Dodécaborure d'aluminium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dodécaborure d'aluminium
Identification
No CAS 12041-54-2
No EINECS 234-924-2
PubChem 6336895
SMILES
InChI
Apparence solide jaune à brun[1]
Propriétés chimiques
Formule brute AlB12
Masse molaire[2] 156,714 ± 0,084 g/mol
Al 17,22 %, B 82,78 %,
Propriétés physiques
fusion 2 150 °C[1]
Masse volumique 2,56 g·cm-3 (forme α)[3]
Cristallographie
Système cristallin tétragonal (formes α et γ)[4]
orthorhombique (forme β)[5]

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le dodécaborure d'aluminium (AlB12) est un composé inorganique, l'un des deux borures d'aluminium, l'autre étant le diborure d'aluminium (AlB2), les deux étant couramment appelés borure d'aluminium.

Structure[modifier | modifier le code]

Le dodécaborure d'aluminium existe sous trois formes : les formes α et γ sont assez similaires, organisées dans un système tétragonal (a = 101,6 pm, c = 142,8 pm), et la forme β a une forme orthorhombique (a = 123,4 pm, b = 126,3 pm, c = 50,8 pm)[3].

Synthèse[modifier | modifier le code]

La forme β peut être préparée par réaction entre l'oxyde de bore(III) avec le soufre et l'aluminium, en ajoutant du carbone au mélange[3].

Utilisation[modifier | modifier le code]

AlB12 est utilisé comme meule de rectification en remplacement du diamant ou du corindon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) Jean d'. Ans, Ellen Lax, Roger Blachnik, Taschenbuch für Chemiker und Physiker, Springer DE, (ISBN 364258842-5), p. 292
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a, b et c (de) Georg Brauer, Handbuch der Präparativen Anorganischen Chemie, Stuttgart, Enke, , 3e éd. (ISBN 3-432-02328-6), p. 789
  4. Crystal chemistry of α-AlB12 and γ-AlB12., Higashi, Iwami; Journal of solid state chemistry 2000, vol. 154, no 1, 168-176,DOI:10.1006/jssc.2000.8831
  5. Phases and twinning in C2Al3B48 (β-AlB12), Matkovich V. I. , Giese R. F. ; Economy J. Z. Krist. 122, 108-15. (1965)
  • Portail de la chimie