Edith Philips

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Edith Philips
Naissance
Boston (Massachusetts, États-Unis)
Décès
Chester, (Pennsylvanie, États-Unis)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français, Anglais
Edith Philips
Biographie
Naissance
Décès
(à 90 ans)
Chester
Nationalité
Formation
Activité
Universitaire
Autres informations
A travaillé pour
Œuvres principales
The Good Quaker in French Legend (d)

Edith Philips (Boston, - Chester, ) était une femme de lettres et académicienne américaine en littérature française au Goucher College (en) et au Swarthmore College. Elle était membre du Guggenheim Fellow (1928)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa mère, Mary Durham, était professeur et son père, Jesse E. Philips, instructeur de mathématiques[2].

Philips obtint la maître en arts au Goucher College en 1913 et un doctorat à la Sorbonne en 1923[3] En 1928 elle reçut une bourse Guggenheim[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Les Réfugiés bonapartistes en Amérique (1815-1830), dissertation, 1923
  • Louis Hue Girardin and Nicholas Gouin Dufief and their relations with Thomas Jefferson: an unknown episode of the French emigration in America, Johns Hopkins University Press, 1926
  • Poésies françaises 1860–1925, New York: F.S. Crofts and Company, 1926
  • The Good Quaker in French Legend, Philadelphia: University of Pennsylvania Press, 1932
  • Paris and the Arts, 1851-1896, New York: Cornell University Press, 1971

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la littérature américaine