Fédération de la santé et de l’action sociale CGT

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Fédération de la santé et de l’action sociale CGT
Cadre
Forme juridique Fédération de la CGT
Zone d’influence France
Fondation
Fondation
Identité
Siège 263, rue de Paris
93100 Montreuil
Secrétaire général Mireille Stivala
Membres 52 700 (2001)
Publication Perspectives Santé[1]
Site web sante.cgt.fr

La Fédération de la santé et de l’action sociale ou CGT Santé est une des fédérations de la Confédération générale du travail. Elle regroupe les salariés et fonctionnaires des secteurs de la santé (hôpitaux publics et cliniques privées) ainsi que ceux de la protection sociale, à l'exception des personnels de la fonction publique territoriale et de la Sécurité sociale[2]. Elle est affiliée à l'Internationale des services publics et à la Fédération syndicale européenne des services publics.

En 2001, la CGT Santé comptait 52 700 adhérents[3]. Lors des élections professionnelles de 2011, la CGT Santé était la première organisation syndicale au sein de la fonction publique hospitalière[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La Fédération de la santé et de l’éducation spécialisée a été créée en suite à la suite de la scission de la Fédération des services publics et de santé de la CGT en deux nouvelles fédérations : celle de la santé et la Fédération des services publics. Elle a par la suite changé de nom pour devenir la Fédération de la santé et de l’action sociale[2].

En 1984, la CGT perd la position de première organisation syndicale dans la fonction publique hospitalière face à Force ouvrière mais repasse en tête lors des élections suivantes, en 1988[5].

En 2015, lors du 11e congrès, l'ensemble de la direction de la Fédération est battue lors du renouvèlement de la commission exécutive. La secrétaire générale sortante, Nathalie Gamiochipi, par ailleurs compagne de Philippe Martinez, est remplacée par Mireille Stivala. Ce congrès houleux fait notamment suite à la crise créée au sein de la CGT par l'affaire Lepaon[6],[7].

Organisation[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Perspectives Santé », sur CGT Santé (consulté le 24 avril 2017)
  2. a et b « Repères historiques », sur CGT Santé (consulté le 24 avril 2017)
  3. Dominique Andolfatto, Les syndiqués en France, Paris, Wolters Kluwer France, , p. 162
  4. « Communiqué de presse », sur Ministère de la Santé,
  5. Jeanne Siwek-Pouydesseau, Les syndicats des grands services publics et l'Europe, L'Harmattan, , p. 189
  6. « CGT santé : la direction sortante balayée. », sur Les Echos,
  7. « Nouvelle direction à la fédération santé de la CGT après un congrès houleux », sur L'Express,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Portail du syndicalisme
  • Portail de la médecine
  • Portail de la France