France Supervision

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

France Supervision

Création
Disparition
Propriétaire France Télévisions
Slogan « Prenez une largeur d'avance »
Format d'image D2MAC 16/9
Langue Français
Pays  France
Statut Thématique nationale publique
Siège social Paris
Diffusion
Diffusion Câble et satellite
Chronologie

France Supervision est une chaîne de télévision thématique française de service public consacrée au grand spectacle culturel ou sportif diffusés D2MAC 16/9 stéréo de 1992 au .

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

France Télévisions lance France Supervision sur le satellite Telecom 2A dans la nouvelle norme de télédiffusion française haute définition D2MAC au format 16/9 avec un son stéréo. L'objectif de cette nouvelle chaîne est de proposer une sélection d'émissions de France 2 et France 3 au format 16/9 et de promouvoir le nouveau format D2MAC.

Pourtant ce format technique s’avère être trop coûteux et la chaîne ne parvient pas à attirer assez de téléspectateurs. Notamment, le visionnage reste problématique à moins d'avoir un poste 16/9 ou capable de réduire l'image verticalement, car les décodeurs D2MAC (Visiopass) ne peuvent pas le faire tout seul (à la différence par exemple d'un lecteur de DVD) dans la mesure où le signal est hybride, analogique et numérique, plutôt que purement numérique. Les possesseurs de téléviseurs 4/3 classiques peuvent choisir entre voir le milieu de l'image ou voir l'image compressée horizontalement.

Le , France Télévisions arrête la diffusion en D2MAC et réorganise la chaîne, en faisant une chaîne thématique consacrée à l'opéra, la musique classique, à la danse, nommée Mezzo.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • [Quand ?]: « Prenez une largeur d'avance »
  • [Quand ?]: « La Chaîne Grand Spectacle »

Organisation[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

France Supervision était détenue à 100 % par France Télévisions.

Programmes[modifier | modifier le code]

Les programmes de France Supervision reprennent d’abord ceux de France 2 et France 3 avec quelques productions prestigieuses diffusées en avant-première des deux chaînes publiques comme Taratata. La chaîne se consacre ensuite au grand spectacle culturel ou sportif diffusée en 16/9 stéréo. Le sport représente à peu près un tiers de son antenne avec du tennis, du rugby, du basket, du handball, du football américain, du cyclisme, du judo de la boxe et bien d'autres (billard, arts martiaux, stock-car, sports de glisse, voltige, plongeon, supercross, VTT, voile, escalade), selon les périodes. Elle a par exemple diffusé les Jeux olympiques d'été de 1996. De nombreux documentaires et magazines variés (culturels, animaliers, aventure, tel que le Raid Gauloises) s'ajoutent à la grille, ainsi que quelques films, fictions et pièces de théâtre, puis un magazine de cinéma hebdomadaire intitulé Écran Large, réalisé par Michel Torend, qui va couvrir en HD tous les grands festivals européens : Cannes, Berlin, Venise, etc. Un autre tiers de l'antenne est consacré à la musique, que ce soit des concerts classiques, de jazz, de blues, de rock ou de chanson française, du music-hall, des opéras et des ballets. Enfin, France Supervision diffuse des émissions régulières sur l'astronomie, la mode, le cinéma ou le multimédia, comme Cybervision.

Le , la chaîne annonce recentrer sa programmation sur la musique et le spectacle vivant, divisant ainsi son budget par deux. Le sport est définitivement arrêté[1].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Câble[modifier | modifier le code]

France Supervision était diffusée sur les réseaux câblés France Télécom Câble, UPC, Noos et Numericable.

Satellite[modifier | modifier le code]

France Supervision était d'abord diffusée le satellite Telecom 2A à 8°ouest, puis sur TPS dès son lancement en juin 1996.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Portail de la télévision française