Fernand Baudhuin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Baudhuin Fernand 1894-1977 est un économiste et journaliste belge.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Les auditoires Montesquieu (droite) et la faculté de droit et de criminologie (gauche) de l'université catholique de Louvain (depuis 1968).

Baudhuin est né à Wanfercée-Baulet le 14 décembre 1894. Il a fait ses études au cllègue Notre-Dame de la paix à Namur et au Collège du Sacré-Coeur à Charleroi. Il est docteur en droit (1920) et en sciences politiques et diplomatiques (1924) de l'Université Catholique de Louvain[1].

Son diplôme obtenu, il devient professeur à l'Ecole de Commerce de l'Université Catholique de Louvain, , puis professeur à l'Institut supérieur de commerce de l'Etat à Anvers. Il a été également à partir de 1928 professeur à l'la faculté de Droit de l'UCL, secrétaire général de l'Institut de Sciences Economiques et enfin Président du Centre de Recherches Economiques de 1964 à 1965.[1].Comme professeur il a formé des milliers d'étudiants et a donné des cours sur des sujets varié : « Etude approfondie de l'Economie politique, Finances publiques, Analyse économique des bilans, Placements et valeur,Déontologie des Affaires et Economie agraire »[2]. Baudhuin est aussi considéré comme un pionnier en matière de comptabilité nationale[2]

Il a aussi exercé la profession de journaliste et a publié un éditorial hebdomadaire sur la vie économique de 1931 à 1977 dans le journal La Libre Belgique.

Baudhuin a aussi été un conseiller écouté tant des autorités de son pays qu'à l'ONU . Ila notamment été membre du Comité pour l'étude des crédits aux pays-en - développement (1953) et délégué de la Belgique à l'Ecosoc (ONU 1954). Concernant son pays il conseillé en 1933 le minitre de l'Industrie et du travail (1933) et celui des finances (1934).

Baudhuin et la monnaie[modifier | modifier le code]

Sa participation à la dévaluation du franc belge de 1935[modifier | modifier le code]

Baudhuin et un groupe d'économistes de Louvain comprenant également Léon H. Dupriez en sont arrivés à la concluson que la politique de déflation pour faire face à la dévaluation de la livre et du dollar ne pouvait pas marcher et qu'il fallait dévaluer le Franc Belge.[2]. Le 14 mars 1935, devant la Socété d'Etudes et d'expansion, il réclame une dévaluation. La spéculation se déclanche provoquant la démission du gouvernement et l'arrivée au pouvoir d'un économiste de Louvain Paul van Zeeland qui dévalue rapidement, permmettant le redressement du pays [2].

Sous le régime de l'étalon-or, les billets de banque sont convertibles en or à un taux fixe.

Baudhuin et l'étalon-or[modifier | modifier le code]

Baudhuin sur l'étalon-or était très proche de Jacques Rueff. Comme lui il pensait qu'il fallait revenir à l'étalon-or et supprimer l'étalon de change-or. Pour eux ce système est a largement contribué aux tensions inflationnistes des années soixante et soixante-dix en permettant aux Etats-Unis d'afficher constamment des déficits de leur balance des paiements [2]

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1935 : La dévaluation du franc belge. Une opération délicate parfaitement réussie
  • 1944 : Histoire économique de la Belgique, 1914-1939
  • 1945 : L'économie belge sous l'occupation, 1940-1944.
  • 1954 : Code économique et financier-Introduction économiques et textes annotés de la législation belge.
  • 1958 : histoire économique de la Belgique, 1945-1956.
  • 1961 : Belgique 1900-1960Institut de Recherches économique et sociale de Louvain
  • 1970 : Histoire économique de la Belgique, 1957-1968.
1975 : 4° édition des Principes d'économie contemporaine
1977 : 5° édition du Dictionnaire d'économie contemporaine

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Zeegers 1997, p. 34.
  2. a b c d et e Zeegers 1997, p. 35.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Zeegers Jacques, « Baudhuin Fernand », Nouvelle bibliographie nationale volume 4,‎ .Fernand Baudhuin.
  • Portail de l’économie
  • Portail de la finance
  • Portail des relations internationales
  • Portail de la Belgique