Christian Brüls

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Christian Brüls

Christian Brüls en juillet 2015.
Situation actuelle
Équipe Paphos FC
Numéro 10
Biographie
Nationalité Belge
Naissance (30 ans)
Lieu Malmedy (Belgique)
Taille 1,79 m (5 10)
Période pro. Depuis 2005
Poste Milieu offensif
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1992-2002 Grün-Weiss Amblève
2002-2005 KAS Eupen
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2005-2008 KAS Eupen 050 0(4)
2008-2010 Trabzonspor 000 0(0)
2008-2010 MVV Maastricht 066 0(6)
2010-2011 KVC Westerlo 048 0(6)
2011-2014 KAA La Gantoise 081 0(7)
2013-2014 OGC Nice 038 0(4)
2014-2017 Stade rennais 012 0(0)
2015-2016 Standard Liège014 0(2)
2017 KAS Eupen 014 0(1)
2017- Paphos FC029 0(2)
2019- KVC Westerlo00 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 31 janvier 2017

Christian Brüls, né le à Malmedy, est un footballeur belge qui évolue au poste de milieu de terrain offensif au Paphos FC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Christian Brüls est issu d'une famille germanophone belge mais il maîtrise également la langue néerlandaise et le français. Il fait ses classes au FC Grün-Weiss Amblève, avant de poursuivre sa carrière au KAS Eupen, club de deuxième division belge, en parallèle d'une formation de menuisier. À 16 ans, il commence chez les professionnels en deuxième division belge, où il se crée une bonne réputation par son abnégation et sa qualité technique. Il attire ainsi l'attention du club néerlandais du MVV Maastricht, équipe évoluant en deuxième division néerlandaise, bien qu'il ait signé chez le club turc de Trabzonspor avant. Après un accord entre les deux clubs, il obtient le droit de jouer pour le club néerlandais. Là bas, il convainc en réalisant deux saisons pleines, permettant au joueur d'envisager un changement de cap vers la première division[1].

Passage en Jupiler League[modifier | modifier le code]

En 2010, il signe un contrat avec le KVC Westerlo, équipe avec laquelle il découvre la 1re division belge. Réalisant un bonne saison à l'issue de laquelle il est élu révélation du championnat[2], il s'engage en 2011 en faveur de La Gantoise, toujours en D1 belge. Il acquiert rapidement une place de titulaire explose dans le club gantois avec une très bonne première saison[3], terminant troisième du championnat avec son club, avec une qualification pour la Ligue Europa. Sa deuxième saison est jugée plus mitigée[4], sa contribution au rendement offensif de l'équipe étant plus faible avec beaucoup moins de passes décisives. Lors d'un entretien avec le magazine belge Het Laatste Nieuws, Brüls révèle qu'il fumait "10 à 15 cigarettes par jour" lorsqu'il était encore un joueur de Westerlo[5].

OGC Nice[modifier | modifier le code]

En 2013, Christian Brüls quitte une nouvelle fois sa Belgique natale et signe pour une durée d'un an à l'OGC Nice sous la forme d'un prêt accompagné d'une option d'achat de 2,5 millions d'euros. Il découvre son 6e club à bientôt 25 ans.

Brüls ne tarde pas à s'intégrer à sa nouvelle équipe. Le 15 septembre 2013, celui que ses coéquipiers surnomment amicalement "Tintin" (en rapport avec sa nationalité et la houppette de sa coupe de cheveux) se distingue lors du match contre le LOSC où il adresse deux passes décisives inspirées dont une talonnade pour Darío Cvitanich[6]. La semaine suivante, il marque son premier but en Ligue 1 pour la première de l'OGC Nice dans l'Allianz Riviera en poussant le ballon de la tête dans le but grand ouvert et signe une 3e passe décisive dans un match gagné 4-0, encore pour Cvitanich. Le 18 octobre, il reçoit le trophée de l'aiglon du mois, récompensé par les supporters de son bon mois de septembre[7]. À la mi-saison, il a pris part à l'intégralité des 19 matchs de championnat pour un but marqué et 4 passes décisives données.

Brüls commence bien l'année 2014 puisqu'il scelle d'un but du pied gauche la qualification de l'OGCN pour les 16e de finale de la Coupe de France contre le FC Nantes [8]. Le 15 janvier, il donne sa cinquième passe décisive toutes compétitions confondues à Timothée Kolodziejczak lors des 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue, malgré l'élimination du club contre Nantes. Le 18 janvier contre l'AC Ajaccio, il ouvre le score d'un coup franc direct au début d'une rencontre remportée 2-0. Trois jours plus tard, il s'illustre une nouvelle fois en Coupe de France et c'est d'un pénalty qu'il participe à l'élimination de l'Olympique de Marseille au Stade Vélodrome, en marge d'un match épique gagné 5-4 par la jeune équipe niçoise.

Malgré des débuts intéressants et un bon mois de janvier, Brüls perd peu à peu sa place de titulaire et devient remplaçant dans l'équipe de Claude Puel au profit de Valentin Eysseric. En mai 2014, l'entraîneur niçois annonce que l'aventure à Nice ne se prolongera pas avec le joueur.

Stade rennais[modifier | modifier le code]

Le , il signe un contrat de trois ans avec le Stade rennais[9]. Ne jouant que très peu avec le club breton, il est prêté le au Standard de Liège, avec option d'achat[10]. À son retour en France, il n'est pas utilisé par le nouvel entraîneur rennais Christian Gourcuff, et quitte la Bretagne le pour retourner au KAS Eupen[11].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Christian Brüls est un milieu de terrain polyvalent possédant un bonne vision du jeu, se décrivant lui-même comme un joueur "créatif"[12]. Bien que porté vers le jeu offensif grâce à sa qualité technique lui permettant d'éliminer des défenseurs, c'est aussi un joueur travailleur participant à l'effort défensif. Son entraîneur au Stade rennais Philippe Montanier dit qu'il est également "capable de tirer les coups de pied arrêtés"[13]. Il est cependant régulièrement montré du doigt pour son manque d'efficacité devant le but[14], malgré de bonnes statistiques dans le domaine des passes décisives[2].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Christian Brüls au 18 août 2015[15]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2005-2006 KAS Eupen D2 6 0 - - - - - - - - - - - 6 0 0
2006-2007 KAS Eupen D2 13 0 - - - - - - - - - - - 13 0 0
2007-2008 KAS Eupen D2 31 4 - - - - - - - - - - - 31 4 0
Sous-total 50 4 - - - - - - - - - - - 50 4 0
2008-2009 MVV Maastricht D2 36 3 12 1 0 0 - - - - - - - 37 3 12
2009-2010 MVV Maastricht D2 33 4 10 1 0 0 - - - - - - - 34 4 10
Sous-total 69 7 22 2 0 0 - - - - - - - 71 7 22
2010-2011 KVC Westerlo JPL 34 5 2 5 0 1 - - - - - - - 39 5 3
2011-2012 KVC Westerlo JPL 5 0 2 0 0 0 - - - C3 3 1 0 8 1 2
Sous-total 39 6 4 5 0 1 - - - - 3 1 0 47 7 5
2011-2012 (nl) KAA La Gantoise JPL 36 4 16 4 0 2 - - - - - - - 40 4 18
2012-2013 (nl) KAA La Gantoise JPL 33 3 6 4 0 1 - - - C3 4 0 2 41 3 9
Sous-total 69 7 22 8 0 3 - - - - 4 0 2 81 7 27
2013-2014 OGC Nice (prêt) L1 34 2 5 3 2 0 1 0 1 - - - - 38 4 6
Sous-total 34 2 5 3 2 0 1 0 1 - - - - 38 4 6
2014-2015 Stade rennais L1 9 0 3 2 0 1 1 0 0 - - - - 12 0 4
2015-2016 Standard de Liège (prêt) JPL - - - - - - - - - C3 - - - 0 0 0
Total sur la carrière 269 26 35 20 2 5 2 0 1 - 7 1 2 298 29 43

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Standard de Liège

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Christian Brüls, "Tintin" au pays des Bretons », sur http://www.stade-rennais-online.com/, (consulté le 19 août 2014)
  2. a et b « Mais qui es-tu Christian Brüls ? », sur http://www.nicematin.com/, (consulté le 19 août 2014)
  3. « Christian Brüls, l'explosion », sur http://www.lalibre.be/, (consulté le 19 août 2014)
  4. « Christian Brüls, recrue ad hoc de Nice », sur https://www.rtbf.be/, (consulté le 19 août 2014)
  5. « Brüls:"Avant je fumais 15 cigarettes par jour" », sur http://www.7sur7.be (consulté le 19 août 2014)
  6. « Christian Brüls, tout feu tout flamme à l'OGC Nice », sur http://www.nicematin.com/, (consulté le 19 août 2014)
  7. « Christian Brüls récompensé », sur http://www.ogcnice.com (consulté le 18 août 2014)
  8. « Nantes-Nice: 0-2 », sur https://www.lequipe.fr/ (consulté le 19 août 2014)
  9. « Brüls 3 ans à Rennes », sur https://www.lequipe.fr/ (consulté le 19 septembre 2014)
  10. « C. Bruls prêté au Standard de Liège », sur staderennais.com, (consulté le 18 août 2015)
  11. « Christian Brüls rejoint la KAS Eupen », sur as-eupen.be, (consulté le 31 janvier 2017)
  12. « Christian Brüls: "Je pense être créatif" », sur https://www.youtube.com/ (consulté le 18 août 2014)
  13. « Officiel : Brüls s’engage avec le SRFC », sur http://www.staderennais.com/ (consulté le 30 juillet 2014)
  14. « Puel a "beaucoup apprécié" Brüls », sur http://www.ogcnice.com/, (consulté le 19 août 2014)
  15. « Fiche de Christian Brüls », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Portail du football
  • Portail de la Belgique