Classique de la piété filiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

Le Classique de la piété filiale ou Xiao Jing (ch. trad. : 孝經 ; ch. simp. : 孝经 ; py : Xìaojīng) est un des classiques chinois. Il a probablement été rédigé au IIIe siècle avant l'ère commune, à l'époque des Royaumes Combattants et est attribué à Zeng Zi (en) (曾子, 505 à 436 avant l'ère commune), disciple de Confucius. Au début de l'ère commune (dynastie Han), l'empereur Wang Mang voulut en faire l'ouvrage de base pour la formation des fonctionnaires. Il a été traduit en français pour la première fois en 1779 par Pierre-Martial Cibot (en), jésuite.

Xiao Jing se présente sous forme d'une conversation entre Zeng Zi et Confucius. Il énonce en dix-huit dialogues les devoirs entre personnes selon la hiérarchie : prince et ministre, pouvoir et peuple, parents et enfants, chaque cas étant renvoyé au rapport entre père et fils et se résumant dans l'expression confucéenne de piété filiale (en) (ch. trad. : ; py : Xiào).

Éditions

Voir aussi

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html