Fédération internationale de gymnastique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fédération internationale de gymnastique

Logo de la FIG

Sigle FIG
Sport(s) représenté(s) gymnastique artistique
gymnastique rythmique
trampoline
gymnastique acrobatique
gymnastique aérobique
Création à Liège
Président Morinari Watanabe (ja)
Siège Lausanne
Site internet www.gymnastics.sport
Final du gala de clôture de la Fédération internationale de gymnastique lors de la Gymnaestrada 2011, à Lausanne

La Fédération internationale de gymnastique (FIG, ou IFG pour le sigle anglais de International Federation of Gymnastics) a été créée le 23 juillet 1881 à Liège en Belgique par Nicolaas Cupérus . Il s'agit de la plus ancienne fédération sportive internationale[1]. D'abord appelée Bureau des fédérations européennes de gymnastique, elle prend son nom officiel actuel en 1922. La FIG siège à Lausanne depuis juillet 2008.

En 2017, la FIG occupe 31 collaborateurs.

Historique[modifier | modifier le code]

Sous l'impulsion des Français, des Belges et des Néerlandais, les trois membres fondateurs, est fondé le le Bureau des fédérations européennes de gymnastique, qui deviendra en 1922 la Fédération internationale de gymnastique.

Le siège de la FIG a plusieurs fois changé de lieu au cours de son histoire[1]: après avoir siégé à Liège puis à Prague, la FIG s'est installé en Suisse après la Seconde Guerre mondiale, d'abord à Genève, avant d'ouvrir un secrétariat permanent à Lyss en 1973, puis de déménager à Moutier en 1991 et enfin à Lausanne à partir de juillet 2008[2]. Elle devient alors la 36e institution sportive internationale à siéger auprès du Comité international olympique[1]. Afin d'ouvrir les jeux olympiques à ses disciplines, elle absorbe en 1996 la Fédération internationale de trampoline dont elle gère depuis les activités : trampoline, tumbling et acrosport.

Structure[modifier | modifier le code]

La fédération est reconnue par le Comité international olympique comme la principale autorité sur la gymnastique internationale. Sa structure est hiérarchique et non-autonome, c'est-à-dire que ses entités doivent travailler ensemble.

Autorités et les représentants[modifier | modifier le code]

La FIG est composée de fédérations nationales et continentales, qui sont reconnues comme des décideurs dans leur pays respectif. Une seule fédération par pays est reconnue et elle doit également l'être par les autorités nationales en matière d'éducation physique et de sport.

La FIG est régie par un congrès, un conseil, un comité exécutif et une commission présidentielle. Ces autorités sont directement sous le commandement du président. Il y a également sept comités techniques qui dirigent leur discipline respective, quant au secrétaire général, il est élu par le comité exécutif.

La structure de la Fédération est la suivante :

Structure interne
Division Fonction
Congrès Responsable de la mise en œuvre des décisions et des lois.
Il rend compte directement au Président.
Conseil Responsable de l'application des statuts directement aux fédérations.
Il rend compte directement au Congrès.
Comité exécutif Il développe les statuts juridiques qui régissent la structure administrative de la FIG. Cependant, il est l'interprète de toutes les lois qu'il élabore. Il est également responsable de la gestion financière et des affaires administratives de la Fédération.
Président Il est élu par le Congrès et représente la plus haute autorité de la Fédération. Il est le représentant légal de l'entité en tous lieux et circonstances.
Secrétaire Général Tous les documents officiels et les informations officielles sont valables que si elles sont distribuées par le secrétaire général.
Vice-président Il y a trois vice-présidents qui sont chargés d'aider le président et ils peuvent accueillir des fonctions spéciales. Dans l'ordre hiérarchique, ce sont les premiers dans la liste de remplacement si quelque chose empêche le président d'honorer ses engagements.
Comité techniques Il est responsable de sa discipline par l'élaboration du tableau des éléments et du code de pointage.
Commission présidentielle Elle traite les détails administratifs et la gestion des questions urgentes. Elle est la seule autorité habilitée à imposer des mesures disciplinaires en cas d'urgence sans consulter le Comité exécutif.
Commissions Elles sont les représentantes de la Fédération pour leur domaine attitré. Il y a la commission médicale, scientifique, des athlètes, d'autorisation à usage thérapeutique, des engins, des compétitions, de développement, des statuts, marketing, des académies et des camps d'entraînements, des médias et la commission disciplinaire.
Tribunal d'appel Il est élu par le Congrès et est responsable de l'écoute des membres de Fédération et de ses associés afin d'organiser les faits liés à des problèmes en utilisant le code de pointage comme base.
Tribunal d'arbitrage Il est responsable des règles régissant les arbitres et les juges.

Congrès FIG[modifier | modifier le code]

Année Ville hôte Fédération hôte Nombre de fédérations participantes Commentaire
1 1881 LIEGE BEL 3 Nicolas J. Cuperus (BEL), Président
2 1886 ANVERS BEL 2
3 1887 BRUSSELS BEL 2
4 1903 ANVERS BEL 3
5 1906 BERN SUI 6
6 1907 PRAG TCH
7 1908 PARIS FRA
8 1909 LUXEMBURG LUX
9 1911 TURIN ITA
10 1913 PARIS FRA
11 1921 BRUSSELS BEL
12 1923 PARIS FRA
13 1924 PARIS FRA Charles Cazalet (FRA) Président
14 1926 LYON FRA
15 1928 AMSTERDAM NED
16 1930 LUXEMBURG LUX
17 1931 PARIS FRA
18 1932 PRAG TCH Two congresses same year !
19 1932 LOS ANGELES USA
20 1933 LAUSANNE SUI Comte Adam Zamoyski (POL), Président
21 1934 BUDAPEST HUN
22 1935 BRUSSELS BEL
23 1936 BERLIN GER
24 1938 PRAG TCH
25 1946 GENEVA SUI 19 Goblet d’Alviella(BEL), Président
26 1947 PARIS FRA 9
27 1948 LONDON GBR 25
28 1949 STOCKHOLM SWE
29 1950 BASLE SUI 20
30 1951 FIRENZE ITA 23
31 1952 HELSINKI FIN
32 1953 ROTTERDAM NED 23
33 1954 ROM ITA 28
34 1955 PARIS FRA 23
35 1956 VIENNA AUT 23 Charles Thoeni (SUI), Président
36 1957 ZAGREB YUG 24
37 1958 MOSCOW URS 25
38 1959 COPENHAGEN DEN 24
39 1960 ROM ITA 35
40 1961 STUTTGART FRG 23
41 1962 PRAG TCH 34
42 1963 BELGRAD YUG 31
43 1964 ZURICH SUI 36
44 1965 VIENNA AUT 38
45 1966 DORTMUND FRG 43 Arthur Gander (SUI), Président
46 1967 VARSOVIA POL 33
47 1968 ROM ITA 37
48 1969 BASLE SUI 35
49 1970 LJUBLJANA YUG 34
50 1971 MADRID ESP 41
51 1972 MUNICH FRG 47
52 1973 ROTTERDAM NED 39
53 1974 MONTREUX SUI 51 Extraordinary Congress
53 1975 BERN SUI 46 Same N° as in 1974 !
54 1976 MONTREAL CAN 52 Yuri Titov (URS), Président
55 1977 ROM ITA 44
56 1978 STRASBOURG FRA 53
57 1979 FORT WORTH USA 41
58 1980 MOSCOW RUS 53
59 1981 MOSCOW URS 48
60 1982 ZURICH SUI 44
61 1983 STRASBOURG FRA 53
62 1984 LOS ANGELES USA 59
63 1985 MONTREAL CAN
64 1986 ROM ITA 46
65 1987 HERNING DEN 46
66 1988 SEOUL KOR 65
67 1990 FRANKFURT GER 52
68 1992 SALOU ESP 74
69 1994 GENEVA SUI 53
70 1996 ATLANTA USA 102 Bruno Grandi (ITA), Président
71 1998 VILAMOURA POR 84
72 1999 TIANJIN CHN 69 Congrès extraordinaire
73 2000 MARRAKECH MAR 89
74 2002 ATHENS GRE 61
75 2004 ANTALYA TUR 97
76 2006 GENEVA SUI 99 Congrès du 125e anniversaire
77 2008 HELSINKI FIN 90
78 2010 VYSOKE TATRY SVK 77
79 2012 CANCUN MEX 106
80 2014 TASHKENT UZB 70
81 2016 TOKYO JPN 120 Morinari Watanabe (JPN), President
82 2018 BAKU AZE

Organigramme[modifier | modifier le code]

Le siège de la Fédération internationale de gymnastique, à Lausanne

Le Conseil de la FIG est composé de 44 membres, qui mettent à jour la réglementation tous les ans. Le Comité exécutif, réuni trois fois par an, comprend pour sa part 22 membres, parmi lesquels les présidents des unions continentales. Il existe en outre sept comités techniques (une pour chaque discipline : gymnastique artistique, gymnastique rythmique, etc.) et plusieurs commissions pour réfléchir et proposer sur tous sujets demandant des évolutions.

Conseils FIG[modifier | modifier le code]

Année Ville hôte Union hôte Décision principale
1 2001 Lausanne SUI UEG L'âge limite en Gymnastique Rythmique est élevé à 16 ans (depuis 2005)
2 2002 Chiba JPN AGU 24 gymnastes en ART Comp II
3 2003 San Juan PUR PAGU Nouveau format de compétition en Gymnastique Rythmique
4 2004 Windoeck NAM UAG Commission TUE
5 2005 Helsinki FIN UEG Serment des juges et des athlètes
6 2006 Kuala Lumpur MAS AGU Les scores ne sont plus détaillés
7 2007 Orlando USA PAGU Nouveau code de discipline
8 2008 Le Cap RSA UAG Licences pour les gymnastes
9 2009 Lillestrom NOR UEG Juges de référence
10 2010 Chiba JPN AGU Temps de vole au trampoline
11 2011 San Jose USA PAGU Allocation des événements sur 6 ans
12 2012 St Petersburg RUS UAG Nouveaux règlements pour les ex-aequo
13 2013 Liverpool GBR UEG Principes du nouveau système qualificatif des JO
14 2014 Kuwait City KUW AGU Nouveaux quotas pour la gymnastique Rhythmique
15 2015 Melbourne AUS OCE Nouveaux quotas pour la gymnastique Artistique par équipes
16 2016 Bangkok THA AGU Nouveau calendrier pour la qualification Olympique
17 2017 Baku AZE UEG

Fédérations membres[modifier | modifier le code]

Les membres de la FIG se composent de 130 fédérations nationales. 127 d'entre elles sont affiliées et 3 sont associées (Burkina Faso, Macao, Swaziland). Une fédération associée n'a pas de droit de vote et sa voix n'est que consultative.

Les fédérations membres sont réparties en quatre unions continentales :

# Fédération Fondation Adhésion Lien, commentaires
1  Afrique du Sud 1930 1947
2  Albanie 1946 1979
3  Algérie 1963 1964
4  Allemagne 1934 1950
5  Andorre 1987 1988
6  Arabie saoudite 1978 1980
7  Argentine 1943 1948
8  Arménie 1947 1947
9  Australie 1950 1954
10  Autriche 1947 1947
11  Azerbaïdjan 1956 1993
12  Bahamas 2003 2005
13  Bahreïn prov
14  Bangladesh 1977 1977
15  Barbade 1993 1994
16  Belgique 1865 1881
17  Bermudes 1974 1994
18  Biélorussie 1992 1992
19  Bolivie 1974 1976
20  Botswana 2002 2005
21  Brésil 1914 1951
22  Bulgarie 1931 1931
23  Burkina Faso 2006 2010 Associées
24  Cambodge prov
25  Canada 1889 1899
26  Cap-Vert 1989 1990
27  Chili 1954 1961
28  Chine 1954 1978
29  Chypre 1972 1975
30  Colombie 1946 1948
31  République démocratique du Congo 1989 2010
32  Corée du Nord 1953 1957
33  Corée du Sud 1926 1959
34  Costa Rica 1979 1985
35  Croatie 1992 1992
36  Cuba 1937 1948
37  Danemark 1899 1926
38  République dominicaine 1972 1973
39  Égypte 1910 1910
40  Salvador 1971 1976
41  Équateur 1925 1966
42  Espagne 1899 1933
43  Estonie 1992 1992
44  Éthiopie 1982 1994
45  Finlande 1896 1924
46  France 1873 1881 Fédération française de gymnastique
47  Géorgie 1992 1992
48  Royaume-Uni 1888 1936 Fédération britannique de gymnastique
49  Grèce 1896 1965
50  Guatemala 1968 1970
51  Honduras 1988 1990
52  Hong Kong 1965 1966
53  Hongrie 1885 1898
54  Inde 1951 1952
55  Indonésie 1963 1967
56  Irak 1973 1975
57  Iran 1945 1947
58  Irlande 1964 1976
59  Islande 1968 1976
60  Israël 1931 1952
61  Italie 1869 1881
62  Jamaïque 2001 2002
63  Japon 1930 1951
64  Jordanie 1979 1981
65  Kazakhstan 1992 1992
66  Kirghizistan 1992 1992
67  Koweït 1961 1964
68  Lettonie 1992 1992
69  Liban 1962 1962
70  Libye 1966 1968
71  Liechtenstein 1936 1971
72  Lituanie 1992 1992
73  Luxembourg 1899 1900
74  Macao 1999 2002 Associées
75  Macédoine du Nord 1998 1999
76  Malaisie 1978 1980
77  Malte 1993 1999
78  Maroc 1956 1960
79  Mexique 1926 1946
80  Moldavie 1992 1993
81  Monaco 1989 1990
82  Mongolie 1961 1962
83  Monténégro 2007 2010
84  Mozambique 2010
85  Birmanie 1948 1969
86  Namibie 1967 1990
87  Népal 1980 1996
88  Nigeria 1974 1996
89  Norvège 1890 1935
90  Nouvelle-Zélande 1956 1962
91  Ouzbékistan 1992 1992
92  Pakistan 1957 1958
93  Palestine 1972 1984
94  Panama 1969 1970
95  Paraguay 1987 1992
96  Pays-Bas 1868 1881
97  Pérou 1956 1959
98  Philippines 1963 1964
99  Pologne 1867 1922
100  Porto Rico 1970 1976
101  Portugal 1950 1952
102  Qatar 2000 2002
103  République tchèque 1962 1993
104  Roumanie 1906 1907
105  Russie 1992 1992
106  Saint-Marin 1968 1970
107  Sénégal 1988 1990
108  Serbie 1857 1907
109  Seychelles 1984 1992
110  Singapour 1963 1986
111  Slovaquie 1962 1993
112  Slovénie 1992 1992
113  Sri Lanka 1989 1990
114  Suède 1904 1935
115  Suisse 1832 1923 Fédération suisse de gymnastique
116  Swaziland 2005 2010 Associées
117  Syrie 1956 1956
118  Tadjikistan 1993 2010
119  Taïwan 1951 1964
120  Thaïlande 1968 1972
121  Trinité-et-Tobago 1977 1995
122  Tunisie 1956 1959 Fédération tunisienne de gymnastique
123  Turquie 1923 1961
124  Ukraine 1992 1992
125  Uruguay 1938 1984
126  États-Unis 1963 1921
127  Venezuela 1951 1958
128  Viêt Nam 1976 1978
129  Yémen 1978 1983
130  Zimbabwe 1982 1984

Présidents[modifier | modifier le code]

Période Nom Nationalité
1 1881-1924 Nicolas J. Cuperus  Belgique
2 1924-1933 Charles Cazalet  France
3 1933-1946 Adam Zamoyski  Pologne
4 1946-1956 Goblet d’Alviella  Belgique
5 1956-1966 Charles Thoeni  Suisse
6 1966-1976 Arthur Gander  Suisse
7 1976-1996 Yuri Titov  Union soviétique
 Russie
8 1996-2016 Bruno Grandi  Italie
9 Depuis 2016 Morinari Watanabe  Japon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « La FIG, mode d'emploi », in Gymnaste Magazine, n°310, décembre 2008, p. 18-19.
  2. « La Fédération internationale de gymnastique s’installera à l’avenue de la Gare », communiqué publié le 20 février 2008 sur le site officiel de la ville de Lausanne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Portail de la gymnastique
  • Portail de Lausanne