray, Londres, 1924 (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Francis Fox, ingénieur conseil, ne doit pas être confondu avec Francis Fox (1818-1914) ingénieur travaillant pour Isambard Kingdom Brunel, puis comme ingénieur de la compagnie Bristol & Exeter Railway entre 1854 et 1876. Il est intervenu pour la conception du toit de la gare St Davids d'Exeter en 1864, la gare de Cheddar (Somerset) en 1869 pour la Cheddar Valley Line, sur les sheds de l'agrandissement de la gare de Bristol Temple Meads en 1878 (que Grace's Guide attribue à Sir Francis Fox), sur la gare de Weston-super-Mare de la compagnie Great Western Railway en 1883. Il a aussi construit des rameaux pour la compagnie Devon and Somerset Railway.(Gordon Biddle, Britain's Historic Railway Buildings. An Oxford Gazetteer of Structures and Sites, p. 128-131, 147, 168, 170, 171, 716, 735, Oxford University Press, Oxford, 2003 (ISBN 0-19-866247-5))
  2. (en) Oxford Index : Fox, Sir Francis (1844-1927), civil engineer
  3. Note : Le lieu de naissance ne semble pas assuré car on trouve suivant les sources consultées, Derby et Paddington sur la notice de Francis Fox de Wikipédia en anglais, Derby sur le site Grace's Guide, Paddington sur le site The Peerage, Bellefield près de Birmingham sur le site d'Oxford Index d'après Oxford Dictionary of National Biography.
  4. (en) Grace's Guide to British Industrial History : Sir Charles Fox and Sons
  5. Gordon Biddle, Britain's Historic Railway Buildings. An Oxford Gazetteer of Structures and Sites, p. 523, 529
  6. Gordon Biddle, Britain's Historic Railway Buildings. An Oxford Gazetteer of Structures and Sites, p. 550
  7. Gordon Biddle, Britain's Historic Railway Buildings. An Oxford Gazetteer of Structures and Sites, p. 41
  8. Gordon Biddle, Britain's Historic Railway Buildings. An Oxford Gazetteer of Structures and Sites, p. 529
  9. (en) The Edinburgh Gazette, 1er novembre 1912
  10. Colin S. Harris, Engineering Geology of the Channel Tunnel, p. 16, Thomas Telford Publishing, Londres, 1996 (ISBN 0-7277-2045-7) (lire en ligne)
  11. ICE Virtual Library : Obituary Charles Beresford Fox

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Obituary : Sir Francis Fox, p. 49-50, The Engineer, 14 janvier 1927 (lire en ligne)
  • Hyder Consulting, Footprints on a global landscape. 150 years of improving the built environment, Londres, 2007 ; pp. 64 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du chemin de fer
  • Portail des ponts
  • Portail des tunnels
  • Portail du Royaume-Uni