Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS) était jusqu'en septembre 2014 une direction du Ministère du Redressement Productif et du Ministère de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme français. Elle a alors été transformée en direction générale des entreprises, du Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique. Son directeur général est Pascal Faure[1], qui a succédé à Luc Rousseau.

Sa mission officielle est de veiller à l'attractivité économique de la France et à la compétitivité internationale des entreprises françaises[2]. Elle est notamment responsable de la préparation et de la mise en œuvre de la politique industrielle de l'État. Elle intervient dans les domaines du tourisme, du commerce, des services, de l'artisanat et des professions libérales.

Origines[modifier | modifier le code]

Créée par le décret no 2009-37 du [3], la DGCIS est issue de la fusion de :

  • la direction générale des entreprises (DGE) ;
  • la direction du commerce, de l'artisanat, des services et des professions libérales (DCASPL) ;
  • la direction du tourisme.

La direction générale des entreprises résultait déjà de la fusion, en janvier 2005, de la direction générale de l'Industrie, des Technologies de l'information et des Postes (DiGITIP) et de la direction de l'Action régionale et de la Petite et Moyenne Industrie (DARPMI)[4].

Depuis le printemps 2012, le siège de la Dgcis est situé 67 rue Barbès à Ivry-sur-Seine (94200)

Organisation[modifier | modifier le code]

L'organisation de cette direction générale est définie par arrêté du 26 janvier 2009[5]. Elle comprend :

  • le service des technologies de l'information et de la communication
  • le service de l'industrie
  • le service « tourisme, commerce, artisanat et services »
  • le service de la compétitivité et du développement des PME
  • un secrétariat général
  • la mission de l'action régionale (MAR), qui pilote les DIRECCTE
  • la sous-direction de la prospective, des études économiques et de l'évaluation.

Elle comprend également un service à compétence nationale, le service des biens à double usage, créé le 1er avril 2010.

La DGCIS compte environ 690 personnes en administration centrale, réparties sur plusieurs sites, et 470 au niveau régional[6].

La DGCIS et l'Innovation dans les services[modifier | modifier le code]

Un guide édité en 2012 par la DGCIS et intitulé Osez l'innovation. Guide pratique pour les activités de service[7], distingue quatre types d'innovation servicielle :

  • La promesse client
  • L'amélioration des processus
  • Le business model
  • Le mode d'administration du service

Ces catégories d'innovation de service sont illustrées par 20 exemples de PME françaises : Acadomia, Babilou, BlaBlaCar, Convers, Edenred, Wonderbox, etc. Des témoignages vidéos d'entrepreneurs ont également été réalisés[8].

Tutelles exercées[modifier | modifier le code]

La DGCIS assure ou participe à la tutelle de nombreux organismes[5],[6] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 10 décembre 2012
  2. Organisation et missions de la Dgcis sur le site de la Dgcis sur l'industrie et la consommation
  3. Décret n° 2009-37 du 12 janvier 2009 relatif à la direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services.
  4. Présentation de la DGE, ancienne dénomination de la DGCIS sur le site de la Dgcis sur l'industrie et la consommation
  5. a et b Arrêté du 26 janvier 2009 portant organisation de la direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services.
  6. a et b Plaquette de présentation de la Dgcis
  7. PME : Osez l'innovation. Guide pratique pour les activités de service, 2012, AKOYA Consulting, http://www.entreprises.gouv.fr/services/guide-osez-linnovation-2012
  8. « Innovation Service », sur akoyaconsulting.com,‎ 2012 (consulté le 4 novembre 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Portail de l’économie
  • Portail de la France