Cookie Dingler

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Cookie Dingler
Christian Dingler en 2012 lors de l'enregistrement de la 100e de l'émission de télévision Chabada.
Informations générales
Naissance (71 ans)
Strasbourg (Bas-Rhin)
Composition du groupe
Membres Christian Dingler
Anciens membres Paul Boulak : chant, guitare
Frédéric Koella : guitare
Joël Montemagni : basse
Alexandre Tehoval : percussions
Jean-Michel Biger : batterie

Cookie Dingler est un groupe de musique français, originaire de Strasbourg, qui tire son nom du pseudonyme de son leader Christian Dingler, chanteur et compositeur.

Christian Dingler[modifier | modifier le code]

Christian Dingler est né à Strasbourg le 10 octobre 1947. Parmi différents établissements scolaires, il passe par le pensionnat jésuite Notre-Dame de Mont Roland de Dole (Jura). Il y a pour condisciples les futurs chanteurs Hubert-Félix Thiéfaine et Laroche Valmont. Ce dernier témoigne qu'alors tout le monde l'appelait déjà Cookie. Il a également vécu à Obenheim, un petit village du Bas-Rhin.

Christian Dingler est le père de l’acteur et metteur en scène Tom Dingler[1], qui interprète le fils de l'ancienne gloire Guy Jamet dans Guy, sorti en 2018.

Cookie Dingler[modifier | modifier le code]

Cookie Dingler est le nom que prend le groupe formé par Christian Dingler, Paul Boulak (chant, guitare), Frédéric Koella (guitare), Joël Montemagni (basse), Alexandre Tehoval (percussions), Jean-Michel Biger (batterie).

Le groupe est essentiellement connu pour avoir été à l'origine de l'un des plus gros tubes du Top 50 de 1984/1985, Femme libérée. L'auteur des paroles est Joëlle Kopff, qui a écrit aussi pour Zazie (Adam et Yves) et Patricia Kaas.

La chanson Femme libérée figure dans le tout premier Top 50 du 4 novembre 1984 (classée n°2) de même que T'as le look coco (n°7) de Laroche Valmont, que Christian Dingler n'avait pas revu depuis 1966.

Elle y reste classée 18 semaines[2].

Après le succès de Femme libérée[modifier | modifier le code]

En 1987, Christian Dingler se joint à la troupe alsacienne de théâtre La Choucrouterie.

En février 1998, pour le Concert des Enfoirés, Femme libérée ouvre le show au Zénith de Paris interprétée par Mireille Mathieu, Julien Clerc et Alain Souchon.

Depuis 2007, Dingler remonte seul sur les planches sous le nom de Cookie Dingler. Il participe à la tournée RFM Party 80, un spectacle musical qui rassemble des chanteurs des années 1980 ayant connu des succès au Top 50.

En 2012, la tournée, appelée Best of RFM Party 80, passe par le palais omnisports de Paris-Bercy le 22 mars. Le film Stars 80, produit par Thomas Langmann et sorti le 21 octobre 2012, raconte de manière humoristique l’aventure de cette tournée à succès ; il y joue son propre rôle. Le 12 décembre de la même année, il apparaît dans le sketch Le retour des stars des années 80 lors du cinquième passage d'Antonia dans l'émission On n'demande qu'à en rire où ils chantent Femme libérée.

Le 19 avril 2017, lors de la campagne pour l'élection présidentielle française, Dingler chante une variante de Femme libérée vantant l'Europe unifiée[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Femme libérée, paroles : Joëlle Kopf, musique : Christian Dingler, label : EMI, durée : min 41 s
  • 1985 : Faut pas rêver, paroles : Joëlle Kopf, musique : Christian Dingler, label : EMI, durée : min 36 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cookie Dingler : Homme libéré, un livre d'entretiens avec Sébastien Bizzotto sur l'ensemble de la vie de Christian Dingler (Éditions du Boulevard, 2007).
  • « Christian Dingler », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 44, p. 4561

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de l’Alsace
  • Portail de la musique