Fédération tunisienne des échecs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fédération tunisienne des échecs

Logo de la Fédération tunisienne des échecs

Sigle FTE
Sport(s) représenté(s) Échecs
Création 1957
Président Tahar Battikh
Siège BP 55
El Menzah I
1004 Tunis
Affiliation Fédération internationale des échecs
Site internet http://www.chess.tn

La Fédération tunisienne des échecs est l'organisme qui a pour but de promouvoir la pratique des échecs en Tunisie.

Fondée en 1957, elle est inscrite à la Fédération internationale des échecs (FIDE) depuis 1958[1] ; elle est aussi un membre actif de la Confédération africaine des échecs, de l'Union arabe des échecs, de l'Union méditerranéenne des échecs et de l'Association internationale des échecs francophones.

L'actuel président est Tahar Battikh, élu en décembre 2016[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les compétitions d’échecs se sont développées en Tunisie à partir des années 1920, avec la création de cercles spécialisés qui organisent leurs propres championnats puis des compétitions au niveau national. Parmi les pionniers citons le cheikh Abdelaziz Ennaifer (troisième en 1927 et quatrième en 1928) et Habib Kahia (champion de Tunisie en 1937, à égalité avec le cheikh Abdelaziz Ben Jaafar, 1948, 1949 et 1950). Les principaux clubs de l’époque sont le Club tunisien d’échecs, le Club d’échecs soussien fondé par Habib Laajimi en 1927, le Cercle d’échecs tunisien et le Club d’échecs de La Goulette. Mais c’est surtout le Cavalier matant, dont l’assemblée constitutive a lieu le 18 janvier 1946, qui joue un rôle essentiel dans la promotion de cette activité. Son comité a la composition initiale suivante :

  • Président : Mustapha Ben Jaafar
  • Vice-président : Habib Kahia et Slim Ben Ghachem
  • Secrétaire général : Béchir Kchouk[3]
  • Secrétaire général adjoint : Mohamed Lasram
  • Trésorier : Tahar Zendaoui
  • Trésorier adjoint : Rachid Bouhajeb
  • Directeur technique : Khalil Lagha

Après un ralentissement de l’activité au cours de la première moitié des années 1950, un groupe de passionnés du Cavalier matant s’organise pour fonder la Fédération tunisienne d’échecs[4]. C’est surtout Mohamed Ridha Belkadhi, professeur de mathématiques qui cumule ses activités au sein de la fédération avec celles de joueur d’échecs, qui domine la discipline, remportant entre autres huit championnats, avant qu’un jeune, Slim Bouaziz, ne vienne le concurrencer. Bouaziz devient douze fois champion de Tunisie, deux fois champion arabe, champion du Maghreb et champion d’Afrique. Après ces deux champions, rares sont les échéphiles tunisiens à briller sur le plan international, si l’on excepte Slim Belkhodja, grand maître international, qui a été entre autres champion arabe en 2001.

Olympiades d’échecs[modifier | modifier le code]

L’équipe de Tunisie d'échecs a participé depuis 1958 à 22 des 41 éditions de l'Olympiade d'échecs. Son meilleur classement a été obtenu en 1962 (27e), alors que le plus mauvais (105e) a été obtenu en 2008. Cependant, en 1976, au cours des olympiades parallèles organisées à Tripoli (Libye) avec la participation de 32 pays boycottant les olympiades tenues en Israël, la Tunisie s’est classée deuxième derrière le Salvador.

Les joueurs plus capés sont :

Rang Joueur Participations Parties Points cumulés
1 Slim Bouaziz[5] 16 206 108.5
2 Mohamed Ridha Belkadhi[6] 8 117 63.5
3 Slaheddine Lahmadi[7] 8 94 44
4 Nabil Doghri[8] 10 83 42
5 Béchir Kchouk[9] 7 99 40.5
6 Mejdi Kaabi[10] 7 84 39
7 Slim Belkhodja[11] 5 57 29.5

Joueurs titrés[modifier | modifier le code]

La FTE compte dans son effectif les joueurs titrés FIDE suivants :

  • Masculins :
    • Slim Bouaziz : GM
    • Slim Belkhodja : GM
    • Majdi Kaabi : MI
    • Slaheddine Hmadi : MI
    • Kamel Njili : MI
    • Houssem Meftahi : MI
    • Amir Zaibi : MI
    • Mohamed Ali Boudriga : MI
  • Féminins :
    • Chadha Meddeb : WIM

Présidents[modifier | modifier le code]

La liste des présidents depuis la fondation de la fédération est constituée des personnalités suivantes[12] :

  • 1957-1963 : Larbi Zarrouk
  • 1963-1979 : Mohamed Ridha Belkadhi
  • 1979-1982 : Hichem Djaït
  • 1982-1984 : Tahar Mohsen
  • 1984-1986 : Ahmed Hentati
  • 1986-1992 : Mohamed Ridha Belkadhi
  • 1992-1994 : Samir Annabi
  • 1994-1997 : Noureddine Tabban
  • 1997-1999 : Adnène Kilani
  • 1999-2002 : Khaled Tebourbi
  • 2002-2011 : Fériel Béji
  • 2011-2012 : Boubaker Azaiez
  • 2012 : Mohamed Zouaoui
  • 2013 (fév.-mai) : Chedly Rahmani
  • 2013-2016 : Yousri Daly
  • 2016-201.. : Tahar Battikh

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tunisia », sur fide.com (consulté le 12 avril 2016)
  2. « Tahar Battikh, nouveau président de la Fédération tunisienne des échecs », sur espacemanager.com, (consulté le 15 février 2017)
  3. Auteur de plusieurs ouvrages sur les échecs en arabe et en français et fondateur de la Revue des échecs qui a publié quelques numéros
  4. Slim Bouaziz, « Béchir Kchouk n’est plus », Dialogue, n°523, 18 octobre 1984, p. 74
  5. (en) « Bouaziz, Slim », sur olimpbase.org (consulté le 24 avril 2016)
  6. (en) « Belkadi, Ridha », sur olimpbase.org (consulté le 24 avril 2016)
  7. (en) « Hmadi, Slaheddine », sur olimpbase.org (consulté le 24 avril 2016)
  8. (en) « Doghri, Nabil », sur olimpbase.org (consulté le 24 avril 2016)
  9. (en) « Kchouk, Bechir », sur olimpbase.org (consulté le 24 avril 2016)
  10. (en) « Kaabi, Mejdi », sur olimpbase.org (consulté le 24 avril 2016)
  11. (en) « Belkhodja, Slim », sur olimpbase.org (consulté le 24 avril 2016)
  12. « La FTE », sur chess.tn (consulté le 12 avril 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Portail des échecs
  • Portail de la Tunisie