Festival international du film fantastique de Neuchâtel 2016

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

NIFFF 2016
16e Festival international du film fantastique de Neuchâtel
Détails
Dates Du 1 juillet au 9 juillet 2016
Lieu Neuchâtel, Suisse
Film d'ouverture La Sorcellerie à travers les âges
Film de clôture Mademoiselle
Site web NIFFF 2016
Résumé
Prix H. R. Giger Narcisse du meilleur film Under the Shadow
Prix RTS du public Swiss Army Man
Prix du meilleur film asiatique Honor Thy Father
Méliès d'argent du meilleur long métrage européen Parents
Chronologie
Pour un article plus général, voir Festival international du film fantastique de Neuchâtel.

Le Festival international du film fantastique de Neuchâtel 2016 s'est déroulé du 1 au 9 juillet. L'invité d'honneur de cette édition était le réalisateur américain John Carpenter à qui était consacré une rétrospective de tous ses films cinéma. Il a également donné un concert où il a interprété les morceaux les plus emblématiques de ses compositions pour le cinéma ainsi que des extraits de ces deux albums studios. Une nouvelle section a été créée pour mettre à l'honneur le cinéma suisse : Amazing Switzerland. Cette section a présenté une séance particulière avec le film Late Shift de Tobias Weber, le premier film interactif; le réalisateur a demandé à chaque spectateur de télécharger une application et de l'utiliser pour diriger les choix des personnages lorsque des questions apparaitraient sur l'écran [1].

Le budget 2016 est de 1 800 000.- Frs. 150 projections publiques ont été planifiées. 42 pays étaient représentés par la totalité des longs et courts métrages. Cette année le festival a présenté 5 premières mondiales, 5 premières internationales, 7 premières européennes et 52 premières suisses.

14 titres étaient prévu pour la compétition internationale, mais le film Grave (Raw) de la réalisatrice française Julia Ducournau a été annulé quelques jours avant l'événement.

Cette édition s'est ouverte avec le film La Sorcellerie à travers les âges de Benjamin Christensen, film muet accompagné en direct par l'Ensemble Symphonique Neuchâtel sous la direction de la musicienne Gillian Anderson.

Cette année, la rétrospective parallèle, nommée El Dorado, était consacrée au cinéma de genre d'Amérique latine, présentant des films anciens et actuels produits par le Chili, la Colombie, l'Argentine, la Guatemala, le Brésil, le Mexique et le Pérou. Le curateur de ce programme n'est autre que le réalisateur Adrián Garcia Bogliano bien connu au NIFFF où plusieurs de ses longs métrages ont été projetés (2013,2014 et 2015).

La fréquentation 2016 est stable avec 35 500 entrées payantes.

Lieux : Théâtre du Passage 1, Temple du bas, Arcades, Bio, Open Air aux Jeunes-Rives

Jurys et invités[modifier | modifier le code]

Le jury international[modifier | modifier le code]

Jury Mélies[modifier | modifier le code]

Jury critique internationale[modifier | modifier le code]

  • Pierce Conran, Screen Anarchy ( Canada)
  • Cédric Delelée, Mad Movies ( France)
  • Andrea Monili, Nocturno ( Italie)
  • Luis Rosales, Scifiworld ( Espagne)
  • Nando Rohner, Deadline ( Allemagne)

Jury Imaging The Future[modifier | modifier le code]

  • Michael Krummenacher, réalisateur ( Suisse)
  • Alexandre Poncet, réalisateur et journaliste ( France)
  • Laura Sanchez Acosta, producteur ( Argentine)

Jury Lycée Denis-De-Rougemont[modifier | modifier le code]

  • Hafsa Ibrahim
  • Njarasoa Rumpf
  • Camila Schmalz P.
  • Valentin Straub

Jury SSA/Suissimage (Courts-métrages)[modifier | modifier le code]

  • Anne Deluz, délégué SSA/SUISSIMAGE ( Suisse)
  • Carmen Jaquier, réalisatrice ( Suisse)
  • Marie Klay, programateur au Spoutnik, directeur administratif & programateur au LUFF ( Suisse)

Jury Taurus Studio (Courts-métrages suisses)[modifier | modifier le code]

  • Claude Lander, Fondateur de Taurus Studio ( Suisse)
  • Marie-Thérèse Bonadonna, Délégué culturel au Club 44 ( Suisse)
  • Freddy Landry, Journaliste & Producteur ( Suisse)

Invité d'honneur[modifier | modifier le code]

John Carpenter Réalisateur ( États-Unis)

Autres invités[modifier | modifier le code]

  • Isaac Ezban, réalisateur ( Mexique)
  • Christopher Smith, réalisateur ( Royaume-Uni)
  • Julie Baines, productrice ( Royaume-Uni)
  • Gabriele Mainetti, réalisateur ( Italie)
  • Christian Tafdrup, réalisateur ( Danemark)
  • Babak Anvari, réalisateur ( Iran)
  • Cosimo Alemà, réalisateur ( Italie)
  • Raff Fluri, producteur ( Suisse)
  • Ann Mottier-Schnabel, productrice ( Suisse)
  • Robert Israel ( Suisse)
  • Tobias Nölle, réalisateur ( Suisse)
  • Tobias Weber, réalisateur ( Suisse)
  • Baptiste Planche ( Suisse)
  • Lionel Rupp, réalisateur ( Suisse)
  • Darius Rochebin, journaliste à la RTS ( Suisse)
  • Jean-Baptiste Thoret, critique de cinéma et réalisateur ( France)
  • Yves Montmayeur, réalisateur ( France)
  • Thierry Tripod, producteur ( France)
  • Adrián Garcia Bogliano, réalisateur ( Mexique)
  • Simon Ratziel, SFX ( Argentine)
  • Patricio Valladares, réalisateur ( Chili)
  • Bernardo Bergeret ( Argentine)
  • Pablo Guisa Koestinger, producteur( Mexique)

Sélection[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

International competition[modifier | modifier le code]

New cinema from Asia[modifier | modifier le code]

Cérémonies[modifier | modifier le code]

Films of the third kind[modifier | modifier le code]

Ultra movies[modifier | modifier le code]

Amazing Switzerland[modifier | modifier le code]

  • Aloys de Tobias Nölle ( Suisse)
  • Der Vampir auf der Couch de David Rühm ( Suisse)
  • Heimatland de Divers ( Suisse)
  • Late Shift de Tobias Weber ( Suisse)
  • Sibylle de Michael Krummenacher ( Suisse)
  • Das Kalte Hertz de Karl Ulrich Schanbel ( Suisse)

Histoires du genre[modifier | modifier le code]

  • Le Complexe de Frankenstein de Alexandre Poncet, Gilles Penso ( France)
  • Fear Itself de Charlie Lyne ( Royaume-Uni)
  • Dragon Girls ! de Yves Montmayeur ( France)
  • The 1000 eyes of Dr. Maddin de Yves Montmayeur ( France)
  • Todo Comenzo por el fin de Luis Ospina ( Colombie)
  • Viva la muerte de Yves Montmayeur ( France)

El Dorado[modifier | modifier le code]

Carte blanche à une personnalité suisse (Darius Rochebin)[modifier | modifier le code]

NIFFF Invasion[modifier | modifier le code]

Tribute to John Carpenter[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Swiss Shorts[modifier | modifier le code]

  • Belle comme un cœur de Gregory Casares ( Suisse)
  • Driven de Johannes Bachmann ( Suisse)
  • Le Goût des choux de Bruxelles de Michael Terraz ( Suisse)
  • Haussarest de Matthias Sahli ( Suisse)
  • Ivan's Need de Veronica Lingg, Manuela Leuenberger & Lukas Suter ( Suisse)
  • Natchlich de Samuel Flückiger ( Suisse)
  • Os Love de Luc Gut ( Suisse)
  • Une ville sous la ville de Stefan Lauper & Consuelo Frauenfelder ( Suisse)

International Shorts[modifier | modifier le code]

New Shorts From Asia[modifier | modifier le code]

  • Keep Going de Kim Geon ( Corée du Sud)
  • Lalu de Ion Furjanic ( Malaisie)
  • The Death Of A Security Guard de Cheng Wei-hao ( Taïwan)
  • Voice of Apocalypse de Lu Ke ( Chine)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Prix Attribué à Pays
Prix H. R. Giger Narcisse du meilleur film Under the Shadow de Babak Anvari Iran
Mention spéciale The Lure de Agnieszka Smoczyńska États-Unis
Prix RTS du public Swiss Army Man de Daniel Scheinert, Dan Kwan États-Unis
Méliès d'argent du meilleur long métrage européen Parents de Christian Tafdrup Danemark
Prix Imaging The Future meilleur production design Swiss Army Man de Daniel Scheinert, Dan Kwan États-Unis
Prix du jury de la critique internationale Swiss Army Man de Daniel Scheinert, Dan Kwan États-Unis
Prix du meilleur film asiatique Honor Thy Father de Erik Matti Philippines
Prix de la jeunesse Denis-de-Rougemont Detour de Christopher Smith Royaume-Uni, Afrique du Sud
SSA/Suissimage Prix H. R. Giger Narcisse du meilleur court métrage suisse Ivan's Need de Veronica Lingg, Manuela Leuenberger & Lukas Suter Suisse
Prix Taurus Studio à l'innovation Belle comme un cœur de Gregory Casares Suisse
Nomination pour le Méliès d'or du meilleur court métrage européen Ivan's Need de Veronica Lingg, Manuela Leuenberger & Lukas Suter Suisse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nous avons testé le premier film interactif moderne, « Le Temps »

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du cinéma
  • Portail des récompenses et distinctions
  • Portail arts et culture de la Suisse
  • Portail du canton de Neuchâtel
  • Portail de la fantasy et du fantastique
  • Portail des années 2010