Championnat du Moyen-Orient et d'Afrique de rugby à XIII 2015

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
2015 Middle-East and Africa Championship
Généralités
Sport Rugby à XIII
Organisateur(s) Afrique du Sud
Éditions 1ère
Lieu(x) Brakpan
Date du à
Nations

Liban

Afrique du Sud
Participants 2
Épreuves 2 matchs (agrégat)
Statut des participants Amateurs à semi-professionnels

Palmarès
Vainqueur Liban
Finaliste Afrique du Sud

Navigation

Le Championnat du Moyen-Orient et d'Afrique de rugby à XIII 2015 ( en anglais 2015 Middle-East and Africa Championship) est la première édition[1] du Championnat du Moyen-Orient et d'Afrique.

Il s'agit d'une compétition de rugby à XIII opposant les équipes de la Zone « Moyen-Orient et d'Afrique » de la fédération internationale de rugby à XIII.

En 2015, peu de nations africaines pratiquent le rugby à XIII et encore moins ont un statut auprès des instances internationales. L'Afrique du Sud et le Maroc sont les seules nations qui disputent ou ont disputé des compétitions officielles. La première ayant disputé deux fois la coupe du monde , la seconde jouant la Coupe de la Méditerranée.

Pour diverses raisons, il est décidé de créer une zone commune à l'Afrique et au Moyen-Orient, ce dernier étant dominé par le Liban. Liban qui malgré son niveau tout à fait correct, échoue à se qualifier pour la Coupe du monde, confronté à chaque fois aux équipes européennes dans sa course à la qualification.

Pour créer l'embryon d'une compétition africaine, il est décidé de créer un championnat de la zone, qui, pour sa première édition, est également un éliminatoire de la Coupe du Monde de 2017.

Il oppose alors les deux seules nations de la zone « logistiquement » capables de disputer une telle compétition : l'Afrique du Sud et le Liban.

La première édition voit la large victoire du Liban ( 2 victoires et 90-28 sur les deux matchs en points agrégés), ce qui lui permet de se qualifier pour la Coupe du monde.

Nations participantes[modifier | modifier le code]

Le Liban se présente avec un effectif de joueurs expérimentés, notamment des «  heritage players ». En effet, si le championnat libanais a produit quelques joueurs talentueux ( Robin Hachache et Gray Wolves) , les Cèdres bénéficient de joueurs jouant dans le championnat australien en deuxième et troisième division. On cite l'exemple de l'ailier Travis Robinson (Melbourne Storm) et du talonneur Ali Aliouche[2]

En face, l'Afrique du Sud ne peut aligner autant de joueurs expérimentés. On note quand même dans les effectifs des Rhinos africains le demi de mêlée James Boustani, qui joue dans l'équipe australienne de Hills District en Nouvelle-Galles du Sud[2].

Lieu de la compétition[modifier | modifier le code]

Le Bosman Stadium, située dans la petite commune de Brakpan ( province du Gauteng), est désignée pour accueillir la compétition. Il ne s'agit pas d'une surprise, car le stade, qui est déjà un stade dédié au rugby ( il héberge l'équipe de rugby à XV des Falcons) a accueilli une rencontre de l'équipe nationale face à une sélection australienne deux ans auparavant[3].

Il s'agit d'un petit stade, équipé de deux tribunes modernes, mais avec une originalité : il possède au bord du terrain, une sorte de balcon en bois, dans le style « safari »[3].

Déroulé de la compétition[modifier | modifier le code]

La compétition se déroule sur deux journées , au cours desquelles les Rhinos sud-africains rencontrent les Cèdres libanais. Il ne s'agit pas à proprement parler de matchs aller-retour, puisque les deux matchs auront lieu en Afrique du Sud, dans la petite commune de Brakpan.

La première journée est prévue le 25 octobre 2015, la seconde le 31 octobre 2015.


Première journée[modifier | modifier le code]


Afrique du Sud 12 - 40[4] Liban Bosman Stadium Brakpan


Deuxième journée[modifier | modifier le code]


Afrique du Sud 16 - 50[5] Liban Bosman Stadium Brakpan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il y a parfois discussion dans la communauté « treiziste » sur le fait de savoir si cet éliminatoire peut être considéré comme la première édition du championnat
  2. a et b (en) Gavin Willacy, « Cedars take root », Rugby League World, no 416,‎ , p. 78 (ISSN 1466-0105)
  3. a et b (en) Gavin Willacy, « Field of dreams : Bosman Stadium, Brakpan, RSA », Rugby League World, no 415,‎ , p. 79 (ISSN 1466-0105)
  4. (en) « South Africa Rhinos vs Lebanon Cedars, 2017 Rugby League World Cup qualifier first leg », sur brakpanherald.co.za, Free Brakpan Herald (quotidien sud-africain), (consulté le 9 mai 2019)
  5. (en) Logan Green, « South Africa Rhinos vs Lebanon Cedars, 2017 Rugby League World Cup qualifier second leg, », sur brakpanherald.co.za, Brakpan Herald, (consulté le 9 mai 2019) : « Lebanon sealed their spot in the 2017 Rugby League World Cup with a 50-16 win over the SA Rhinos at Bosman Stadium in the second of two qualifiers within a week. »
  • Portail du rugby à XIII
  • Portail de l’Afrique du Sud