Christen-Democratisch en Vlaams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Parti démocrate chrétien.
Christen-Democratisch en Vlaams
Président
Vice-Présidents
Wouter Beke
Wouter Beke
Cathy Berx
Fondation 1945 (PSC-CVP)
1972 (CVP)
2001 (CD&V)
Siège CD&V
Rue de la Loi 89
1040 Bruxelles
Au niveau fédéral
Chambre
{{{option-2}}} {{{valeur-2}}}
Sénat
{{{option-4}}} {{{valeur-4}}}
Ministres fédéraux


Yves Leterme
Steven Vanackere
Pieter De Crem
Stefaan De Clerck
Inge Vervotte
{{{option-6}}} {{{valeur-6}}}

Dans les entités fédérées
Parl. flamand
Ministres flamands

Kris Peeters
Jo Vandeurzen
Hilde Crevits
Joke Schauvliege
Parl. bruxellois
Ministre bruxelloise Brigitte Grouwels
{{{option-11}}} {{{valeur-11}}}
{{{option-12}}} {{{valeur-12}}}
{{{option-13}}} {{{valeur-13}}}
{{{option-14}}} {{{valeur-14}}}
{{{option-15}}} {{{valeur-15}}}
{{{option-16}}} {{{valeur-16}}}
Au niveau européen
Représentants
{{{option-17}}} {{{valeur-17}}}
Affiliation européenne Parti populaire européen
Affiliation internationale
Idéologie(s) Démocratie chrétienne
centre
Couleur Orange
Site officiel www.cdenv.be
voir aussi

Constitution belge
Politique de la Belgique
Monarques de Belgique
Gouvernement fédéral belge
Premiers ministres belges
Partis politiques belges
Élections belges

Le Christen-Democratisch en Vlaams (démocrate-chrétien et flamand, CD&V) est un parti démocrate chrétien flamand (Belgique). Il se nommait jusqu'en 2001 Christelijke Volkspartij (Parti populaire chrétien, CVP). C'est un membre du Parti populaire européen. En principe, l'inspiration du CD&V est démocrate-chrétienne et fait place à la notion de bien commun.

Aux élections législatives et régionales de 1999, le CVP connaît une véritable débâcle, due à la mauvaise gestion de l'Affaire Dutroux et de la crise de la dioxine, ce qui le conduit dans l'opposition à tous les niveaux de pouvoirs. Les élections législatives de 2003 affaiblissent encore sa position au niveau fédéral.

Aux élections régionales de 2004, devenu CD&V et présentant une liste commune avec la formation nationaliste flamande N-VA, il remporte un succès. Il revient donc au pouvoir à la Région flamande, dans un gouvernement de coalition avec le SPA et le VLD.

Depuis le 22 septembre 2008, le cartel avec la N-VA a pris fin au niveau fédéral et régional à la suite de dissensions sur les discussions relatives à la réforme de l'État. Lors des élections régionales du 7 juin 2009, le CD&V se présentant sans la NV-A remporte un succès important en Flandre à la surprise générale en confirmant à l'époque sa position de leader de l'échiquier politique flamand.

Après la démission du gouvernement Leterme II, le parti va essuyer un échec aux élections fédérales du 13 juin 2010 plombé comme les autres partis traditionnels flamands par la non résolution du problème de Bruxelles-Halle-Vilvorde, devenant deuxième parti de Flandre derrière son ancien partenaire de cartel. Prenant ses responsabilités face à l'échec de son parti au dernier scrutin en date, la présidente Marianne Thyssen se déclare démissionnaire le 23 juin 2010.

Personnalités du CD&V

Liens externes


© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html