Coupe de la Major League Soccer 2012

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Coupe de la Major League Soccer 2012
Généralités
Sport Soccer
Organisateur(s) Major League Soccer
Éditions 17e
Lieu(x) Home Depot Center
Carson
Date
Participants Los Angeles Galaxy
Houston Dynamo

Palmarès
Vainqueur Los Angeles Galaxy

Navigation

L'édition 2012 de la Coupe de la Major League Soccer s'est jouée le entre le Los Angeles Galaxy, champion de la conférence de l'Ouest, et le Houston Dynamo, champion de la conférence de l'Est.

Route vers la finale[modifier | modifier le code]

Los Angeles Galaxy[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2012 du Los Angeles Galaxy.
Robbie Keane, attaquant du Galaxy, est le meilleur buteur de l'équipe en séries.

Le Los Angeles Galaxy débute la saison 2012 comme tenant du titre ainsi que détenteur du dernier MLS Supporters' Shield, étant la première équipe à accomplir le doublé depuis la saison 2008. En raison de plusieurs blessures durant la présaison, le Galaxy peine à entamer sa campagne 2012, atteignant le bas du classement de la conférence Ouest dans les premières semaines. La situation est si critique — l'équipe présentant un bilan de 3-2-8 — que les observateurs doutent de la capacité du Galaxy à se qualifier pour les séries éliminatoires de fin de saison[1].

En milieu de saison, Los Angeles se ressaisit et remonte à la troisième place dans la conférence Ouest. Parmi les réussites ayant permis au Galaxy de se reprendre, les efforts du défenseur central Omar Gonzalez ainsi que les interventions importantes du gardien Josh Saunders, de retour de blessure, sont souvent relevés. Si les Galactiques reviennent dans la course aux séries, leur début de saison les empêche de lutter pour la conservation de leur Supporters' Shield. Ce sont d'ailleurs leurs grands rivaux de la Classique de Californie, les San Jose Earthquakes, qui terminent au sommet du classement de la conférence Ouest et de la MLS.

Le Galaxy termine sa saison régulière à la quatrième place dans l'Ouest, une huitième position au général, leur moins bonne performance depuis 2008. Malgré ce bilan terne, l'équipe entame très bien son parcours dans les séries, jouant cinq rencontres avant d'atteindre la Coupe MLS. Cette campagne de fin de saison commence le 1er novembre contre les Vancouver Whitecaps, cinquième dans la conférence au Home Depot Center dans le cadre du premier tour. La presse annonce alors Los Angeles comme grand favori, notamment en raison de la bonne dynamique du Galaxy, comparativement aux difficultés récentes rencontrées par les Whitecaps qui connaissent seulement une victoire dans leur onze dernières rencontres. Pourtant, ce sont les joueurs de Vancouver qui ouvrent rapidement par la marque par l'intermédiaire de Darren Mattocks. Los Angeles domine la possession à travers la première demie et leurs efforts sont récompensés lorsque Mike Magee égalise à la 69e minute. Quelques instants plus tard, Silviu Petrescu, l'arbitre de la rencontre, siffle un pénalty en faveur du Galaxy après que Landon Donovan soit mis à terre par Martin Bonjour alors que l'attaquant était seul devant le gardien. Donovan convertit alors l'occasion de but et offre la victoire aux siens[2].

« J'ai l'impression que vous insinuez que Gonzalez est supérieur. Je crois que vous voulez que je le confirme. Je n'ai pas à faire de telles déclarations ».

Steven Lenhart, attaquant de San Jose, à propos de Omar Gonzalez le 4 novembre[3].

Comme vainqueur du premier tour, le Galaxy affronte son grand rival des San Jose Earthquakes en demi-finale de conférence. Rajoutant un chapitre aux tensions entre les deux formations, le défenseur angelin Omar Gonzalez évoque le style de jeu des voisins du nord de la Californie comme étant « dérangeant »[4] tandis que l'attaquant des Earthquakes, Steven Lenhart déclare ne pas être intimidé par Gonzalez[3]. La première manche de la double confrontation a lieu le 4 novembre quand Los Angeles accueille San Jose. Et alors que l'issue de la partie semble être un verdict nul, un coup franc est accordé aux Earthquakes dans le temps additionnel de la seconde demie, coup de pied arrêté que concrétise Víctor Bernárdez pour permettre une nouvelle fois à son équipe de remporter une partie en fin de rencontre[5]

Le Los Angeles Galaxy devient la première équipe à vaincre San Jose au Buck Shaw Stadium depuis août 2011.

Le 7 novembre, lors de la manche retour de la demi-finale de conférence, l'attaquant du Galaxy, Robbie Keane, donne rapidement l'avantage à son équipe, inscrivant deux buts durant la première période. Mike Magee rajoute un troisième but peu avant la pause, assurant la victoire pour Los Angeles tôt dans la partie. La réduction de l'écart à dix minutes du terme de la partie par Alan Gordon sur coup-franc ne change pas l'issue de la rencontre. Cette victoire marque ainsi la quatrième participation consécutive du Galaxy en finale de conférence[6].

En finale de conférence, le LA Galaxy affronte les Seattle Sounders pour une confrontation au sommet. En effet, les Sounders et le Galaxy entretiennent une rivalité depuis que les deux équipes se retrouvent fréquemment en séries éliminatoires. Et encore une fois, c'est le Galaxy qui se qualifie au détriment de Seattle après une victoire 3-0 à l'aller à Los Angeles où Robbie Keane s'illustre par un doublé. Au retour, les Sounders s'imposent par le pointage de 2-1 mais ce résultat est insuffisant pour obtenir une qualification devant les 44 575 spectateurs du CenturyLink Field.

Conférence Ouest
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Earthquakes de San José 66 34 19 9 6 72 43 +29
2 Real Salt Lake 57 34 17 6 11 46 35 +11
3 Sounders FC de Seattle 56 34 15 11 8 51 33 +18
4 Galaxy de Los Angeles T 54 34 16 6 12 59 47 +12
5 Whitecaps de Vancouver 43 34 11 10 13 35 41 -6
6 FC Dallas 39 34 9 12 13 42 47 -5
7 Rapids du Colorado 37 34 11 4 19 44 50 -6
8 Timbers de Portland 34 34 8 10 16 34 56 -22
9 Chivas USA 30 34 7 9 18 24 58 -34
  • MLS Supporters' Shield, et qualifications automatiques pour les séries éliminatoires et la Ligue des champions de la CONCACAF 2013-2014
  • Franchise directement qualifiée pour les séries éliminatoires
  • Wild-card pour les séries éliminatoires
  • T : Tenant du titre

    Houston Dynamo[modifier | modifier le code]

    Article détaillé : Saison 2012 du Houston Dynamo.
    Le BBVA Compass Stadium, domicile du Dynamo.

    Houston débute sa campagne de saison régulière de 2012 avec l'étiquette de finaliste de la dernière édition de la Coupe MLS. Pourtant, les premiers mois sont difficiles pour le Dynamo. Sa qualification pour les séries ne tient que pour un point, celui le séparant du Columbus Crew et lui permet d'accrocher la cinquième place. Au premier tour des séries, le Dynamo se rend en banlieue de Chicago pour y affronter le Chicago Fire. Un but texan dès la douzième minute par Will Bruin montre la bonne entame des joueurs de Houston et c'est Bruin qui, de nouveau, inscrit un but décisif puisque la réduction de l'écart par Alex pour le Fire ne change pas l'issue de la rencontre.

    En demi-finale de conférence, Houston est opposé au Sporting Kansas City, récemment couronné champion de la Coupe des États-Unis dans sa version 2012. Seulement cinq jours après la victoire contre Chicago, le Dynamo accueille donc Kansas City dans sa nouvelle enceinte du BBVA Compass Stadium. Et de nouveau, les joueurs texans prennent l'avantage en début de partie après un but d'Adam Moffat à la dix-huitième minute de jeu. Will Bruin marque encore une fois pour son équipe peu avant la demi-heure de jeu pour porter le résultat à 2-0, celui-ci n'évoluera pas jusqu'au terme de la rencontre. Lors de la manche retour, à Kansas City, le Sporting domine la possession mais ne concrétise pas dans la première demie. Mais à la 64e minute, Seth Sinovic donne l'avantage à Kansas City qui revient à un pointage de 2-1 sur l'ensemble des deux rencontres. Malgré de nombreuses phases offensives de la part du Sporting, le Dynamo ne rompt pas et repart du Ksnsas avec une qualification pour la finale de conférence.

    En finale de conférence, le DC United est l'adversaire ultime du Dynamo avant la grande finale. Cette double confrontation est particulièrement marquée par des controverses liées à l'arbitrage de Ricardo Salazar. Dans la manche aller, c'est le DC United qui prend les devants par un but de Nick DeLeon à la 27e minute de jeu. Alors que la première mi-temps se conclut par une avance de 1-0 pour les joueurs de Washington, un fait de jeu majeur est à signaler en second période lorsque Marcelo Saragosa du DC United est bousculé dans la surface de réparation du Dynamo par André Hainault. Sur cette action, l'arbitre ne cède pas à la pression des visiteurs et n'administre pas de carton rouge à Hainault et n'accorde pas non plus de pénalty. Par la suite, Houston inscrit trois buts dans la seconde période pour remporter la rencontre 3-1. Peu après, la Professional Referee's Association émet un communiqué de presse soutenant qu'un carton rouge aurait dû être infligé à Hainault pour le contact sur Marcelo Saragosa.

    L'international hondurien Oscar Boniek García inscrit le premier but de la manche retour de la finale de la conférence Est.

    Une semaine plus tard se tient la manche retour de la finale de conférence au Robert F. Kennedy Memorial Stadiumde Washington DC. Devant une foule record de 20 015 spectateurs, les joueurs offrent un maigre spectacle en début de partie avant que le DC United ne prenne l'initiative du jeu à travers l'ensemble de la rencontre. C'est pourtant Oscar Boniek García qui ouvre le score pour le Dynamo avant la pause. Plusieurs blessures en seconde période nuisent alors à la créativité du DC United qui ne peut que faire égalité avec Houston après un but de Boskovic en fin de partie, trop tard pour la qualification qui revient au Dynamo par un score cumulé de 4-2.

    Conférence Est
    Classement
    Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
    1 Sporting de Kansas City C 63 34 18 9 7 42 27 +15
    2 D.C. United 58 34 17 7 10 53 43 +10
    3 Red Bulls de New York 57 34 16 9 9 57 46 +11
    4 Fire de Chicago 57 34 17 6 11 46 41 +5
    5 Dynamo de Houston 53 34 14 11 9 48 41 +7
    6 Crew de Columbus 52 34 15 7 12 44 44 0
    7 Impact de Montréal 42 34 12 6 16 45 51 -6
    8 Union de Philadelphie 36 34 10 6 18 37 45 -8
    9 Revolution de la Nouvelle-Angleterre 35 34 9 8 17 39 44 -5
    10 Toronto FC 23 34 5 8 21 36 62 -26
  • Franchise directement qualifiée pour les séries éliminatoires
  • Wild-card pour les séries éliminatoires
  • C : Vainqueur de la Lamar Hunt US Open Cup 2012 et qualification pour la Ligue des champions de la CONCACAF 2013-2014

    La confrontation en 2012[modifier | modifier le code]

    Date Domicile Score Extérieur Stade
    26 mai 2012 Houston Dynamo 2–1 Los Angeles Galaxy BBVA Compass Stadium

    En route vers la finale[modifier | modifier le code]

    Article détaillé : Séries éliminatoires.

    Tableau des séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

    Barrages Demi-finales de conférence Finales de conférence MLS Cup 2012
    4 et 7 novembre 11 et 18 novembre 1er décembre, Home Depot Center, Carson
    E1 Sporting de Kansas City 0 1
    31 octobre 2012
    E5 Dynamo de Houston 2 0    
    E4 Fire de Chicago 1
    3 et 8 novembre
    E5 Dynamo de Houston 2
    E5 Dynamo de Houston 3 1
        E2 D.C. United 1 1    
    11 et 18 novembre
    E2 D.C. United 1 1
    E3 Red Bulls de New York 1 0
    4 et 7 novembre
    E5 Dynamo de Houston 1
        O4 Galaxy de Los Angeles 3
    O1 Earthquakes de San José 1 1
    1er novembre 2012
        O4 Galaxy de Los Angeles 0 3    
    O4 Galaxy de Los Angeles 2
    2 et 8 novembre
    O5 Whitecaps de Vancouver 1
    O4 Galaxy de Los Angeles 3 1
        O3 Sounders FC de Seattle 0 2
    O2 Real Salt Lake 0 0
    O3 Sounders FC de Seattle 0 1


    Le parcours du Los Angeles Galaxy[modifier | modifier le code]

    Tour préliminaire[modifier | modifier le code]
    1er novembre 2012 Galaxy de Los Angeles 2 - 1 Whitecaps de Vancouver Home Depot Center, Carson
    Juninho Averti après 43 minute(s) 43e
    Magee But inscrit après 69 minutes 69e
    Donovan But inscrit après 73 minutes 73e (pén.)
    Sarvas Averti après 87 minute(s) 87e
    But inscrit après 3 minutes 3e Mattocks
    Averti après 71 minute(s) 71e Bonjour
    Averti après 72 minute(s) 72e Lee Young-pyo
    Spectateurs : 14 703
    Arbitrage : Silviu Petrescu
    Rapport
    Demi-finale de conférence[modifier | modifier le code]
    4 novembre 2012 Galaxy de Los Angeles 0 - 1 Earthquakes de San José Home Depot Center, Carson
    Averti après 17 minute(s) 17e Chávez
    But inscrit après 90+4 minutes 90+4e Bernárdez
    Spectateurs : 27 000
    Arbitrage : Ricardo Salazar
    Rapport
    7 novembre 2012 Earthquakes de San José 1 - 3 Galaxy de Los Angeles Buck Shaw Stadium, Santa Clara
    Bernardez Averti après 4 minute(s) 4e
    Lenhart Averti après 42 minute(s) 42e
    Gordon But inscrit après 82 minutes 82e
    Averti après 17 minute(s) 17e Beckham
    But inscrit après 21 minutes 21e Keane
    But inscrit après 34 minutes 34e Keane
    But inscrit après 39 minutes 39e Magee
    Averti après 41 minute(s) 41e González
    Spectateurs : 10 744
    Arbitrage : Kevin Stott
    Rapport

    Le Galaxy de Los Angeles l'emporte par un score cumulé de 3-1.

    Finale de conférence[modifier | modifier le code]
    11 novembre 2012 Galaxy de Los Angeles 3 - 0 Sounders FC de Seattle Home Depot Center, Carson
    Keane But inscrit après 46 minutes 46e
    Magee But inscrit après 64 minutes 64e
    Keane But inscrit après 67 minutes 67e
    Averti après 14 minute(s) 14e Hurtado Spectateurs : 27 000
    Arbitrage : Jair Marrufo
    Rapport
    18 novembre 2012 Sounders FC de Seattle 2 - 1 Galaxy de Los Angeles CenturyLink Field, Seattle
    Johnson But inscrit après 12 minutes 12e
    Scott But inscrit après 57 minutes 57e
    Johnson Averti après 68 minute(s) 68e
    Alonso Averti après 74 minute(s) 74e
    Alonso Carton jaune Carton rouge 90+5e
    But inscrit après 68 minutes 68e (pén.) Keane Spectateurs : 44 575
    Arbitrage : Mark Geiger
    Rapport

    Le Galaxy de Los Angeles l'emporte par un score cumulé de 4-2.

    Le parcours du Houston Dynamo[modifier | modifier le code]

    Tour préliminaire[modifier | modifier le code]
    31 octobre 2012 Fire de Chicago 1 - 2 Dynamo de Houston Toyota Park, Bridgeview
    Alex But inscrit après 83 minutes 83e But inscrit après 12 minutes 12e Bruin
    But inscrit après 46 minutes 46e Bruin
    Averti après 67 minute(s) 67e Davis
    Averti après 90+1 minute(s) 90+1e Hall
    Spectateurs : 10 923
    Arbitrage : Baldomero Toledo
    Rapport
    Demi-finale de conférence[modifier | modifier le code]
    4 novembre 2012 Dynamo de Houston 2 - 0 Sporting de Kansas City BBVA Compass Stadium, Houston
    Moffat But inscrit après 18 minutes 18e
    Carr Averti après 27 minute(s) 27e
    Sarkodie Averti après 73 minute(s) 73e
    Bruin But inscrit après 75 minutes 75e
    Averti après 42 minute(s) 42e Kamara Spectateurs : 20 689
    Arbitrage : Edvin Jurisevic
    Rapport
    7 novembre 2012 Sporting de Kansas City 1 - 0 Dynamo de Houston Livestrong Sporting Park, Kansas City
    Zusi Averti après 26 minute(s) 26e
    Myers Averti après 56 minute(s) 56e
    Sinovic But inscrit après 64 minutes 64e
    Averti après 41 minute(s) 41e García
    Averti après 84 minute(s) 84e Ashe
    Spectateurs : 20 894
    Arbitrage : Allen Chapman
    Rapport

    Le Dynamo de Houston l'emporte par un score cumulé de 2-1.

    Finale de conférence[modifier | modifier le code]
    11 novembre 2012 Dynamo de Houston 3 - 1 D.C. United BBVA Compass Stadium, Houston
    Hainault But inscrit après 51 minutes 51e
    Bruin But inscrit après 68 minutes 68e
    Kandji Averti après 76 minute(s) 76e
    Sarkodie But inscrit après 81 minutes 81e
    But inscrit après 27 minutes 27e DeLeon Spectateurs : 22 101
    Arbitrage : Ricardo Salazar
    Rapport
    18 novembre 2012 D.C. United 1 - 1 Dynamo de Houston Robert F. Kennedy Memorial Stadium, Washington
    Bošković But inscrit après 83 minutes 83e But inscrit après 33 minutes 33e García Spectateurs : 20 015
    Arbitrage : Baldomero Toledo
    Rapport

    Le Dynamo de Houston l'emporte par un score cumulé de 4-2.

    La finale[modifier | modifier le code]

    Il s'agit de la troisième confrontation en séries éliminatoires entre ces deux équipes. La première a lieu en finale de conférence en 2009, Los Angeles l'emportant par la marque de 2-0 avant de s'incliner contre le Real Salt Lake en finale. En 2011, Los Angeles et Houston s'affrontent dans les mêmes circonstances, en Californie, dans le cadre de la MLS Cup 2011 où le Galaxy s'impose 1-0. Ainsi, la finale de 2012 est une revanche de l'édition 2011.

    1er décembre 2012 Galaxy de Los Angeles 3 - 1 Dynamo de Houston Home Depot Center, Carson
    13:30 UTC-8
    Gonzalez But inscrit après 60 minutes 60e
    Donovan But inscrit après 65 minutes 65e (pén.)
    Donovan Averti après 90+2 minute(s) 90+2e
    Keane But inscrit après 90+4 minutes 90+4e (pén.)
    But inscrit après 44 minutes 44e Carr
    Averti après 64 minute(s) 64e Boswell
    Averti après 90+3 minute(s) 90+3e Hall
    Spectateurs : 30 510
    Arbitrage : Silviu Petrescu
    Rapport
    Los Angeles Galaxy
    Houston Dynamo
    GB 12 Josh Saunders
    DD 5 Sean Franklin
    DC 4 Omar Gonzalez
    DC 21 Tommy Meyer
    DG 2 Todd Dunivant
    MC 19 Juninho Remplacé après 76 minutes 76e
    MC 23 David Beckham Remplacé après 89 minutes 89e
    MD 9 Christian Wilhelmsson Remplacé après 74 minutes 74e
    MG 18 Mike Magee
    A 7 Robbie Keane
    A 10 Landon Donovan Averti après 90+2 minute(s) 90+2e
    Remplaçants:
    GB 24 Brian Perk
    D 20 A. J. DeLaGarza
    D 35 Bryan Gaul
    M 8 Marcelo Sarvas Entré après 89 minutes 89e 
    M 26 Michael Stephens Entré après 76 minutes 76e 
    A 11 Pat Noonan
    A 14 Edson Buddle Entré après 74 minutes 74e 
    Entraîneur:
    Bruce Arena
    GB 1 Tally Hall Averti après 90+3 minute(s) 90+3e
    DD 8 Kofi Sarkodie Remplacé après 77 minutes 77e
    DC 32 Bobby Boswell Averti après 64 minute(s) 64e
    DC 4 Jermaine Taylor
    DG 26 Corey Ashe
    MC 13 Ricardo Clark
    MC 16 Adam Moffat Remplacé après 71 minutes 71e
    AD 27 Óscar Boniek García
    AG 11 Brad Davis
    A 3 Calen Carr Remplacé après 59 minutes 59e
    A 12 Will Bruin
    Substitutes:
    GB 24 Tyler Deric
    D 31 André Hainault
    M 17 Luiz Camargo
    M 23 Giles Barnes Entré après 71 minutes 71e 
    A 9 Macoumba Kandji Entré après 59 minutes 59e 
    A 15 Cam Weaver
    A 25 Brian Ching Entré après 77 minutes 77e 
    Entraîneur:
    Dominic Kinnear

    Homme du match:
    Omar Gonzalez (Los Angeles Galaxy)

    Arbitres assistants:
    Daniel Belleau (Canada)
    Darren Clark (Canada)
    Quatrième arbitre:
    Hilario Grajeda (États-Unis)

    Règlement

    • 90 minutes.
    • 30 minutes de prolongation si nécessaire.
    • Séance de tirs-au-but si nécessaire.
    • Sept remplaçants sur la feuille de match.
    • Trois remplacements autorisés au maximum.

    Statistiques[modifier | modifier le code]

    Général
    Los Angeles Galaxy Houston Dynamo
    Buts inscrits 3 1
    Tirs 9 11
    Tirs cadrés 4 6
    Arrêts 2 4
    Corners 3 9
    Fautes commises 17 13
    Hors-jeu 3 2
    Cartons jaunes 1 2
    Cartons rouges 0 0

    Références[modifier | modifier le code]

    1. (en) Darrell Lovell, Recap: Galaxy unable to hold early lead in 2-1 loss to Dynamo, Los Angeles Galaxy, 26 mai 2012
    2. (en) Recap: Galaxy come back to score 2-1 win over Whitecaps, Major League Soccer, 1er novembre 2012
    3. a et b Geoff Lepper, Lenhart, Gonzalez rekindle heightened rivalry in West semis, Major League Soccer, 4 novembre 2012
    4. (en) Steve Davis, Galaxy defender Omar Gonzalez: the way San Jose plays is “embarrassing”, NBC Sports, 22 octobre 2012
    5. (en) Elliott Almond, San Jose Earthquakes beat Los Angeles Galaxy 1-0 in first leg of Western Conference semifinals, Mercury News, 4 novembre 2012
    6. (en) Recap: Keane, Galaxy top Quakes 3-1, head to West final, Major League Soccer, 7 novembre 2012

    Annexes[modifier | modifier le code]

    Lien externe[modifier | modifier le code]


    • Portail du football
    • Portail des années 2010
    • Portail de la Californie
    • Portail de Houston