Claude Dusseau

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Pour les articles homonymes, voir Dusseau.

Claude Dusseau
Biographie
Nationalité Française
Naissance ?
Lieu Sarcelles (Seine-et-Oise)
Période pro. 1956-1969
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
SC Briard
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1956-1960 CA Montreuil
1960-1961 RC Paris
1961-1963 CA Paris
1963-1969 CA Montreuil
1969-1973 US Melun
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1969-1973 US Melun
1973-1974 Paris FC
1974-1977 US Melun
1979-1982 US Melun
1982-1984 Stade français
INF Vichy
0000-2005 INF Clairefontaine
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 13 juillet 2019

Claude Dusseau, né à Sarcelles, est un joueur puis entraîneur français de football.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Sarcelles (Seine-et-Oise), Claude Dusseau prend sa première licence de football à quatorze ans à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne)[1]

Il débute sa carrière de joueur au Cercle athlétique de Montreuil (1956-1960), puis rejoint Racing Club de Paris (1960-1961), avant d'aller au Cercle athlétique de Paris (1961-1963) et de retourner au Cercle athlétique de Montreuil (1963-1969). De 1969 à 1973, il est entraîneur/joueur de l'US Melun[1].

En 1973, il devient l'entraîneur du Paris FC durant une saison, avant de revenir à l'US Melun (1974-1977 et 1979-1982), puis d'aller entraîner le Stade français (1982-1984)[1].

Ensuite, il intègre la Fédération française de football et devient directeur de l'INF Vichy puis de l'INF Clairefontaine[1]. Il exerce le métier de formateur de jeunes joueurs âgés de 13 à 16 ans[2]. Il a vu éclore de futurs footballeurs professionnels comme William Gallas, Nicolas Anelka, Thierry Henry[3] ou encore Jérôme Rothen[4]. De 1999 à 2002, il devient connu du grand public grâce au documentaire de Bruno Sevaistre pour Canal+ intitulé À la Clairefontaine. Il y forme de jeunes joueurs issus de la génération 1986 notamment Abou Diaby, Geoffrey Jourdren, Ricardo Faty, Sébastien Bassong ou encore Hatem Ben Arfa[5].

En 2004, il déclare « très souvent, nos meilleures recrues sont d'ascendance antillaise ou africaine », en citant Thierry Henry, William Gallas et Louis Saha, sélectionnés avec l'équipe de France pour jouer l'Euro 2004[6].

L'année suivante, après près de vingt ans passé à la Fédération française de football, il est « dans l'obligation de partir en retraite ! Je regrette vraiment de ne pas avoir pu continuer, c'était donc difficile de partir »[7].

Au sujet de la double nationalité au football des joueurs, il déclare en 2011 que c'est un « faux problème » et que « peu de joueurs auraient été en équipe de France ». Il ajoute qu'on « ne peut pas reprocher à de jeunes joueurs de vouloir faire une Coupe du monde comme l'a fait Selim Benachour avec la Tunisie, il y a quelques années »[8].

Depuis sa retraite, il participe à divers événements du football professionnel[9] ou amateur[7],[10],[11]. Il devient aussi l'un des créateurs de l'Académie du football japonais (appelé le « Clairefontaine japonais »), qui fut détruit lors de l'accident nucléaire de Fukushima en mars 2011[12],[13],[14].

Claude Dusseau suit aussi de près les performances de ses anciens joueurs en leur donnant des conseils[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sébastien Blondé, « La vie de Claude Dusseau entre Melun et Clairefontaine », sur Le Parisien,
  2. Rémy Fière, « Le foot français prend sa source à Clairefontaine », sur Libération,
  3. « Dusseau (ex-directeur de l'INF) : "Henry rêvait d'être une star" », RMC Sport,
  4. Ch. B., « "J'ai dû le secouer" », sur Le Parisien,
  5. Loïc Moreau, « Clairefontaine de diamants », sur football.fr,
  6. Olivier Talles, « Des Bleus issus de la banlieue », sur La Croix,
  7. a et b « Claude Dusseau : De Clairefontaine à Ploufragan », sur Le Télégramme,
  8. Rémi Bostsarron, « Claude Dusseau : "La double nationalité, un faux problème" », sur 20 minutes,
  9. « L'ancien directeur de l'INF en visite au Stadium », sur tfc.info,
  10. Ju. B., « FC Annecy : Aimé Jacquet et Claude Dusseau de passage », sur Le Dauphiné libéré,
  11. « Claude Dusseau - De Melun à Clairefontaine », sur club.quomodo.com,
  12. « Le Clairefontaine japonais, à Fukushima, n'existe plus », sur Ouest-France, 26/09/ septembre 2013
  13. « Japon: l'Académie détruite », sur Eurosport,
  14. V. V., « Le Clairefontaine nippon n'est plus », sur So Foot,
  15. « PSG : Quand le célèbre Claude Dusseau conseille encore Ben Arfa », sur foot01.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du football
  • Portail de la France