Flaugeac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles ayant des titres homophones, voir Flaujac (homonymie).
Cet article possède un paronyme, voir Flaujagues.

Flaugeac

L'église Saint-Remy de Flaugeac.
Administration
Pays  France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Sud-Bergeracois
Intercommunalité Communauté de communes des Portes Sud Périgord
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Luc Denoux
2019-2020
Code postal 24240
Code commune 24181
Démographie
Gentilé Flaugeacois
Population 324 hab. (2016 )
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 44′ 49″ nord, 0° 26′ 32″ est
Altitude Min. 57 m
Max. 186 ou 189 m
Superficie 7,35 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Sigoulès-et-Flaugeac
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Flaugeac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Flaugeac

Géolocalisation sur la carte : France

Flaugeac

Géolocalisation sur la carte : France

Flaugeac

Flaugeac est une ancienne commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Au , elle est intégrée à la commune nouvelle de Sigoulès-et-Flaugeac en tant que commune déléguée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Située en Bergeracois, dans le quart sud-ouest du département de la Dordogne et dans l'aire urbaine de Bergerac[1], la commune déléguée de Flaugeac s'étend sur 7,35 km2. Représentant la partie orientale de la commune nouvelle de Sigoulès-et-Flaugeac, elle est bordée au nord par la Gardonnette, un affluent de la Dordogne.

L'altitude minimale avec 57 mètres se trouve localisée à l'extrême nord-ouest, près du lieu-dit la Chauprade, là où la Gardonnette quitte la commune et sert de limite entre les territoires de Pomport et Sigoulès. L'altitude maximale avec 186[2] ou 189 mètres[3], [Note 1] est située au sud-ouest, au lieu-dit Peytirat. Au niveau géologique, le sol se compose principalement de calcaire et de molasse éocènes et oligocènes, hormis la vallée de la Gardonnette recouverte d'alluvions pléistocènes[4].

Traversé par la route départementale 15, le petit bourg de Flaugeac se situe en distances orthodromiques, dix kilomètres au nord-nord-est d'Eymet et douze kilomètres au sud-sud-ouest de Bergerac.

La principale voie d'accès, 500 mètres à l'ouest du bourg, est la route départementale 933 (l'ancienne route nationale 133, l'axe Bergerac-Marmande).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de Flaugeac et des communes avoisinantes en 2018.

En 2018, année précédant la création de la commune nouvelle de Sigoulès-et-Flaugeac, Flaugeac était limitrophe de six autres communes. Au nord-est, son territoire est distant d'environ 160 mètres de celui de Ribagnac.

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg de Flaugeac proprement dit, le territoire se compose d'autres villages ou hameaux, ainsi que de lieux-dits[5] :

  • les Antes
  • le Bournat
  • le Caillou
  • le Castel
  • la Chauprade
  • Fontaine du Bourdalet
  • les Fontanelles
  • les Garennes
  • le Grand Roc
  • les Grandes Planes
  • Grange Neuve
  • le Jolibert
  • le Maine
  • la Maison Neuve
  • le Marsalou
  • Maurillac
  • le Moulin de Pierrot
  • les Petites Planes
  • Peytirat
  • le Saupiquet
  • le Seytieux
  • Terre et Bois de Monsieur
  • Tirepial
  • la Vallée

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention écrite connue du lieu est celle de Gaiacensis, relevé au XIIe siècle dans le cartulaire de l'abbaye de La Sauve-Majeure et correspondant à un archiprêtré qui en 1710 s'étendait sur 53 paroisses ou chapelles[6]. En 1555, l'évêché de Sarlat note Gaiacensis seu de Flaviaco (Gageac ou Flaviac)[7]. Sur la carte établie au XVIIe siècle par Johannes Blaeu, le lieu est nommé « Flaviac »[8].

Le nom de Flaugeac a pour origine le nom d'un personnage gallo-roman Flavius, auquel a été ajouté le suffixe -acum, indiquant ainsi le « domaine de Flavius »[7].

En occitan, la commune porte le nom de Flaujac[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu correspond à un archiprêtré, Gaiacensis, relevé au XIIe siècle, et qui en 1710 s'étendait sur 53 paroisses ou chapelles[6].

Le , la commune nouvelle de Sigoulès-et-Flaugeac résultant de la fusion de la commune avec Sigoulès est créée pour une prise d'effet au [10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

Dès 1790, la commune de Flaugeac a été rattachée au canton de Ribagnac qui dépendait du district de Bergerac jusqu'en 1795, date de suppression des districts. Lorsque ce canton est supprimé par la loi du 8 pluviôse an IX () portant sur la « réduction du nombre de justices de paix », la commune est rattachée au canton de Cunéges, devenu canton de Sigoulès en 1817, dépendant de l'arrondissement de Bergerac[2].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, ce canton disparaît aux élections départementales de mars 2015[11]. La commune est alors rattachée au canton du Sud-Bergeracois.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Fin 2001, Flaugeac intègre dès sa création la communauté de communes Val et Coteaux d'Eymet. Celle-ci est dissoute au 31 décembre 2013 et remplacée au 1er janvier 2014 par la communauté de communes des Portes sud Périgord.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2011, onze conseillers municipaux ont été élus en 2014[12],[13].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1983 1989 Sylvain Chassagne SE Viticulteur
1989 1995 André Le Coz   Cadre bancaire
         
mars 2001 novembre 2011[Note 2] Serge Bosselut SE Loueur de fonds
novembre 2011 décembre 2011 Délégation spéciale[Note 3]    
décembre 2011 décembre 2018 Jean-Luc Denoux    

Juridictions[modifier | modifier le code]

Dans les domaines judiciaire et administratif, Flaugeac relève[14] :

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Flaugeac se nomment les Flaugeacois[15].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[17].

En 2016, la commune comptait 324 habitants[Note 4], en diminution de 1,22 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
288282317367415379341381363
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
298279300325300337268261235
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
237237242211230207214252279
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
201238184180196250280310316
2016 - - - - - - - -
324--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[19], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 165 personnes, soit 50,6 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (21) a augmenté par rapport à 2010 (15) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 12,5 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte vingt-cinq établissements[20], dont douze au niveau des commerces, transports ou services, six dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, quatre relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, deux dans la construction, et un dans l'industrie[21].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La façade ouest de l'église.
  • Le manoir de Maurillac du XIXe siècle.
  • L'église Saint-Remy avec son clocher massif.
  • Un ancien moulin à vent au nord-est du cimetière.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Au nord, la Gardonnette borde le territoire communal sur environ quatre kilomètres. Le cours d'eau et ses rives, ainsi que la partie aval de son affluent l'Ayguessou (au nord-est) font partie d'une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type I où pousse une plante rare, la fritillaire pintade, (Fritillaria meleagris) et fréquentée par trois espèces de chauves-souris : le Grand murin (Myotis myotis), le Minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersii) et le Rhinolophe euryale (Rhinolophus euryale)[22],[23].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Michel Moulinier (1943-2004), ancien général, est né à Flaugeac[24].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Deux valeurs différentes pour l'IGN, 189 mètres sur la carte et 186 sur son ancien site dont les données ont été reprises sur la base Ldh/EHESS/Cassini].
  2. Conseil municipal dissous par décision du Conseil des ministres en date du 7 novembre 2011. Source : Adrien Vergnolle, Flaugeac : le Conseil municipal dissous, et le maire au tribunal, Sud Ouest édition Dordogne du 9 novembre 2011.
  3. Délégation spéciale installée pour administrer la commune en attendant des élections municipales prévues en décembre 2011. Source : « Les délégués du bourg », Sud Ouest édition Dordogne du 18 novembre 2011.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Aire urbaine de Bergerac (109), Insee, consulté le 24 décembre 2018.
  2. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Géoportail, « 189 » (consulté le 24 décembre 2018)..
  4. Patrick Ranoux, préface de René Pijassou, Atlas de la Dordogne-Périgord, Ouvrage publié à compte d'auteur, Speed impression, 1996, (ISBN 978-2-9501476-1-5), p. 19.
  5. Géoportail, « Flaugeac » (consulté le 24 décembre 2018).
  6. a et b Vicomte Alexis de Gourgues, Dictionnaire topographique du département de la Dordogne comprenant les noms de lieu anciens et modernes (A-K), article « Flaugeac », 1873, sur guyenne.fr, consulté le 24 décembre 2018.
  7. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, Éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 158.
  8. « Petrocorium comitatus Vulgo la Comtee de Perigort », Le Royaume de France (réédition à l'identique de l'ouvrage de Johannes Blaeu de 1663), René Malherbe éditeur, Épinay-sur-Seine, 1987, (ISBN 2-905780-31-2), p. 176-177.
  9. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 28 février 2014.
  10. « Arrêté portant création commune nouvelle de Sigoulès-et-Flaugeac » [PDF], sur Préfecture de la Dordogne, Recueil des actes administratifs de la Dordogne, (consulté le 15 novembre 2018), p. 65-69
  11. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 9 octobre 2018).
  12. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 11 novembre 2018.
  13. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 11 novembre 2018.
  14. « Annuaire des juridictions d'une commune », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 11 novembre 2018).
  15. Nom des habitants des communes françaises sur le site habitants.fr, consulté le 11 novembre 2018.
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  19. Dossier complet - Commune de Flaugeac (24181) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 30 octobre 2018.
  20. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 30 octobre 2018).
  21. Dossier complet - Commune de Flaugeac (24181) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 30 octobre 2018.
  22. [PDF] Vallée de la Gardonnette, INPN, consulté le 24 décembre 2018.
  23. Carte de la ZNIEFF 720014276, INPN, consulté le 24 décembre 2018. Afin de visualiser correctement la zone par rapport aux communes, cliquer en haut à gauche sur le globe terrestre bleu, descendre la valeur de la couche « Métropole : ZNIEFF1 » à 0 et augmenter l'opacité de la couche « Cartes IGN » à 1.
  24. « Un Ancien de l'Arme du Matériel à l'honneur. Un village lorrain se souvient », sur docplayer.fr.
  • Portail de la Dordogne
  • Portail des communes de France