Final Fantasy (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Final Fantasy

Éditeur Square Co.
Voir la section Détail des sorties
Développeur Square Co.
Concepteur Hironobu Sakaguchi
Kenji Terada
Musique Nobuo Uematsu

Date de sortie 18 décembre 1987
Voir la section Détail des sorties
Genre Jeu vidéo de rôle
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Nintendo Entertainment System
MSX 2
WonderSwan Color
PlayStation
Téléphones mobiles (FOMA, CDMA)
Game Boy Advance
Playstation Portable
iPhone
Média Cartouche
Voir la section Détail des sorties
Contrôle Manette, Clavier

Évaluation PEGI : 7+ (PSP)

Final Fantasy (ファイナルファンタジー, Fainaru Fantajī?) est un jeu vidéo de rôle développé et publié par Square Co., Ltd. pour la Nintendo Entertainment System (NES) en 1987. Il est le jeu inaugural de la série principale de Square : Final Fantasy.

Final Fantasy a été plus tard réédité sur plusieurs consoles de jeu vidéo, incluant les ordinateurs MSX 2, la Playstation et les consoles portables Wonderswan Color, Game Boy Advance et PSP. Deux versions produites pour les téléphones mobiles japonais ont aussi vu le jour, jouables sur les modèles NTT DoCoMo FOMA 900i (sous le nom Final Fantasy i) et CDMA 1X WIN-compatible W21x de KDDI Corporation (sous le nom Final Fantasy EZ). Le jeu a été fréquemment compilé avec sa suite, Final Fantasy II. Pour de plus amples informations à propos des compilations PlayStation et Game Boy Advance, voir respectivement Final Fantasy Origins et Final Fantasy I & II: Dawn of Souls.

Sommaire

Système de jeu

Les informations ici concernent la version originale pour Famicom/NES. Pour les changements dans les rééditions, voir la section Rééditions

Final Fantasy commence en demandant au joueur d'entrer les classes et les noms des personnages. Comme il est typique des jeux vidéo de rôle de l'époque, les personnages jouables sont plus ou moins participants dans l'histoire, alors le choix du joueur n'affecte que les habiletés des personnages en bataille. Les classes disponibles sont :

Le gameplay est similaire à celui de plusieurs autres jeux vidéo de rôle. Le joueur se promène sur le monde, et rencontre aléatoirement des ennemis qui doivent être affrontés mais le joueur peut prendre la fuite. Gagner des batailles permet au joueur d'acquérir des gils, qui peuvent être utilisés pour acheter des armes, armures, objets et magies. Des points d'expérience s'accumulent après les batailles jusqu'à ce que le personnage atteigne un certain niveau d'expérience auquel ses capacités augmentent, force, agilité, sagesse, vigueur, chance, HP et MP pour les personnages pouvant utiliser la magie. Le joueur entre dans des villages pour ne plus rencontrer de batailles aléatoires, restaurer ses HP et MP, il acquiert de l'information en parlant aux habitants et il peut acheter des objets. Les batailles sont à tour de rôle, c'est-à-dire que les joueurs choisissent les actions à effectuer « fight », « magic », « drink », « item », « run » (« attaque, magie, boire, objets, fuite »), et une fois cela terminé, les personnages ainsi que les monstres effectuent leurs actions dans un ordre à tour de rôle déterminé par leur agilité.

Le jeu emprunte beaucoup de Donjons et Dragons. La liste des ennemis que le joueur rencontre durant le jeu est presque similaire à la première édition de Dungeons and Dragons. Le système de magie, dans lequel les magies fonctionnent par niveaux et où il y a un maximum de magies pouvant être apprises pour un certain niveau est probablement un hommage.

Histoire

Final Fantasy prend place dans un monde fantaisiste non nommé divisé en trois continents. Les pouvoirs élémentaux sont gouvernés par quatre cristaux ("orbs" dans la version nord américaine originale): terre, feu, eau, et vent.

Durant les siècles précédant le jeu, des orages violents coulent le palais qui servait de centre à une civilisation océanique, la mer s'épuise, et le cristal de l'eau devient noir. Durant approximativement la même période, les Lefeinish, qui avaient utilisé le pouvoir du cristal du vent pour construire des stations spatiales géantes (les "forteresses volantes") et des vaisseaux, ont regardé leur pays aller vers sa perte alors que le vent s'essouffle après que le cristal de vent est devenu noir. Le cristal de la terre et le cristal du feu deviennent noirs, attaquant le monde avec des feux dévastateurs et rendant le village agricole de Melmond infertile car la terre se meurt. Pourtant, les hommes sont convaincus qu'une prophétie se réalisera, la prophétie de Lukahn : « Devant les ténèbres, quatre guerriers de lumière se dresseront. »

Le jeu commence avec l'apparition des quatre jeunes guerriers de la lumière, les protagonistes de l'histoire. Les guerriers de la lumière portent chacun l'un des cristaux noircis. Ils arrivent à Cornélia, un puissant royaume qui vient de se faire enlever sa princesse, Sarah, par un ancien chevalier du roi, Garland. Les guerriers de la lumière voyagent vers le temple du chaos ruiné au nord-ouest de Cornélia, ils tuent Garland, et ils remportent la princesse chez elle. Le roi en gage de sa gratitude fait reconstruire le pont permettant aux guerriers de la lumière de poursuivre leur route vers les terres du Nord.


Durant leur voyage, les guerriers de la lumière apprennent qu'Astos, l'elfe noir, terrorise les terres du sud, qu'il a volé l'œil de cristal de la sorcière Matoya, qu'il a mis le prince des elfes à Elfia sous une magie qui le fait dormir, et qu'il a volé la couronne d'un roi de l'ouest. Comme ils voyagent, ils libèrent le village de Pravoka d'une bande de pirates, et obtiennent leur bateau. Les guerriers de la lumière peuvent maintenant voyager sur les mers, mais demeurent restreints au centre des terres du sud. Un isthme bloque l'accès aux terres de l'ouest. Nerrick, un des nains du mont Duergar, essaye de creuser un canal, mais il ne peut pas procéder sans dynamite. Elle est dans une pièce fermée au château Cornélia, et la clé appartient au prince des Elfes. Ils retrouvent la couronne volée, pour trouver que le roi était Astos en déguisement. Après avoir défait Astos, les guerriers de la lumière retrouvent l'œil de cristal de Matoya et le lui retournent, elle leur prépare un sel médicinal qui réveillera le prince des elfes. Une fois le canal construit, les guerriers de la lumière peuvent procéder vers le reste du monde.

Après leur visite à Melmond, les guerriers de la lumière vont à la caverne Terra et détruisent le démon de la terre, Liche, qui fait mourir la terre. Les guerriers de la lumière entrent ensuite au mont Gulg et détruisent le démon du feu, Malyris. Les guerriers détruisent le démon de l'Eau, Kraken, dans le palais englouti, et Tiamat, le démon du vent, dans la forteresse volante. Les quatre démons défaits et les cristaux restaurés, les guerriers apprennent que leur quête n'est pas terminée : Les démons ont pris le corps de Garland et l'ont envoyé deux mille ans dans le passé. En suivant ce chemin, ils découvrent que Garland est celui qui a envoyé à partir du passé les quatre démons dans le futur, entrainant le déclin des cristaux, le début de la quète des heros et surtout, la mort de Garland deux mille ans plus tard, créant ainsi un paradoxe temporel puisque c'est la mort de Garland qui est à l'origine de l'envoi des démons dans le futur.

Garland se transforme en un démon du chaos ( n'étant autre que le Chaos de Dissidia: Final Fantasy ) que les guerriers de la lumière détruisent. Après la mort de Garland, ils retournent à leur époque, mais ayant brisé le paradoxe, eux ainsi que le reste du monde, oublient tous ces événements. Le principal coup de théâtre venait du plan de Garland, relativement saugrenu, qui consistait en une vengeance éternelle contre les héros, doublée d'une immortalité puisqu'à chaque fois qu'il mourait dans son présent, sa victoire hypothétique n'était que d'autant plus belle dans le passé, selon lui.

Développement

Hironobu Sakaguchi imagine l'idée originale du projet.

Final Fantasy a été développé alors que la société Square risquait la faillite en 1987. Le producteur/directeur du projet Hironobu Sakaguchi a déclaré que son jeu, peut-être final en raison des difficultés de la société, serait un jeu de rôle dans un univers fantasy. Il a fait de ces deux éléments le titre du jeu. Loin d'être le dernier jeu de Square, Final Fantasy se révèlera finalement comme un succès majeur au Japon, ne sauvant pas seulement Square de la faillite, mais leur offrant aussi la deuxième franchise de jeux vidéo de rôle la plus populaire du Japon, suivant de peu Dragon Quest, d'Enix. Après le succès de la localisation en Amérique du Nord de Dragon Quest (sous le nom Dragon Warrior), Nintendo of America traduit Final Fantasy en anglais et le publie en Amérique du Nord en 1990. La version nord américaine de Final Fantasy obtient un succès modeste, causé en partie par les tactiques de marketing agressives de Nintendo.

Final Fantasy est le septième travail de Nobuo Uematsu en termes de composition de musique de jeux vidéo.

Édition

Final Fantasy a déjà été réédité plusieurs fois pour plusieurs plates-formes. Bien que toutes ces rééditions conservent la même base pour l'histoire et le système de bataille, des modifications variées ont été apportées dans certains aspects, incluant les graphiques, les sons, et quelques éléments spécifiques au gameplay. Ce qui suit est une brève description de certaines caractéristiques uniques à chaque réédition.

Version MSX 2

Le standard de l'ordinateur MSX 2 est similaire à la Famicom, alors, comme résultat, la version MSX 2 de Final Fantasy est probablement la version la plus semblable à l'original. Cependant, pendant que la Famicom avait été conçue seulement pour les jeux vidéo, le MSX 2 avait été conçu pour être plus généralement utilisé comme ordinateur personnel. En pratique, cela veut dire que le jeu a été légèrement modifié pour prendre en charge des capacités offertes par le MSX 2 que la Famicom ne possédait pas et vice versa.

Version Nord Américaine

La localisation Nord Américaine de 1990 de Final Fantasy était essentiellement identique au jeu japonais. Mais des restrictions techniques, et les politiques de censure de Nintendo of America, ont produits des changements mineurs à certains éléments.

Rééditions

Version Wonderswan Color

La Wonderswan Color de Bandai.
Nouveau logo utilisé pour les versions WonderSwan Color, PlayStation et Game Boy Advance.

Beaucoup plus de changements ont été apportés à cette réédition.

Version PlayStation

La réédition PlayStation de Final Fantasy est sortie accompagnée de sa suite, Final Fantasy II, dans une collection nommée Final Fantasy I & II: Premium Package au Japon et Final Fantasy Origins aux États-Unis et en Europe. Ces jeux sont directement basés sur les versions Wonderswan Color, et la plupart des changements sont restés à partir de cette version. Cependant, il y a quelques différences :

Version Game Boy Advance

Une autre liste de changements inclus dans la version Game Boy Advance de Final Fantasy est disponible. Parmi ces changements:

Version Playstation Portable

La Playstation Portable de Sony accueille la dernière version en date de Final Fantasy.

Sorti à l'occasion du 20e anniversaire de la série, et disponible depuis le 7 février 2008 en Europe, en même temps que Final Fantasy II sur la console portable de Sony. À noter l'ajout de cinématiques, d'effets visuels pendant le jeu et les combats, d'un système de sauvegarde ou encore de niveaux inédits.

Accueil

Final Fantasy, au côté de Dragon Quest, se place comme l'un des jeux les plus significatifs du genre du RPG à son commencement et a joué un grand rôle pour rendre le genre accepté et populaire. Graphiquement et musicalement, c'est un jeu à la pointe lors de sa sortie. Plusieurs critiques modernes pointent sur le fait que le jeu n'avance pas très vite comparé aux standards contemporains et nécessite de passer beaucoup de temps dans les batailles aléatoires pour amasser des points d'expérience et de l'argent plutôt que pour explorer et résoudre des énigmes. Cependant, c'était un attribut commun aux jeux vidéo de rôle de son époque et qui restera en place jusqu'au milieu des années 1990.

Impact

Le thème de l'écran-titre, Prelude, devient vite récurrent dans la série.

Final Fantasy est le premier jeu d'une série qui va devenir l'une des plus prolifiques de l'histoire des jeux vidéo. Avec 85 millions de jeux Final Fantasy écoulés, il s'agit de la troisième plus grosse franchise de l'histoire des jeux vidéo, derrière Mario et Pokemon de Nintendo.

Détail des sorties

Sorties simples

Plate-forme Date de sortie Région Éditeur Média
Famicom 18 décembre 1987 Japon Square Cartouche
Nintendo Entertainment System 12 juillet 1990 Amérique du Nord Nintendo Cartouche
MSX 2 Décembre 1989 Japon Microcabin Disquette 3.5"
WonderSwan Color 9 décembre 2000 Japon Square Cartouche
PlayStation 31 octobre 2002 Japon Square CD-ROM
NTT DoCoMo 900i series
(sous le nom Final Fantasy i)
20 février 2004 Japon Square Enix Téléchargement payant
CDMA 1X WIN W21x series
(sous le nom Final Fantasy EZ)
19 août 2004 Japon Square Enix Téléchargement payant
PlayStation Portable 19 avril 2007 Japon Square Enix Disque UMD
26 juin 2007 États-Unis
7 février 2008 Europe
iPhone 25 février 2010 Europe Square Enix Téléchargement payant
Windows Phone 4 juin 2012 Monde Square Enix Téléchargement payant
Android 4 septembre 2012 Monde Square Enix Téléchargement payant

Sorties compilées

Plate-forme Nom de la collection Date de sortie Région Éditeur Média
Famicom Final Fantasy I-II 27 février 1994 Japon Square Cartouche
PlayStation Final Fantasy I & II: Premium Package 31 octobre 2002 Japon Square CD-ROM
Final Fantasy Origins 8 avril 2003 Amérique du Nord Square Enix
14 mars 2003 Europe Atari
Game Boy Advance Final Fantasy I & II: Advance 29 juillet 2004 Japon Square Cartouche
Final Fantasy I & II: Dawn of Souls 29 novembre 2004 Amérique du Nord Nintendo
4 décembre 2004 Europe

Références

Liens externes

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html