Decré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Magasin Decré

Ancien magasin Decré (avec l'entrée principale sur la droite)
Présentation
Type Grand magasin
Date de construction 1948
Géographie
Pays  France
Département Loire-Atlantique
Localité Nantes
Coordonnées 47° 12′ 57″ N 1° 33′ 14″ W / 47.215833, -1.55388947° 12′ 57″ Nord
       1° 33′ 14″ Ouest
/ 47.215833, -1.553889
  

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Géolocalisation sur la carte : France

Géolocalisation sur la carte : Nantes

Decré est le nom d'une grande famille de négociants fondateurs du premier grand magasin de la ville de Nantes et qui fut à son ouverture en 1931 le plus important d'Europe[1].

Sommaire

Localisation

Situé dans le quartier du Bouffay dans le centre-ville, l'essentiel de la façade du bâtiment donne sur la rue de la Marne, mais l'entrée principale se trouve à l'angle de cette dernière et de la rue du Moulin.

Historique

C'est en 1857, qu'un jeune Mayennais natif de Jublains[2] âgé de 23 ans, Jules-César Decré vient s'installer à Nantes et se fait embaucher comme employé du bazar de Madame Motté. Au bout de dix ans, en 1867, le jeune homme ouvre sa propre boutique à l'enseigne du « Bazar Decré », situé no 6 de la Basse-Grand-Rue (actuelle « rue de la Marne »), à l'angle de la « rue du Moulin ». Jules-César Decré achètera l'immeuble en 1898, puis au fil des ans, le magasin s'agrandira par le rachat des nombreux fonds de commerce environnant, totalisant une surface de 6 000 m2[2].
En 1869, il se marie avec Eugénie Poster, employée de commerce, qui lui donne deux fils : Eugène (né le 13 mars 1870), et Jules (né le 2 février 1872)[2].

Jules-César Decré est bientôt rejoint par ses deux fils, puis prend du recul après à la mort de sa femme, en 1907. Le « bazar Decré » devient « Decré-Frères » et ressemble de plus en plus à un grand magasin. Cependant, la Première Guerre mondiale éclate, Eugène et Jules partent au front en tant qu'officiers de réserve. Le père reprend alors provisoirement les affaires, aidé de ses belles-filles et deux de ses petits-fils, Émile et Jean, âgés de moins de 20 ans. Jules-César Decré meurt au bout de trois ans après avoir repris ses activités.

La paix revenue l'entreprise continue de se développer et d'innover : publication d'un catalogue, livraisons, lancement d'un rayon alimentaire, etc… En 1930, les Decré créent à Paris la « Société d'achats Decré », qui deviendra plus tard le Groupement d'achats des grands magasins indépendants (« Gagmi »), qui sera à l'origine de 130 hypermarchés, dont ceux de Marcel Fournier, des frères Denis et Jacques Defforey, cofondateurs du Groupe Carrefour.

Les Decré s'investissent aussi dans les associations et la vie de la ville : patronat chrétien, Rotary, syndicat d'initiative, scoutisme, etc… Les affaires sont florissantes, et la famille voit toujours plus grand : en 1931, ils inaugurent à Nantes ce qui est alors le plus important magasin d'Europe, dessiné par les architectes Henri Sauvage, Louis-Marie Charpentier et Charles Friesé[1]. Sept étages de verre et d'acier, qui accueillent deux restaurants, une terrasse, un salon de coiffure, une salle de cinéma de 300 places, un théâtre de marionnettes, une agence de voyages, un bureau de poste, etc. En 1934, ils lancent également les glaces Frigécrème.

Mais, la Seconde Guerre mondiale éclate et le magasin est entièrement détruit par les bombardements du 23 septembre 1943. Moins d'une semaine après le sinistre, la vente reprend dans un magasin provisoire, rue de Briord. Dès 1947, les travaux de reconstruction commencent et une première tranche est ouverte six ans, jour pour jour, après le bombardement fatal.

Après la guerre, la nouvelle génération, celle des arrière-petits-enfants de Jules-César : Émile, Michel, Claude, Jean-Philippe, Yvon, Loïc - commence alors à entrer dans l'entreprise. En 1967, un siècle après leur création, les établissements Decré emploient environ 800 personnes. La famille ouvre aussi son premier hypermarché à l'enseigne Record, en périphérie de Nantes, au pied de l'immeuble du sillon de Bretagne (actuel hypermarché Auchan) à Saint-Herblain. Il s'agira alors du quatrième hyper de France et à l'époque du deuxième en taille avec ses 6 500 m²[3]. Mais la concurrence sur le secteur de la grande distribution commence à être rude, d'autres enseignes comme « Carrefour », « E.Leclerc » ou « Casino » sont en plein essor.

À défaut de vouloir restructurer le groupe, les 30 actionnaires issus de la famille Decré devront se résoudre à vendre celui-ci aux Nouvelles Galeries (lui-même absorbé par le Groupe Galeries Lafayette) en 1979.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html