Christian Sprenger (natation)

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Christian Sprenger

Christian Sprenger à Brisbane en septembre 2008
Informations
Nages Brasse
Période active 2004-2016
Nationalité Australie
Naissance (33 ans)
Lieu Brisbane
Club Commercial Swim Club
Records
Grand bassin Un record du monde individuel en carrière
200 m brasse en grand bassin : 2 min 7 s 31
Palmarès
Jeux olympiques 0 2 1
Ch. du monde grand bassin 1 3 2
Ch. du monde petit bassin 1 0 0
Distinctions
• Une médaille olympique en argent
• Deux médailles de bronze mondiales en grand bassin
• Un titre mondial en petit bassin

Christian Sprenger (né le à Brisbane) est un nageur australien spécialiste des épreuves de brasse. Son frère aîné, Nicholas, est également nageur, sélectionné plusieurs fois en équipe nationale et médaillé d'argent en relais aux Jeux olympiques d'été de 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2004, il dispute sans succès les sélections olympiques australiennes organisées à Sydney à l'International Aquatic Centre. Âgé de 18 ans, il prend la septième place du 100 m brasse et est éliminé en demi-finale du 200 m[1]. Il remporte ses deux premières médailles l'année suivante en terminant troisième des 50 et 100 m brasse[2]. Pour participer aux Championnats du monde 2005, il aurait dû terminer à l'une des deux premières places. Il ne rate pas une nouvelle occasion l'année suivante en terminant deuxième du 100 m des championnats nationaux se qualifiant ainsi pour les Jeux du Commonwealth. Il y atteint trois finales individuellement et nage les séries du relais 4 × 100 m quatre nages. À ce titre, il remporte tout comme les relayeurs alignés en finale la médaille d'or. En 2007, il ne parvient pas à se qualifier pour les Championnats du monde organisés en Australie.

Les Championnats d'Australie 2008 servent de sélections dans l'optique des Jeux olympiques d'été de 2008 prévus à Pékin. Pour se qualifier, il faut terminer à l'une des deux premières places ; ce qu'il fait en finissant deuxième derrière Brenton Rickard sur 100 et 200 m. Un mois avant ces championnats, il avait battu le record d'Australie du 100 m brasse en 1 minutes et 15 centièmes de secondes aux Championnats de Brisbane, devenant le septième nageur le plus rapide de l'histoire[3]. Il perd toutefois ce record lors des sélections australiennes.

Aux Jeux, il est éliminé sur 100 m brasse en demi-finale avec le quatorzième temps global. Il l'est également dès les séries du 200 m. Il conclut son programme personnel en disputant les séries du relais 4 × 100 m quatre nages. Avec ses coéquipiers, il réussit à qualifier le relais australien en finale. Lors de cette dernière, le quatuor titulaire décroche la médaille d'argent tout comme Sprenger grâce à sa participation aux séries.

Quelques mois après le rendez-vous olympique, il se distingue lors de la Coupe du monde en petit bassin en remportant neuf épreuves aussi bien sur 50, 100 et 200 m. Ces performances le placent au cinquième rang final de la Coupe du monde.

En mars 2009, il remporte les 100 et 200 m brasse devant Rickard et termine deuxième du 50 m aux Championnats d'Australie se qualifiant ainsi pour les Championnats du monde 2009[4],[5]. Lors de ceux-ci, il s'illustre en battant à la surprise générale le record du monde du 200 m brasse en 2 min 7 s 31, effaçant ainsi des tablettes le temps du Japonais Kosuke Kitajima de deux dixièmes de seconde[6]. En finale, il ne confirme pas ce nouveau record planétaire en terminant troisième d'une course couverte moins rapidement qu'en demi-finale et remportée par le Hongrois Dániel Gyurta. Vêtu lors de ces championnats de la combinaison controversée Jaked 01[6], il améliore son record personnel de près de quatre secondes. Améliorant également son record personnel sur 100 m 59,52 secondes, il n'atteint pas la finale tout comme sur 50 m.

Sprenger annonce en janvier 2016 la fin de sa carrière[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Grand bassin[modifier | modifier le code]

Petit bassin[modifier | modifier le code]

Jeux du Commonwealth[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Ce tableau détaille les records personnels de Christian Sprenger en grand bassin au 4 août 2009.

Records personnels en grand bassin
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
50 m brasse 27 s 73 Mare Nostrum 2009 Monte-Carlo, Monaco 13/07/2009
100 m brasse 59 s 52 Championnats du monde 2009 (séries) Rome, Italie 26/07/2009
200 m brasse 2 min 7 s 31 Championnats du monde 2009 (demi-finales) Rome, Italie 30/07/2009

Record du monde battu[modifier | modifier le code]

Ce tableau détaille l'unique record du monde battu par Christian Sprenger durant sa carrière.

Records du monde individuels battus par Christian Sprenger
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
200 m brasse en grand bassin 2 min 7 s 31 Championnats du monde 2009 Rome, Italie 30/07/2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)[PDF] Résultats officiels des Championnats d'Australie 2004, site de la Fédération australienne de natation.
  2. (en)[PDF] Résultats officiels des Championnats d'Australie 2005, site de la Fédération australienne de natation.
  3. (en) Australian swimmer sets record in Qld, sur theage.com, 23 février 2008. Consulté le 4 août 2009.
  4. (en) Résultat officiel de la finale du 100 m brasse des Championnats d'Australie 2009, site de la Fédération australienne de natation.
  5. (en) Résultat officiel de la finale du 200 m des Championnats d'Australie 2009, site de la Fédération australienne de natation.
  6. a et b (en) Craig Lord, « WR: Sprenger Springs 2:07.31 Surprise », sur swimnews.com, 30 juillet 2009. Consulté le 4 août 2009.
  7. Reuters, « Christian Sprenger, champion du monde de brasse en 2013, arrête sa carrière », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  8. a b c et d Nage uniquement les séries et pas la finale.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la natation
  • Portail de l’Australie