Finale de la Ligue des champions de l'UEFA 1992-1993

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Finale de la
Ligue des champions
1992-1993

Le stade olympique de Munich, hôte de la finale.
Contexte
Compétition Ligue des champions 1992-1993
Date
Stade Stade olympique
Lieu Munich, Allemagne
Affluence 64 400 spectateurs
Résultat
Olympique de Marseille 1 – 0 AC Milan
Mi-temps 1 – 0 0
Acteurs majeurs
Arbitrage Kurt Röthlisberger

La finale de la Ligue des champions de l'UEFA 1992-1993 est un match de football opposant l'Olympique de Marseille à l'AC Milan qui a eu lieu le au stade olympique de Munich, à Munich, en Allemagne. Le club phocéen devient la première équipe de club française à devenir champion d'Europe 37 ans après la création de la compétition, et à remporter un trophée continental toutes compétitions de club confondue.

Le buteur de la rencontre Basile Boli a, tout au long de la rencontre, des douleurs au genou qu'il soigne depuis plusieurs semaines. À la 40e minute il demande à être remplacé, l’entraîneur Raymond Goethals et le président Bernard Tapie refusant sa demande ; quatre minutes plus tard, il inscrit le but victorieux[1].

Jean Pierre Papin, finaliste malheureux en 1991 avec l'OM, perd sa deuxième finale de C1 en trois ans, contre son ancien club, avec cette fois-ci le club milanais. Il entre en cours de jeu à la 55e minute.

Parcours des finalistes[modifier | modifier le code]

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du finaliste est toujours donné en premier (D : domicile ; E : extérieur).

Olympique de Marseille AC Milan
Adversaire Total Aller Retour Tour Adversaire Total Aller Retour
Glentoran FC 8 - 0 5 - 0 (E) 3 - 0 (D) Seizièmes de finale Olimpija Ljubljana 7 - 0 4 - 0 (D) 3 - 0 (E)
Dinamo Bucarest 2 - 0 0 - 0 (E) 2 - 0 (D) Huitièmes de finale Slovan Bratislava 5 - 0 1 - 0 (E) 4 - 0 (D)
Adversaire Résultat Phase de groupes Adversaire Résultat
Glasgow Rangers 2 - 2 (E) Journée 1 IFK Göteborg 4 - 0 (D)
FC Bruges 3 - 0 (D) Journée 2 PSV Eindhoven 2 - 1 (E)
CSKA Moscou 1 - 1 (E) Journée 3 FC Porto 1 - 0 (E)
CSKA Moscou 6 - 0 (D) Journée 4 FC Porto 1 - 0 (D)
Glasgow Rangers 1 - 1 (D) Journée 5 IFK Göteborg 1 - 0 (E)
FC Bruges 1 - 0 (E) Journée 6 PSV Eindhoven 2 - 0 (D)
groupe A
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Olympique de Marseille 9 6 3 3 0 14 4 +10
2 Glasgow Rangers 8 6 2 4 0 7 5 +2
3 FC Bruges 5 6 2 1 3 5 8 -3
4 CSKA Moscou 2 6 0 2 4 2 11 -9
groupe B
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 AC Milan 12 6 6 0 0 11 1 +10
2 IFK Göteborg 6 6 3 0 3 7 8 -1
3 FC Porto 5 6 2 1 3 5 5 0
4 PSV Eindhoven 1 6 0 1 5 4 13 -9

Le but de Basile Boli[modifier | modifier le code]

À la 44e Abedi Pelé obtient un corner sur l'aile droite, dont il se charge. Le gaucher tire un ballon brossé rentrant, à hauteur de la ligne des six mètres. Derrière Rudi Völler qui est trop court, Basile Boli saute plus haut que les défenseurs milanais et, du sommet du crâne, propulse le ballon au fond des filets, dans le coin bas opposé, hors de portée du gardien.

Le lendemain pour sa « Une »; le journal sportif L'Équipe mettra une photo du défenseur marseillais pris en train de s'élever au-dessus de la défense italienne pour inscrire l'unique réalisation de la rencontre. Avant de tirer le coup de pied de coin l'international ghanéen aurait dit au défenseur français de ne pas se placer au deuxième poteau mais au premier[2].

Feuille de match[modifier | modifier le code]

26 mai 1993 Olympique de Marseille 1 – 0 AC Milan Olympiastadion, Munich
20:15 CET
(Passe décisive Pelé) Boli But inscrit après 43 minutes 43e (1 - 0) Spectateurs : 64 400
Arbitrage : Kurt Röthlisberger
Arbitres assistants : Zivanko Popović et Erwin Kreig
Quatrième arbitre : Serge Muhmenthaler
Rapport
Marseille
Milan
GK 1 Fabien Barthez Averti après 70 minute(s) 70e
RB 2 Jocelyn Angloma Remplacé après 62 minutes 62e
CB 4 Basile Boli Averti après 56 minute(s) 56e
CB 6 Marcel Desailly
LB 3 Éric Di Meco Averti après 31 minute(s) 31e
CM 5 Franck Sauzée
CM 7 Jean-Jacques Eydelie
CM 11 Didier Deschamps (c)
RF 8 Alen Bokšić
CF 9 Rudi Völler Remplacé après 79 minutes 79e
LF 10 Abedi Pelé
Remplaçants:
GK 16 Pascal Olmeta
DF 13 Bernard Casoni
MF 12 Jean-Christophe Thomas Entré après 79 minutes 79e 
MF 14 Jean-Philippe Durand Entré après 62 minutes 62e 
FW 15 Jean-Marc Ferreri
Entraîneur:
Raymond Goethals
GK 1 Sebastiano Rossi
RB 2 Mauro Tassotti
CB 5 Alessandro Costacurta
CB 6 Franco Baresi (c)
LB 3 Paolo Maldini
RM 7 Gianluigi Lentini Averti après 39 minute(s) 39e
CM 4 Demetrio Albertini
CM 8 Frank Rijkaard
LM 10 Roberto Donadoni Remplacé après 58 minutes 58e
CF 9 Marco van Basten Remplacé après 86 minutes 86e
CF 11 Daniele Massaro
Remplaçants:
GK 12 Carlo Cudicini
DF 13 Stefano Nava
MF 14 Stefano Eranio Entré après 86 minutes 86e 
MF 15 Alberigo Evani
FW 16 Jean-Pierre Papin Entré après 58 minutes 58e 
Entraîneur:
Fabio Capello

Bibliographie[modifier | modifier le code]

L'Équipe 50 ans de coupes d'Europe 2005

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Portail du football
  • Portail de l’Europe
  • Portail des années 1990
  • Portail de Munich
  • Portail de Marseille
  • Portail de Milan